AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

La Moisson des 16e Hunger Games.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Logan N. Stark
Admin


♣ Nombre de message : 806
♣ Date d'inscription : 18/02/2012


MessageSujet: La Moisson des 16e Hunger Games. Dim 7 Juil - 20:40

C’est l’effervescence sur la grande place devant l’hôtel de ville. Depuis l’aurore, l’équipe technique se presse d’installer tout le matériel. Le maire et un responsable de la télévision sont en pleine discussion pour régler les derniers détails et aboient régulièrement des ordres à leurs subalternes. Il est bientôt 14 heures et tout n’est pas encore parfait. L’estrade est montée et le mentor du district ne devrait pas tarder à arriver. D’ailleurs les enfants ont déjà commencé à se faire recenser et la place se remplit rapidement. Le chef des pacificateurs vient se plaindre du manque d’effectif ; le maire grogne que c’est chaque année la même chose mais affecte tout de même trois des membres de son équipe à l’aide des forces de l’ordre. L’accompagnatrice sort de l’hôtel de ville dans son costume coloré et manque de se casser la cheville en se prenant le talon dans un des nombreux câbles qui courent sur le sol. Elle apostrophe la première personne qu’elle voit pour se plaindre de tout ce qui ne va pas dans ce fichu district ; elle un peu stressée la pauvre, c’est un rôle important que le sien. Le responsable de l’équipe technique lance le dernier test. Les divers écrans grésillent un instant avant de s’allumer. D’un signe du pouce, les différents membres de son équipe indiquent que tout fonctionne parfaitement. Seule l’ingénieure son a un problème mais elle le résout rapidement avant d’assurer que tout est OK. Le mot se passe rapidement et le maire et l’accompagnatrice gagnent la place qui leur est attribuée en attendant l’heure fatidique. Les rangs des enfants éligibles sont presque pleins, les filles d’un côté et les garçons de l’autre, les plus jeunes devant et les plus âgés derrière, comme chaque année. Il ne manque plus qu’un ou deux retardataires. L’accompagnatrice trépigne d’impatience pendant que le maire relis une énième fois le discours qu’il va présenter. C’est à peu de chose près le même que l’année dernière et personne ne va vraiment l’écouter, mais ça lui donne une contenance. L’aiguille des minutes retourne à son point de départ sur le cercle de l’horloge pour indiquer à toute la population réunie qu’il est 14 heures, l’heure de commencer la moisson des 16èmes Jeux de la Faim. L’accompagnatrice se lève et fait claquer ses talons sur l’estrade pour arriver devant le micro. Elle le tapote pour vérifier qu’il fonctionne puis lance d’une voix claire avec un grand sourire le signal du départ de la moisson :

« Joyeux Hunger Games à tous et puisse le sort vous être favorable. »




[HJ] Je vous rappelle que la Moisson est obligatoire pour les tributs; notée tout du moins. C'est un rp libre, libre a vous donc de poster comme bon vous semble. Vous pouvez bien sur vous arrangez entre vous pour vous retrouver. Vous avez une semaine pour poster votre avant-moisson, soit jusqu'au Week-end prochain. Nous passerons ensuite a la deuxième partie de la Moisson qui sera le tirage au sort des tributs. Si l'un de vous souhaite se porter volontaire pour cette Edition, merci de vous manifester en l'ajoutant en spoiler dans l'avant moisson ou en m'envoyant un MP si vous souhaitez le garder secret. Bon jeu et Happy Hunger Games !
Revenir en haut Aller en bas
http://the-hunger-games-rpg.frenchboard.com
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: La Moisson des 16e Hunger Games. Mar 9 Juil - 8:52

Je ne pouvais toujours pas en croire mes yeux. Depuis la fin de la moisson je me répétai sans cesse que ce n'était rien d'autre qu'un cauchemar et que Terry n'était pas mort et que je le verrai lors de la prochaine moisson. En gardant espoir, je continuai à m'entraîner au lancer de couteau pendant mon temps libre au cas où je serai retiré de mon district. La nuit, je n'arrivai plus à dormir, dans l'idée que ce pourrait être ma dernière nuit et dans l'idée que la mort de Terry serait réelle.

 Le lendemain ma première activité a été de compter les heures avant la moisson. Depuis cinq ans, dans la peur d'être choisi je m'entrainai sans cesse pour avoir une petite chance de survivre dans l'arène. Je me perfectionnai chaque jour depuis la mort de Nicholas, jusqu'à toucher ma cible à tous les coups. Afin de m'améliorer davantage je m'entrainai le matin M avant la moisson.

 Quand ce fut l'heure de celle-ci, Monsieur Grelley, mon patron me fit un adieu probable, je fis pareil et je me rendis à la mairie. Quelques personnes étaient déjà présentes, mais je ne voyais pas Terry. Je commençai finalement à prendre conscience qu'il était bel et bien mort. Sur l'estrade, il y avait ce monstre hideux du Capitole. Je ne me souviens pas si c'était elle qui était venu la dernière fois  accompagner Terry jusqu'au Capitole. Le maire était-là aussi en train de lire son discours fatiguant. À la fin on entendit tous:

"Joyeux Hunger Games à tous et puisse le sort vous être favorable."


 C'est parti, la moisson va commencer. Je pouvais entendre les murmures des autres garçons disant entre autres: Pourvu que ce ne soit pas moi!. Je commençai à prier avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: La Moisson des 16e Hunger Games. Ven 12 Juil - 8:48

 
La moisson
 
« Et puisse le sort vous etes favorable» 

La moisson. A chaque fois que je la fait je panique. Et pas juste parce que j'ai peur d'etre désingné mais pour tous. Il n'y a pas beaucoup de personne qui ont gagné dans notre district. Je crois même qu'il n'y a qu'une personne. Le mentor de notre district. Je ne la vois que pendant la moisson. Je passe pour me faire recenser une énième fois. Je regarde les enfants qui pour eux, c'est la première fois. Au moment ou il preleve notre sang, certains grimace. Je pose mon doigt sur l'appareil et me met au fond dans les rangs. Je suis grande donc ca ne me gene pas. Je ramène ma couette haute devant et lisse les plis de la jupe. Mon "père" m'a donner la robe de ma "mère". Maintenant qu'elle est morte. Je repense à mon enfance. Je me rappelle avant que j'étais dans un aitre district qui ressemble beaucoup a celui là. Saif que dans le douze, on faot du charbon et pas du bois.

L'ecran grésillat et la femme du capitole commenca à parler. Son discours est ennuyant comme toujours. Je croise les doigts pour ne pas entendee mon prenom sortir mais avec la chance que j'ai et le nombre de tesserae que j'ai. Le micro gresilla et la femme parla

"Joyeux Hunger Games à tous et puisse le sort vous être favorable."

Le moment que tous le mode redoute
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: La Moisson des 16e Hunger Games. Sam 13 Juil - 9:36

Aujourd’hui, ce n’était pas un jour de moisson comme les autres, c’était ma première moisson, sans oublier que cela faisait exactement un an que moi et Terry avons été séparé, cela fait un an que je ne l’ai pas vu, je sais bien qu’il est mort, mais je ne peux m’empêcher de penser à ce genre de détails.

Je me lève et reste assis sur mon lit, je ressens une pression qui grandit en moi, comment Terry a-t-il fait pour vivre avec ?
Mais pour cette année, je pense que j’aurais de la chance, je n’ai pas de tesserae et puisque c’est ma première moisson, mon nom est présent qu’une seule fois dans l’urne.

-Bon, ça va l’faire.

Je sors donc de ma chambre et part me préparer, une fois lavé et habiller, je descends dans le salon et m’assois autour de la table, mes parents affiche tout deux un visage sombre et je les comprends très bien, je mange quelque tartine de pain avant de me diriger vers la porte et de sortir, je reste devant la maison et m’assois sur le canapé, mon père me rejoins quelque minute plus tard et s’assoit à côté de moi.

-Un an déjà. Me dit-il dans un profond soupire.

Je sentais toute la tristesse qu’il éprouvait dans cette seule phrase, je ne l’avais jamais vu comme cela auparavant et le fait de le voir dans cet état aujourd’hui était surprenant.

-Ouai, un an. Mais il va falloir s’y habituer p’pa, on n’a pas le choix, Terry n’est plus là et il ne reviendra pas. Lui répondis-je en éprouvant tout autant de tristesse.

Les larmes commençait à s’accumuler, puis elles se mirent à tomber, je restais assis là à pleurer sans faire de bruit pour autant, mon père me prit dans ses bras, je tournai mon regard vers lui et vis que lui aussi n’avais pas su retenir ses larmes.

Une fois que ce moment de tristesse fut passé, je partis en direction de la place du centre-ville, où se déroulait la moisson.
Arrivé là-bas, je me plaçais derrière la file de potentiel tribut, pour faire l’émargement avant de prendre place dans le troupeau qui se trouvait devant moi.
Le pacificateur tendit la main, je tendis la mienne, il l’attrapa et pointa sa machine vers mon doigt, cette machine me fit une petite coupure et après avoir vérifié que j’étais bien Michaelis  Keurg, elle me fit signer la feuille d’émargement en utilisant mon doigt comme un tampon et mon sang comme de l’encre.
Maintenant que c’était fait, je devais rejoindre la place qui était attribué aux gens de mon âge, c’est-à-dire juste devant la scène, je rejoins les autres enfants de mon âge d’un pas lent, la pression est toujours là, toujours plus forte.
Les écrans géants s’allument et notre hôte venu tout droit du capitole s’avance sur la scène, elle se place alors devant le micro tapote dessus à deux reprise, pour vérifier qu’il fonctionne, avant de dire d’un voix forte le slogan des Hunger game, surement une des phrases les plus détester par les habitants des districts.

-Joyeux Hunger Games à tous et puisse le sort vous être favorable..

La tension est à son comble, dans quelques instants, les tributs seront tirés au sort, je tourne alors mon regard de l’autre côté du chemin qui sépare les filles des garçons et juste là, je l’aperçois, Kallwenn Hill, cette fille qui est venu acheter une flûte au magasin il y a de cela quelques jours, le simple fait de la voir me rassure un peu, je lui adresse un sourire amical, je ne sais pas si elle m’a vu, mais moi je l’ai vu et cela me fait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucia A. Elbereth
+ District Sept +


♣ Nombre de message : 702
♣ Date d'inscription : 22/06/2012
♣ Age réel : 27


MessageSujet: Re: La Moisson des 16e Hunger Games. Sam 13 Juil - 16:22


La moisson des seizièmes Hunger Games "puisse le sort vous être favorable"


L'heure de la moisson sonne. L'alarme raisonne à travers le district sept. District du bois. Lucia vient juste de finir de s'apprêter. Elle avait pris un peu de retard à cause de certains patients mais elle était dans les temps.

Aujourd'hui, cela faisait un an jour pour jour qu'elle accompagnait Terry et Mia à la mort. Mais elle ne regrettait rien. Elle a fait tout ce qu'elle a pu pour les sauver et, après tout, les Jeux sont de véritables coups de poker...Enfin, pas seulement puisque les Créateurs et les Juges pouvaient décider derrière leur console qui vit et qui meurt. Lucia s'est souvent demandé si sa Victoire avait vraiment été un hasard. Elle ne se souvenait pas d'un piège dans lequel elle aurait du s'enfuir.


Cette année, elle avait royalement envoyé bouler son styliste qui lui avait encore préparer une tenue mais elle n'en voulait pas. Elle lui avait même dit, au téléphone, "ce que tu penses je m'en cogne d'une force que tu n'imagines même pas!" et avait raccroché. Ceci dit, il lui avait quand même envoyé sa tenue! Alors, comme provocation, elle avait fouillé dans sa garde robe et avait retrouvé un pantalon noir, un t-shirt à manche longue de la même couleur ainsi que l'ancienne veste de bucheron de son frère mais qu'il lui avait donné car trop efféminée à ses yeux, ainsi qu'une paire de sandales à talon. Elle passa sa tenue qu'elle ajusta avec une ceinture ayant appartenu à sa mère. Elle se maquilla légèrement.

Elle aimerait bien voir la tête de son styliste quand il la verrait en pantalon et pas en jupe! Une fois fin prête, elle sorti de chez elle Claudia sur les talons. Elles se séparèrent et Lucia monta sur scène pile poil au moment quand l'accompagnatrice du District se prit les talons dans les câbles et failli embrasser le sol. Lucia failli laisser échapper un gloussement à cette vue! Imaginez un peu une espèce de flamant rose sur talons en train de culbuter sur le premier obstacle... Oui, c'est drôle! Elle reprit son sérieux quand le dit "flamant rose" (aussi appeler "la poule" ou, encore, "le caniche", c'est au choix) se tourna vers elle, l'ayant remarqué, et soupira de bonheur en voyant que la mentor du Sept était enfin là! "La poule" alla l'escorter à sa chaise tout en la regardant surprise de voir Lucia en pantalon et pas en robe!

Quelques minutes plus tard, alors que les enfants du district ont bientôt fini d'être recensés, tout les problèmes sont résolus mis à part celui de l'ingénieure du son mais elle règle le problème rapidement et, comme ses collègues, lève les deux pouces en l'air pour signifier qu'on peut commencer. L'accompagnatrice dit "flamant rose" trépigne d'impatience tandis que Monsieur le Maire relis, nerveux, son discours pour la énième fois. Est il utile de préciser que c'est à 98% le même que celui qu'il pond tout les ans? Mais bref, au moins ça remplis les trous de la "petite fête de la Moisson".

A 14 heures, Lucia se cale dans son siège pendant que flamant rose va tapoter sur le micro pour s'assurer qu'il fonctionne et lance d'une voix guillerette et limite stridente à iriser les poils même là où n'est pas sensé en avoir:


« Joyeux Hunger Games à tous et puisse le sort vous être favorable. »


Parle pour toi! Voyons voir qui on envoie dans l'arène cette année! Aura t'on des volontaires?
 

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Je dois me fabriquer un sourire, m'en armer, me mettre sous sa protection, avoir quoi interposer entre le monde et moi, camoufler mes blessures, faire enfin l'apprentissage du masque.

Me, my daughter & my sister
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Logan N. Stark
Admin


♣ Nombre de message : 806
♣ Date d'inscription : 18/02/2012


MessageSujet: Re: La Moisson des 16e Hunger Games. Dim 14 Juil - 22:33



"Joyeux Hunger Games à tous et puisse le sort vous être favorable."


Et comme toujours c'est la même chose, un silence de plomb. Ils ont bien trop peur pour répondre, j'aperçois des jeunes prier en bas, se serrer les mains, tandis que derrières les adultes les couvent de regards anxieux, pathétique ! Ces gens, ces monstres n'ont que ce qu'ils méritent, si ils ne nous avaient pas attaqués, détruit fait tant de mal ils ne verraient pas leurs enfants mourir comme nous avons vus périr les autres. Peut être est ce un juste retour des choses ? Je veux que ces gens souffrent, comme j'ai souffert, qu'ils voient mourir leurs enfants comme j'ai vu mourir le mien ! Alors nous serons quittes, ces gens ont brisés nos vies à nous de briser les leurs...
Tuer des enfants, un principe que j'aurais haï si ce n'avait été pour venger mon fils, mon seul enfant, la seule personne qu'il me restait. Je revois tout les soirs son visage, défiguré par la douleur, massacrés à coup de hache... Il était vivant lorsque nous l'avions trouvés et il était mort trois jours plus tard, agonisant dans d'atroces souffrances. Ces images de lui ne me quitteraient jamais. Ces bucherons paieraient pour leur crimes ! Ils avaient voulus la mort, ils l'avaient !

J'avais demandé à être affecté au district 7, j'aurais pu viser mieux, c'est évident mais le souvenir des coups de hache m’empêchait d'aller ailleurs, c'était jouissif de voir l'espoir sur le visage des familles, de les voir s'effondrer quand elles réalisaient que leurs enfants ne reviendraient jamais. Aux morts de Théo Berry et Terry Keurg j'avais fait la fête pendant 3 jours, je ne me souvenais toujours pas de ce qu'il s'était passé dans ces soirées d'ailleurs ! Une survivante sur 15 éditions, c'était un bon score ! Malheureusement depuis la victoire de Lucia, celle si s'acharnait à tenter de sauver ses tributs, la peste !

Je m'avançais encore un peu plus sur l'estrade, me lançant dans un long discours sur les nombreux avantages de leur fa-bu-leux district, honorant ces pauvres garçons morts. Car malgré tout j'avais pitié des morts, eux n'avaient rien demandé, c'est leurs monstres de parents qui auraient du aller dans l'arène... Sauf que voir mourir leurs enfants étaient le pire châtiment possible, la pire souffrance que l'on puisse causer à un être humain ! J'étais heureux qu'ils souffrent, mais les enfants ne méritaient pas ça, mon fils ne méritaient pas ça !

Enfin arriva mon moment favoris des moissons, le tirage au sort. Je me dirigeai vers l'urne des filles et plongeai lentement ma main dedans, faisant tourner lentement les papiers entre mes doigts avant d'en retirer un.
Je le dépliai lentement, observant les visages figés, terrorisés, suppliant des parents.

- L'heureuse élue de cette année est : Morgane Gardarin ! Félicitations jeune fille.


Une jeune fille s'avance vers moi, elle doit avoir 16ans, elle tremble un peu même si elle essaye de rester brave. Je lui souris et lui demande son âge : 16 ans ! Parfait, elle devrait donc être un minimum débrouillarde !
Je me rends à l'urne des garçons et le même schéma se reproduit. Je sais que ma lenteur les rends fous, tant mieux !

- Cette année notre tribut masculin sera : Vladimir N. Itlenav ! Félicitations.


Un jeune homme s'avance vers moi, il ne tremble pas mais je lis la peur dans ses yeux. Je lui demande son âge : 17 ans. Un serrement au cœur, il à le même age que mon enfant, mon bébé qui aurait eu 34 aujourd'hui...

Je me tourne vers la foule, et demande des volontaires. Silence. C'est avec le même grand sourire que je conclus cette cérémonie :

- Veuillez applaudir bien fort les deux tributs du district 7 !!! Que le sort leurs soient favorable.


Et je tourne le dos, laissant des familles en pleures, d'autres se félicitant... Je suis satisfaite, moi Shereen O'Connor, aujourd'hui et pour la 16eme fois depuis son assassinat, j'ai vengé mon fils.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-hunger-games-rpg.frenchboard.com
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: La Moisson des 16e Hunger Games. Lun 15 Juil - 11:19

Je finissais par m'en rappeler. Ce n'était pas celle qui avait emmené Terry et Mia vers la mort. Celle-ci semblait plus, comment dire?... Je ne sais pas, peut être que je trouverai le mot juste bientôt. En revanche en voyant notre mentor, qui était la même femme qui avait mené Terry vers la finale. Je me dis qu'avec elle, nos tributs auront sûrement une chance, aussi infime soit elle de survivre, ce qui me fit pousser un léger soupir de soulagement.

 C'est alors que la Capitolienne se lança dans un long discours qui rendait hommage à tous nos précédents tributs, décédés aujourd'hui. Je ne saurais jamais si elle était sincère ou si elle faisait semblant histoire de gagner de la popularité dans notre district. Quoiqu'il en soit son discours m'a ému. Mais la réalité revenait rapidement. Comme tout Capitolien qui se respecte, elle prit tout son temps pour d'abord s'avancer près de l'urne qui contenait tous les prénoms des filles et pour piocher le nom de la tribut de cette édition. Elle annonça enfin le nom de la tribut:

 - L'heureuse élue de cette année est : Morgane Gardarin ! Félicitations jeune fille.

 À ce moment, une jeune fille s'avançait dignement vers l'estrade. J'essayai de deviner qui étaient ses proches en regardant autour de moi. Les autres filles et les autres garçons n'avaient pas l'air d'éprouver quoi que ce soit. En revanche j'aperçus dans le coin des parents un homme avec les yeux qui laissaient couler des larmes en abondance. Son père? Son oncle? Mais peu importe qui il était. J'éprouvai de la compassion pour lui et la jeune fille car je sais ce que cela fait de perdre des êtres chers.

 La Capitolienne reprenait tout son temps pour se diriger vers l'urne qui contenait les noms de tous les garçons du district. C'est à croire que le Capitole est réputé pour la lenteur extrême de tous leurs habitants. Environ cinq minutes pour faire trois pas, mais bon elle finit par arriver vers l'urne et à y mettre sa main à l'intérieur. Je commençai à me serrer les poings espérant ne pas être choisi. Une seule voix se fit entendre:

- Cette année notre tribut masculin sera : Vladimir N. Itlenav ! Félicitations.

 Je ne pouvais pas le croire, déjà parce que le sort ne m'a pas été favorable, mais en plus elle ne sait pas prononcer mon nom correctement. À moins qu'il y ait réellement quelqu'un qui a pour nom Itlenav, ce que je doute fort.

"C'est Itnelav, idiote!" pensais-je avec une profonde colère. Tout en avançant vers l'estrade, la peur finissait par me vaincre de l'intérieur. Lorsque je suis arrivé, la Capitolienne me sourit et me demanda mon âge. Je lui fis un très léger rictus puis je lui répondis:
"17 ans"

 Et d'un coup je sentis un gênement sur elle. Je ne vois pas en quoi avoir 17 ans est un problème. Une seconde plus tard elle demanda des volontaires à la foule. Évidemment personne ne se manifesta. Elle conclut par cette phrase avant de s'en aller:


 -Veuillez applaudir les deux tributs du district 7 !!! Que le sort leurs soient favorable.


 Favorable n'était pas pour moi. J'étais destiné à tuer ou être tué dans l'arène. C'est à croire que la vie ne m'a jamais fait de cadeau. Je devinais déjà qu'aucun de mes proches ne pouvait me soutenir. Ils sont tous morts, Terry aussi. Une fois que la Capitolienne quitta la scène, je ne pouvais faire rien d'autre qu'aller dans ma loge. Je doute quand même que quelqu'un me dise ne serait-ce qu'un adieu, mis à part moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucia A. Elbereth
+ District Sept +


♣ Nombre de message : 702
♣ Date d'inscription : 22/06/2012
♣ Age réel : 27


MessageSujet: Re: La Moisson des 16e Hunger Games. Lun 22 Juil - 9:41



FEAT. Lucia ET District sept
la moisson des seizièmes hunger games

puisse le sort vous être favorable
Lucia, bien calée contre son siège, attendait que l'hôtesse (alias: le flamant rose) caqueta la phrase fétiche des Hunger Games comme tout les ans avec, comme seule réponse, un silence de mort à entendre une mouche volée! Lucia remarqua, du coin de l'oeil, les jeunes moissonnables en train de se tenir la main ou de prier. Pas la peine de savoir lire sur les lèvres pour deviner ce qu'on soufflait.

Elle sentait une espèce de onde mélangeant extase et agressivité venant de l'hôtesse. Et, bizarrement, l'agressivité était dirigée vers elle. Avait elle perdu des proches durant la guerre à cause de quelqu'un venant du Sept? Elle devait être heureuse que Lucia soit la seule gagnante du district sur quinze années de Jeux mais devait être furax que celle ci soit prête à tout pour ramener ses tributs. Excuse moi de vouloir faire mon travail dans les formes miss surfaite! Pensa la jeune mentor.

Son discours failli lui arracher un bâillement. Les discours hypocrites l'ennuyaient et l'énervaient au plus haut point! Mais elle sentait des notes de sincérité.

Quand elle lança son traditionnel "les femmes d'abord", elle remarqua qu'il y avait un point d'excitation plus haut que la normale dans la voix de cette femme. Cache surtout pas ta joie toi! Un nom raisonna à travers la place de l'hôtel de ville:


- L'heureuse élue de cette année est : Morgane Gardarin ! Félicitations jeune fille.


Une jeune adolescente s'avança vers l'estrade où les plus haut dignitaires du district dont elle et l'envoyée du Capitole étaient placés. C'était une fille plutôt mignonne aux yeux bleus et aux longs cheveux noirs. Lucia trouvait qu'elle se ressemblait un peu...Ca allait jaser au Capitole, elle le sentait! Elle voyait déjà les gros titres: "la tribut du Sept ressemble comme deux gouttes d'eau à sa mentor! Va t'elle remporter les lauriers de la Victoire?" C'est d'un pitoyable! Ils savent plus quoi inventer. Ceci dit, elle espérait se tromper sur toute la ligne...Quoique, ça ferait une bonne publicité à cette fille qui disait avoir seize ans.


Le tour des garçons arriva. Bordel! Mais qu'elle est lente! C'est une habitude chez les hôtesses ou quoi?! Enfin, elle déplia son petit papier et lu le nom à haute voix:


- Cette année notre tribut masculin sera : Vladimir N. Itlenav ! Félicitations.

Heuu...C'était pas Itnelav son nom de famille à ce gosse? Se demanda Lucia. Bordel, en plus d'être d'une lenteur extrême, elle faisait des lapsus! Lucia retint son fou rire qui serait mal venu. L'adolescent arriva et révéla son âge: dix sept ans! Mais quel manque de bol! Encore cette année et l'année prochaine et il aurait eu la paix avec cette putain de moisson!

Elle demanda si il y avait des volontaires. Seul le silence lui répondit et elle conclu la moisson avec:

-Veuillez applaudir les deux tributs du district 7 !!! Que le sort leurs soient favorable. et parti dans l'hôtel de ville suivi des deux tributs que Lucia aura à charge. Heureusement, pour une fois, elle ne les connaissait pas mais elle savait que ce Vladimir était un ami de Terry... Non, elle ne devait pas promettre de le ramener en vie! Si il meurt, elle sera de nouveau peinée! Lucia! Je croyais que tu connaissais la chanson depuis le temps! Pour une fois, elle ne voulu pas parler à la famille et quitta la scène par l'escalier que les tributs avaient pris pour monter et alla dire au revoir à Claudia qui, cette année, restera au District pour s'occuper des malades et des blessés du Sept. Claudia avait suffisamment de connaissances médicales pour ne plus avoir sa cousine sur le dos.

Elle alla à la gare en voiture et monta dans le train pour aller dans le petit salon où elle parlerait à ses tributs pour la première fois.


 
fiche par BLUE IVY, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite

_________________
Je dois me fabriquer un sourire, m'en armer, me mettre sous sa protection, avoir quoi interposer entre le monde et moi, camoufler mes blessures, faire enfin l'apprentissage du masque.

Me, my daughter & my sister
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: La Moisson des 16e Hunger Games. Jeu 25 Juil - 20:54

Je stressait et jouait avec mes doigts. Je me retourna vers mon "pere" et lui sourit. Il me fit un petit signe de la main et il me dit de regardait devans moi. Je me retourna et je vis le pantin du capitole commencait a chercher un papier dans la bulle feminine des paipiers.

- L'heureuse élue de cette année est : Morgane Gardarin ! Félicitations jeune fille.

Je cru que j'allaie m'ecrouler a l'annonce de ceci. Pourquoi moi? Je savais que de toutes facons je n'allait pas y echapper avec le nombre de tesserae que j'ai. J'avanca sur l'estrade toute tremblante mais dignement. Je dois etre forte. Des qu'on me demanda quel age j'ai je repondis avec ma petite voix couper: 16 ans.

- Cette année notre tribut masculin sera : Vladimir N. Itlenav ! Félicitations.

Déjà, je crois que ca ne se dit pas comme ca. Un jeune garcon avanca sur l'estrade lui aussi et repondit au question. Je vis le mentor du district. On me dit souvent que je lui ressemble. Peut etre que je gagnerai aussi les hunger games. Je l'espere. Je vais donner tous mon possible en restant mooi même.

Je partit vers l'hotel de ville ou je p dire au revoir a mes proches. Je n'en ai pas beaucoup. Mais mon pere si. On ne se parle pas, mais on se sert dans les bras. Puis il me dit:

-Fais en sorte de revenir vivante. Pour moi.

Je hoche la tete. Incapable de parler.

-Je t'aime beaucoup Morgane.
-Oui papa. Moi aussi.

Puis l'heure fatidique. On m'emmena vers le train que je vais devoir prendre. Je lache une derniere larme et releve le menton. Sois forte, sois toi même.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La Moisson des 16e Hunger Games.

Revenir en haut Aller en bas

La Moisson des 16e Hunger Games.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: ♣ Archives d'Arènes ♣ :: Autour de l'arène-