AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Tournée du vainqueur [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Lucas Dnierp
+ District Huit +


♣ Nombre de message : 369
♣ Date d'inscription : 02/06/2012


MessageSujet: Tournée du vainqueur [Libre] Dim 30 Juin - 12:46

Depuis des jours, je passe pratiquement toutes mes nuits dans le train, si je n’y passe pas mes journées. Etant désormais le nouveau mentor du District 8, je vais donc devoir m’habituer à ce moyen de transport. Je vais d’ailleurs devoir conseiller et aider  deux tributs pour l’édition prochaine, ce qui est loin de m’enchanter, Alea sera peut-être avec moi mais étant donné sa jeunesse, sa candidature sera peut-être relevée.  Je n’ai nullement envie de devoir supporter des tributs pour les voir ensuite mourir comme des bêtes que l’on envoie à l’abattoir. Car oui c’est ça l’arène, nous sommes du vulgaire bétail. Comme d’habitude, l’équipe accompagnatrice de mon séjour me prévient de tout mon horaire et se montre excessivement pointilleuse, comme d’habitude, je me montre froid et désagréable avec eux, après tout, ils viennent du capitole, pourquoi leur devrais-je du respect alors qu’ils ont regardé 23 d’entre nous crever comme des bêtes pendant 5 jours ? Depuis ma victoire, j’ai la réputation d’un insensible, ce qui est plutôt ironique venant de capitoliens. On dit aussi que je suis désagréable, parasite  et impoli avec les employés. Dans le fond, ils n’ont pas tout à fait tort mais je m’en moque.

Un employé m’annonce que nous arriverons dans 5 minutes. Je pousse un soupir. Je ne voulais absolument pas faire cette tournée des vainqueurs, l’exposition au public m’exaspère et l’hypocrisie encore plus. Lors de mon interview, il y avait au moins un véritable intérêt à me mettre en valeur et une petite excitation mais la qu’ai-je à en gagner ? Rien.  J’ai voulu refuser mais on m’a clairement fait comprendre que ne pas la faire ne serait pas dans mon intérêt, des menaces que j’ai prises au sérieux. Je sais de quoi le gouvernement de notre belle nation est capable. Je vais donc devoir jouer les hypocrites, saluer la foule mais surtout regarder les visages meurtris des parents dont j’ai tué les enfants. En réalité, les Hunger Games ne nous quittent jamais car on tout est mis en place pour rappeler aux gagnants qu’ils restent sous l’emprise du capitole et qu’ils n’ont pas tous les droits.  Depuis toujours, la tournée du vainqueur est une tradition,le victorieux sortant des Hunger Games se doit de saluer les districts et de réaliser un hommage aux tributs morts. Personnellement, je me contenterai de faire simplement ce que l’on me demande de faire, pas de longs discours larmoyants ou patriotique. Je saluerai la foule poliment et c’est tout.

Je suis maintenant dans le District 7, le district du bois. Celui dont j’appréhendais le plus  la visite. Le district de l’autre finaliste des Jeux de la faim. Terry Keurg, ou celui qui a failli gagner, c’est lui dont j’ai arraché la victoire de près et anéantit tout les espoirs de ce district. Pour la seconde fois consécutive, le district 7 a eu droit à son tribut masculin en final et pour la deuxième fois, la victoire ne lui fut pas consacré. Autant dire qu’ils ne doivent pas vraiment m’aimer. Je me rappelle de Terry, ce tribut exceptionnellement discret que j’ai du affronter en finale…. Le même qui a basculé dans la folie voir la schizophrénie lors de notre combat, celui dont j’ai charcuté le corps violemment alors qu’il était déjà mort, sous l’emprise de la rage mais je préfère ne pas trop me rappeler cet éprouvant dernier combat. Le district 7 est peuplé d’immenses forêts et de divers villages, autant dire que l’industrie du bois est importante. Quand je pense qu’ils se tuent à la tâche pour le confort des capitoliens, ça me dégoute. Tout comme dans le 8. Après tout, nous ne sommes que des moutons. Ce district c’est aussi celui de Mia Clark, que je ne connaissais pas mais dont celui-ci était tant amoureux, celle qui l’a fait plonger dans la folie pure lorsqu’il a appris qu’elle était morte. Mia, c’était aussi la meurtrière d’Aryel et l’alliée d’Elie durant les trois premiers jours de jeux. Ironique comme tout à un lien.


Après tout les préparatifs nécessaires, je dois me placer sur une grande estrade située au cœur du district, dans la Grand-Place. J’ai une vision d’ensemble sur la foule, je peux voir leur regard perçant, la plupart semblent me regarder avec un air de reproche. Comme chaque année, les districts sont aigris, sauf celui du gagnant. Cette année encore, leurs deux tributs sont morts. L’immense foule applaudit puis le maire prononce le même discours rébarbatif et ennuyeux puis c’est à mon tour, je suis censé adresser des signes de main et sourire bêtement, soit. Je fais mon boulot et c’est tout.

Je la salue puis comme une envie me prend. Je m’empare du micro et m’adresse à la population.

«  Je sais à quel point vous devez vous sentir aigris, trahis. Pourtant, je tenais à souligner le courage et l’intelligence de votre tribut. Pendant les longs jours qu’ont durés l’arène, il est resté fidèle à lui-même, il n’a pas obéi aux règles  du jeu, il a refusé de tuer, il s’est cacher toute l’édition et il a réussit à tenir en finale. C’est une preuve d’intelligence. Je pense qu’il a bluffé tout le monde, y compris moi, qui aurait cru qu’il tiendrait jusque en finale ?  Sa ténacité et son courage m’ont donné du fil à retordre... Je sais que ce discours sera probablement mal vu par beaucoup.. étant donné que c’est de ma faute si votre tribut n’a pas remporté les jeux, je l'ai tué et si c'était à refaire, je le referai, pour gagner mais je tenais à dire ces simples mots, que je pense sincèrement.  »

Je me demande si je n'ai pas fait une bêtise, les applaudissements retentissent à nouveau, plus puissant cette fois même si je sent tout de même l'aigreur et la haine. Ce n'est pas un discours qui effacera leur rancœur d'avoir échapper à la victoire une deuxième fois. Il me reste maintenant une dernière chose à faire avant de partir définitivement du district du bois, je dois exécuter les dernières volontés de Terry. Aller voir ses parents et ceux de Mia Clark, à son nom. Il m'en faudra du courage, pour affronter le regard de ceux-ci mais je suis prêt.

_________________
Une rose de Trishteh  
Une rose de Sham Razz
Une rose de Noah ! :keur: :amour:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Tournée du vainqueur [Libre] Dim 30 Juin - 13:54

Je le vois. Il est là. Lucas Dnierp. Le grand vainqueur de la 15° édition des Hunger Games. Celui qui a arraché la victoire à Terry. Je ne sais pas si il se rend compte que toute la foule, ou presque, a envie de me tuer. Bah, il n'est pas si bête. Il doit bien le savoir. Les images qu'on nous a forcés à regarder, celles où il charcute le corps de Terry me reviennent en mémoire. J'enrage. Là, si je le pouvait, je sauterai sur l'estrade où il se tient, ce connard, celui qui a tué Terry, avec rage. Et je le tuerais. Comme je voulais le faire à la mort de mes parents. Mais, comme à la mort de mes parents, je n'esquisse pas un geste, et engrange ma haine. Je la libérerais aux 19° Hunger Games, quand je serais dans l'arène. Et ca fera des dégâts. De gros dégâts.
Soit, je ne peux pas dire que le District 7 est irréprochable. Mia a tué. Mais quand même. Elle est morte. Terry est devenu fou. Lucas a tué Terry. Le Capitole, qui nous inflige ceci, est à haïr, c'estun fait. Mais là, tout de suite, c'est Lucas que je hais. Je ne parviens pas à réfléchir. Tout ce que je sais, c'est que j'ai vibré pour Terry et Mia, que leur mort m'as fait un choc, même si je ne les connaissais que de vue.

Dire que le grand vainqueur ne fait que de nous sourire bêtement ! Quel con ! Il nous salut, et, là, il va se retirer. C'est la même chose chaque année ! L'an dernier aussi, on avait la même rage. Peut-être moins forte. Quoique. Je les hais. Je les hais tous. Lucas n'est qu'un pantin à la con. Il va être torturé toute sa vie par le souvenir des Jeux de la Faim ? Tant mieux. Tant mieux. La rage m'aveugle. Je me mords la lèvre pour ne pas hurler lorsqu'il prend la parole...

Il nous explique que Terry est mort dans l'honneur, et qu'il ne regrette pas son geste, et bla-bla-bla...

Lorsqu'il a fini sa tirade, j'applaudis, comme tout le monde, car j'y suis... obligée. Mais son texte m'as fait réfléchir. Dans mon esprit, la rage le cède au doute. Si Terry est mort, c'est qu'il a préféré garder son honneur sauf plutôt que de survivre... Il est heureux, avec Mia, à présent... Pourquoi en vouloir encore à Lucas...? Puis, je me rapelle que Terry pourrait être là, à sa place. "Oui, songeais-je, mais...

Le doute est bel et bien là, à présent. Pour le chasser, une seule solution : il faut que je parle à Lucas Dnierp. Je ne sais pas encore comment, mais il le faut.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Tournée du vainqueur [Libre] Mar 2 Juil - 19:19

J'arrive à l'instant, devant moi se dresse une foule, tout le monde était là, car nous n'avons pas le choix, j'étais donc obligé, comme les autres de voir et d'accueillir l'assassin de mon frère, ce meurtrier du nom de Lucas Dnierp. Il n'était rien d'autre qu'un vulgaire meurtrier qui a pris la vie de mon frère de sang froid.
On sentait bien qu'il y avait une certaine tension dans la foule, puis il apparut, avec sa nouvelle coupe pour se donner un air de rebelle, tu parles, il n'est rien d'autre qu'un chiot du Capitole, il nous salue avec ses mains sale, ce mec me répugne et le simple fait de le voir me donne envie de vomir et de lui cracher dessus.
En me voyant, les gens s'écarte pour me laisser passer, je rejoins alors mes parents qui sont assis sur les chaises réservé à la famille des tributs, le Capitole prévoit tout, ils veulent que le vainqueur des jeux soit directement confronté au regard des familles des tributs morts dans l'arène, on pourrait penser que c'est pour mettre le vainqueur mal à l'aise, mais cela a également pour but de nous mettre mal à l'aise moi et mes parents et toutes les autres familles des autres tributs morts, voire le meurtrier de mon frère est également quelque chose effrayant, car c'est lui qui l'a tué et personne d'autre.

C'est à ce moment que Lucas se décide à faire un discourt, un discourt dans lequel il complimente les tributs du 7, surtout Terry, il souligne le fait qu'il n'ai pas obéi aux règles en refusant de tuer et cette phrase atténue la haine que j'éprouve à son égard, j'ai bien vu que Terry n'avait pas tué, mais je l'ai aussi vue se battre pendant la finale, le fait qu'il souligne l'acte de rebellions de mon frère pourrait être dangereux pour lui, car il ne fait pas que souligné cet acte, il félicite mon frère pour cet acte, il applaudit cet acte et ça, le capitole pourrait lui faire payer très cher, il pourrait prendre ça comme un appel à la rebellions, comme une trahison et le capitole va surement agir, pas le tuer, car cela reviendrait à vider son verre de whisky dans un feu de forêt, mais lui faire comprendre, le rendre fou, ou s'en prendre à sa famille, je vois bien là les techniques du capitole.

Lucas recule alors du micro, à la fin de son discourt il dit ne pas regretter son geste, ce sont des mots très dures, mais ils sont honnêtes et il n'a pas de raison de regretter son geste, il s'est battu pour survivre, même si j'aurais préféré revoir mon frère en vie. J'applaudis, mais cette fois, ce n'est pas contre mon grès, mon père en fait autant, il est surement du même avi que moi.
Lucas quitte la scène, il a surement encore beaucoup d'autre district à visité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucia A. Elbereth
+ District Sept +


♣ Nombre de message : 702
♣ Date d'inscription : 22/06/2012
♣ Age réel : 27


MessageSujet: Re: Tournée du vainqueur [Libre] Sam 13 Juil - 15:49



 
Tournée du vainqueur
Il faisait froid ce matin là.
C'était le jour de l'arrivée de Lucas Dnierp, vainqueur des quinzièmes Hunger Games et nouveau mentor du district huit. Comme le voulait la tradition, le tout nouveau gagnant  faisait le tour de la république de Panem pour présenter ses condoléances aux familles des tributs morts et s'afficher avec sa toute nouvelle richesse et sa nouvelle notoriété.


En se levant, Lucia fut dérangée par son styliste venu du Capitole pour lui apporter sa toute nouvelle tenue. Pour une fois, elle n'eu pas à mettre une tenue à connotation médiévale. Sa tenue comportait une robe courte noire, des collants de la même couleur, des bottines beiges (à l'origine, il avait prévu des talons mais comme il avait plu durant la nuit transformant le district en bain de boue gigantesque, il s'est rabattu sur des bottines) et, pour la touche finale: une espèce de cape blanche/beige avec des motifs de feuilles et d'arbres automnales ainsi qu'une paire de gants noirs. Elle ne fit rien de spécial à ses cheveux à part les lisser comme des baguettes et mit du rouge à lèvre ainsi que du font de teint clair.

Une fois fin prête, elle se dirigea, escortée par des Pacificateurs, vers l'hôtel de ville au centre du district où une scène avait été construite et des planches en bois furent placées sur le sol boueux pour préserver les habitants du Sept à avoir de la boue jusqu'aux chevilles.
   


Elle monta sur scène où elle s'assit sur une chaise en bois et croisa les chevilles. Patientant. Elle affichait une regard sans émotion.
Quelques minutes plus tard, après le discours on ne peut plus barbant du maire, la voix off habituelle annonçant l'arrivée sur l'estrade de Lucas Dnierp, représentant du district huit et vainqueur des quinzièmes Jeux de la Faim. Cette année, encore, la victoire avait filé entre les doigts du Sept. Les deux tributs étaient morts. Mia Clark et Terry Keurg.  

Lucas fit son discours.
«  Je sais à quel point vous devez vous sentir aigris, trahis. Pourtant, je tenais à souligner le courage et l’intelligence de votre tribut. Pendant les longs jours qu’ont durés l’arène, il est resté fidèle à lui-même, il n’a pas obéi aux règles  du jeu, il a refusé de tuer, il s’est cacher toute l’édition et il a réussit à tenir en finale. C’est une preuve d’intelligence. Je pense qu’il a bluffé tout le monde, y compris moi, qui aurait cru qu’il tiendrait jusque en finale ?  Sa ténacité et son courage m’ont donné du fil à retordre... Je sais que ce discours sera probablement mal vu par beaucoup.. étant donné que c’est de ma faute si votre tribut n’a pas remporté les jeux, je l'ai tué et si c'était à refaire, je le referai, pour gagner mais je tenais à dire ces simples mots, que je pense sincèrement.  »

Oui, Terry avait refusé de se plier aux exigences du Capitole en commettant des homicides. Son intelligence en avait bluffé plus d'un. Dont sa propre mentor qui a trouvé en Terry un exemple à suivre. Surtout qu'elle et son frère avait joué le jeu du Capitole en tuant six personnes et, même si c'était pour se protéger l'un l'autre, ce n'était pas une excuse. Elle avait un flash back de la Victoire de Lucas. Il avait trouvé Terry grâce à cette représentation d'Athéna et ils s'étaient battus. Puis Terry avait abandonné. Le fait d'avoir perdu Mia, la femme qu'il aimait, était une trop grande déchirure pour se permettre de vivre sans elle. De plus, il était déjà conscient des blessures de vivre dans un monde où on allait devoir voir des jeunes dont on avait la charge mourir devant ses yeux. Mia avait eu la même réflexion. Mieux vaut mourir que de vivre dans un monde comme celui ci. Mieux vaut mourir aujourd'hui que d'avoir à continuer à vivre cette agonie.

Le discours de Lucas était terminé. Elle jeta un oeil vers les familles Clark et Keurg, côte à côte, et leur fit un petit geste de la main tellement discret que uniquement eux l'aperçurent.

Pour la forme, Lucas et elle se serrèrent la main pour une des photos qui fera la UNE du journal du Capitole dans quelques jours. Puis elle suivi son nouveau collègue dans l'hôtel de ville et, une fois qu'ils furent hors des regards indiscrets, elle lui mit une main sur son épaule et lui dit:


"C'est bon"


Tout simplement. Elle savait qu'il savait de quoi elle parlait. Ils en avaient parlé au Capitole quand elle est venue le voir à l'hôpital pour savoir ce que Terry lui avait dit avant que Lucas ne l'achève.

FICHE ET CODES PAR EPISKEY.

_________________
Je dois me fabriquer un sourire, m'en armer, me mettre sous sa protection, avoir quoi interposer entre le monde et moi, camoufler mes blessures, faire enfin l'apprentissage du masque.

Me, my daughter & my sister
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucas Dnierp
+ District Huit +


♣ Nombre de message : 369
♣ Date d'inscription : 02/06/2012


MessageSujet: Re: Tournée du vainqueur [Libre] Ven 19 Juil - 12:35

Je dois dire que je ne suis pas spécialement impatient d'exécuter la dernière volonté du finaliste mort mais pourtant, je me dois de le faire. Je sais que quelque part, il s'agira d'un véritable moyen de lui rendre hommage et d'affronter la famille. Mais oserais-je ? Oserai-je regarder leur yeux remplis par la douleur et la haine ? Oserai-je affronter leur regard culpabilisant ? Oui, je le ferai mais j'appréhende la réaction même si je ne pense avoir à me justifier de la mort de Terry. Nous étions 24 et un seul pouvait en sortir vivant, si la famille a suffisamment d'intelligence, ils comprendront que je ne suis pas à blâmer. Et le discours à l'intention de Terry était sincère. Je cherche Lucia des yeux, la mentor du District Sept qui était venue me voir à l’hôpital pour se proposer comme médiatrice, elle s'était montrée compréhensive et ne m'avait pas mis sur le dos la mort de son tribut. Bien au contraire. J'ai beau ne pas la connaître plus que ça, je me dit que les tributs qu'elle a en charge ont quand même de la chance de l'avoir comme mentor. Malgré tout, je ne peux m'empêcher de ressentir une certaine gêne en sa présence, elle reste la mentor du tribut finaliste que j'ai tué, elle a du mettre tout ses espoirs en lui. Espérer sa victoire. Puis je n'ose imaginer le sentiment que l'on doit avoir lorsque nos tributs échappent à la victoire de peu deux fois de suite... c'est ça qui m'attend en tant que mentor ? Mentor... un autre poids dans ma vie que je n'ai pas envie de porter. Que des poids à porter pour le restant de mes jours... Lucia semble m'avoir remarquer, elle me signale qu'il va falloir faire la fameuse séance photos tant attendue par le capitole. Une photo qui signera officiellement l'entente entre moi et Lucia malgré le fait que j'ai tué son tribut. Les capitoliens vont en raffoler. Je soupire, exaspéré, et rejoins Lucia pour la photo, je fais mine d'un sourire léger puis la séance se termine. Je vais pouvoir voir ma tête sur tout les tabloids du capitole, super. Un "C'est bon" de Lucia m'indique qu'il serait temps d'aller voir la famille.

Je la suis et me rend devant le père de Mia Clark qui semble digne bien qu'il est probablement ravagé par le chagrin, je lui répète ce que Terry a dit à propos de Mia, du fait qu'il voulait la protéger. Après lui avoir parlé, il est temps d'affronter la famille de Terry et ça risque d'être bien plus délicat... heureusement, Lucia est la pour servir de médiatrice et empêcher un débordement éventuel. Lucia m'amène près d'un père et de son fils aux cheveux roux, je regarde le garçon. Il ressemble à Terry mais plus au niveau de la physionomie qu'au niveau des traits physiques mais il a le même regard un peu hagard. C'est alors que nos yeux se croisent, je le regarde, sans broncher mais lui m'adresse un regard de douleur. Il a perdu son frère, je dois payer pour ça. Nous nous plaçons devant la famille, je les regarde, j'essaie d'affronter leur regard. Peu importe à présent, je dois assumer. Il est inutile de fuir. Je leur fait face d'un air digne et décidé avant de prendre la parole pour évoquer ce que Terry m'a demandé de leur dire. Je suis toujours troublé par le visage presque haineux de son frère...

- Avant de mourir, Terry m'a demandé de vous dire que la vie continue, qu'il est parti en paix, qu'il a trouvé la liberté et rejoins celle qu'il aimait. Ce sont les derniers mots qu'il m'a demandé de transmettre lorsqu'il était à l'agonie. Ca ne vous rendra pas votre fils mais j'ai suffisamment de respect que pour transmettre ses dernières volontés.

_________________
Une rose de Trishteh  
Une rose de Sham Razz
Une rose de Noah ! :keur: :amour:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Tournée du vainqueur [Libre] Dim 21 Juil - 18:01

Je m’apprêtais à retourner à mes occupations, mais mon père me retint, que pouvait-il y avoir de si important qui nécessite ma présence, je me retournais et aperçus Lucas Dnierp, ma haine envers lui qui m’avait en partie quittée quelque seconde auparavant revint à la charge, je le regardais, avec un regard noir, remplit de haine, je ne le lâchais pas des yeux et je ne voyais pas bien ce qui pourrait me calmer, il parlait avec deux adultes que je reconnus rapidement, il s’agissait des parents de Mia Clark, ces derniers eurent l’air très surpris par ce que leur dit Lucas, la mère de Mia commence même à pleurer au moment où Lucas les laisse, ce dernier se dirige alors vers nous, il n’imagine tout de même pas nous présenter des excuse ou quelque chose du genre, s’il croit pouvoir venir et se faire pardonner en quelques instants, il se fait des idées.
C’est alors que je me rends compte qu’il est accompagné par Lucia Elbereth, je me demande bien ce qu’il nous veut.

- Avant de mourir, Terry m'a demandé de vous dire que la vie continue, qu'il est parti en paix, qu'il a trouvé la liberté et rejoins celle qu'il aimait. Ce sont les derniers mots qu'il m'a demandé de transmettre lorsqu'il était à l'agonie. Ca ne vous rendra pas votre fils mais j'ai suffisamment de respect que pour transmettre ses dernières volontés.

Quel hypocrite, il parle de respect, il insinue avoir du respect pour Terry, après ce qu’il lui a fait après sa victoire, certes, je n’ai pas vu la scène, puisque je suis parti avant, mais on m’a raconté et cela revient au même, ce qu’il a fait, il l’a fait, un point c’est tout, ce n’est qu’une ordure et il le restera, ma haine envers lui ne fait que de croitre après ce qu’il vient de dire.

Je vois que mon père se retient, peut-être veut-il en finir au plus vite avec cette entrevue, mais je ne suis pas du même avis et je n’ai pas sa patience.

-Tu parles de respect, tu dis que tu éprouves du respect envers mon frère ? Je ne pense pas que tu ressentes le moindre respect pour mon frère, non pas parce que tu l’as tué, mais parce que justement tu n’as même pas respecté son cadavre, tu t’es acharné sur son corps sans vie et tu viens nous dire que tu le respectes, si tu es ici pour nous porter tes belles paroles, ce n’était pas nécessaire. Lui dis-je sur un ton de défi et plein de reproches.

-Ça suffit Mich’ !!! Dit alors mon père en haussant le ton.

Mon père qui était resté là à écouter se mettait enfin à parler, mais c’était pour me dire de me taire, ma colère grandissait encore un peu plus, je trouvais cela injuste, devoir écouter le meurtrier de mon frère sans que lui ne m’écoute. Je ne suis pas d’accord.

-Cependant. Mon fils n’a pas tort et je pense qu’avant de parler de respect, tu devrais apprendre ce que signifie ce mot, mais je te remercie quand même d’être venu nous dire les derniers mots de Terry, c’était très courageux de ta part, mais je ne te pardonne pas pour autant, l’insulte que tu as fait à ma famille et à moi en mutilant son corps, alors que ce n’était pas nécessaire. Dit-il alors, calmement.

Mon père était bien plus patient que moi, il savait garder son calme dans beaucoup de circonstance, même s’il lui arrivait de s’énerver de temps à autres, mais il était un bien meilleur diplomate que moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucia A. Elbereth
+ District Sept +


♣ Nombre de message : 702
♣ Date d'inscription : 22/06/2012
♣ Age réel : 27


MessageSujet: Re: Tournée du vainqueur [Libre] Lun 22 Juil - 9:04



Tournée du vainqueur
Pour la photo, Lucas et elle s'armèrent de sourires de professionnels. Lucas devait être en train de prendre conscience que même si il était sorti vivant de l'arène, sa vie ne lui appartenait plus complétement. Il allait devoir tout faire, même contre son gré, pour plaire au Capitole et allait dans sa vision des choses. Même quand il s'agissait de prendre la pose pour des photos. Lucia avait failli tomber dans la folie plus d'une fois...Le Capitole lui avait tout pris et pourtant il continuait à l'utiliser comme d'un pion sur un échiquier.

Une fois les photos faites, le photographe du Capitole - un excentrique (comme d'habitude) habillé de froufrou et avait les cheveux teints en rose (pour un homme c'était bizarre) - les remercia d'un grand sourire complétement faux. Lucia joua le jeux et le remercia aussi avec un sourire on ne peut plus forcé mais avec un ton aimable.

Les deux mentors disparurent dans l'hôtel de ville où Lucia glissa un discret "c'est bon" à Lucas et ils sortirent du bâtiment pour aller trouver les familles Clark et Keurg. Lucia resta en retrait sachant que Lucas préférerait leur parler en privé (et, de toute façon, elle savait déjà ce que le nouveau mentor du Huit allait dire) mais elle était prête à bondir si la situation tournait au vinaigre. Elle voyait que Lucas avait les mains qui tremblaient. Il était nerveux quoi de plus normal? Une fois arrivé devant les familles, il prit la parole:


- Avant de mourir, Terry m'a demandé de vous dire que la vie continue, qu'il est parti en paix, qu'il a trouvé la liberté et rejoins celle qu'il aimait. Ce sont les derniers mots qu'il m'a demandé de transmettre lorsqu'il était à l'agonie. Ca ne vous rendra pas votre fils mais j'ai suffisamment de respect que pour transmettre ses dernières volontés.

Le frère cadet de Terry prit la parole, il était remonté et cela se comprenait:

-Tu parles de respect, tu dis que tu éprouves du respect envers mon frère ? Je ne pense pas que tu ressentes le moindre respect pour mon frère, non pas parce que tu l’as tué, mais parce que justement tu n’as même pas respecté son cadavre, tu t’es acharné sur son corps sans vie et tu viens nous dire que tu le respectes, si tu es ici pour nous porter tes belles paroles, ce n’était pas nécessaire.


C'est vrai. Lucas s'était acharné plus que utile sur le corps déjà sans vie de Terry, elle n'avait pas très bien vu les dégâts sur sa télévision mais quand elle a été dans la morgue de l'hôpital dans lequel le corps avait été transféré, elle avait failli remettre le peu que son estomac contenait. Oui, en tant que guérisseuse, elle avait vu des blessures graves mais là c'était de Terry qu'il s'agissait! Elle avait les mains qui tremblaient. Non, Lucas n'était pas celui qui était en faute! Faire de lui son défouloir ne lui apporterait rien...Rien du tout! Même pas du soulagement. Le père de la famille Keurg calma son fils d'une voix ferme ce qui arracha Lucia à ses sombres pensées.

-Cependant. Mon fils n’a pas tort et je pense qu’avant de parler de respect, tu devrais apprendre ce que signifie ce mot, mais je te remercie quand même d’être venu nous dire les derniers mots de Terry, c’était très courageux de ta part, mais je ne te pardonne pas pour autant, l’insulte que tu as fait à ma famille et à moi en mutilant son corps, alors que ce n’était pas nécessaire.


Lucia s'approcha, décidée à prendre la parole et tant pis si ils pensaient qu'elle prenait la défense de Lucas, elle se mit devant Lucas et les parents en faisant rempart de son corps au cas où ils voudraient faire preuve de violence: "Je n'ai pas connu votre fils très longtemps. Je vous l'accorde et je n'ai aucuns droits, même par mon statut, de vous parler comme je vais le faire! Terry était quelqu'un de bien, il était tombé amoureux de Mia et c'était cette raison qui la poussé à se porter volontaire. Il voulait tout faire pour la protéger mais elle est morte avant qu'il ne puisse y faire quoique ce soit!...Mais ce que personne ne sait c'est que Terry et moi, dans le train, nous nous sommes fait une promesse: celle de tout faire pour que Mia Clark sorte gagnante des Jeux mais elle est morte avant que j'ai eu le temps de l'honorée!" Elle prit une pause, le fait de revoir le corps écrasé et agonisant de Mia dans les bras de Elie Anderson la rendait malade.Et, puis, savez vous ce que j'ai appris d'autres? Il paraitrait que même si Mia n'avait pas été tirée au sort, Terry se serait quand même porté volontaire! Il souhaitait participer aux Hunger Games pour vous apporter une vie plus douce. Une vie dans laquelle vous ne serez pas obligé de venir chez moi tout les soirs pour être soigné!"Elle s'arrêta, elle venait au final de ce qu'elle voulait dire:"Et puis, je vous conseillerais que trop bien de ne pas diriger votre haine et votre rancune vers la mauvaise personne! Dites vous bien que Lucas a été forcé à faire ce qu'il a fait. L'arène nous change et je suis bien placée pour le savoir! Quant à vous, vous n'avez pas été  à notre place"Oui, durant les troisièmes Jeux, la gentille guérisseuse du district sept s'était transformée pour l'espace d'une semaine en une véritable machine à tuer. "Et puis, même si en sort gagnant, notre vie ne nous appartient plus. Si ça n'avait tenu qu'à moi, ça fait des années que j'aurais rejoint mon frère là il est! Si j'ai gagné, c'était uniquement pour tenir ma promesse...

Elle tourna les talons. Ca fait du bien de vider son sac! En plus, comme les Pacificateurs sont tous occupés à évacuer la place, personne ne l'a entendue et elle savait que personne ici présent n'allait la balancer pour avoir eu des propos anti Capitole en sous entendu que c'était à la capitale qu'il fallait en vouloir pour la mort des tributs et pas ceux qui avaient été forcé à tuer pour vivre. Elle dit à Lucas:Tu as fini ce que tu avais à dire?Puis, elle prit le nouveau mentor par le coude pour l'entrainer, de nouveau, dans le dédale des couloirs de l'hôtel de ville.
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.

_________________
Je dois me fabriquer un sourire, m'en armer, me mettre sous sa protection, avoir quoi interposer entre le monde et moi, camoufler mes blessures, faire enfin l'apprentissage du masque.

Me, my daughter & my sister
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucas Dnierp
+ District Huit +


♣ Nombre de message : 369
♣ Date d'inscription : 02/06/2012


MessageSujet: Re: Tournée du vainqueur [Libre] Dim 28 Juil - 11:38

Je restais la, planté, ne pouvant pas bouger. Je voulais pourtant. Je voulais partir… quitter ce lieu, quitter ce district maudit qui me hais tant. Certes, j’ai fait un discours, j’ai rendu hommage à Terry. Mais je l’ai tué. Ils m’en veulent terriblement, je suis leur bourreau. Il ne suffit pas d’un stupide discours pour effacer toute la haine. Il suffit de regarder le frère et le père pour s’en rendre compte… ils me jaugent, leur regard est flambants de reproches, il est rongé par la tristesse et la haine. Mais le plus perturbant est sans doute le frère de Terry, c’est pire que de la haine, je sens en lui une rage folle, je sais qu’il veut ma mort. J’essaie de supporter son regard, de rester fort mais jamais autant je n’avais eu l’impression d’être à ce point méprisé. Il y en a eu, des gars qui ne m’aimaient pas mais personne ne m’a haï au point de vouloir ma mort. Car ce gosse veut ma mort pour sûr. Il en rêve chaque jour probablement, toute sa colère est centrée sur moi, celui qui a détruit sa vie. C’est presque une rage qui s’empare en moi, pourquoi, pourquoi ? Comment pourrais-je m’en vouloir ? Je n’ai fait qu’obéir à ce stupide jeu, obéir aux règles. Comment peut-il me juger ainsi… il l’aurait fait aussi. N’importe qui l’aurait fait. Non, je ne dois pas faire place aux regrets. Le garçon de ses yeux flamboyants s’avance vers moi d’un air rageur, un instant, je jette un œil aux pacificateurs qui m’entourent. Ils ont bien empêché le gamin du Onze de me parler, le gamin schizophrène ou un peu fou. Ils ne le laisseront pas me faire du mal. Mais celui-ci semble plus prêt à me déverser toute sa haine, il s’avance vers moi d’un pas décidé. Je suis prêt à encaisser la sentence.

-Tu parles de respect, tu dis que tu éprouves du respect envers mon frère ? Je ne pense pas que tu ressentes le moindre respect pour mon frère, non pas parce que tu l’as tué, mais parce que justement tu n’as même pas respecté son cadavre, tu t’es acharné sur son corps sans vie et tu viens nous dire que tu le respectes, si tu es ici pour nous porter tes belles paroles, ce n’était pas nécessaire.

J’ai envie de lui rétorquer violemment qu’il ne sait rien, qu’il ne peut pas comprendre. D’ailleurs, comment pourrait-il comprendre ? Il ne peut pas ! Son frère est mort. J’ai quand même envie de lui crier d’aller Lui qui dans l’arène et peut-être qu’il verra ce que ça fait lorsqu’on se retrouve face au dernier survivant… oui, j’ai massacré le corps de Terry. Ce n’était absolument pas nécessaire. Je me rappelle de ce dernier acte de rage gratuite… j’étais tellement en colère… je ne sais pas ce qui m’est passé par la tête mais il fallait que je déverse toute ma rage, il fallait que je m’assure qu’il soit mort. La colère de ce gamin est compréhensible mais il ne peut pas, il ne peut pas comprendre. Je lui fais face presque d’un air de défi. Un instant, j’oublie que c’est le frère de Terry, qu’il a perdu un être cher et je lui fait face, prêt à lui rétorquer agressivement mais son père me devancer. Il s’approche de son fils pour lui indiquer de reculer et de se calmer et prend alors la parole d’un air posé mais froid, presque de dégoût. Il haussa le ton pour que son fils se calme. Sans doute vais-je avoir droit à une seconde sentence… je vois Lucia a coté de moi, prête à intervenir. Je sais qu’elle ne me juge pas, même si j’ai tué son tribut. Elle me respecte et je la respecte également.

- Cependant. Mon fils n’a pas tort et je pense qu’avant de parler de respect, tu devrais apprendre ce que signifie ce mot, mais je te remercie quand même d’être venu nous dire les derniers mots de Terry, c’était très courageux de ta part, mais je ne te pardonne pas pour autant, l’insulte que tu as fait à ma famille et à moi en mutilant son corps, alors que ce n’était pas nécessaire.

Certes il est poli, certes il me remercie mais moi, je ne retiens que le profond reproche qu’il m’a fait. Savent-ils seulement… ?! Non, ils ne savent pas ! Je veux me défendre à cet instant mais Lucia interviens et se met alors devant moi. M’empêchant de prendre la parole. Elle prend ma défense.


" Je n'ai pas connu votre fils très longtemps. Je vous l'accorde et je n'ai aucuns droits, même par mon statut, de vous parler comme je vais le faire! Terry était quelqu'un de bien, il était tombé amoureux de Mia et c'était cette raison qui la poussé à se porter volontaire. Il voulait tout faire pour la protéger mais elle est morte avant qu'il ne puisse y faire quoique ce soit!...Mais ce que personne ne sait c'est que Terry et moi, dans le train, nous nous sommes fait une promesse: celle de tout faire pour que Mia Clark sorte gagnante des Jeux mais elle est morte avant que j'ai eu le temps de l'honorée!" Elle prit une pause, je la sentais amère et déçue. "Et, puis, savez vous ce que j'ai appris d'autres? Il paraitrait que même si Mia n'avait pas été tirée au sort, Terry se serait quand même porté volontaire! Il souhaitait participer aux Hunger Games pour vous apporter une vie plus douce. Une vie dans laquelle vous ne serez pas obligé de venir chez moi tout les soirs pour être soigné!"Elle s'arrête un instant:"Et puis, je vous conseillerais que trop bien de ne pas diriger votre haine et votre rancune vers la mauvaise personne! Dites vous bien que Lucas a été forcé à faire ce qu'il a fait. L'arène nous change et je suis bien placée pour le savoir! Quant à vous, vous n'avez pas été à notre place...Et puis, même si en sort gagnant, notre vie ne nous appartient plus. Si ça n'avait tenu qu'à moi, ça fait des années que j'aurais rejoint mon frère là il est! Si j'ai gagné, c'était uniquement pour tenir ma promesse...


Pour la première fois depuis longtemps, je suis réellement touché par ses paroles. Elle a visé juste et elle semble avoir touché la famille aussi. Oui, Lucia est une femme bien, une femme intelligente qui sait se montrer juste. Elle ne m’en veut pas pour la mort de Terry, elle sait qui est véritablement responsable de cela, c’est le capitole qui en est responsable. Je me sens soulagé. Pendant un instant, j’ai l’impression de ne pas avoir tué Terry… l’impression que je ne suis plus responsable de rien. Le regard accusateur de la famille semble se tarir et ils semblent comprendre. Les paroles de Lucia les atteignent.

_________________
Une rose de Trishteh  
Une rose de Sham Razz
Une rose de Noah ! :keur: :amour:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Tournée du vainqueur [Libre] Mer 31 Juil - 13:52


La Tournée
du Vainqueur

La curiosité est un vilain défaut...


Là-bas, je vois Lucia, notre mentor, qui retient Lucas. Il y a aussi Michaelis, et ses parents, et ils n'ont pas l'air loin d'en venir au mains. Soudain, Lucia s'interpose, j'ai peur un instant qu'elle se fasse étriper, mais bon, c'est quand même une gagnante. Elle prend la parole, sors un discours qui semble calmer les choses, toucher Lucas et les Keurg. Bon, c'est maintenant ou jamais, et je m'approche doucement. Je vais me taper l'incruste... Parce que, si eux ont un lien avec le gagnant, je n'en ai pas. Vraiment aucun. Je ne connaissais ni Mia, ni Terry. Mais bon... Je voudrai savoir si il sait que maintenant, il ne pourra plus se montrer ici. Si il était vraiment sincère. Si il regrette, non pas d'avoir gagné, mais d'avoir du sang sur les mains. Si il a peur de devoir coacher des innocents. Si tout cela... l'as changé. Je sais que ces questions sont ridicules, que je pourrai les poser à Lucia, mais bon... J'ai envie de savoir. Comme ça. Je suis curieuse.

Je m'avance alors, hésite un instant, puis me ravise. Hé, ho, ce sont leurs problèmes... Et puis, qu'est-ce que je pourrai dire ? "Coucou, je peux te poser deux-trois questions ?" Heu... Je ne suis pas une journaliste du Capitole ! Comment je fais ? Bon, je prend mon courage à deux mains, m'avance, et... Mais ils se barrent ! Putain, quelle chance j'ai ! Je cours presque, pour les rattraper... Mais trop tard. Je m'engouffre alors dans l'hôtel de ville, malgré les protestations des quelques Pacificateurs (j'aurais des problèmes... mais bon !) Malheureusement pour moi, cette saleté d'hôtel est grand, et je m'y perd en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Bon, maintenant, ce n'est plus Lucas et Lucia que je cherche, mais la sortie, et je galère.

Mais il est une règle fondamentale, dans la vie courante. Quand on cherche quelque chose, on ne le trouve pas. Mais quand on arrête de le chercher, on tombe dessus. Et cela vaut aussi pour les humains.

Donc, au détours d'un couloir, je tombais sur les deux mentors, côte à côte. Bon, eh ben, je ne pouvais plus reculer. Lucia sembla ne pas me reconnaître (normal, si elle de vait connaitre toute la population, elle n'en finirai pas...). Lucas non plus, mais bon, c'était évident, ça, je ne l'avais vu qu'à travers un écran jusqu'alors. Bon, je me demande quand même ce qu'ils vont faire... Mais ce ne sont pas mes oignons. Ils ont l'air plutôt surpris de me voir... bon, on va leur faire courte :

- Moi c'est Kalwenn. Kalwenn Hill. Peut-être Lucia se souvient-elle de ce nom. Celui de mes parents, qui ont été exécutés devant toute la population, pour vol.

- Je ne connaissais ni Terry, ni Mia, mais je sais que ca fait mal de voir quelqu'un mourir, quand on compte sur lui pour... revenir. Et je voulais juste te dire, même si ce n'est pas mon rôle, que ici, ton discours en a touché plus d'un. Et j'ai vu l'altercation avec Michaelis et son père... Ils souffrent. Saches juste que tout le monde ne penses pas comme eux. Enfin bref... Merci. D'avoir respecté les volontés de Terry, et de ce petit discours.

Houlàlà. Pas clair du tout. Et, même si je sais que c'est vrai, je n'ai demandé son avis à personne.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Tournée du vainqueur [Libre]

Revenir en haut Aller en bas

Tournée du vainqueur [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: ♣ Archives d'Arènes ♣ :: Autour de l'arène-