AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Tournée du vainqueur [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Lucas Dnierp
+ District Huit +


♣ Nombre de message : 369
♣ Date d'inscription : 02/06/2012


MessageSujet: Tournée du vainqueur [Libre] Dim 30 Juin - 12:04

Depuis des jours, je passe pratiquement toutes mes nuits dans le train, si je n’y passe pas mes journées. Etant désormais le nouveau mentor du District 8, je vais donc devoir m’habituer à ce moyen de transport. Je vais d’ailleurs devoir conseiller et aider  deux tributs pour l’édition prochaine, ce qui est loin de m’enchanter, Alea sera peut-être avec moi mais étant donné sa jeunesse, sa candidature sera peut-être relevée.  Je n’ai nullement envie de devoir supporter des tributs pour les voir ensuite mourir comme des bêtes que l’on envoie à l’abattoir. Car oui c’est ça l’arène, nous sommes du vulgaire bétail. Comme d’habitude, l’équipe accompagnatrice de mon séjour me prévient de tout mon horaire et se montre excessivement pointilleuse, comme d’habitude, je me montre froid et désagréable avec eux, après tout, ils viennent du capitole, pourquoi leur devrais-je du respect alors qu’ils ont regardé 23 d’entre nous crever comme des bêtes pendant 5 jours ? Depuis ma victoire, j’ai la réputation d’un insensible, ce qui est plutôt ironique venant de capitoliens. On dit aussi que je suis désagréable, parasite  et impoli avec les employés. Dans le fond, ils n’ont pas tout à fait tort mais je m’en moque.

Un employé m’annonce que nous arriverons dans 5 minutes. Je pousse un soupir. Je ne voulais absolument pas faire cette tournée des vainqueurs, l’exposition au public m’exaspère et l’hypocrisie encore plus. Lors de mon interview, il y avait au moins un véritable intérêt à me mettre en valeur et une petite excitation mais la qu’ai-je à en gagner ? Rien.  J’ai voulu refuser mais on m’a clairement fait comprendre que ne pas la faire ne serait pas dans mon intérêt, des menaces que j’ai prises au sérieux. Je sais de quoi le gouvernement de notre belle nation est capable. Je vais donc devoir jouer les hypocrites, saluer la foule mais surtout regarder les visages meurtris des parents dont j’ai tué les enfants. En réalité, les Hunger Games ne nous quittent jamais car on tout est mis en place pour rappeler aux gagnants qu’ils restent sous l’emprise du capitole et qu’ils n’ont pas tous les droits.  Depuis toujours, la tournée du vainqueur est une tradition,le victorieux sortant des Hunger Games se doit de saluer les districts et de réaliser un hommage aux tributs morts. Je pense que je vais me contenter de faire simplement ce que l’on me demande de faire, pas de longs discours larmoyants ou patriotique. Je saluerai la foule poliment et c’est tout.

Je suis maintenant dans le district 10, le district de l’élevage. Un district très étendus ou on trouve de nombreuses habités de fermiers. Le district de deux tributs inconnus qui sont morts au début des jeux. Un district qui transpire la pauvreté et le malheur. Pas étonnant que leur deux tributs n’aient pas survécus, quand on voit leur mentor. Une horrible bonne femme, j'ai encore le souvenir de ma première rencontre avec ce sadique personnage. Je suis persuadé qu'elle met tout en place pour détruire ses tributs psychologiquement et les affaiblir au mieux pour l'arène. Elle est forte dans ce domaine de domination perverse.

Après tout les préparatifs nécessaires, je dois me placer sur une grande estrade située au cœur du district, dans la Grand-Place. J’ai une vision d’ensemble sur la foule, je peux voir leur regard perçant, la plupart semblent me regarder avec un air de reproche. Comme chaque année, les districts sont aigris, sauf celui du gagnant. Cette année encore, leurs deux tributs sont morts. L’immense foule applaudit puis le maire prononce le même discours rébarbatif et ennuyeux puis c’est à mon tour, je suis censé adresser des signes de main et sourire bêtement, soit. Je fais mon boulot et c’est tout. Les applaudissements retentissent mais ils sont pour la plupart, froid et sans vie. Comme leurs tributs. J’adresse un dernier remerciement à la foule puis je peux enfin m’en aller, ce n’est pas trop tôt, pour un autre district et une autre tournée tout aussi épuisante.

_________________
Une rose de Trishteh  
Une rose de Sham Razz
Une rose de Noah ! :keur: :amour:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Errol F. E. F-Wicklow
+ District Quatre +


♣ Nombre de message : 548
♣ Date d'inscription : 21/10/2012
♣ Age réel : 90


MessageSujet: Re: Tournée du vainqueur [Libre] Mar 2 Juil - 12:26


    Cela fait plusieurs mois déjà que la quinzième édition des Jeux s'est finie. Le vainqueur est le tribut garçon du District Huit si je me souviens bien. Je me demande ce qu'ils font des perdants, ils ne meurent pas vraiment, hein ? J'ai regardé les Jeux d'un regard très distrait du coup je ne me souviens absolument pas du vainqueur. Même pas de son prénom. Je pense qu'on ne m'en veut pas vraiment, après tout il n'est pas du Dix. D'ailleurs, ça fait longtemps que nous n'avons pas eu de gagnant. En fait nous n'en avons qu'un seul, une femme dont j'ai oublié le nom.

    Aujourd'hui est le deuxième jour de l'année où je suis censée me faire belle. Aujourd'hui, la tournée du vainqueur s'arrête au Dix. La tournée du vainqueur a lieu quelques mois avant la nouvelle édition des Jeux, il me semble qu'elle commence au Douze et se termine au Capitole. J'attends chaque année cela avec impatience. Comme les discours sont filmés, nous nous devons de paraître propres sur nous. C'est pourquoi mon père me réveille tôt ce matin-là afin que je puisse me laver, me coiffer et enfiler la robe de ma mère.

    Lorsque je me glisse dans le bain chaud, je soupire puis souris instantanément. Nous n'avons pas d'eau chaude au Dix. Si nous en voulons, nous devons la faire chauffer nous-mêmes. Mon père a dû se lever à l'aube pour me faire ce bain. Ces petites attentions sont rares alors ça me fait vraiment plaisir. Enfin il me fait ce bain chaud deux fois par an quand même. Une fois le jour de la tournée du vainqueur, l'autre le jour de la Moisson. Les deux seuls jours de l'année où je dois me faire belle.

    Alors que je me lave, je tente de me remémorer ce que j'ai vu des Jeux et j'ai bien du mal à me rappeler quoi que ce soit. Même si nous avons école, nous sommes obligés de regarder pendant les pauses et certains cours sont mêmes annulés au profit d'une heure pour les regarder. On ne peut pas y échapper. Les travailleurs prennent des pauses afin de pouvoir suivre. Je me demande pourquoi un tel engouement et pourquoi le Capitole nous oblige à faire ça, certains sont même réprimandés s'ils n'ont pas les yeux rivés sur l'écran. Nous leur serions plus utiles si nous utilisions ce temps à travailler, non ? De mon côté, je préférerai étudier un peu plus plutôt que de regarder ça parce que ça ne m'intéresse pas plus que ça.

    Je sors de mon bain après m'être bien savonnée (j'ai lavé mes cheveux la veille vu qu'ils sont très long et bien sûr sans produit vu que nous n'en avons pas) et prend l'une des deux serviettes éponges que nous avons. Elle est très usée. Avant elle était de couleur jaune mais maintenant elle est plutôt blanche tant elle a servi et été lavée. Nous n'avons pas d'argent pour en racheter et honnêtement du moment qu'elle est utilisable, ce n'est pas grave. Elle n'est pas encore en charpies. Je me sèche et enfile la jolie robe de ma mère que je ne peux mettre que deux fois par an. Je n'aime pas trop les robes donc ça me va. Je préfère de loin mes salopettes. Mais je ne vais pas me présenter à une cérémonie officielle en salopette. Ce n'est pas toléré.

    Et puis plusieurs pensées me passent par la tête. Je me demande comment ils ont arrangé le gagnant cette année. Je ne me souviens pas trop de son visage avant les Jeux mais je crois me rappeler que le dernier jour, il était quelque peu défiguré. Je me demande comment il se sent aussi, ce que ça fait de faire les Jeux et de les gagner. Ils n'en parlent jamais dans leurs discours et de toute façon on ne peut pas poser de questions. Aucun contact avec le gagnant. Nous devons nous contenter d'écouter et d'applaudir. Ensuite nous pouvons retourner vaquer à nos occupations. Il me semble que dans le District du gagnant il y a un banquet aussi. Ce garçon a quand même de la chance d'avoir gagné les Jeux, il doit jouir de beaucoup d'avantages désormais.

    Après avoir enfilé ma robe, m'être brossé les cheveux et de les avoir ramenés en natte (ma mère m'a appris ça quand j'avais six ans). Je vais manger mon petit-déjeuner pendant que mon père se lave à son tour. Aujourd'hui, en plus du thé fait maison et de la salade de pissenlit, il y a un petit fromage. Un ami de mon père élève une chèvre donc je suppose que le fromage vient de lui. Je suis très contente, j'adore le fromage et puis ça change de l'éternelle salade de pissenlits. Une fois que j'ai fini ce repas de roi, mon père et moi quittons la maison pour la grand-place qui est quand même assez loin de chez nous.

    Tout comme le jour de la Moisson, des Pacificateurs s'assurent que tout le monde est présent. C'est pourquoi, que même si le discours ne débute qu'à quatorze heures, nous étions conviés à être présents à neuf heures. Mon père et moi sommes installés en haut du gradin donc nous verrons bien. De toute façon l'agencement, les écrans : tout est fait pour que personne n'en perde une miette. L'équipe de télévision du Capitole commence déjà à s'installer. J'aperçois Jude de l'autre côté de l'estrade, elle n'a pas l'air dans son assiette. Je me demande bien pourquoi. Je crois me souvenir qu'elle m'avait dit qu'elle ne connaissait pas les tributs du Dix. J'aimerais pouvoir lui parler mais à cette distance ce n'est pas possible et nous n'avons pas le droit de bouger. Je contente donc d'un signe de la main et je me demande si elle m'a vue.

    Je suis impatiente que cela commence ! Ma vie est plutôt monotone alors ce genre de journée l'égaye un peu, ce qui n'est pas plus mal.

    À quatorze heures tapantes, les festivités commencent avec le discours de notre maire. Nous applaudissons alors qu'il apparaît sur l'estrade et écoutons son discours avec grande attention. Mais ce n'est pas celui qui m'intéresse le plus. Enfin le grand gagnant apparaît à son tour. D'après le maire, il s'appelle Lucas, Lucas Dnierp. Je ne m'intéresse pas aux garçons, ni aux gens en général d'ailleurs mais je dois avouer qu'il est assez beau. Je ne sais pas à quoi il ressemble au naturel mais, arrangé ainsi par son styliste et sûrement quelques retouches esthétiques du Capitole, il est beau. Dans son discours, on peut sentir qu'il est juste cordial mais ça me convient. C'est pourquoi, une fois son discours achevé, je souris et applaudit avec beaucoup d'enthousiasme.

    Lucas se contente de quelques dernières salutations puis descend de l'estrade. Je suis assez triste que ce soit déjà fini mais ce sera bientôt la Moisson, une autre journée qui brisera la monotonie à laquelle nous sommes tous pris. Mon père me réprimande un peu à voix basse pour avoir été aussi enthousiaste car, selon lui, cela n'a pas lieu d'être. Je ne comprends pas tout à fait pourquoi mais je ne veux pas le contrarier donc je m'excuse. Vu que nous sommes libres de faire ce que nous souhaitons maintenant, il m'envoie cueillir des pissenlits comme nous allons bientôt en manquer.



_________________


Une rose d'Iris, une rose d'Elina et une rose de Hel ma carotide






Revenir en haut Aller en bas

Tournée du vainqueur [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: ♣ Archives d'Arènes ♣ :: Autour de l'arène-