AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Tournée du vainqueur [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Lucas Dnierp
+ District Huit +


♣ Nombre de message : 369
♣ Date d'inscription : 02/06/2012


MessageSujet: Tournée du vainqueur [Libre] Dim 30 Juin - 11:48

Depuis des jours, je passe pratiquement toutes mes nuits dans le train, si je n’y passe pas mes journées. Etant désormais le nouveau mentor du District 8, je vais donc devoir m’habituer à ce moyen de transport. Je vais d’ailleurs devoir conseiller et aider  deux tributs pour l’édition prochaine, ce qui est loin de m’enchanter, Alea sera peut-être avec moi mais étant donné sa jeunesse, sa candidature sera peut-être relevée.  Je n’ai nullement envie de devoir supporter des tributs pour les voir ensuite mourir comme des bêtes que l’on envoie à l’abattoir. Car oui c’est ça l’arène, nous sommes du vulgaire bétail. Comme d’habitude, l’équipe accompagnatrice de mon séjour me prévient de tout mon horaire et se montre excessivement pointilleuse et  comme d’habitude, je me montre froid et désagréable avec eux, après tout, ils viennent du capitole, pourquoi leur devrais-je du respect alors qu’ils ont regardé 23 d’entre nous crever comme des bêtes pendant 5 jours ? Depuis ma victoire, j’ai la réputation d’un insensible, ce qui est plutôt ironique venant de capitoliens. On dit aussi que je suis désagréable, parasite et impoli avec les employés. Dans le fond, ils n’ont pas tout à fait tort, mais je m’en moque.

Un employé m’annonce que nous arriverons dans 5 minutes. Je pousse un soupir. Je ne voulais absolument pas faire cette tournée des vainqueurs, l’exposition au public m’exaspère et l’hypocrisie encore plus. Lors de mon interview, il y avait au moins un véritable intêret à me mettre en valeur et une petite excitation mais la qu’ai-je à en gagner ? Rien.  J’ai voulu refuser mais on m’a clairement fait comprendre que ne pas la faire ne serait pas dans mon intérêt, des menaces que j’ai prises au sérieux. Je sais de quoi le gouvernement de notre belle nation est capable. Je vais donc devoir jouer les hypocrites, saluer la foule mais surtout regarder les visages meurtris des parents dont j’ai tué les enfants. En réalité, les Hunger Games ne nous quittent jamais car on tout est mis en place pour rappeler aux gagnants qu’ils restent sous l’emprise du capitole et qu’ils n’ont pas tous les droits.  Depuis toujours, la tournée du vainqueur est une tradition. Le victorieux sortant des Hunger Games se doit de saluer les districts et de réaliser un hommage aux tributs morts.  Pfft. Personnellement, je me contenterai de faire simplement ce que l’on me demande de faire, pas de longs discours larmoyants ou patriotique. Je saluerai la foule poliment et c’est tout.

Je suis maintenant dans le District 11. Le district de Seed et de sa partenaire que je n’ai pas connue. Un district immense, contenant des miles de plaines. Je n’ai jamais vu un endroit aussi grand, les heures de trains furent longues. De temps à autre, plusieurs villages éparpillés apparaissent. C’est donc dans ce District que Seed a passé sa courte existence... Son immensité me fait souligner la complexité et l’organisation parfaite de la moisson, comment est-il possible de regrouper autant d’enfants en une seule place ? D’empêcher les déserteurs ? Sans doute des questions qui ne trouveront jamais de réponses. J’aurai du demander à Seed quand nous étions encore en "alliances".

Après tout les préparatifs nécessaires, je dois me placer sur une grande estrade située au cœur du district, dans la Grand-Place. J’ai une vision d’ensemble sur la foule, je peux voir leur regard perçant, la plupart semblent me regarder avec un air de reproche. Comme chaque année, les districts sont aigris, sauf celui du gagnant. Cette année encore, leurs deux tributs sont morts. L’immense foule applaudit puis le maire prononce le même discours rébarbatif et ennuyeux puis c’est à mon tour, je suis censé adresser des signes de main et sourire bêtement, soit.

Je la salue puis comme une envie me prend. Je m’empare du micro et m’adresse à la population.

«  Pendant trois jours, Seed fut mon allié. Une alliance fragile, nous ne nous faisions pas confiance mutuellement. Pourtant, je crois que chacun a apporté à l’autre. Il n’était pas un gamin comme les autres, persuadé qu’il allait mourir, il était malin, probablement le tribut le plus malin de cette édition. Il s’est battus dignement, il a honoré votre district. Vous tous » leur dis-je en les désignant d'un signe de la main.

Discours presque hypocrite étant donné que je l’ai tué mais après tout il faut bien soulager la conscience, inutile de se mentir. Les applaudissement retentissent, un peu plus chaleureux cette fois.  J’adresse un dernier remerciement à la foule puis je peux enfin m’en aller, ce n’est pas trop tôt, pour un autre district et une autre tournée tout aussi épuisante.

_________________
Une rose de Trishteh  
Une rose de Sham Razz
Une rose de Noah ! :keur: :amour:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tom Beoulve
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 162
♣ Date d'inscription : 06/08/2012
♣ Age réel : 19


MessageSujet: Re: Tournée du vainqueur [Libre] Jeu 4 Juil - 17:55

Je regarde Seed marcher devant moi, les mains dans les poches.
Je fixe ses pieds avec curiosité. Ses pas ne font pas le moindre bruit. Ni sur l’herbe, ni sur les branches, ni sur le gravier. Rien, encore plus discret qu’un souffle de vent.
Les pacificateurs escortent la foule pour nous conduire sur la grande place. De temps en temps, un passant traverse Seed, sans aucune réaction de ce dernier, comme s’il n’appartenait plus à ce monde.
Je n’arrive pas vraiment à m’y faire.
Après une bonne demi-heure de marche, nous arrivons enfin à la grande place. Seed se place à côté de moi et me regarde de temps en temps, comme si il essayait de deviner ce que je comptais faire.
Et, sérieusement, je n’en ait pas la moindre idée.
Soudain, Seed me fait un signe et me montre quelqu’un du doigt. Je regarde dans la direction indiquée mais je ne trouve pas qui il me désigne. Je lui fais comprendre que je regarderais plus tard, car le maire vient de monter sur l’estrade centrale, accompagné du vainqueur.
Pendant le discours inintéressant du maire, Seed trouve le temps de me désigner précisément une jeune fille, à une dizaine de mètres de moi. Ca doit être elle, l’amie dont il me parlait hier.
Je tente de capter le regard de cette dernière, mais elle ne m’aperçoit pas. J’abandonne vers la fin du discours, j’irais lui parler plus tard.
Lucas prend la parole. Seed, soudainement plus attentif à ce qu’il se passe, traverse le public pour se placer au premier rang. Je le rejoins en jouant des coudes, pendant que le vainqueur commence :
-Pendant trois jours, Seed fut mon allié. Une alliance fragile, nous ne nous faisions pas confiance mutuellement.
Seed acquiesce d’un mouvement de tête, puis se tourne vers moi, me demandant de le rejoindre plus vite.
- Pourtant, je crois que chacun a apporté à l’autre. Il n’était pas un gamin comme les autres, persuadé qu’il allait mourir, il était malin, probablement le tribut le plus malin de cette édition.
Une fois arrivé jusqu’à lui, Seed affiche un grand sourire. Je ne sais pas trop si il est flatté par les propos de Lucas ou si il se moque de lui.
-Il s’est battu dignement, il a honoré votre district. Vous tous.
Pendant qu’il désigne la foule, Seed s’approche de moi, et me chuchote à l’oreille.
-Maintenant.
Maintenant ? Maintenant de quoi ? Je dois prendre la parole ? Je vais me faire massacrer par les pacificateurs si je fais ça !
A ce moment précis, Seed me dicte, un ton plus fort, la phrase suivante :
-"Je le remercie pour tous ses compliments, mais ça ne veut pas dire que je lui pardonne."
Je ne sais pas quoi faire. Si je parle maintenant, je vais me faire étriper, mais si je ne parle pas, je n’aurais plus l’occasion de parler à Lucas.
J’aurais dû y penser avant, maintenant, c’est trop tard.
-Seed te remercie pour tous ses compliments, mais ça ne veut pas dire qu’il te pardonne.
J’ai tenté de paraitre le moins agressif possible pour ne pas subir les représailles des pacificateurs, mais ça n’a pas suffit. L’un d’eux, le plus proche de moi, me donna un violent coup de coude  au front pour m’éloigner de la scène.
Je m’écarte vivement en me tenant le front, bousculant quelques personnes au passage.
Tout le monde me regarde.
Tout le monde.
Lucas semble s’en aller, mais je n’ose pas lever la tête pour vérifier, de peur de voir tout les regards posés sur moi.
Une fois la cérémonie terminée, je m’en vais le plus rapidement possible, dans la forêt, sans regarder si Seed me suis.
Seed,
C’est la première et la dernière fois que je suis ton porte-parole.
 
Spoiler:
 

_________________
Merci à Trishteh pour le vava !
[signature en cours d'édition]
1 rose de ma Trishtouille. 1 rose de mon assassin, Lucas.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Trishteh Yeleen
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 947
♣ Date d'inscription : 28/07/2012
♣ Age réel : 19


MessageSujet: Re: Tournée du vainqueur [Libre] Ven 5 Juil - 16:13



Un mois. Un mois que je ne pouvais pas me le retirer du crâne. Ces images rôdaient toujours dans mon esprit, cachées derrière une pensée, mais elle pouvaient réapparaître à n’importe quel moment, accompagnées de cauchemars. Ce dernier mois avait été une pure torture, un supplice. Et maintenant, on nous obligeait tous aujourd’hui à aller voir son meurtrier. Ça, j’aurais aimé le zapper, et sécher cet événement. Mais ç’aurait été le plus dur à faire, des pacificateurs venaient nous chercher pour être sûr qu’on soit tous là. Ils m’auraient donné trois mois de plus, je montais sur la scène et je lui refaisais la figure. Et la mienne par les pacificateurs après, aussi. Mais la douleur était encore trop ancrée pour le moment, je ne pouvais que rester dans mon coin, attendre, et retenir mes larmes.

A reculons, j’ai marché jusqu’à la place centrale du village. Bien sûr, comme j’avais bien pris touuut mon temps pour y arriver, les meilleures places, celles de devant étaient déjà prises. J’étais donc placée toute à l’arrière. Je ne voyais presque pas Lucas. J’aurais pu m’asseoir, ç’aurait été pareil en plus confortable. J’étais vraiment atteinte, penser au confort dans une situation pareille… Les gens autour de moi sont renfrognés, bizarrement. Les enfants sont heureux que ce soient pas eux qui ont étés tués à la place de Seed. D’autres étaient admiratifs devant la prestance oxymoriale du gagnant. Mais je m’égare, je m’égare.

«  Pendant trois jours, Seed fut mon allié. Une alliance fragile, nous ne nous faisions pas confiance mutuellement. Pourtant, je crois que chacun a apporté à l’autre. Il n’était pas un gamin comme les autres, persuadé qu’il allait mourir, il était malin, probablement le tribut le plus malin de cette édition. Il s’est battu dignement, il a honoré votre district. Vous tous. »

Oh tiens, je ne pensais pas qu’il allait oser faire un discours. Même si c’était un peu lèche-cul, hypocrite et limite enrobé sur les bords, c’était gentil de sa part et un peu touchant. Après tout, c’était lui qui avait été le plus proche de Seed avant qu’il ne meure. Même si c’est lui qui l’a tué… J’allais faire demi-tour revenir sur mes pas quand une petite mais ferme et un peu agressive voix m’interpelle et me fait me retourner. « Seed te remercie pour tous ses compliments, mais ça ne veut pas dire qu’il te pardonne. » Mais c’est qui celui-là ? Comment il sait ce que pense Seed ?

Mais… Attends un peu… Cheveux blonds, petit garçon, joues rebondies… De loin et de dos, on aurait vraiment pu le confondre avec Seed ! Je ne peux pas bouger quand les pacificateurs se sont mis à le taper. J’étais figée sur place à quelques mètres de la baston, incapable d’en caser une ou même de lui venir en aide. C’est marrant comme certaines personnes peuvent t’hypnotiser, même quand elles sont en train de prendre un de ces gnons dans la gueule… Ah non, en fait c’est pas drôle. Tout le monde le fixe, moi y compris. Puis soudain, il fait demi-tour et détale comme un lapin vers la forêt. Je lui emboîte le pas, essayant de conserver la même allure.

On s’enfonce, on s’enfonce. Je préfère monter dans les arbres pour aller plus vite et mieux le traquer. Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas fait ça… Ses pas le mènent étrangement au marais. Il s’arrête et moi je saute de mon arbre. Il est de dos… Non, cette fois-ci, je ne fuirais pas, et je ne m’écraserais pas non plus dans la boue. Cette étrange rencontre m’avais complètement fait oublier ma peine.
Je n’ai pas envie de le déranger tout de suite. Pour l’instant, je le fixe de dos, préférant rester à quelques mètres de lui. De dos, on pourrait croire à s’y méprendre que c’est Seed… Seed qui s’est retrouvé tout seul dans son élément. Pourtant, certains détails ne trompent pas. Déjà, Seed est mort, sous mes yeux, ceux de Lucas, et de tous les habitants de Panem. C’est peut-être triste à dire, mais c’est malheureusement vrai… Et puis aussi leurs yeux ne sont pas exactement de la même couleur. Seed était un peu plus grand aussi… Enfin, toujours est-il que ce n’étaient pas les mêmes.

Je n’ose toujours pas m’approcher… j’ai pas envie d’arriver comme un cheveu dans la soupe. Je commence à faire demi-tour, et remonte dans un arbre en m’accrochant à une branche. Puis l’idée me vient. Toujours pendue à moitié accrochée et dans l’arbre, je commence à chanter. Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas chanté… Mais ça passe quand même. Ma voix trembloter un peu et je fais quelque fausses notes : je ne suis pas échauffée… Il se retourne, m’observe. Quand j’ai fini, je redescends de l’arbre, m’approche de lui et lui demande : « Qui es-tu ? »

_________________
Clean up all the corpses you've left behind
Show me what it's like to be the last one standing and teach me wrong from right and I'll show you what I can be.
Oh, Heaven's gates won't open up for me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tom Beoulve
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 162
♣ Date d'inscription : 06/08/2012
♣ Age réel : 19


MessageSujet: Re: Tournée du vainqueur [Libre] Sam 6 Juil - 11:32

-Tom, s’il te plait, arrête-toi.

Il court à pleine vitesse, juste à côté de moi, sans s‘essouffler. En silence, il traverse les différents obstacles qu’il rencontre, tout en essayant de me parler.
-Désolé, je n’aurais pas dû, si je savais que tu allais te prendre un coup, je ne t’aurais rien demandé, je te le jure.
Je me fiche de ses excuses, je sais qu’au fond, il me considère comme un outil. Un outil capable de parler à sa place, une sorte de haut-parleur.
Au fond, ça ne me dérange pas vraiment, c’est juste le fait d’être blessé à cause de lui qui m’énerve. Et aussi le fait que tout le monde m’a pris pour un fou.
Je ralentis le rythme pour lui dire :
-T’as pas un endroit tranquille pour que je puisse te parler sans qu’on m’entende ?
Il me regarde, encore une fois étonné par mon changement de comportement, réfléchit un instant, puis me dit :
-Oui, suis-moi.

Après quelques minutes, on arrive dans un marais. Je m’arrête, éreinté par la distance que je venais de parcourir en courant. Après quelques minutes à reprendre mon souffle, je dis à Seed :
-Dorénavant, c’est moi qui choisit quand tu dois me dicter tes paroles.
Il me tourne le dos, préférant regarder un vieux tronc coupé. Je m’apprêtait à répéter lorsqu’il me dit doucement :
-T’as raison, c’est mieux comme ça.
Il s’assoit tranquillement par terre, face à moi, puis me sourit :
-Encore désolé pour tout à l’heure.
Je lui rend son sourire. Mon front me fait encore mal, mais je pouffe à l’idée de la réaction de Lucas. Il doit encore se demander le pourquoi du comment de mes paroles.

Soudain, j’entend une voix.
Je me retourne et regarde dans un arbre.
La fille de tout à l’heure y est perchée, en train de chanter une chanson que je ne connais pas.
Allons bon, la copine de Seed le fantôme est une elfe des bois qui chante avec les arbres ?
Une fois, sa chanson finie, elle descend de l’arbre, s’approche de moi et me demande :
-Qui es-tu ?
Seed passe à côté de moi et me chuchote à l’oreille "Je te laisse improviser." avant de se placer à côté de son amie, impatient de savoir ce que je vais répondre.
Je décide de ne pas faire n’importe quoi et de sortir une excuse que tout le monde pourrait croire :
-Je m’appelle Tom, j’étais un ami de Seed.
J’avance mon bras pour lui serrer la main, lorsque j’aperçois Seed qui fait une grimace.
J’ai dis une bêtise ?
 
P.S.:
 

_________________
Merci à Trishteh pour le vava !
[signature en cours d'édition]
1 rose de ma Trishtouille. 1 rose de mon assassin, Lucas.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucas Dnierp
+ District Huit +


♣ Nombre de message : 369
♣ Date d'inscription : 02/06/2012


MessageSujet: Re: Tournée du vainqueur [Libre] Dim 7 Juil - 11:28

Je sors de l'estrade et m'apprête à partir. Les applaudissements continuent et je me demande combien d'entre eux ont "gobé" mon discours et l'ont appréciés et combien me verront encore plus pour un faux-cul qui tente de soulager sa conscience. Je suis sans doute un peu des deux, je voulais sincèrement rendre hommage à Seed, je me serai senti lâche si je n'avais pas fait de discours sur mon allié des trois premiers jours... mais d'un autre coté, je pense que c'était aussi également un moyen de soulager ma conscience, je suis humain après tout et l'être humain possède naturellement une nature déplorable. Les applaudissements s'éteignent pendant que mes gardes du corps, ----- -entendez par la les pacificateurs m'escortent jusqu'à la sortie, il faudra éviter toutes formes de contact avec un habitant de ce district. Alors que nous quittons l'estrade, un garçon blond, l'air anxieux, s'approche de moi... je suis troublé.. cheveux blonds, air hagard et pensif, gamin de petite taille... la ressemblance avec Seed est troublante, est-il un ami de Seed ? Ou même un membre de sa famille ? A le voir ainsi s'avancer, je commencerai peut-être à craindre le pire. Enfin, c'est ridicule, ce n'est qu'un gamin ! J'ai tué des gamins dans le jeu... comment pourrais-je craindre qu'un gosse de 12-13 ans puisse m'agresser ? Le gamin se rapproche de moi, je le sent tendu puis tout en me regardant comme si c'était l'acte le plus courageux qu'il aie fait de sa vie, il me dit :

- Seed te remercie pour tous ses compliments, mais ça ne veut pas dire qu’il te pardonne.

Les pacificateurs ne perdent rien pour attendre et l'un d'eux lui donne un violent coup de coude au niveau du ventre, le gamin étouffe puis s'en va, presque terrifié. J'aurai voulu leur dire d'arrêter mais tout est aller trop vite... pourquoi ce gamin parle t-il de Seed ? Seed... "te remercie pour tout ses compliments mais ça ne veut pas dire qu'il te pardonne", c'est complètement insensé, Seed est mort et enterré ! Comment ce gamin pourrait-il prétendre être le porte parole de Seed ?! A moins qu'il n'ait vu un fantôme... je pouffe de rire intérieurement, ridicule. Il devait être un membre de sa famille, ou un ami à lui et il a probablement perdu la tête à l'annonce de sa mort, il s'est imaginé ce que Seed penserai et est venu me le dire en face au prix d'un énorme courage. Oui, ça doit être ça. Ce monde est bien fou... alors que je regarde le garçon s'enfuir, je vois une gamine de 14-15 ans le poursuivre, pourquoi le poursuit-elle ? Je soupire, il est inutile d'essayer de comprendre de toute façon. Pendant un instant, j'hésite à le suivre, peut-être pourrait t-il m'apporter des réponses... mais trop tard, il semble s'être enfoncé dans la forêt, la gamine à sa poursuite. Je me retourne vers le pacificateur qui a frappé le garçon.

- La prochaine fois, il est inutile de frapper des gosses, ça économisera votre force.

Je lui ai dit cela très froidement. Je n'aime pas les pacificateurs non plus. Il est temps de me rendre au district 10 à présent... sur quel espèce de fou vais-je tomber la prochaine fois ?

_________________
Une rose de Trishteh  
Une rose de Sham Razz
Une rose de Noah ! :keur: :amour:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Trishteh Yeleen
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 947
♣ Date d'inscription : 28/07/2012
♣ Age réel : 19


MessageSujet: Re: Tournée du vainqueur [Libre] Dim 7 Juil - 15:32

Il promène son regard autour de nous dans la clairière, comme s’il cherchait quelqu’un ou une quelconque aide, un appui. Puis il me fixe à nouveau, et en tendant la main me dit : « Je m’appelle Tom, j’étais un ami de Seed. »

Je reste là, les bras ballants et bouche bée. Mon regard fait des allers-retours entre la main tendue et les yeux de ce petit garçon qui prétendait être l’ami de Seed. Attends là. Ce Tom, je ne le connais même pas, et si je suis censée bien connaître quelqu’un dans ce district, c’est bien Seed, qui n’est malheureusement plus là pour le dire ou même le démontrer. Ce n’est pas son ami, c’est sûr. Il m’en aurait parlé. Il m’en aurait parlé ! Je ne sais pas qui il est mais en mentant sur Seed, il avait diffamé sa mémoire. La colère submerge la peine. Je ne eux plus me retenir, je crie : « UN AMI DE SEED, HEIN ? ALORS COMMENT ÇA SE FAIT QUE JE NE TE CONNAISSE PAS ? IL NOUS AURAIT PRÉSENTÉ, TU NE PENSES PAS ? PARCE QUE HEIN, C’EST PAS COMME SI J’AVAIS PASSE LA DERNIÈRE ANNÉE AVEC LUI, NON ? MAIS ÇA, TU DEVRAIS LE SAVOIR SI TU ES SON AMI, NON ? »

Sans prendre garde, je balance mon poing, qui atteint sa cible, en plein milieu de sa mâchoire.Je l’ai tapé ? Encore une chose qui aurait pas plu à Seed, et la liste n’allait pas arrêter de s’allonger… Je suis restée encore une fois en état de choc, dans la même position que lorsqu’il m’avait annoncé qu’il était un ancien ami de Seed. Je l’ai frappé quand même ! Après lui avoir bien méchamment gueulé dessus, c’est vrai mais bon ! (entre nous, Seed aurait évité l’attaque, donc bon hein…). Je n’avais encore jamais levé la main sur quelqu’un pour lui faire du mal. Il fallait vraiment que je sois mal pour le frapper. Non mais franchement.

J’hésite entre m’enfuir en courant, m’excuser expressément ou encore, m’effondrer là et pleurer. Peut-être que c’est la quatrième option qui va gagner, non ? J’en ai vraiment marre de devoir être sentimentale, avoir peur et me cacher. Tu vois, la fatigue et la tristesse me fait péter un plomb. Alors, sans attendre, je lui demande : « Si tu n’es pas son ami, alors qui es-tu ? Avoue. ». Il devrait être encore sous le choc, mais bon.

_________________
Clean up all the corpses you've left behind
Show me what it's like to be the last one standing and teach me wrong from right and I'll show you what I can be.
Oh, Heaven's gates won't open up for me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tom Beoulve
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 162
♣ Date d'inscription : 06/08/2012
♣ Age réel : 19


MessageSujet: Re: Tournée du vainqueur [Libre] Dim 7 Juil - 17:32

En effet, j’ai dis une bêtise.
La fille, apparemment très surprise par ma réponse, ne semblait pas décidée à me serrer la main. Quelque chose la chiffonnait. Un manque de tact, peut-être ? C’est vrai que pour moi, Seed est encore bien vivant, mais pour elle, il est bel et bien mort, je n’avais peut-être pas l’air assez triste.
Mais visiblement, ce n’était pas ça.
-UN AMI DE SEED, HEIN ? ALORS COMMENT ÇA SE FAIT QUE JE NE TE CONNAISSE PAS ? IL NOUS AURAIT PRÉSENTÉ, TU NE PENSES PAS ? PARCE QUE HEIN, C’EST PAS COMME SI J’AVAIS PASSE LA DERNIÈRE ANNÉE AVEC LUI, NON ? MAIS ÇA, TU DEVRAIS LE SAVOIR SI TU ES SON AMI, NON ?
Bien sûr, quel con, j’aurais dû y penser. Alors que je m’apprêtait à m’excuser, son poing vola et heurta ma mâchoire. Un choc de plus. Je ne sais plus quoi faire.
Seed est aussi paniqué que moi, et comme il ne peut rien faire, il n’arrête pas de me faire des signes que je ne comprend pas.
-Si tu n’es pas son ami, alors qui es-tu ? Avoue.
Je ne sais vraiment pas quoi dire. Est-ce que je dois me risquer à dire la vérité ? Ou bien dois-je trouver un mensonge plus plausible ? Elle semble sur le point de m’égorger, ce qui renforce mon état de panique.
Je bégaye :
-Okay, je vais te dire la vérité, je… Euh…
Seed claque des doigts, il semble avoir une illumination. Je le regarde, espérant pouvoir m’accrocher à son idée comme une bouée de sauvetage.
-Fais le cochon pendu sur cet arbre.
Ouais, bon, je m’attendais pas vraiment à ça.
-Hein ?
-Fais le, je te dis !
C’est là que je comprend.
Ce qu’il me demande de faire doit surement se rapporter à un vieux souvenir d’enfance, ou à une anecdote récente. Ni une, ni deux, je me jette sur l’arbre le plus proche, et me met avec plus ou moins de grâce dans la position demandée.
-Dis « cochon pendu » et souris.
-Cochon pendu !
J’exécute tous ses dires à la lettre, espérant qu’il ne me fasse pas faire n’importe quoi pour que j’ai l’air le plus con possible. Mais non, visiblement, son plan marche, le visage de la fille se tord d’une grimace de surprise. J’espère qu’elle ne va pas réagir en me mettant un coup de pied dans le bide.
Je descend avec difficulté, pendant que Seed me donne un autre ordre :
-Répète après moi, au mot près : "Hey, fais attention"
Pendant une seconde, j’ai cru voir une larme sur la joue de Seed, mais ça devait être une illusion.
Je me tourne vers la fille, mal assuré, et dis calmement, en imitant le ton de Seed :
-Hey, fais attention.
La fille réagit encore une fois, je ne sais pas si elle est sur le point d’exploser ou de fondre en larmes, je préfère ne pas le savoir tout de suite et me laisser quelques secondes de répit.
-Très bien, maintenant : "Tu ne connais pas le langage des arbres"
J’entend quelques sanglots venant de Seed, mais je n’y prête pas attention.
-Tu ne connais pas le langage des arbres.
Elle semble se retenir pour ne pas faire une crise cardiaque. Personnellement, je ne comprend pas le sens de ces phrases mais pour elle, il doit y avoir une certaine valeur sentimentale.
-Maintenant, dis : "Les arbres aux branches hautes ne veulent pas qu'on leur grimpe dessus, les arbres aux…"
Il ne termine pas sa phrase, éclate en sanglot et s’écroule au sol. Décontenancé, je dis encore plus timidement :
-Les arbres aux branches hautes ne veulent pas qu’on leur grimpe dessus et les arbres aux branches…
Paniqué, je tente d’improviser, aux risques de m’attirer les foudres de l’elfe des bois.
-…basses veulent bien ?
Je tente un sourire maladroit, et m’accroupis avec en prétexte :
-Je…Je refais mon lacet, excuse-moi…
Je chuchote à Seed, le plus faiblement possible pour ne pas qu’elle entende :
-Je dis quoi après ?
Il lève la tête vers moi. Son visage translucide me fait penser à un reflet dans un étang, sur ces joues perlent deux grosses larmes. Il m’adresse un sourire triste :
-Je pense que ça devrait suffire.  

_________________
Merci à Trishteh pour le vava !
[signature en cours d'édition]
1 rose de ma Trishtouille. 1 rose de mon assassin, Lucas.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Trishteh Yeleen
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 947
♣ Date d'inscription : 28/07/2012
♣ Age réel : 19


MessageSujet: Re: Tournée du vainqueur [Libre] Dim 7 Juil - 20:47

Il est aussi choqué que moi. Peut-être plus, je ne sais pas. On reste un moment sans dire un mot, à se fixer. Il a l’air d’avoir peur de moi, et moi je me pose toujours de questions. Il prend une grande inspiration et comme à parler en bégayant : « -Okay, je vais te dire la vérité, je… Euh… ». Mais il s’arrête brusquement, fixe encore dans le vide à nouveau. Il semble parler au vide, lance un « hein ?» peu sûr de lui. Il reste perdu un petit mot, puis comme s’il venait de comprendre quelque chose sur le moment. Il me refixe et sort, d’une voix assurée décorée d’un sourire « -Cochon pendu ! »

Une grimace me tord le visage. Une affluence de souvenirs me submerge. Je me souviens de cette après-midi comme si c’était hier. Il avait visé juste et je me demande bien comment il avait fait pour deviner ça… À moins qu’il ne l’eût pas deviné. Cette après-midi, on avait fait notre première course dans les arbres, il m’en avait appris des choses, on s’était évadés hors du temps le temps de notre escapade. Sa présence me manquait encore plus, a cause de cet inconnu. J’étais à deux doigts de craquer et de me mettre à pleurer sur place, mais pas dans ses bras. Mais ce n’était pas tout…

« -Hey, fais attention. »

Là, on se retrouvait le jour de notre rencontre, quand je m’étais littéralement roulée dans la boue devant ses pieds. Le jour où j’avais rencontré les spectres, que je n’avais pas eu le courage de revenir voir depuis qu’il était parti, il y a un mois et quelques jours. A peine. Heu… Attends, là ce n’est pas possible. Mais c’est qui ce mec ? Comment il sait tout ça ? Mais aaaaah ! Il voulait me faire pleurer et pardonner sa baffe ? Mais je ne savais pas quoi répondre ! Tom, - parce qu’apparemment, c’est comme ça qu’il s’appelle – là , il arrive, et il commence à me raconter ma vie avec Seed comme s’il ETAIT Seed ? Mais c’est pas possible ! Je rêve ou quoi ? Mais pincez-moi ! Je suis dans un asile ou quoi ? J’hésite toujours entre m’enfuir en courant, me mettre à pleurer ou lui en refoutre une pour qu’elle se taise. Mais s’il te plait, quoi que je fasse, tais-toi. S’il te plait ! La plaie n’est pas du tout refermée, et tu viens juste de me renvoyer le coup de poing que ‘as reçu dans la mâchoire dessus… Mais encore une fois, il n’était pas au bout de ce qu’il voulait dire, et moi de mes surprises…

« -Tu ne connais pas le langage des arbres. »

Je ne le connaissais pas. Mais maintenant, j’ai appris à le connaître, à être plus observatrice, grâce à lui. Et maintenant, je suivais tous les raisonnements qu’il avait dû suivre avant moi. Un vieux sapin par exemple, est un arbre fier qui se dresse haut et fort. Il veut jouer au plus grand, et est trop orgueilleux pour vouloir laisser des gens lui grimper dessus, tandis qu’un jeune sapin en a rien à foutre, qu’il vit la vie et laisse profiter les petits aventuriers de ses hauteurs. Les sapins sont grégaires, et cela leur permet de faire des compétitions de hauteur. Le houx est une plante malsaine qui profite des autres pour leur sucer la vie. Mais elle est néanmoins respectée, ce que je trouve ignoble. Un saule pleureur… le saule pleureur porte bien son nom, avec ses petites et frêles branchettes qui tombent. Il pousse souvent près d’une grande source d’eau, sûrement ses larmes. Les châtaigniers rejoignent les sapins sur plusieurs points : la force, la puissance, l’esprit de compétition, mais diffèrent sur beaucoup de points : les châtaigniers savent partager leur puissance, sont plus majestueux et ont les branches basses. D’autres questions monsieur ? Tous ces souvenirs me font monter les larmes au bord des yeux. Elles sont là, prêtes à couler, franchir la barrière invisible.

« -Les arbres aux branches hautes ne veulent pas qu’on leur grimpe dessus et les arbres aux branches…
- Basses veulent bien... »

Perdue dans mes pensées, j’ai murmuré la dernière phrase, en même temps que Tom. Je le fixe à nouveaux dans les yeux. On se regarde un moment, les yeux dans les yeux. Puis il rompt le silence environnant en disant « -Je…Je refais mon lacet, excuse-moi… ». Il se baisse et s’affaire sur son pied,
en murmurant à je ne sais pas qui (ou peut-être à lui-même ?) quelques mots qui sont trop bas pour que je les entendent. Mais je ne fais pas vraiment attention : la première larme vient de couler.

« Tu n’as toujours pas répondu à ma question : qui es-tu ? »

Ma voix tremble, j’ai le cœur au bord des lèvres.

Spoiler:
 

_________________
Clean up all the corpses you've left behind
Show me what it's like to be the last one standing and teach me wrong from right and I'll show you what I can be.
Oh, Heaven's gates won't open up for me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tom Beoulve
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 162
♣ Date d'inscription : 06/08/2012
♣ Age réel : 19


MessageSujet: Re: Tournée du vainqueur [Libre] Lun 8 Juil - 17:46

-Tu n’as toujours pas répondu à ma question : qui es-tu ?
Ah, raté.
Elle pleure doucement, sa voix tremble, elle a dû être très surprise par mon petit cirque, mais comme je n’ai fait que répéter, je ne saisis pas exactement la cause de cette réaction.
Je la regarde d’un air peiné, comme si je devais lui annoncer la mort de quelqu’un, quelle ironie.
-Bon, je vais te dire la vérité, mais ça risque de te faire un choc.
Elle me regarde comme si elle s’attendait à tout. Comme si j’allais me transformer en Seed en un claquement de doigts ou le faire apparaitre devant ses yeux.
-La vérité, c’est que je suis un ami de Seed.
Je décide d’y aller en douceur, pour ne pas la brusquer. Ma voix tremble également.
-Mais je suis un ami très, très récent.
Je me redresse, et la regarde dans les yeux, près à esquiver son attaque si jamais elle deviendrait folle.
-Je suis devenu son ami après sa mort.
Pas de réaction, elle semble ne pas comprendre, ou bien elle essaye de sortir d’un cauchemar.
Ou d’un rêve, je ne sais pas.
Mon côté sadique revient à la charge, et, comme pour retourner le couteau dans la plaie, j’ajoute :
-N’est-ce pas, Seed ?
Je me tourne vers la forme translucide agenouillée sur le sol, qui est en train de regarder la fille d’un air extrêmement mélancolique sans prêter attention à mes paroles.
Je me retourne vers elle, elle semble sur le point de s’écrouler.
Je m’approche d’elle, et me prépare à encaisser une éventuelle attaque, pendant que Seed se relève et se place à côté de moi.
-Tu as parfaitement le droit de me prendre pour un fou, si ça te rassure, ou d’imaginer que je vous ait suivi pendant toute l’année dernière et que je me suis amusé à apprendre toutes vos phrases par cœur.
 
P.S.:
 

_________________
Merci à Trishteh pour le vava !
[signature en cours d'édition]
1 rose de ma Trishtouille. 1 rose de mon assassin, Lucas.  
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Tournée du vainqueur [Libre]

Revenir en haut Aller en bas

Tournée du vainqueur [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: ♣ Archives d'Arènes ♣ :: Autour de l'arène-