AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Tournée du vainqueur [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Lucas Dnierp
+ District Huit +


♣ Nombre de message : 369
♣ Date d'inscription : 02/06/2012


MessageSujet: Tournée du vainqueur [Libre] Dim 30 Juin - 11:36

Depuis des jours, je passe pratiquement toutes mes nuits dans le train, si je n’y passe pas mes journées. Etant désormais le nouveau mentor du District 8, je vais donc devoir m’habituer à ce moyen de transport. Je vais d’ailleurs devoir conseiller et aider  deux tributs pour l’édition prochaine, ce qui est loin de m’enchanter. Alea sera peut-être avec moi mais étant donné sa jeunesse, sa candidature sera peut-être relevée.  Je n’ai nullement envie de devoir supporter des tributs pour les voir ensuite mourir comme des bêtes que l’on envoie à l’abattoir. Car oui c’est ça l’arène, nous sommes du vulgaire bétail. Comme d’habitude, l’équipe accompagnatrice de mon séjour me prévient de tout mon horaire et se montre excessivement pointilleuse et moi comme d’habitude, je me montre froid et désagréable avec eux, après tout, ils viennent du capitole, pourquoi leur devrais-je du respect alors qu’ils ont regardé 23 d’entre nous crever comme des bêtes pendant 5 jours ? Depuis ma victoire, j’ai la réputation d’être quelqu'un d'insensible ce qui est plutôt ironique venant de capitoliens. On dit aussi que je suis désagréable, parasite et impoli avec les employés. Dans le fond, ils n’ont pas tout à fait tort mais je m’en moque.

Un employé m’annonce que nous arriverons dans 5 minutes. Je pousse un soupir. Je ne voulais absolument pas faire cette tournée des vainqueurs, l’exposition au public m’exaspère et l’hypocrisie encore plus. Lors de mon interview, il y avait au moins un véritable intérêt à me mettre en valeur et une petite excitation mais la qu’ai-je à en gagner ? Rien.  J’ai voulu refuser mais on m’a clairement fait comprendre que ne pas la faire ne serait pas dans mon intérêt, des menaces que j’ai prises au sérieux. Je sais de quoi le gouvernement de notre belle nation est capable. Je vais donc devoir jouer les hypocrites, saluer la foule mais surtout regarder les visages meurtris des parents dont j’ai tué les enfants. En réalité, les Hunger Games ne nous quittent jamais car  tout est mis en place pour rappeler aux gagnants qu’ils restent sous l’emprise du capitole et qu’ils n’ont pas tous les droits.  Depuis toujours, la tournée du vainqueur est une tradition. Le victorieux sortant des Hunger Games se doit de saluer les districts et de réaliser un hommage aux tributs morts. Personnellement, je me contenterai de faire simplement ce que l’on me demande de faire. Pas de longs discours larmoyants ou patriotique. Je saluerai la foule poliment et c’est tout. Je n’ai aucunement envie de pratiquement des longes tirades inutiles  et mensongère.

Je suis maintenant dans le District 12. Le district d’Elie et de son partenaire que j’ai tué, Valentin Coaldust. Un district excessivement pauvre ou la misère règne à chaque coin de rue, j’ai l’impression d’être un riche au milieu des pauvres et je déteste ça. Même si c’est effectivement le cas. Ce district ne doit pas m’aimer, j’ai tué le garçon avec une pierre, un meurtre d’une violence incroyable, surtout sur un petit garçon. Je n’avais même pas voulu le tuer… quand à Elie, je ne peux m’empêcher d’avoir l’impression que j’aurai pu empêcher ça. Quelque part, je me sens responsable, j’ai tué son partenaire et je l’ai poussée à devenir une tueuse en traquant un garçon.

Après tout les préparatifs nécessaires, je dois me placer sur une grande estrade située au cœur du district, dans la Grand-Place. J’ai une vision d’ensemble sur la foule, je peux voir leur regard perçant, la plupart semblent me regarder avec un air de reproche. Comme chaque année, les districts sont aigris, sauf celui du gagnant. Cette année encore, leurs deux tributs sont morts. L’immense foule applaudit puis le maire prononce le même discours rébarbatif et ennuyeux puis c’est à mon tour, je suis censé adresser des signes de main et sourire bêtement, soit. Je salue la foule et c'est alors qu'un une envie me prend. Je ne comptais pas faire de discours mais la c’est presque impulsif.  Je m’empare du micro et m’adresse à la population.

« Je ne connaissais pas votre tribut masculin. Je l’ai tué froidement avant même que les jeux ne commencent vraiment, je le reconnais. Je lui reconnais de s’être battu pour ne pas lâcher prise. Il a eu du mérite.  Quand à Elie… »

Je m’interromps en instant. Je ne dois pas dire un mot de travers.

«  Elle était la tribut la plus courageuse que j’ai jamais pu voir de cette édition. J’ai apprécié sa détermination, son courage et sa volonté. Elle était maligne, elle aurai pu me tuer quand elle en a eu l’occasion mais elle m’a laissé la vie sauve et je lui en suis reconnaissant. Après tout, j’avais tué son partenaire mais elle ne l’a pas fait, elle m’a laissé vivre  et s’est révélée être une  aide précieuse. Vous pouvez être fier de vos tributs, quoi qu’il en soit.  »

Je pense penser tout ce que j’ai pu dire. Il me semble voir comme une lumière qui s’illumine dans le regard des gens mais ce n’est peut-être qu’une illusion. De toute façon, ce discours ne changera pas les choses, ils sont morts et rien ne pourra les faire revenir.    J’adresse un dernier remerciement à la foule puis je peux enfin m’en aller, ce n’est pas trop tôt, pour un autre district et une autre tournée tout aussi épuisante.

_________________
Une rose de Trishteh  
Une rose de Sham Razz
Une rose de Noah ! :keur: :amour:
Revenir en haut Aller en bas

Tournée du vainqueur [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: ♣ Archives d'Arènes ♣ :: Autour de l'arène-