AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

De la corne Souillée au Lac d'eau pure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Logan Tolinson
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 161
♣ Date d'inscription : 23/02/2014
♣ Age réel : 25


MessageSujet: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Mer 18 Juin - 22:17


 ❝Ensemble jusqu'à la fin❞
feat. 12 Tributs




Arrive d'ici

La nuit n'est plus dans l'arène des Dix-Septième Hunger Games. Durant le trajet entre la Corne d'Abondance, à laquelle ils ont pu récupérer quelques affaires et en partant, une gourde qu'il a remplie avec le bidon, avant de vider celui-ci, et cette zone dans laquelle Logan a reçu la veille le parachute de Cloud, son groupe arrive avec lenteur, prenant bien garde de faire attention à ce qu'aucun autre tribut ne se trouve également dans les environs. Autant le jeune homme du District Trois n'aura pas l'ombre d'une hésitation à tuer de nouveau si nécessaire, mais selon lui, vu l'état dans lequel a été Rozen après avoir tué Rose, bien que Logan n'a pas pu voir le déroulement du combat, il n'est pas né de la dernière pluie et il ne faut pas avoir un quotient intellectuel énorme pour comprendre que cela à perturbée la belle blonde. C'est pourquoi il veut faire en sorte qu'elle ne se retrouve plus forcée à combattre, du moins pas si Logan peut s'en charger seul. Contrairement à ce qu'elle peut imaginée, Logan n'a pas plus de raison de vivre qu'elle et en se portant volontaire, le fils Tolinson ne le faisait pas en s'imaginant revenir auréolé d'une grande gloire, mais simplement tenir le plus de temps possible et si en ce faisant, il peut permettre à son District de voir revenir la tribute blonde et bien, il le fera. Ainsi, après la victoire d'Elias Leorios lors des Onzième Jeux, le Trois pourra enfin se targuer d'avoir un second Mentor.

Quoi qu'il en soit, pour l'heure, l'alliance du Trois et du Onze n'en est pas encore à savoir qui d'eux trois sera de retour à la maison dans quelques jours, mais simplement à se poser. En arrivant sur la plage de cette Île, comme lors du premier voyage de Logan, le groupe passe non loin du piège que représente le navire en épave. Si ces deux compagnons se posent des questions à ce sujet, lui promet d'y répondre une fois qu'ils seront arrivés là où Logan le souhaite, c'est à dire aux abords du grand Lac d'eau pure. Ce qui arrive quelques minutes après, traversant les bois avec vélocité, bien que les dangers ne soient pas présents dans cette zone, ou en tout cas, ne l’étaient pas lorsqu’il était seul. Qui sait si entre les deux jours, les Juges ne modifient pas certains détails, pour réserver des surprises aux tributs, bonnes ou mauvaises. Ce qui importe de toute manière, c'était de changer de coin, car avec le soleil revenant dans le ciel, ils n'auraient pas pu établir de camp fiable dans les ruines de la faible Corne d'Abondance de cette année, encore merci à la personne qui en a fait une explosion. Logan aimerait sincèrement qu'on lui fasse savoir qui est derrière ça, pas pour la remercier, mais pour au moins lui enlever une question de l'esprit et lui permettre de pouvoir pleinement se concentrer sur autre chose de nettement plus important pour la survie de Rozen. Enfin, le trio sors de la protection des arbres pour se retrouver face à l'étendue d'eau. Cependant, avant de se réjouir et de piquer une tête, Logan indique qu'il vont marchés encore un peu, de sorte à ce placer au centre de la zone. Ainsi, si quelqu'un débarque du Nord, ou les suis depuis le Sud, ils devraient pour voir arriver le danger et réagir en conséquence. Logan pose rapidement son paquetage sur le sol et se permet enfin de souffler un peu.

Rozen faut vraiment que tu reprenne des couleurs, alors je vais te passer encore quelques médicaments. L'eau ici est potable, alors vous pouvez boire autant que besoin. Il n'y a normalement pas de danger immédiat, mais je vais quand meme rester éveiller pendant que vous n'aurez qu'à piquer un somme, surtout toi Rozen tu en as besoin c'est évident. Tu vas dormir dans le sac à couchage que m'a offerte Aélis et je t'interdit de refuser. Tom, je pense que tu dormiras mieux sur l'herbe que sur un des lits en mousses que je sais faire, mais si tu le veux, je vais chercher de quoi t'en faire un. Rozen quand tu seras suffisamment reposée, je te passerais mon poignard, tu pourras te faire une sarbacane et des munitions, c'est bien l'un des ateliers que tu avais pris non ?

Attendant une réponse d'un de ses deux alliés, Logan détache le sac de couchage de son sac à dos et le tend à Rozen, puis ouvre le sac pour en sortir la boite de cachets et lui en offre quatre, espérant que cela suffise pour lui donner une meilleure mine. Il prend également un de ses trois petits pains, qu'il coupe en part égale à cette de son District et offre un bout à son amie et à Tom. Il prend également la gourde offerte par Rozen et referme enfin son bagage. Il s’assoit alors dans l'herbe, et boit quelques gorgées, avant d'avaler le bout de pain et de soupirer.



Spoiler:
 

@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tom Beoulve
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 162
♣ Date d'inscription : 06/08/2012
♣ Age réel : 19


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Sam 21 Juin - 23:50

- Je le trouve trop bienveillant.

Occupé à manger le bout de pain qui lui a été donné, Tom ne prête pas attention au nuage de vapeur qui tourne autour de Logan, l'observant sous toutes les coutures alors qu'il parle à Rozen.

- Tu stresses pour rien, Adrian.

Il se surprend à prononcer son prénom, alors que qu'il n'en avait même pas la connaissance hier matin. Mais quelque chose dans son inconscient, comme une sorte de routine qui revient, fait qu'il ne se pose pas plus de questions.

- Il partage son pain, il te propose de te faire ton lit, il prend tes tours de garde, il te rappelle de remplir ta gourde, te file une arme...

En parlant de gourde, il ne lui en reste que la moitié. Rassuré par le fait qu'ils se rendaient à une source d'eau potable, il n'a pas hésité à boire une gorgée dès qu'il avait l'impression d'une nécessité.

- Tu ne trouves pas justement qu'il en fait trop, juste pour au final me mettre un couteau dans le dos ?

Le fantôme rigole doucement, avec son habituel rire cristallin. Visiblement, le tribut du Onze n'a pas compris ce qu'il voulait.

- J'essaie juste de te faire comprendre que tes deux alliés ressemblent trop à Lucas pour être honnêtes.

- Arrête avec ton Lucas ! Tu l'as jamais rencontré, alors arrête de faire ton rescapé de guerre, tu as juste... Tu as juste été...


Un souvenir lui revient.
La chaleur du district Onze, sans doute pendant l'après-midi, frappe un sol poussiéreux, martelé par la course de deux enfants. Mais presque aussi rapidement qu'une foulée de l'un d'eux, la bribe de mémoire s'échappe avant même d'être décryptée.

- Tu y es, grand frère.

- J'y étais...

- Ça viendra.


Adrian change immédiatement de sujet, comme s'ils venaient d'avoir une conversation lambda, bien que Tom, encore troublé par l'événement, semble avoir du mal à l'écouter :

- Tu sembles un peu plus lucide que d'habitude, aujourd'hui.

- Sans doute à cause de la fatigue.

- C'est paradoxal.

- Je vais me coucher, laisse-moi tranquille maintenant.


Sans un mot à l'égard de ses camarades, il se couche sur l'herbe comme Logan lui a demandé, et s'installe lourdement. Une fois la position optimale trouvée, il commence à somnoler, et c'est dans un état de semi-conscience qu'il murmure, entre deux mondes :

- Tu lui ressemblais beaucoup trop, Seed...

Spoiler:
 

_________________
Merci à Trishteh pour le vava !
[signature en cours d'édition]
1 rose de ma Trishtouille. 1 rose de mon assassin, Lucas.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rozen A.-C. Greeswald
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 114
♣ Date d'inscription : 18/11/2013


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Mar 24 Juin - 13:55


Alors que la lune compte les heures qui lui reste à veiller sur les tributs, près de la Corne d'Abondance trois d'entre eux s'apprêtent une nouvelle fois à lever les voiles. Ils ont tous pillés, pas de pitié. C'est le jeu, il n'y aura qu'un gagnant alors tous le monde fait de son mieux pour servir ses seuls intérêts principalement. C'est le but, c'est tout ce qu'on attend d'eux et comme des parfaits petits pions ils s'éxécutent dans une danse des plus meurtrières. Le premier jour est sans doute le pire, les tributs ne sont pas éparpillés alors les combats sont plus courants. Mais ensuite, ce n'est plus la même cadence, à parfois ennuyer le public qui demande de l'action et ainsi les pièges sont activés. Comme celui du bain de sang, l'explosion, mais c'est si étrange que après avoir retourné la question dans tous les sens, Rozen ne trouve pas réellement de raison plausibles à un déclenchement de piège maintenant. Enfin, mieux vaut à ce moment là que celui où le trio est passé pour récupérer les restes. Au moins eux sans sortaient mieux, il n'y avait eu qu'un combat, pas un piège aussi. C'était déjà une bonne chose, surtout que questions dommages, c'était plus moral que physique. Ils étaient en assez bon état pour continuer d'avancer. D'ailleurs, c'est ce qu'ils firent. La nuit ne resterait pas indéfiniment et la chaleur en ferraient des tributs grillés si ils ne se bougeaient pas. Echaper à des lames ou à d'autres armes pour succomber sous les coups du soleil, on avait vu mieux comme façon de mourir, c'était pas dès plus digne.

Cette fois, le meneur du groupe fût de A à Z le garçon du Trois qui était le seul de son alliance à savoir exactement où ils allaient. C'était là-bas qu'il avait trouvé refuge après le lancement du jeu. Après tous les chemins qu'ils avaient empruntés en si peu de temps, il fallait croisé les doigts pour qu'il ne se trompe pas. Et au grand bonheur de Rozen, il avait l'air de plutôt bien s'en sortir. Elle n'était pas une spécialiste des pronostics mais après qu'ils se soient débarrassés de tous ce qui avaient à la Corne, ils étaient bien partit. Leur stratégie de déplacement lui semblait bonne, et pas parce qu'elle en était à l'origine. Ils restaient prudents, seulement il faudrait penser à sérieusement faire confiance à Tom, la blonde ne voulait pas jouer dans la faiblesse mais elle se sentait incapable de tenir autant de temps durant les tours de garde lorsqu'ils seraient amenés à se reposer une nouvelle fois. C'était certain, elle s'endormirait, et si à ce moment ils se faisaient attaquer, la faute entière lui retomberait dessus. C'est pourquoi il allait falloir qu'elle parle sérieusement avec son camarade de district.Mais une fois qu'ils seraient arrivés à destination. Elle ne se sentait pas encore capable d'avoir une vraie conversation complète avec quelqu'un, pour l'instant elle préférait se concentrer pleinement sur la marche, son esprit cherchant à fuir l'image du corps de Rose, souvenir du premier meutre qu'elle avait commis, et peut-être pas le dernier.

Leur prochaine destination semble paradisiaque. Par contre il y a une forêt qui ressemble à celle où Rozen et Tom ont débarqués le jour dernier. La jeune femme comprend de suite qu'il serait plus prudent de se rechausser, elle fait donc attendre quelques minutes ses compagnons pour ensuite reprendre la route. L'épave de bateau sur la plage semblait un bon refuge, mais n'était-il pas hanté ? Pas peur, la blonde ne préféra pas en parler, se concentra sur la végétation luxueuse de l'île. Là encore ils marchèrent un moment mais pas trop non plus, le voyage sembla durait beaucoup moins longtemps que celui de l'autre forêt à la Corne. C'était un soulagement. Une grande source d'eau donnait envie à la jeune femme, elle souhaitait s'y détendre, ça lui donnait envie mais si l'eau était potable, elle n'allait pas la gâcher avec la crasse que son corps avait accumulé depuis la veille. Et de toute façon Logan les firent continuer encore un peu plus loin. Et une fois arrivé à destination, il essaya à nouveau de se comporter comme un véritable meneur. Rozen, bien trop fatiguée du avouer qu'elle n'avait pas la force de chercher la moindre faille à ses paroles, le sommeil lui serait sans doute d'un grand soutient même si elle n'était pas sûre de bien dormir avec de tels souvenirs en tête. Au moins elle allait essayer. D'abord elle mis quelques minutes à prendre les médicaments donnés par Logan, elle trouva d'abord un caillou où poser son derrière puis en avala deux avant de redonner à son camarade les deux autres, décidant qu'elle les prendrait après son sommeil.

« Je te remercie mais je vais pas me bourer l'estomac avec des médicaments, pas avant de m'endormir surtout. Je prendrais le reste après, tout comme je pourrais faire une sarbacane car j'ai bien appris à les faire. »

Elle aurait pu dire que le petit garçon du Onze mériterait peut-être plus le sac de couchage offert par un sponsor, seulement elle n'y songea pas, bien trop attirée par les bras de Morphée. A son grand étonnement, une fois qu'elle fut à l'intérieur, elle s'endormit très rapidement, en revanche son sommeil fût agité par petites périodes. Comment en aurait-il pu être autrement, elle sauvage qui venait de tuer quelqu'un. Elle n'eût pas l'impression de dormir énormément mais à quelque chose près, à son réveil la blonde se sentit pratiquement requinquée. Finalement ça lui avait fait pas mal de bien, elle ressentait encore les effets néfastes de son geste fatal et pourtant pas si volontaire que ça en pleine nuit, mais c'était déjà moins percutant dans son esprit. Elle resta allongée quelques minutes encore dans le sac avant finalement de trouver enfin quoi dire à Logan qui n'était pas très loin, elle se souvenait des médicaments qu'il avait tant insisté pour qu'elle prenne, il fallait qu'elle tienne parole et les prennent maintenant qu'elle avait fini de dormir. Non, elle ne tenait pas à se rendormir de sitôt, elle voulait se reposer, ne plus marcher ni courir, mais sans fermer les yeux, reposer son esprit sans plonger dans un autre monde. Tout simplement, rester là, comme si c'était des amis qui profitaient ensemble du paysage, se fondre un peu dans une douce illusion.

« Logan ? Je vais prendre les médicaments maintenant, j'ai assez dormi. Je pense parce que je sais pas combien de temps j'ai mis, je n'en ai pas la moindre idée. Après je veux bien ton poignard. J'irais chercher de quoi faire une sarbacane et tout ensuite. »

Et oui, il n'y avait pas d'éternel repos, ça ne pouvait pas exister pour la simple bonne raison qu'ils n'étaient pas là en vacances, ils étaient là pour se battre et que mieux ils maîtriseraient les armes à leurs dispositions, plus ils avaient des chances de s'en sortir vivant. En outre, Rozen avait intérêt à se mettre au boulot assez rapidement si elle ne voulait pas perdre le rythme et pénaliser son alliance.


En bref:
 

_________________


Dernière édition par Rozen A.-C. Greeswald le Mar 1 Juil - 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Logan Tolinson
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 161
♣ Date d'inscription : 23/02/2014
♣ Age réel : 25


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Mer 25 Juin - 16:04


 ❝Ensemble jusqu'à la fin❞
feat. 12 Tributs




Maintenant qu'ils sont dans une zone que la jeune homme du Trois connaît un peu, ce dernier s'autorise à souffler. Le Lac est aussi calme que lors de sa venue il y à quelques heures et cette fois, aucun coup de canon ne vienne perturbé ce moment. Oh bien entendu, Logan sait que cet instant de calme relatif est ce qu'il est, c'est à dire relatif. Tot ou tard, un danger viendra s'en prendre à son groupe et si ce n'est pas une seconde alliance, alors dans ce cas, ce sera très probablement un des nombreux pièges concoctés par les membres du Capitole, ou tout du moins les Juges. On verra bien, mais pour l'heure, il ne sert à rien de se tracasser les pensées en s'imaginant ce sur quoi on va pouvoir tomber plus tard. Ils sont certes dans l'enfer des Jeux de la Faim, mais pour l'instant justement, ils s'en sortent plutot bien. Bon, Logan a déjà les mains sales de sang à deux reprises et Rozen à une, mais hors ça, les deux jeunes du Trois s'en sortent plutot bien. Ils ne manquent pas de nourriture, ni d'eau et parviennent à dormir chacun son tour. On pourrait presque dire que c'est le paradis, si l'on oublie ce qui est arrivé à la Corne il y à moins de deux heures, bref passons.

Pendant que les deux autres sont chez Morphée, Logan, qui fait la garde, regarde dans sa main les deux médicaments que lui a rendu Rozen, avant de se glisser dans la chaleur reposante du sac de couchage. Il les garde dans une de ses mains, l'autre tenant son arme, prêt à les rendre à la belle blonde quand elle émergera de son sommeil. En attendant, il finit de vider sa gourde et va la remplir avec la bonne eau du lac. Puis, observant les alentours et ne voyant nul personne ou créature venir dans cette direction, il en profite pour faire un petit brin de toilette et enlever les petites taches de sang qu'il a sur les bras, après l’exécution de Seth. Il en profite également pour laver la lame de son épieu, histoire d'éviter qu'elle ne s’abîme.Il repose finalement l'objet de mort et s’assoie sur l'herbe, à deux mètres de Rozen, s'assurant ou tout du moins, espérant qu'elle n'est pas poursuivie par les cauchemars de Rose. Tom aussi semble se reposer sur l'herbe et vu qu'il s'est rapidement endormit, en tout cas aux yeux de Logan, ce dernier s'imagine que le petit tribut se repose plutot bien. Ce n'est pas plus mal, car bien que voulant éviter au petit les pires épreuves des Hunger Games, sachant pour autant que pour réussir à faire de Rozen la gagnante de la Dix-Septième éditions, le fils Tolinson devra abattra celui du Onze, à moins qu'une tierce personne ne s'en charge. Pas très bon à imaginer ça, mais c'est la triste réalité malheureusement.

Surtout que Tom pourrait etre le petit frère que Logan n'aura jamais, mais bon, quand viendra le temps de décider entre son amie et lui, sa décision tombera sans hésitation ni plaisir. En tout cas, pour quelques minutes au moins, le jeune homme se laisse aller à des pensées plus joyeuses. Comme la rencontre avec Cloud, alors qu'il revenait d'une de ses séances d’entraînements. Elle n'avait alors pas tenter de savoir pour qui ou pourquoi Logan chercher ainsi à se fortifier, elle l'a simplement aidé. Pas forcément pour mieux manier l'épieu et la lance, mais pour ne pas finir comme la majorité des tributs de Carrière. Il suffit d'une personne à qui se confier pour ne pas sombrer et c'est bien le rôle qu'a eu la jeune femme qui lui a envoyé son premier parachute. Revenons au présent, Logan remarque que Rozen commence déjà à remuer. Combien de temps est passé depuis qu'il s'est plongé dans les souvenirs de sa vie au District Trois ? Rozen se lève cinq minutes après et avec un petit sourire, son camarade lui rend les deux médicaments pour qu'elle puisse finir de reprendre des forces. Il détache également le poignard et lui tend par la poignée. Une fois que la blonde a l'arme en main, Logan va près de Tom pour réveiller ce dernier.

Tom, maintenant que tu as une arme, tu vas devoir toi aussi prendre des tours de gardes. Rozen va s'éloigner un peu pour se faire une sarbacane, alors j'ai besoin que tu veille à ce que personne n'approche et au moindre soucis, tu me réveil ou tu vas prévenir Rozen et vous me sortez des bras de Morphée ensuite. Compris ? On te fais confiance petit frère, alors tu assure.

Puis, Logan se retourne vers Rozen et lui rappel de bien faire attention à elle dans les bois, on ne sais jamais sur quoi tomber et si possible, qu'elle reste à portée de vue de Tom ou au moins à portée de voix. Après quoi, Logan enlève ses chaussures, pose ses sacs à coté du sac de couchage et se glisse à l'intérieur, s'endormant pour s'en aller vers un monde meilleur, au moins pendant de longues minutes, ou plus ?




Spoiler:
 

@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tom Beoulve
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 162
♣ Date d'inscription : 06/08/2012
♣ Age réel : 19


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Dim 29 Juin - 14:31

- Tom, maintenant que tu as une arme, tu vas devoir toi aussi prendre des tours de gardes. Rozen va s'éloigner un peu pour se faire une sarbacane, alors j'ai besoin que tu veille à ce que personne n'approche et au moindre soucis, tu me réveil ou tu vas prévenir Rozen et vous me sortez des bras de Morphée ensuite. Compris ? On te fais confiance petit frère, alors tu assure.

Avec ce qu'il vient de dire, c'est évident que le surnom « petit frère » n'est présent que pour le rassurer, ou du moins donner une certaine confiance faussement fraternelle. Quelqu'un qui le connaît vraiment saurait qu'il ne faut pas lui donner trop d'informations le matin, au risque de voir la majeure partie ignorée, ou mal comprise. Par chance, Tom est sur les nerfs, et il n'a fallu attendre que la fin de la première phrase pour qu'il soit attentif.
Peu après que Logan se soit allongé sur son lit de fortune, le tribut commence à s'activer en se levant à l'aide de sa lance, à la manière d'un vieil ermite, et commence à faire les cent pas pour se maintenir éveillé, ne se souciant pas du fait qu'il cause un léger tapage nocturne pour son camarade, avec les brindilles qu'il écrase.
De temps à autre, il tourne la tête vers Rozen, toujours dans son champ de vision, et qui s'affaire à la construction de son arme, ne prêtant aucune attention à son petit frère qui est sensé faire le garde.

- Aucun souvenir depuis hier ?

Comme à son habitude, son véritable petit frère a débarqué sans prévenir, et tourne autour de lui avec un rythme lent et vaguement psychédélique.

- Non.

Réponse claire et nette, mais pourtant, l'enfantôme ne s'arrête pas là, et place son front en face du visage de l'adolescent, qui fait une grimace de dégoût devant la blessure couverte de sang frais.

- Ça ne te dit vraiment rien ?

Tom, bien qu'il essaye de prendre une mine désintéressée, a tout simplement peur de se souvenir. Quand il se souviendra, ce sera dur, et il le sait, alors quelque part, sans doute, une partie de lui l'empêche de replacer son petit frère mort dans sa mémoire.
Pour éviter la vision de sa mutilation, il fait semblant de chercher sa gourde, avant de se souvenir qu'elle est complètement vide, ce qui le pousse à aller se réapprovisionner dans le lac, avec l'ectoplasme qui l'observe dans le reflet de l'eau.

- Je pense que tu fais pas beaucoup d'efforts, grand frère.

Il n'a pas besoin de lui pour le savoir, surtout quand ce « Il » est au fond une partie de lui-même. Il se retourne vivement, et retombe sur Adrian, qui le toise à quelques centimètres du sol, légèrement penché vers l'avant.

- En vrai, t'as pas envie de te souvenir, hein ?

Tom esquisse un geste pour le contourner, mais un sursaut incontrôlé lui indique qu'il ne s'en tirera pas comme ça. Adrian, lui, en rajoute une couche, avec un soupçon de vulgarité :

- C'est quoi, ton problème ? Quel genre de merde t'as dans les yeux pour ne pas comprendre ? Pendant tout ce temps, tu m'as confondu avec Seed, tu me parlais comme si j'étais Seed, tu me faisais répondre comme si j'étais Seed, et maintenant que ta conscience a enfin décidé de lever le voile, tu m'ignores dès que j'essaye de te stimuler pour redécouvrir la vérité ?

Le tribut du Onze, peu fier, baisse la tête, mais le fait de se faire réprimander par un être mort ne le met pas en confiance, et c'est en trottinant qu'il le contourne une nouvelle fois, pour regagner sa place assise et continuer la surveillance qu'on lui a demandé de faire.

- Tu pourras pas tout le temps t'enfuir, et même si c'est aux portes de la mort, tu te souviendra un jour ! On échappe pas à son passé, surtout quand ça concerne son propre frère !

Spoiler:
 

_________________
Merci à Trishteh pour le vava !
[signature en cours d'édition]
1 rose de ma Trishtouille. 1 rose de mon assassin, Lucas.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rozen A.-C. Greeswald
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 114
♣ Date d'inscription : 18/11/2013


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Mar 1 Juil - 12:58

La comparaison entre deux personnes est parfois saugrenue, tout comme celle qu'était entrain de se faire Rozen, mais pourtant ça collait parfaitement à l'image qu'elle se faisait de Logan en ce moment même. Presque un papa poule avec elle et Tom. Cette situation ne durerait pas éternellement, le danger guettait et bientôt ce qui ressemblait presque à un foyer familial se transformerait en champs de bataille. C'était une évidence à laquelle ils ne pouvaient pas échapper. Mais pour l'instant il serait idiot de ne pas profiter d'un moment tout simplement agréable, qui vous fait vous sentir bien et repose votre âme meurtri. Plus jamais Rozen ne sera une jeune femme innocente, le sang d'une victime à souiller son âme. Il n'est plus possible de revenir en arrière, maintenant il faut apprendre à vivre avec et ce, peu importe le nombre de jours qu'il lui reste à vivre. Tel est le destin, cruel avec ses marionnettes, qui n'ont pas la possibilité de réellement décidé de leur vie. On peut influencer les choix, les tournants, mais le maître de chaque vie c'est pas les personnes qui dans leurs corps ont un cœur qui bat. Rozen n'a pas encore bien assimilé le fait d'être une meurtrière, pourtant elle a vite commencé à se faire une raison, si elle veut tenter de survivre elle ne peut pas rester à penser à un moment de sa vie alors qu'en parallèle il n'y a pas de pause, le jeu continue. Et il ne connaîtra pas de fin avant que seul un survivant ait la possibilité de reprendre son souffle quelque part dans cet ensemble d'îles.

Chose promise, chose due, Logan prête à la jeune femme son poignard obtenu grâce à un sponsor. Il en a de la chance lui, mais elle aussi dans un sens, après tout son camarade est très gentil, il lui donne largement de l'occasion de profiter de ces cadeaux à son tour. Elle est très chanceuse en fait d'avoir un si bon partenaire, c'est d'ailleurs très étrange alors qu'il devrait plutôt lésigner sur les dons, il ne se facilite pas la tâche jusqu'à la victoire. Il n'est peut-être pas aussi effrayant que l'aurait cru la blonde, quand il lui avait dit être prêt à tuer et pas qu'un peu, elle avait eût si peur. Logan avait tué devant elle, mais il n'avait pas été seul, elle aussi avec commis un acte irréversible, c'était peut-être pour ça qu'elle ne pouvait pas prétendre avoir plus peur de lui qu'elle-même. La vie avait ses tournants très étranges, rendant la tâche de s'accrocher à elle bien souvent très compliquée. Pourtant c'était pas le moment de baisser les bras, tuer c'était aussi passer un cap dans l'arène, on ne peut pas ressortir vivant sans avoir tué. Ou sinon il faut beaucoup de chance. Et personne n'en avait vraiment ici, du moins pas ceux qui avait été tiré au hasard pour faire parti des Jeux. Puis franchement, à un an de la totale liberté, non c'était vraiment trop injuste. Après ce tirage au sort qui tombe mal, Rozen ne pouvait pas possédait un stock de chance très élevé. Comme tout, fallait faire avec. Après avoir écouter Logan dispensait ses derniers conseils à tout le monde avant d'aller dormir, lui laissant encore quelques minutes de répis, elle se releva, les muscles tout engourdi, prête à fabriquer une sarbacane.

« Si j'aperçois quelque chose de discret, je te fais signe mais discrètement. Et si je dois attirer ton attention, je t'appellerais mais en chuchotant. Fais de même si tu as besoin de me prévenir de quelque chose qui soit urgent. » S'adressa t-elle à Tom calmement. « Ce n'était pas mon intention de trop m'éloigner, tu ne seras donc pas vraiment tout seul pour faire la garde car quand j'aurais récupérer ce dont j'ai besoin je te rejoindrais et je ferrais attention aussi. Tu veux peut-être une sarbacane toi aussi ? »

Selon la jeune femme, c'était très important de rassurer le petit garçon du Onze, il semblait assez perdu et son but n'était pas de l'effrayer. Elle et Logan l'avait protéger et ils continueraient si il se rendait utile, et il pouvait le faire même si ce n'était pas forcément très facile pour lui. Plus jeune, plus fragile, Rozen ne savait pas exactement à quel jeu il jouait mais il était fragile, ça elle en était persuadé. Après lui avoir offert un sourire, elle pris sa gourde, le poignard et s'éloigna à peine de ses alliés pour faire le tour de leur position dans l'espoir de trouver de quoi fabriquer une nouvelle arme. Il lui fallait faire attention où elle mettait les yeux mais surtout faire attention à la flore de la forêt qui lui donnerait presque l'envie de s'éloigner. Sauf qu'elle était du genre à avoir les pieds à terre et donc elle resta concentrée sur sa tâche. Par contre elle ne put passer à côté d'un arbre dont les fruits étaient très certainement comestible, elle l'avait vu durant les ateliers au Capitole. Elle prendrait quelque uns de ses fruits un peu plus tard, mais après parce que pour l'instant elle cherchait de quoi faire des sarbacanes, se mouillant régulièrement les lèvres pour se rafraîchir, elle commençait à sentir la chaleur reprendre le dessus dans l'arène. Heureusement qu'ils étaient tout près d'un lac.


En bref:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Logan Tolinson
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 161
♣ Date d'inscription : 23/02/2014
♣ Age réel : 25


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Jeu 3 Juil - 8:19


 ❝Ensemble jusqu'à la fin❞
feat. 12 Tributs




Logan ferme les yeux et se laisse guider sur le chemin menant au royaume de Morphée, espérant que cette fois, il ne se verrait pas une fois encore Mentor, pour se rendre compte quelques secondes plus tard qu'il est toujours plonger dans l'enfer des Hunger Games et il semble que son vœu soit entendu, puisque pendant les deux heures que ses yeux restent clos, pas un trouble ne vient déranger son repos du guerrier. Oh, il ne vaut pas non plus s'imaginer qu'il dort comme un bébé, il n'a connu de bons sommeils depuis bien longtemps, mais en comparaison du premier hier, celui-ci est un petit luxe qui fait du bien au jeune homme. Sans doute que le sac de couchage offert par Aélis y est pour beaucoup dans son confort. Il faudra qu'il pense à aller découvrir qui est cette jeune femme, si tant est qu'il soit le vainqueur de cette année, pour pouvoir la remercier de son aide, sinon, il trouvera bien une solution, ou quelqu'un le fera à sa place, Rozen par exemple, car après tout, la faire gagner est le but du fils Tolinson. Tant qu'elle est vivante, c'est elle qui doit rejoindre le District Trois et avoir une longue vie, mais si elle venait à tomber avant lui, il semble évident que Logan fera tout son possible pour la venger et rejoindre Elias dans le village des Vainqueurs.Quand il ouvre de nouveau les yeux, Logan est content de voir Tom fidèle à son nouveau poste.

C'est bien, je suis content de toi Tom, tu peux te reposer maintenant si tu le veux, je vais prendre mon tour et aider Rozen.

Il cherche ensuite la jeune femme du regard et est tout autant content de voir qu'elle n'est pas si loin que ça de lui et ce n'est plus mal. Avant d'aller la déranger, il replie le sac de couchage, inutile de l'étaler quand personne ne s'en sert, puis ouvre son sac à dos et en sort la petite bouteille d'eau, qu'il vide de moitié, avant de refermer le sac et de cette fois, ouvrir le petit sac en bandoulière et mange deux cerises de la Barbade et une prune cythère. Une fois le petit-déjeuner de fortune terminer, Logan se lève et va jeter un œil sur ce que fais Rozen, sans oublier de prendre en main son épieu, juste au cas où. Elle semble concentrée sur ce qu'elle fait, il faut dire que pour trouver du bon bois qui sera en état convenable pour être tailler en une sarbacane, ce n'est pas si simple. Plutôt que de déranger la blonde avec des mots, le tribut du Trois se met à chercher dans la zone des branches sur le sol, juste pour voir ce qu'il peut trouver pour donner un petit coup de main, histoire que Rozen ne s'éloigne trop longtemps de Tom et de lui. Pendant ce temps, Logan jette des petits regards vers le gamin du Onze, pour s'assurer que tout va bien pour lui aussi. Il ramasse quelques morceaux de bois, puis retourne vers Rozy et avec un petit sourire, les lui donnes.

Prend ça Rozen. Je pense que ça devrait t'aider, Ils ne sont pas trop humide, donc tu devrais pouvoir tailler quelque chose avec non ? Quand tu auras terminer, je tenterais de voir si je peux nous faire des épieux aussi, on peut tenter quelques pièges avec une réserve assez bonne. Je retourne près du lac, fait attention à toi.

Et ce faisant, il se remet en marche et va s'asseoir à une dizaine de mètres de Tom, pour laisser au cadet des tributs un peu d'espace et ne pas lui donner l'impression de vouloir l'enfermer dans une espèce de bulle entre lui et Rozen.



Spoiler:
 

@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rozen A.-C. Greeswald
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 114
♣ Date d'inscription : 18/11/2013


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Mar 8 Juil - 12:56

Un seul mot d'ordre : Survivre. Il est difficile de savoir avec certitude le temps qui passe dans l'arène. On peut compter les jours mais pas tellement les heures, pas trop, ça dépend si on connaît le calcul avec le soleil, mais on peut pas compter les minutes. C'est trop long et ça sert à rien, au pire on fait le décompte dans la tête. Rozen n'a pas pris cette peine mais quand elle revient devant Tom avec tout le chargement nécessaire pour faire des sarbacanes, elle n'a pas l'impression d'être partie des lustres, juste quelques minutes, le temps de fouiller de fond en comble un espace réduit de ce qui les entoure. Cette partie de l'arène est riche et en plus il y a de l'eau. L'étendue bleue fait de l'oeil à la jeune femme qui lutte pour ne pas prendre un bain, ce n'était pas comme si l'hygiène était la chose la plus nécessaire dans l'arène. Pour son bien être c'est essentiel, mais ce n'est pas la chose qui doit passer en priorité, alors après ce qui doit faire quelques quinzaine minutes de marche, la jeune femme s'installe pas loin de son camarade du Onze et commence à appliquer l'apprentissage suivit aux ateliers durant trois jours. Elle à peur de se tromper, peur de faire un faux pas et de devoir se ridiculiser devant les spectacteurs alors elle y va avec lenteur, méticuleuse dans tous ses gestes.

Le poignard est une arme dangeureuse, très utile, mais aussi un outil pas forcément très facile à exploiter quand on ne sait pas trop comment le prendre. Rozen à quelques notions, elle fait avec et semble bien s'en sortir, prenant de longues minutes pour faire quelque chose sans compter les pauses qu'elle prend pour demander à Tom si ça va, si il à besoin de quelque chose. Peut-être qu'elle est un peu trop sur son dos, c'est pas la bonne solution mais ce silence est troublant, chaque bruit de la forêt est à ses oreilles un synonyme de danger. Malgré tout elle parvient à terminer les deux armes, elle est assez contente d'elle et les montre au garçon en espérant qu'il en trouve une à son goût même si elles ne sont pas encore terminées, il leur faut encore des minutions. La jeune femme finit donc par repartir, sabre en main et sac en bandouillière, récupérant au passage les fruits qu'elle avait vu tout à l'heure. Elle pouvait se permettre de sortir de sa tâche quelques minutes, elle avait presque terminée. Le Mangoustanier se trouvait au même endroit et grâce à son sabre elle coupa quelques fruits de l'arbre en se disant que Tom pourrait faire une récolte plus efficace. En attendant elle rangea les trois fruits dans son sac et continua sa recherche, bientôt rejointe par son camarade de district qui avait visiblement terminé de dormir.

Gentil comme tout, il lui avait apporté de quoi l'aider, le bois n'était pas trop humide ça allait, c'était parfait. Rozen ne tarda pas à le suivre, rejoignant à son tour leur campement et s'installa à la même place, notant au passage qu'elle confierait le soin à Tom d'aller leur chercher d'autres fruits un peu plus tard puisqu'il dormait. Elle le regarda dormir quelques minutes, il semblait paisible et elle l'envia, elle encore tourmentée par l'acte horrible qu'elle avait commis en plein milieu de la nuit. Son regard se voilà quelques secondes avant qu'elle ne replonge dans la réalité, elle devait faire des munitions pour les armes confectionnées mains. Ce fût beaucoup moins long que les deux sarbacanes même si pour ce coup elle gâcha beaucoup de bois par manque de dextérité. Mais elle finit par y parvenir et c'est toute fière qu'elle se dirigea vers son camarade de district qui montait la garde, lui demandant son avis et si surtout il en voulait une aussi. Ensuite, elle lui redonna le poignard, elle n'en avait plus besoin et c'était son cadeau, donc à lui et pas à quelqu'un d'autre. Par la suite, elle ne sût quoi faire d'autre, se rendant compte qu'elle n'avait rien d'autre à faire que de manger mais qu'il serait sans doute plus appréciable de manger tous les trois ensemble. Alors à la place, elle se rappela une idée qui la fit sourire.

« Logan ? Je voudrais aller prendre un bain, c'est bête mais je sens que j'ai grand besoin de me débarbouiller un peu. Je ne disparais pas, je suis juste à côté. » Annonça t-elle souriante, l'idée lui plaisant beaucoup, avant d'ajouter sur un ton timide. « Je vais ôter pas mal de vêtements, tu ne regardes pas hein ? »

Toute sourirante et presque sautillante, Rozen se dirigea vers les arbres un peu plus loin où elle n'hésita pas à se départir de tout, sauf de ses sous-vêtements, pensant être à l'abri de tous regards alors que les feuilles laissaient filtrer quelques parcelles de son corps. Mais normalement, personne ne devrait voir non ? Une fois terminée, elle se laissa glisser dans l'eau avec soulagement, le liquide semblant apaiser toutes les douleurs physiques et mentales. Un bain délicieux si grand qu'elle pouvait nager, s'entraîner à la nage, faire des brasses autant qu'elle le voulait et se sentir pour une fois ailleurs que dans l'arène, comme si les portes du paradis c'était ouvert pour elle. Mais il y avait un hic, elle venait d'y penser mais c'était trop tard, se baigner en sous-vêtements c'était pas mal mais elle devrait sécher longtemps avec rien que ça avant de pouvoir enfiler ses vêtements secs. Parce que sinon elle allait les mouiller et c'était désagréable. Bah si elle se promenait en sous-vêtements c'était pas si grave, elle n'allait choquer personne, encore moins ses deux camarades.

« Dis, tu t'es déjà baigné dans l'eau ? C'est vraiment super, j'adore. Sauf que je vais devoir sécher en tenue pas très complète. Parce que sinon je vais mouiller ma tenue, ça ne te gêne pas si je dois sortir après juste en sous-vêtements ? »

Cette question pouvait paraître stupide pour tout le monde mais très sincère de la part de Rozen qui s'était accoudée au rebord du lac, juste devant Logan, posant les bras devant elle et laissant voir tout ce qu'il était possible de voir au garçon.


En bref:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Logan Tolinson
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 161
♣ Date d'inscription : 23/02/2014
♣ Age réel : 25


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Mar 8 Juil - 14:05


 ❝Ensemble jusqu'à la fin❞
feat. 11 Tributs




Logan se sent un peu idiot, quand en revenant sur place, il remarque que son amie du District Trois a déjà terminée ses sarbacanes et ne devrait probablement chercher plus que de quoi faire des munitions, ou à manger qui sait ? Après tout, pour etre déjà venu ici, Logan sait que les fruits du coin sont comestibles et de plus, la belle blonde a des meilleures connaissances que lui dans ce domaine, elle trouvera peut-être quelque chose que lui ne voyait pas et qui aidera grandement à la survie du groupe. Le jeune homme ne sait pas trop quoi en penser et se contente de continuer de fixer l'eau calme du Lac. Dommage qu'il ne soit pas né au sein du Quatre, il aurait su comment traverser la longueur à la nage. Oh, ce n'est pas que le fils des Tolinson ignore nager, mais il ne sera jamais champion du cent mètres dans cet élément. Enfin bon, l'idée de faire trempette lui traverse la tête. Après tout, ils n'ont vu personnes de près ou de loin en venant ici et à moins que quelqu'un ne vienne direction dans la direction et n'entre pas dans la zone par un des trois autres points cardinaux, il devrait pouvoir regagner le plancher des vaches et être apte à se battre à temps. En caleçon, mais apte quand même, ce qui est l'essentiel.

Logan sort du monde des pensées pour se retrouver à la réalité, proche d'une Rozen qui est venue à sa hauteur et il tourne le visage vers cette dernière, tout en souriant. Elle lui tend le poignard et le lui rend comme promis. Lui qui n'en a guère besoin pour l'instant, se contente de le raccrocher au niveau de sa taille, puis se dit que finalement, il devrait aller aussi prendre du bois pour faire quelques épieux, ou attendre un peu. Après tout, ils sont maintenant tous armés et prêt à se défendre, que ce soit en combat au corps-à-corps ou encore à distance. Merci les mains de fées de la fille qui ont fait deux belles sarbacanes. Manque plus que quelques doses de poisons et ça serait parfait. Quoi que le poison est dangereux à manier si l'on est pas expert dans le domaine, donc ce n'est pas plus mal en fin de compte. Logan regarde en direction de Tom, pour voir que ce dernier semble dormir d'un sommeil profond. Qu'il reprenne des forces, le reste de l'après-midi et les jours à venir, si tant est que l'arène dure longtemps, ne seront pas de tout repos. Logan n'est pas encore totalement remit de la route et du combat contre Seth, mais devrait bien pouvoir tenir encore avant de retourner chez Morphée, surtout qu'il est réveillé depuis peu, donc bon.

Ce n'est pas idiot, loin de là, je pense que ça nous fera du bien de se mouiller un peu avec autre chose que de l'eau salée. Promis je ne regarde pas pendant que tu es dans les buissons Rozen.

Logan aurait bien promis de ne pas regarder du tout, mais de toute façon, pour plonger dans le lac, la blonde devra bien repasser devant lui et surtout, on ne sais jamais ce que réserve le Lac. Certes l'eau est bonne à boire et l'endroit paradisiaque, mais avec les Juges, il faut s'attendre à tout durant les Hunger Games. A peine Logan termine cette pensée qu'il se sent le rouge monter aux joues avec Rozen qui passe devant pour pénétrer dans le domaine aqueux. Ce n'est pas la première fois qu'un semblant de gène se crée entre les deux tributs. N'oublions pas le passage dans le train, lorsque par accident, Logan est passé au travers de Selena et surpris par le froid, est tombé sur Rozen, ce qui a donné lieu à un câlin des plus imprévus, mais non moins agréable. Une fois n'est pas coutume, la fille du District Trois réveil le songeur et Logan sourit à ce qu'elle lui dit, alors qu'il s'était relever pour mieux voir la jeune femme nagée, non pas dans un quelconque but pervers, façon de parler, mais simplement comme déjà dit, s'assurer que tout va bien pour elle.

Non je n'ai jamais eu l'occasion. Je flotte, mais ne me met pas au défi de traverser le lac à la nage s'il te plaît. Pour sécher les vêtements, j'ai une petite astuce de survie que j'ai appris lors de notre séjour au Capitole, je te le montrerais en temps voulu. Et heu non au contraire... Enfin je veux dire, il faudra bien que tu sorte du Lac en sous-vêtements façon, tu ne vas pas t'habiller dans l'eau hein ?

Nouveau passage de rougeur chez les joues du jeune homme. Après tout, avec sa position et celle de Rozen, Logan peut faire profiter à ses yeux d'une vue qui ne lui déplaît pas, bien au contraire. Après quelques hésitations, le jeune homme réponds à l'invitation de Rozen, ou tout du moins, ce qu'il prend comme une invitation quand elle lui a demandé s'il avait déjà eu l'occasion de se baigner. Comme elle, il se met en sous-vêtement, bien que ne cherchant pas à se cacher derrière les arbres. Puis, lentement, il se laisse glisser dans l'eau, après avoir rassembler ses affaires à environ cinq mètres du bord, histoire qu'elle ne soit pas trop loin de lui au besoin. Une fois qu'il n'y a plus que la tête qui dépasse de l'eau, Logan se met à nager sur une courte distance, avant de revenir vers Rozen.

C'est vrai que c'est agréable...



Spoiler:
 

@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rozen A.-C. Greeswald
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 114
♣ Date d'inscription : 18/11/2013


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Mar 8 Juil - 16:29

L'invitation est subtilement proposée, le coup est si bien joué que Rozen elle-même ne sait pas ce qu'elle vient de faire. Ce n'était qu'une simple question, elle était curieuse c'est tout, curieuse de savoir si lui aussi il aimait bien les bains dans l'eau du lac, et si il n'avait pas encore tenté, il se laissa convaincre par les brasses de la jeune femme qui se plaisait bien, sentant la crasse du jour dernier débarrassé son corps pour se répandre. A bien y penser, boire cette eau ne serait plus très judicieux. Elle venait de faire une bêtise mais avant qu'elle ne puisse le faire remarquer à son camarade de district, il se sentit prêt à tester l'étendue d'eau à son tour et c'est sans trop de formalités qu'il se tint prêt à faire le grand saut. Si la jeune femme c'était montrer un peu nunuche en voulant se cacher alors qu'au final elle offrait une tout aussi belle vue maintenant, lui ne s'était pas du tout tracasser, se déshabillant sous ses yeux. Le rouge monta aux joues de la jolie blonde quand elle remarqua son attitude incorrecte, elle l'avait regardé se départir de ses vêtements et aurait sans doute continuer si il avait voulût se débarrasser de toutes les couches. Si elle ne risquait pas de se faire passer pour une folle, elle se serait volontiers dispensée une paire de claques mais elle préféra ne rien faire, regardant Logan s'en sortir comme il le pouvait dans l'eau.

« Je suis contente que tu aimes bien aussi. Et que tu sois venus me rejoindre, c'est plus chouette à plusieurs. Et j'espère que ça ne risque rien. De toute façon on reste vigilent hein ? »

C'était une surprise qu'il soit venu, et si on oublait son petit égard quand elle l'avait vu se déshabillait, elle était très heureuse qu'il soit venu la rejoindre, trouvant amusant de le voir se débrouiller dans l'eau avant de venir la rejoindre. Attirer comme un aimant, elle fit de même jusqu'à que leurs jambes s'entrechoquent et qu'elle perde ses moyens encore, manquant de justesse de tomber sur son camarade. Le bord du lac fût son ami mais cela ne l'empêcha pas de se retrouver coller à Logan, offrant la plus belle vue qu'elle n'est plus lui offrir jusqu'ici, et elle s'en aperçu. Le mieux aurait qu'elle ne voit pas, ça lui aurait éviter de se retirer en bégayant tout en se faisant des réflexions dans sa tête comme quoi son camarade avait une sacré paire de muscles, son torse était bien formé et peau contre peau, elle avait eu des frissons et une étrange sensation qui se répandit dans tout son corps. La scène actuelle lui rappela celle du train, propice à un rapprochement curieux entre les deux tributs et à des remarques de Selena qui firent beaucoup réfléchir Rozen. Elle avait trouvé ça drôle un peu, disant que si elle devait se faire plaisir c'était maintenant mais que pouvait-elle faire au juste, elle n'oserait jamais prendre les devants, c'était trop dangereux et ensuite elle avait vite oublié, maintenant c'était trop tard.

« Je suis désolée, je voulais pas te cogner ni te tomber dessus comme une idiote. »

Deux fois que la situation similaire se reproduisait, mais cette fois c'était dans l'eau et ce n'était pas un environnement dans lequel il était facile de se déplacer, surtout qu'elle n'avait pas remarquer, mais la jeune femme était encore bien proche de son camarade et que lui avait toujours les mains posées sur son ventre. Quand elle sentit ce contact, ses yeux se baissèrent et quand elle le vit, son visage s'empourpra une nouvelle fois sans qu'elle ne puisse dire quelque chose cette fois. Cette fois ce n'était pas à elle de faire quelque chose, à lui de les enlever, ça elle n'y était pour rien mais très honnêtement, il pouvait aussi les laisser à cette place là car bizarrement, elle approuvait que d'autres mains que les siennes se posent sur son corps. Sur ses lèvres s'étira un sourire timide, elle était bien contente au final de la situation, mais elle n'osait pas vraiment le montrer. Ses yeux fuyaient le regard de Logan pour aller se poser n'importe où ailleurs que sur lui alors qu'elle attendait dans le silence le plus complet qu'il fasse quelque chose, pas n'importe quelle chose.


En bref:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Logan Tolinson
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 161
♣ Date d'inscription : 23/02/2014
♣ Age réel : 25


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Mer 9 Juil - 13:37


 ❝Ensemble jusqu'à la fin❞
feat. 11 Tributs




Logan est triste. Triste de n'avoir jusqu'à présent jamais eu l'occasion de découvrir le plaisir que l'on peut ressentir en se baignant dans une si grande surface, parce que bon, les bains du Capitole sont chouettes, mais il y à quand même une très nette différence à se trouver dans une baignoire et dans une surface d'eau aussi imposante. Alors certes, il n'y a pas de mousse colorée ou autre artifice dont on peut facilement se passer, mais ça n'enlève en rien le plaisir que Logan ressent en nageant dans cet endroit. Et ce qui le rend triste à la fois c'est de savoir qu'il ne pourra en profiter longtemps. D'une, aussi douce que soit la sensation de se trouver dans cet élément, il ne faut pas trop en abuser, histoire de ne pas en sortir avec une belle maladie et de deux, s'il prend trop goût à ça, il risque de ne plus faire attention aux restes, à savoir notamment l'arrivée de potentiels ennemis. S'il ne se trompe pas, il reste les Tributs de Carrières, le gars du Onze, Buck celui qui a eu la meilleure note cette année. Un certain Sebastian dont il ne se souvient plus le districts et deux autres filles, Hope et Hel. Espoir et Enfer, si c'est pas mignon ça pour des condamnés à mort. Enfin bon, pour l'heure, il peut bien s'offrir quelques instants de calmes et mettre dans un coin de sa tête la suite de l'Arène et se concentrer sur Rozen.

Rozen qui n'est plus simplement face à elle, comme avant que Logan ne se plonge dans ses pensées, mais presque contre lui, ses jambes touchant à plusieurs reprises celle du Tribut masculin. Comme lors du passage dans le train et la chute après le contact avec l'esprit inconnu, Logan sent monter dans son corps une vague de sensations qu'il ne saurait nommer, ou bien qu'il n'ose nommer, de peur de devoir assumer des sentiments qu'il ressent à l'égard de la belle blonde qu'est Rozen. Sentiment qui en réalité, est là depuis quelques minutes, puisque dès lors que ses yeux se sont posés sur le corps presque nu de la jeune femme, Logan a vu certaines de ses pensées partir vers un sujet jamais aborder jusqu'à présent. Il serait prêt à se plonger une fois encore dans un rêve éveillé, mais la blonde ne lui en laisse pas l'occasion. Pourquoi ? Un instant, le cœur de Logan bat plus fort, comme pour tenter de lui faire comprendre la chose, mais le message n'a pas le temps de venir, que par un geste maladroit, mais dont ne se plaindra pas le fils Tolinson, Rozen se retrouve cette fois vraiment tout contre Logan, qui dans cette position, peut profiter d'une vue encore meilleure sur les atouts et le charme naturel de son amie. Et pendant qu'elle parle, les mains de Logan bougent, sans qu'il ne s'en rende vraiment compte, explorant avec lenteur et douceur le ventre de Rozen, avant d'aller se poser sur le dos de la demoiselle et que lui, en guise de réponse, approche son visage de celui de la blonde pour l’embrasser. Pas un baiser sur la joue ou le front, mais un vrai baiser sur la bouche, qui dure plusieurs secondes, jusqu'à ce qu'il recule, ne sachant que trop penser de ce geste, fort appréciable au demeurant, mais comment va réagir celle qui était jusqu'à présent une amie et une alliée et qui suite à ce geste, pourrait devenir autre chose pour lui ?

Je... je vais aller nous faire des abris. On sera mieux... Enfin je crois... De toute façon on va rester dans cette zone, alors... bah autant être bien installés non ? Tu me rejoins dès que j'aurais fini Rozen ?

Une fois sa phrase terminée, Logan après un dernier effleurement sous l'eau de la peau de Rozen, retourne vers le bord et regagne ainsi le plancher des vaches. Il se dirige vers les sous-bois, en quête de tout ce qui lui sera utile pour mettre en place les fameux abris, car il compte en faire deux, un petit pour le gamin du District Onze et un plus grand, ayant assez de place pour les deux du Trois. Il lui faut pas mal de branches pour ça et par chance, en retournant là où il a eu le bois peu humide pour Rozen, il en trouve largement plus qu'il n'en faut et en prend même pour faire des réserves, juste au cas où. Puis, après plusieurs aller et retour, le temps de tout ramener. Après quoi, à l'aide du poignard offert par Aryanna, Logan coupe les plus grandes feuilles qu'il peut trouver dans le coin. Une fois les deux matériaux de base rassemblés, il se met à assembler le premier abri, celui destiné à Tom. Par chance, ce dernier n'est pas bien grand et donc, rapidement Logan en se rappelant l'atelier de survie, dresse une sorte de petite tente. Il va ensuite chercher sur l'écorce des arbres de la mousse en bonne quantité, qu'il dépose sur le sol à l'intérieur de l'abri de fortune. Il s'attaque ensuite à l'abri pour Rozen et lui, ce qui demande plus de temps, mais content du résultat, Logan après avoir déposer la mousse à l'intérieur, va chercher son sac de couchage qu'il ouvre en grand et dépose sur le matelas de mousses. Content du résultat, mais voulant encore faire quelques chose, Logan va chercher cette fois du bois assez sec.

Pourquoi ? Tout simplement pour le disposer en petit tas tout autour du camp. Ce n'est pas le meilleur système d'alarme au monde, mais au moins, si quelqu'un de suffisamment lourd, un humain en somme ou une quelconque créature du Capitole approche, le bruit des branches se brisant mettre en alerte l'alliance de Rozen, Tom et Logan. Il ramène ensuite ses affaires dans l'abri, puis indique d'un mouvement de la main et d'un sourire à son amie qu'elle peut venir. Avant qu'elle n'arrive, Logan va réveiller Tom, pour lui montrer sa tente, à environ dix mètres de l'autre et lui indique de s'y rendre, pour mieux se reposer. Une fois cela fait, Logan retourne dans son propre abri, rejoint par Rozen. Il lui sourit et lui tend les bras, un peu timide dans ses gestes...

Lorsqu'il ouvre de nouveau les yeux, environ deux heures se sont passées. Logan sort, laissant Rozen dormir encore un peu et va se poser dans l'herbe aux bords du lac, croquant une cerise de la Barbade attrapée à la volée. Pour s'occuper l'esprit et les mains, il prend son poignard, certains des morceaux de bois restant et taille trois épieux.



Spoiler:
 

@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rozen A.-C. Greeswald
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 114
♣ Date d'inscription : 18/11/2013


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Mer 16 Juil - 10:23

La situation cocasse dans laquelle la jeune femme se trouve lui rappelle très bien la scène du train, et si Selena était là, sans aucun doute trouverait-elle un moyen de rire de la blonde qui toute timide s'agite en silence, à la fois très furieuse par des émotions qui semblent transpercer son cœur, mais tout aussi curieuse et intriguée. La proximité de son corps presque nu avec celui de Logan lui aussi en tenue légère la fait rougir, provoque chez elle de nouvelles rougeurs qui prennent place sur ses joues. De suite, elle imagine ces images retranscrites à la télé, devant les yeux de tout Panem, ils doivent bien rire d'une jeune femme comme elle qui ignore tout des rapprochements entre les deux genres. Mais pourront-ils continuer à rire longtemps ? Ce n'est pas sûr, car dans un geste tout en douceur, son camarade les rapproche un peu plus pour coller ensemble leurs lèvres et ainsi se donner leur premier baiser. Le cœur s'emballe plus que jamais, des feux d'artifice éclatent brusquement, tout comme ils s'arrêtent quand Logan s'éloigne un peu confus de ce qu'il avait osé faire quelques secondes auparavant. Intriguée par le fait qu'il se retire si vite, Rozen ne le suit pas que des yeux mais jusqu'au bord aussi. Sauf qu'elle ne monte pas, l'eau est si bonne et elle y reste, regardant attentivement son camarade avec qui les limites entre deux relations à subit une légère secousse. Le public n'existe plus, elle cherche à comprendre, à t-elle fait un truc de travers, tout ça elle l'ignore et son cœur s'inquiète de ne pas revivre au moins quelques secondes de plus un baiser aussi magique.

Le temps passe, lui s'active, elle regarde en se languissant pas de poser ses yeux un peu partout sur le corps de Logan. Elle le trouve beau, plus que bien foutu, elle en devient folle, toujours un peu plus. Quand il eût finit et revint vers elle en lui tendant les bras avec une timidité qu'elle retrouve dans son propre comportement, elle sourit joyeuse et remonte sans attendre. Ses pieds nus retrouvent le contact de l'herbe, mais mieux encore le contact avec son camarade du Trois. Il est bref mais ce n'est qu'un début. C'est ce qu'elle ose penser quand il l'invite à entrer sous son abri, le partager ensemble, rien que tous les deux, une histoire bien trop belle. Ne cherchant pas ce qu pourrait clocher dans les prochains moments à partager avec le garçon, Rozen avance gênée mais heureuse pour entrer en dessous l'abri où elle peut constater avec des yeux admirateurs à quel point Logan s'est bien débrouillé. Et il avait même fait attention à en faire un pour Tom, qui, au passage, avait du être réveillé pour pouvoir être au final bien mieux installer – normalement – pour dormir. C'était très gentil de sa part, finalement, Rozen avait pris peur pour rien quand il lui avait dit être prêt à tout pour gagner et n'hésiterait pas à tuer. Elle s'était même attachée à lui, ça ne pouvait pas être une personne foncièrement mauvaise, elle refusait de le croire.


Dans les bras l'un de l'autre, ils se retrouvent dans l'abri, magnifique endroit pour passer de merveilleux endroits. Malgré les hésitations, ils ne se font pas prier, c'est la joie d'aimer, plaisir amer mais qui vous survitamine. Près de deux heures et demi sous l'abri et un peu moins de sommeil. C'est quand même Logan qui se réveille en premier, suivit de Rozen qui comprend de suite leur imprudence, ils n'ont pas surveillés comme il le devait le camp, ils ont eût de la chance de ne pas être attaquer. En toute hâte, elle sort de l'abri, osant se montrer une nouvelle fois en sous-vêtements avant de récupérer le reste de ses affaires qu'elle se dépêcha d'enfiler. Elle rejoint ensuite son camarade de district pour faire le point. Pas sur ce qu'ils avaient fait juste là, elle était encore incapable d'en parler, mais elle souhaitait savoir de quoi leur avenir serait fait. L'endroit était sympa mais ils ne pouvaient pas se permettre d'y rester éternellement, elle se demandait quel serait leur prochaine destination. C'était une question primordial pour leur survie, et c'est dans le but de ne parler que de ça qu'elle s'installa devant Logan, les joues encore rouges pour penser à ce qui s'était passé.

« Huum. J-Je voulais savoir si tu avais une idée quant à la suite de notre itinéraire à travers l'arène ? Cet endroit est super, j'en conviens, mais nous ne pouvons nous permettre de rester au même endroit, ça augmente le risque que des tributs tombent sur nous et prennent facilement l'avantage. La Corne ne nous ait plus d'aucune utilité maintenant, nous savons que nous ne trouverons plus rien, les autres tributs ne le savent pas et y retourneront pour nous. Si ils pouvaient s'entretuer ce serait une aubène pour nous. Retourner où Tom et moi étions arrivé n'est pas mieux je pense. Tu veux que l'on explore l'arène. Il y a sûrement des tas d'endroits que nous ignorons. Au pire, si tu y tiens vraiment, on peut rester dans cette zone mais il faudra nous installer un peu plus loin en faisant attention à ne pas laisser de traces. Et on peut récupérer des vivres. J'ai récupérer trois mangoustan, des fruits comestibles, c'est pas très nourrissant les fruits mais c'est déjà mieux que rien. »

Avancer dans l'arène, quand on y était et qu'on survivait assez longtemps, on pouvait se rendre compte que c'était une affaire de stratégie, rien de plus, il fallait avoir l'esprit capable de réfléchir, de voir assez loin sans trop s'enfoncer dans le futur pour pouvoir s'en sortir. Rien de très facile. Et il fallait un minimum le goût du risquer, ne pas hésiter à tuer. Rozen n'était pas tout ça, du moins pas aventureuse ni prête à se transformer en un tribut sans cœur, pourtant elle l'avait fait et devrait continuer à le faire. Donc finalement, elle avait des chances de pouvoir convenir de tout le nécessaire pour réussir. Ensuite, il fallait bien s'en servir.


En bref:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Logan Tolinson
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 161
♣ Date d'inscription : 23/02/2014
♣ Age réel : 25


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Sam 19 Juil - 15:15


 ❝Ensemble jusqu'à la fin❞
feat. 11 Tributs




Pendant que son amie dort encore, Logan, le regarde vide, se décide à terminer le spectacle de son corps presque nu et remet ses vêtements, puis dans la foulée, pose devant lui ses deux sacs. Celui qu'il porte dans le dos, offert par Cloud et l'autre, en bandoulière, prit lors du Bain de Sang à la Corne d'Abondance. Il ouvre en grand les deux bagages, bien décidé à faire l'inventaire du peu qu'il possède. Logan commence par tout ce qui peut se manger et mine de rien, on ne peut pas dire qu'il manque de beaucoup à ce niveau. Alors oui, ce n'est pas le grand luxe, mais comparer à ce que l'on a pu voir dans de précédentes éditions, c'est somme tout correct comme contenu. Il n'a pas encore toucher au cent-cinquante grammes de poissons prit dans le sac que possédait le tribut du District Six, Seth. En plus du poisson, il a aussi les fruits que lui a sympathiquement offert le petit garçon du Onze, les trois papayes. Et ce ne sont pas les seuls fruits que possède le fils Tolinson, il y à également tout ceux qu'il a récolté depuis le début des Jeux, lors de son passage dans la Jungle Insulaire et en venant ici, dans la région du Lac. S'il ne se trompe pas dans les calculs, il lui reste trois cerises de la Barbade et trois prunes cythère. Dans un demi-sourire, Logan trouve que tout ça manque un peu de viande. Enfin bon, pour le reste,au niveau des repas il a encore deux petits pains et le bretzel, reçu dans le parachute contenant le sac de couchage. Pour finir, il a sa bouteille de trente-trois centilitres et la gourde d'un litre. Il remplit les deux objets au maximum, puis range le tout, y compris les médicaments dans le sac à dos et laisse vide le petit sac en bandoulière. A cet instant, il entend la voix familière de Rozen et remarque la blonde se mettre devant lui en parlant.

Au contraire Rozen. Je pense que c'est en restant ici et en ayant un camp fixe que nous avons le plus de chances de ne pas se faire surprendre par les autres tributs. Tant qu'au moins un de nouveau trois est debout, à faire la garde et prêt à faire se lever les deux autres au moindre doute, nous serons dans un semblant de sécurité. Après je sais, il y aura toujours un risque que les Juges nous offre un joli piège, mais ça, que l'on soit ici, dans la Jungle Insulaire ou dans les bois au Nord, ça ne changera rien. S'ils sont décidés à nous mettre des bâtons dans les roues, ils le feront. Nous ne sommes plus que Onze maintenant. Il reste les carrières, Gabe en moins et si je ne me trompe pas, chez les autres districts périphérique, nous avons encore Hope, Hel pour les filles et Buck et Sebastian pour les garçons. Je sais que tu ne vas pas apprécier la suite, mais je vais m'éloigner du camp. On ne sais pas ce que font les autres et il faut que l'un de nous reste ici avec Tom pour garder le camp. En cas de pépin, on se trouve au nord compris ? Si je ne suis pas revenu à l'Aube, pardonne moi Rozen. Je vais faire le tour de l’Île et m'assurer que nous sommes les seuls tributs dans le coin et si j'en ai l'occasion, j'élimine les trouble-fêtes pour te rapprocher du retour. Je vais tenter de dormir un peu pour récupérer et ensuite je nettoie la zone.

Logan ne sourit pas. Il ne tente pas ce petit geste, à quoi bon ? Il sait au fond de lui que ce n'est pas forcément ce que voudrait entendre Rozen, pas après tout ce qui est arrivé depuis la Moisson, mais il a promit. Il a promit de faire en sorte qu'elle rentre au District Trois vivante, en tant que Mentor et non pas morte en tant que simple cadavre. S'il peut, ne serait-ce que tuer un des neuf autres tributs encore en vie, ce sera toujours ça de moins que la blonde devra affronter sur la longue route pour en finir avec cet enfer. Logan se relève, prend dans ses bras la belle blonde, puis attrape son sac à dos et ses quatre épieux, en tenant deux dans chaque main. Il retourne dans l'abri, dépose ses affaires et se laisse bercer dans les bras de Morphée. Il dort peu, mais c'est une triste habitude des Hunger Games. Deux heures, deux heures et une trentaine de minutes à tout casser. Quand il se lève, le tribut du Trois met bien en place son sac dans son dos et reprend dans ses mains les quatre armes, celle du Capitole et celles que lui a fait un peu plus tôt. Il glisse le poignard dans sa ceinture, puis quitte l'abri. Avant de partir, il va réveiller Tom, lui expliquant brièvement la situation et le fait que c'est à lui de prendre un tour de garde. Puis, il va vers Rozen et la sert une ultime fois dans ses deux bras, lui murmurant des mots qu'elle seule peut comprendre et il s'en va sans un dernier regards.

Il ne court pas, mais n'est pas davantage en train de marcher. Ou plutot si, une marche, mais une marche rapide, qui finalement, se transforme en une véritable course. Il prend deux poses de cinq minutes pour souffler et ce, jusqu'à ce qu'il arrive à la plage. Il n'a rien vu d’inquiétant en chemin. Il regarde autour de lui, si ce n'est le navire échoué, rien ne laisse présager que des tributs sont cachés, ou ils le sont très bien. Il hésite, retourner vers la Jungle Insulaire ? Voir si d'autres tributs y ont élus domiciles, ou bien tenter une autre direction ? Il hésite, mais finalement se remet en marche. Il veut retourner à l'endroit dans lequel il croiser Rozen la veille et explorer. Qui sait ? On verra...



Spoiler:
 

@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rozen A.-C. Greeswald
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 114
♣ Date d'inscription : 18/11/2013


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Mer 23 Juil - 23:30

Un sentiment de détresse qui l'envahit entièrement. Comme si tout d'un coup quelque part dans son corps, il y avait un petit problème. Ce qui n'était peut-être pas entièrement faux, mais elle n'avait pas le courage de faire des vérifications. L'étreinte de son camarade de district ne fit rien pour arranger le profond chagrin qu'elle ressentait à l'idée qu'il parte. Elle se demandait si elle n'avait pas fait quelques choses de travers. Après des baisers timides, d'autres passionés ou bien rempli de tendresse, remplis d'amour, Rozen était loin d'imaginer qu'il allait lui annoncer ça. Ce n'est pas qu'il ne marchait pas dans son sens qui la gênait, même si elle savait pertinement avoir raison, c'était qu'il parte sans lui donner d'explications concernant les deux dernières heures, pire encore il ne la laissait pas parler, et elle resta figée, posée sur son rocher pendant qu'il partit se coucher sous l'abri qu'ils avaient partagés en se donnant mutuellement des baisers et des câlins. Complètement débousée, la blonde le regarda sans rien faire, se persuadant qu'elle tenterait quelque chose à son réveil pour le raisonner.

Les heures se transformèrent en d'horribles durée d'attente durant laquelle Rozen rumina en silence contre Logan mais aussi contre elle, par la même occasion. Voulait-il jouer les supers-héros en se jetant dans la gueule du loup ? A l'heure actuelle des choses, les tributs restants devaient tous êtres dispersés par alliances, il était vraiment fou. Pensait-il à elle ? Oui, apparement, mais franchement c'était pas mal inquiétant quand même, parce que la jeune femme préférait nettement refouler le sol du champs de bataille plutôt que de le laisser prendre des risques tout seul. Elle s'inquiétait pour lui, encore plus depuis qu'ils avaient échanger une centaine de baisers et de gestes remplis de tendresse. Juste au cas où elle ne parvenait pas à le raisonner, elle pensa lui faire une sarbacane mais elle n'avait plus assez pour en faire une avec un nombre correct de munitions. Et s'éloigner un peu pour aller en chercher ne lui semblait pas une bonne idée, elle avait déjà faillit une fois en laissant le camps sans surveillance, elle ne le ferrait pas une deuxième fois même si elle avait besoin de s'éloigner rien qu'un tout petit peu de leur campement improvisé. A son désespoir, elle du renoncer à cette idée.

Quand enfin il se leva, Logan ne lui donna pas plus d'explication, et elle qui n'avait osé réveiller Tom pour préparer ensemble un moyen d'empêcher Logan de partir, vit que lui n'avait aucune gêne pour le faire. Il lui expliqua la même chose qu'à elle avant de partir se reposer, mais pas plus. Encore une fois, il renonça à l'écouter, ses affaires sur le dos, il lui donna une dernière étreinte sans un mot. Si il voulait pas qu'elle parle, Rozen aurait préféré qu'il l'embrasse, ça l'aurait au moins rassuré sur le fait qu'elle n'était pas la principale cause de son départ. Mais il la laissait dans le flou, puis il partit, sans se retourner. La jeune femme continua de regarder dans la direction qu'il avait pris longuement après qu'il soit disparu de son champs de vision. Elle ne saurait expliquer le déchirement qu'elle ressentit du fond de ses entrailles à ce moment là. Mais elle le détestait de se permettre une telle chose avec elle, c'était comme jouer avec son cœur, voilà qui était bien horrible. Puis ensuite, elle chercha du regard le garçon du Onze. Il semblait perpexle et elle s'avança vers lui pour lui faire part de ses idées.

« Je vais aller me reposer un peu. Monte la garde et préviens moi au moindre soucis, même si c'est une fausse alerte, je m'en fiche. Prépare tes affaires aussi. Logan à dit qu'il reviendrait ici mais qu'on se rejoignait au Nord si il y avait un soucis. On va donc s'éloigner un peu, je suis d'avis de ne pas rester en place trop longtemps, on va donc avancer un peu plus dans cette direction puis on l'attendra. Ce changement de point de rendez-vous aura pour conséquence de l'attendre un peu plus. Mais nous verrons bien au moment venu ça. J'espère que tu comprends. On partira après l'hymne de Panem ce soir. Es-tu d'accord ? »

La jeune femme partit dormir à son tour dans l'abri de Logan très inquiète. Même si ils restaient là, Logan ne serait pas de retour à l'aube. Mort ? Peut-être pas, c'est pourquoi elle guetterait attentivement et anxieusement les visages qui s'éclaireront en soirée dans le ciel de l'arène. Vivant ? Perdu ou complètement désorienté, voir occupé. Mais elle avait la certitude qu'il ne serait pas de retour rapidement. Elle était inquiète. Et c'est avec ce sentiment qu'elle trouva le sommeil, espérant par la même occasion que Selena refasse surface. La fatigue les avait éloigné mais Rozen espérait qu'à son réveil elle reverrait le fantôme.



En bref:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rozen A.-C. Greeswald
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 114
♣ Date d'inscription : 18/11/2013


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Ven 1 Aoû - 21:57

Au loin, un coup de canon alarma tous les tributs loin des lieux du combat que l'un d'entre eux est mort. Un bruit si fort et si percutant qu'il réveille en sursaut Rozen. Les moments de sommeil se ressemblent tous, elle n'a pas beaucoup dormi et ses pensées étaient agités. Mais elle n'avait jamais été encore réveiller par la mort d'un tribut. Son sang ne fait qu'un tour, elle croit revoir Logan s'éloigner de leur camp, peut-être que son camarade ne reviendrait jamais. Comme si elle n'avait pas assez peur comme ça, un nouveau coup résonne, augmentant les chances que son allié ait subit une fin tragique. Sa respiration en subit un sacré coup, la jeune femme a l'impression de manquer d'air, puis son cœur s'accélère et la tête lui tourne. Elle se rallonge, la panique en elle se calme et bientôt l'espoir de sortir de la tente improvisée et de découvrir le visage du jeune homme vivant, l'attendant dehors, lui donne une énergie folle et elle sort. Un peu trop brusquement, son geste surprend Tom, mais seulement lui, ils ne sont que tous les deux. L'espoir s'éteint, la jeune femme à l'impression qu'une nouvelle fois, son cœur se fendille.

« Si tu veux, retournes dormir. » Proposa t-elle même si elle jugeait qu'il avait déjà bien assez roupillé pour le moment. « Deux autres tributs sont morts. J'espère que ce n'est pas un ou plusieurs combats qui impliquent Logan. J'espère que tout ça c'est en dehors de lui. J'espère aussi, que ce sont des carrières... »

Comme beaucoup de tributs, la plupart étant déjà morts, la jeune femme craignait cette bande de brutes sanguinaires, elle venait d'un district périphérique et n'avait prêter attention au danger qui la menaçait que un an avant sa dernière année éligible. Ce n'était qu'un risque, mais le sort l'avait choisit elle, comment remercier le destin qui au moins avait eu la gentilesse de lui donner un entraînement avant les jeux, faibles, mais elle en avait eu un. Et Maëlys l'avait vraiment aidé, heureusement qu'elles n'avaient pas participés à la même édition, devant sa maîtresse d'arme, Rozen n'aurait jamais pu accepter l'idée potentielle de lui voler sa victoire, ça aurait d'une injustice, plus jamais elle n'aurait pu regarder son reflet quelque part. Heureusement, il y avait du bon quelque part, heureusement, on lui avait éviter cette peine, une maigre compassion au final puisqu'elle avait finit par s'attacher à son camarade de district, bien trop à son goût. Si l'un devait revenir, ils ne seraient pas ensemble, c'était certain, il n'y aurait pas d'exception pour la raison qu'ils avaient échangés un baiser devant la caméra.

« Dix tributs restant, c'est ça, je crois. Neuf vont mourir et un gagner. Je me demande qui reste encore en course. Nous verrons ça ce soir. »

Elle cherchait un moyen d'entretenir la conversation, comme si c'était un moyen de ne pas sombrer dans les larmes, dans la détresse, à force de comprendre que le jour était entrain de s'avancer rapidement vers la fin de journée tandis que Logan n'était toujours pas de retour. Il avait dit l'aube, elle avait dit le milieu de la nuit. Et c'est parce qu'elle trouvait que le temps passait vite qu'elle décida de ne pas prendre place en face du tribut du Onze, il fallait se préparer à partir. La tente que lui avait construit son camarade de district, elle la détruisit en quelques minutes seulement, son cœur sembla s'émietter dans les débris. Comme elle pu, elle tenta de dissimiler toute traces de leur passage, cachant ce qu'elle pu dans l'herbe puis jetant autre chose dans le lac. Pendant qu'elle préparait leurs affaires, il était nécessaire que quelqu'un monte la garde, c'est pourquoi elle décréta que Tom se contenterait de toujours fixer les alentours, tandis qu'elle s'occupait de tout détruire. Il n'était pas allé dormir, alors elle cassa son abri de fortune aussi. C'était l'oeuvre de Logan, elle détestait détruire ce qu'il avait réussit à construire avec détermination et acharnement. Quand elle eût finit, il lui fallût cacher les matériaux, la grande partie vira dans le lac. Quand elle eût finit, Rozen se posa sur un rocher, son sac à ses côtés, prête à décoller ou se battre au moindre soucis.


En bref:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tom Beoulve
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 162
♣ Date d'inscription : 06/08/2012
♣ Age réel : 19


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Mar 5 Aoû - 18:56

Tom, toujours aussi léthargique qu'à son habitude, regarde Rozen détruire leurs abris avec une méthode prudente, en jetant tout ce qui a servi dans le lac. En bonne coquille vide qui se respecte, il n'a bredouillé que quelques mots à chacune de ses propositions de stratégies et à chacune de ses phrases, peu importe l'information. Oh, il comprend tout ce qu'on lui dit, et il répond en conséquence, mais il essaie constamment d'avoir le moins d'activité cérébrale possible car il sent que la vérité se rapproche.
Adrian n'est pas revenu lui parler depuis trop longtemps, déjà.
Il n'était pas là quand il a entendu ses deux partenaires barboter dans l'eau avant de se rendormir.
Il n'était pas là quand Logan l'a réveillé pour lui faire changer de couchette.
Il n'était pas là quand il a fait son dernier tour de garde.
Et ça l'inquiète, car il sent qu'il est là, caché derrière un souvenir récent, bien décidé à lui refourguer son passé à la figure. En position de combat digne du meilleur professeur de yoga, il est assis en tailleur sur un rocher, regardant sa partenaire comme si elle était transparente.
Il a beaucoup dormi, comparé à ses camarades, mais ça ne le rend pas lucide pour autant, à moins que l'on ne considère que la vivacité d'une moule en plein coma soit un progrès.
Rozen pourrait sans doute s'énerver de tout faire à côté d'un gamin qui se repose, mais apparemment, cette tension, il n'y pense pas.
Toutefois, son combat vers la lucidité continue, et c'est avec quelques pauses en plein milieu de sa question qu'il demande :

- Dis, Rozen, à quoi je sers ?

Une question qui lui brûle inconsciemment la langue depuis pas mal de temps, et qu'il se décide à poser sans aucune aide extérieure, pour une fois.

Spoiler:
 



_________________
Merci à Trishteh pour le vava !
[signature en cours d'édition]
1 rose de ma Trishtouille. 1 rose de mon assassin, Lucas.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jonathan Templebar
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 680
♣ Date d'inscription : 09/03/2012
♣ Age réel : 23


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Mer 6 Aoû - 22:33

Car la nuit est noire et pleine de terreur.

Les choses sont rarement ce qu'elles semblent être. Elles ne restent jamais éternellement ce qu'elles sont. Île paradisiaque le jour, île démoniaque la nuit. Alors que le soleil s'enfonce dans l'océan et que les étoiles s'allument une à une, l'ambiance si pacifique de la forêt alentour s'alourdit, s'obscurcit. Bientôt, le vent chuchote des malédictions dans les branches et des monstres se cachent dans les ombres. Le lac s'illumine, brillant d'une inquiétante lumière pourpre. Les racines s'avancent témérairement hors du sol, à la recherche de jambes à enserrer. Les lémuriens descendent de leurs perchoirs, leurs gigantesques globes oculaires allumés d'une lueur maligne, leurs mâchoires claquant à la recherche de chair humaine à dévorer.

Ce que l'île donne le jour, elle le reprend la nuit.


Donc, vous l'aurez bien compris, toute l'ambiance de l'île a changé. Vous serez notamment attaqués par des dizaines et des dizaines de lémuriens, et trébucherez régulièrement sur des racines qui n'étaient pas là avant (même si aucun de vous n'en observera une bouger). Je vous laisse essayer de vous dépêtrer de cet enfer, qui ne prendra fin qu'au lever du soleil

_________________
Trois roses de ma n'Ambrouille adorée  coeur  -très mauvais pour l'environnement le commerce de roses-
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rozen A.-C. Greeswald
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 114
♣ Date d'inscription : 18/11/2013


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Ven 8 Aoû - 19:40

Dis, Rozen, à quoi je sers ?

Le silence est interrompue, bonne ou chose ou non, la jeune femme acceuille cette interventation de la part de Tom comme une bénédiction, même si dans le fond, elle ne sait trop quoi lui répondre. Proposer une alliance quand on a peur est une chose, la faire vivre en est une autre. Elle ne regrettait pas pour autant, que serait-elle, à ce moment, sans personne pour l'aider à ne pas sombrer ? Rien d'autre qu'une petite loque, simple future victime d'un autre tribut contre lequel elle ne pourrait probablement pas se défendre. Elle est aussi consciente que la question du petit du Onze est légitime, consciente que son comportement, avec Logan, n'était pas exemplaire. C'était bien d'agir à deux, de prendre soin du troisième membre de leur alliance, mais il était en quelque sorte mise à l'écart, c'était bête de ne pas avoir su s'en rendre compte un peu plus tôt. La jeune femme s'en voulait un peu, en plus elle ne savait trop quoi répondre, un choix délicat quand on ne connait pas très bien la personne en face, pourtant une réponse devait être formulée.

« T'es la troisième branche de notre alliance. T'es aussi le plus jeune, nous avons voulût te protéger mais c'est peut-être un tord de te mettre un peu de côté pour te protéger. Nous devons tous nous battre et nous protéger, faire les deux, c'est pourquoi n'hésites pas quand tu as besoin d'armes ou de dire quelque chose. Je ne t'ai pas laissé le choix de t'opposer à ma décision un peu plus tôt, je suis désolée, mais je le sens, nous devons partir... »

Réponse un peu vague, Rozen lui servait ce qu'elle pouvait, tout simplement. Au moins ça maintenait la discussion, elle en avait grand besoin. C'était aussi un peu à ça qu'il servait, et même si dans sa tête ça n'était pas une façon de pensée blessante, la blonde se demanda si ça pouvait être mal interpreté par le garçon. Dans le doute, elle décida de s'abstenir, dans un contexte aussi dangereux que celui de l'arène, elle préféra jouer dans la précaution. Un bien pour un ma, ne rien dire pour préserver la solidarité dans leur alliance, puis ce n'était pas quelque chose de mal, donc c'était pas trop grave et elle se pardonnait donc de ce non-dit. Le bruit de la nature, la vie qui s'échappe, tout ça comblait bien tout ce qui n'était pas dit. A chacun des coups de canons, Rozen prenait peur, et lorsque le soir tomba, son camarade de district n'était toujours pas là. Grande décision pour la jeune femme qui se releva soudainement à un moment donné, ramenant leurs affaires à elle, prête à décoller, prévenant au passage d'un mouvement de tête le garçon à ses côtés.

Un peu plus tard résonnerait l'hymne de Panem, mais pas de suite, et si elle décidait de lever le camp plutôt, c'est parce qu'elle ne supporait pas de rester en place. Et elle ne semblait pas être la seule. Un étrange presentiment lui disait de faire attention, et bientôt, dans un pas, elle s'étala par terre, à cause d'une liane qu'elle aurait juré de ne pas être là quelques secondes auparavant. Devenait-elle plus folle qu'elle ne l'était déjà ? Des bruits étranges lui parvinrent alors aux oreilles, et tandis qu'elle levait les yeux pour regarder Tom derrière elle, plus loin encore que la position du garçon, elle vit des bestioles se mouvaient d'une façon qui ne lui plaisait guère. Après plusieurs tentatives pour se relever et plusieurs rechutes, Rozen en déduisit que quelque chose clochait réellement, ce qui ne fit qu'augmenter son grand sentiment de panique déjà présent depuis plusieurs heures déjà. Garder son calme pour rassurer Tom ne lui était pas possible, elle ne faisait pas partis de ceux qui se sentait de garder son sang-froid en reconnaissant des lémuriens prêts à bondir sur eux. Quand elle parvint à tenir de nouveau sur ses deux jambes, elle coinca son sac en bandouillère sous l'un de ses bras pour ne pas qu'il la gêne car sa course serait sinon plus dure.

« Tom, cours mais surtout reste derrière moi ! »

Peut-être n'étais-ce qu'une vilaine impression, mais c'était bien trop gros tout de même, Rozen restait persuadée que les racines au sol s'étaient amusées à changer de position et à s'emmêler entre ces membres pour la faire tomber continuellement. Aucune preuve, elle n'avait rien vu mais cela ne l'empêchait pas de tenir fermement le sabre de sa main libre, le bougeant automatiquement devant ses pieds pour tailler les possibles racines mouvantes. Ainsi, elle se dégageait plus ou moins le passage, libérant aussi de la place pour Tom si il se dépêchait. Certes, ça ne l'empêchait pas de se ramasser au sol de temps en temps mais elle supposa que c'était mieux que rien. Au moins, ils parvenaient à avancer. Elle sentait les hématomes qui allait apparaître sur son corps, mais ça n'avait pas d'importance, il s'agissait là de leur vie, alors elle courrait, agitait à la manière d'un automate son sabre pour libérer la voie. Et Tom ? Elle n'osait pas regarder derrière elle, de peur de les faire ralentir mais elle espérait qu'il avait compris que c'était le moment ou jamais de faire quelque chose. Que ce soit avec la sarbacane qu'elle lui avait confectionné, ou bien n'importe qu'elle et Logan lui avaient confié, il pouvait faire quelque chose.

Le seul moment où Rozen daigna regarder ailleurs que droit devant elle, c'est lorsque l'hymne de Panem retentit dans la nuit, montrant tour à tour les visages des morts. Rozen n'eût le temps que de comprendre que nombre de carrières avaient finis de vivre et que Logan, lui, était encore vivant. Dans quel état, elle était loin de pouvoir le savoir, mais elle espérait qu'il s'en sortait si jamais il était confronté à la même situation qu'elle et Tom. Quand au reste, la jeune femme n'y prêta pas attention, bien trop occuper à se re concentrer droit devant elle, elle ne fit pas non plus le petit effort pour regarder une dernière fois le visage de sa victime qui sûrement, aurait eu le regard accusateur. De la lâcheté, peut-être, mais ce n'était pas ça le soucis, pour l'instant c'était de se battre pour vivre. C'était quasiment l'unique pensée qui occupait à ce moment là son esprit.


En bref:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jonathan Templebar
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 680
♣ Date d'inscription : 09/03/2012
♣ Age réel : 23


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Ven 8 Aoû - 21:19

Perdu dans l'obscurité et l'agitation de la nuit, le parachute pourrait passer inaperçu. De plus, l'attention de la jeune fille occupée à fuir est difficile à attirer pour un objet animé uniquement par le vent et la gravité. Mais un bip insistant s'en chargera, il ne s'arrêtera pas une fois la toile et son contenu échoué sur le sol, quelques pas devant la tribut du district Trois, quelques pas qui seront vite parcourus. Pour obtenir la dose de poison mortel pour sarbacane, la boîte de douze cachets contre les maux basiques et la note Encore un petit quelque chose pour toi. Fait en bon usage ! - Arya, la jeune fille va devoir non seulement le remarquer au milieu de sa course folle, mais également le ramasser sans s'arrêter.

_________________
Trois roses de ma n'Ambrouille adorée  coeur  -très mauvais pour l'environnement le commerce de roses-
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tom Beoulve
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 162
♣ Date d'inscription : 06/08/2012
♣ Age réel : 19


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Jeu 14 Aoû - 13:35

Spoiler:
 

- T'es la troisième branche de notre alliance. T'es aussi le plus jeune, nous avons voulût te protéger mais c'est peut-être un tord de te mettre un peu de côté pour te protéger. Nous devons tous nous battre et nous protéger, faire les deux, c'est pourquoi n'hésites pas quand tu as besoin d'armes ou de dire quelque chose. Je ne t'ai pas laissé le choix de t'opposer à ma décision un peu plus tôt, je suis désolée, mais je le sens, nous devons partir...

Réponse longue et développée.
Ça devrait le rassurer, une longue tirade spontanée comme ça, mais pour la sortir, il faut y réfléchir à l'avance, signe qu'elle a eu des doutes, elle aussi... Ou bien qu'il est parano, au choix. Enfin, peu importe, même si une trahison inattendue devait survenir, ce ne serait pas maintenant, pas quand elle risque d'être toute seule, sans alliés.
Lentement, la nuit tombe, ce qui semble avoir un effet plutôt négatif sur sa camarade, qui fixe l'horizon, inquiète de ne pas voir revenir leur grand frère. Subitement, elle se lève, et indique à Tom qu'il est temps de lever les voiles, ce qu'il approuve aussitôt, en l'imitant et en marchant dans ses pas.
La forêt, plus épaisse et sombre que jamais, semble les entourer pour voler davantage la lumière des étoiles et de la lune. Dans cet atmosphère, le tribut du Onze s'attend à tout moment à une apparition Adrianesque, mais les minutes passent, et l'enfant au front ensanglanté ne vient pas, comme effrayé, lui aussi, par l'ombre des troncs. Puis, dans un grand bruit, Rozen s'écroule. Croyant à une morsure de serpent ou à une flèche surgissant d'un arc planqué dans les buissons, Tom sursaute et cherche une cachette, mais son alliée se relève suffisamment vite pour qu'il ne cède pas à la panique.
Elle est juste tombée ? Elle pourrait faire un peu gaffe. Qu'importe, ils reprennent leur route comme si rien ne s'était passé.
Plusieurs chutes de Rozen et quelques trébuchements de Tom plus tard, les doutes surviennent. Des bruits de singes les entourent, et leur maladresse est trop peu naturelle pour être honnête. Bien qu'il regarde toujours ses pieds, le tribut sent toujours une racine heurter ses orteils lorsque ceux-ci quittent son angle mort. Pour éviter de se ramasser, il fait de petits pas, avec une démarche de pingouin et focalise son attention sur sa marche. La technique semble marcher, mais elle le ralentit, et il est donc obligé d'adopter un rythme frénétique encore plus ridicule pour ne pas se faire distancer par Rozen.

- Tom, cours mais surtout reste derrière moi ! 

Au vu de son exclamation, Tom n'hésite pas, et en une demi-seconde, il change de technique et choisit son plus beau sprint. Il ne sait pas ce qu'elle a vu, mais il s'en fiche, ce n'est pas son genre de faire des blagues, alors son ordre est sans doute justifié.
Pendant leur course, Rozen tombe plusieurs fois, tentant de fouetter l'air avec son arme pour faire peur aux créatures qui les poursuivent et qu'il peut voir du coin de l’œil. Le blondinet, lui, est trop focalisé sur ses pieds pour que les racines le bloquent de front. Plus fourbes, elles attaquent plus tard, lorsque sa jambe est derrière lui et donc dans son angle mort. Les chocs sont puissants, et ses douleurs aux tibias augmentent au même rythme que ses débuts de chute.
Il se rattrape à chaque fois tant bien que mal, et il serre les dents, ignorant ses futurs bleus aux jambes.
Mais alors que les morts de la journée s'affichent dans le ciel et qu'un bruit de bip se fait entendre au loin, Tom hurle à celle qui le distance de quelques mètres :

- Faut qu'on trouve un abri, cherche un arbre mort et éloigné des autres !


Spoiler:
 

_________________
Merci à Trishteh pour le vava !
[signature en cours d'édition]
1 rose de ma Trishtouille. 1 rose de mon assassin, Lucas.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jonathan Templebar
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 680
♣ Date d'inscription : 09/03/2012
♣ Age réel : 23


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Jeu 14 Aoû - 16:27

Les deux tributs courent et courent, droit devant eux, cherchant à échapper à l'oppressante forêt et à ses habitants malintentionnés. S'ils s'éloignent effectivement des lémuriens dans leur dos, qui sautent de branche en branche et de racine en racine à leur poursuite, ils s'approchent en revanche de ceux devant eux. Les animaux sont partout, cette île est leur territoire. Ils resserrent le cercle, jusqu'à ce que les deux enfants ne puissent plus fuir. Leurs yeux globuleux sont blancs et ne se fixent nulle part. Ils tournent, tournent, tournent, jusqu'à ce que tous se jettent sur les deux tributs apeurés.

Comme si un dieu, ou peut-être un homme, les mettait au défi de survivre jusqu'à l'aube.

_________________
Trois roses de ma n'Ambrouille adorée  coeur  -très mauvais pour l'environnement le commerce de roses-
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rozen A.-C. Greeswald
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 114
♣ Date d'inscription : 18/11/2013


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Mer 20 Aoû - 13:59

Dans cette course folle, le plus important c'est de courir. A quoi bon gaspiller de l'énergie à communiquer alors que le plus important est de trouver une issue à toute cette végétation qui est devenue un piège pour les deux tributs dès la tombée de la nuit. Jamais ils n'auraient du se séparer. Rozen se répète cette phrase en boucle, si fort dans sa tête qu'elle n'entend pas de suite le fameux bruit annonçant les cadeaux tombant du ciel. Pas plus qu'elle ne comprend les paroles de Tom. Ce qu'elle comprend, c'est qu'à ce rythme elle ne risque pas de tenir trop longtemps. Si seulement les lémuriens ne gagnaient pas de la distance aussi vite. La jeune femme imagine les bêtes rapides, pas besoin de se retourner pour en avoir une vague idée, elle les entend de plus en plus proche, c'est parce qu'ils approchent. Ils lui font peur, son corps commence à trembler, rendant chacun de ses pas moins sûr et elle finit par tomber. A bout de force, elle met du temps à se relever, laissant le temps à Tom d'arriver à sa hauteur. Mais de ne pas le dépasser. Intriguée, elle parvint tout de même à se remettre sur ses deux pieds mais découvre avec horreur que les lémuriens sont partout autour d'eux. Entourés, ils ne peuvent pas faire grand chose pour leur échapper.

La précédente agitation ayant rendues les oreilles de la jeune femme sourde retombe, et alors, elle entend enfin le bruit d'un parachute qui arrive. Pour Tom ou pour elle ? Un mince espoir renaît dans son esprit, un espoir qui ne lui dit pourtant pas comment faire pour échapper à ce cercle. Elle ne se met pas en position de combat, pourquoi le ferrait-elle alors que c'est peine perdue, même si ils se mettaient à deux à lutter, les lémuriens avaient la supériorité numérique. Il lui fallait trouver quelque chose, une petite voix dans sa tête lui disait que c'était possible. Bientôt, la voix pris une forme, Rozen reconnût la silhouette de son amie fantôme à ses côtés. Invisible pour les animaux ? La jeune femme n'en savait rien, mais pour Tom, oui, effectivement, il ne pouvait pas voir les esprits comme elle le pouvait. Ce n'était qu'un menteur. Elle avait oublié ce détail sur lui, et elle aurait préféré continuer à l'ignorer car elle se sentait toujours vexée qu'il est pu jouer avec cette faculté dans l'espoir de s'attirer la sympathie du public. Elle avait tout fait pour ne pas que ça se sache, parce que justement elle ne savait pas comment les gens seraient amenés à réagir. Et lui, il lui avait montré, mais en plus de ça, avec de fausses démonstrations, si ça venait à se savoir pour elle, Rozen était foutue car personne ne la croirait. Dans les prochaines minutes, elle espérait qu'enfin le garçon du Onze allait se trouver une utilité.

Rien ne vient. Les secondes semblaient durer une éternité, et Selena se décida à prendre la parole de façon plus insistante. Les précieux conseils de son amie devinrent aux oreilles de la blonde des horreurs. Elle lutta pour garder le contrôle de son corps alors qu'elle n'avait qu'une envie, se recroqueviller sur elle-même et se boucher les oreilles pour ne plus entendre la seule solution réalisable que lui proposait son amie. Au fond, elle savait que c'était la seule chose à faire pour sa survie, mais elle ne pouvait se résigner à sacrifier Tom. Il était de son alliance. Une alliance qui tôt ou tard devrait être briser selon le fantôme de l'ancienne tribut. Rozen le savait, son amie disait juste et elle comprenait que c'était son unique choix. Il n'était pas trop tôt, maintenant qu'on lui avait souffé à l'oreille qu'il restait à peine un peu plus d'un quart des candidats, c'était une évidence que les alliances allaient se brisées. Peut-être étais-ce aussi pour ça que Logan était parti. Totalement honteuse de la décision qu'elle était en train de prendre avec les recommandations de sa meilleure amie, Rozen recula silencieusement de quelques pas, se postant à peine derrière Tom. Le parachute était tombé quelque part derrière les lémuriens, vers sa gauche. Elle n'avait droit qu'à un essai, pourvu que ça fonctionne.

Pas le temps à un décompte. Rozen lâcha son sac qui pouvait pendouiller librement dans les airs maintenant mais toujours accrocher à elle, puis poussa soudainement le garçon sur les lémuriens. L'effet de surprise lui permis de ne rencontrer quasi aucune résistance de la part du petit garçon qui se retrouva sur les lémuriens devant eux, et ceux des côtés adjacents se jetant par dessus lui. Sans attendre, Rozen profita de cette désorganisation des bêtes pour trouver un trou parmi eux et passer, espérant qu'une victime en occupe un certain nombre à défaut de les occuper tous. Le parachute n'était effectivement pas tombé loin de ce qu'elle avait prévu. Elle le récupéra de sa main libre au passage et poursuivit sa route en cessant ses coups dans le vide avec son sabre, s'étant bien rendu compte qu'ils ne servaient strictement à rien puisqu'elle tombait quand même. Ses yeux fixèrent donc le sol pour faire attention où elle posait les pieds, espérant que cette technique ait plus de succès. Ainsi, elle progressait quasiment toujours tête baissée jusqu'à enfin apercevoir la fin de la jungle, le ciel se dessinant plus nettement tandis que le bruit de l'eau lui parvenait jusqu'aux oreilles. A ses côtés, flottant, Selena lui criait qu'elle avait bien fait. La présence de son amie l'aida à tenir le coup jusqu'à la plage. Repos, du repos enfin peut-être.


En bref:
 


_________________


Dernière édition par Rozen A.-C. Greeswald le Lun 1 Sep - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tom Beoulve
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 162
♣ Date d'inscription : 06/08/2012
♣ Age réel : 19


MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure Sam 30 Aoû - 16:18

A rien, toute cette course n'a servi à rien.
Les cris d'animaux entourent déjà les deux tributs, et Tom est à moitié accroupi, luttant pour ne pas céder à la panique. Sa précieuse alliée a une idée, n'est-ce pas ? Elle va le protéger, hein ? Il est la troisième branche de leur alliance, après tout, et elle a toujours su s'en sortir.
Oui, elle a une idée, c'est sûr, ils ne peuvent pas mourir comme ça, ce serait ridicule, héhé. Un peu plus rassuré par ce mensonge envers lui-même, le tribut se redresse et toise les lémuriens en tentant de leur faire peur avec de grands mouvements, mais une brusque poussée brise sa confiance en deux.
Sur le coup, il ne comprend pas.
Propulsé vers l'avant, attaqué par une dizaine de singes, le jeune tribut paraît aussi fragile qu'un steak au milieu d'une meute de loups. Il se débat, il essaye.
Il arrache de son torse un premier ennemi qui tentait de lui mordre la gorge, et le laisse tomber par terre, profitant d'une impulsion du pied sur son crâne pour prendre la fuite. Ressentant finalement la douleur des morsures et des griffures des autres lémuriens, Tom hurle à la mort et frappe le plus fort possible un tronc d'arbre voisin, brisant quelques os à deux singes, qui lâchent prise. Le bras meurtri, le souffle court, il profite d'être penché vers l'avant pour attraper un énième monstre par la queue et pour vérifier qu'aucune racine ne compte lui faire un coup de traître pendant qu'il est recouvert de créatures.
Profitant de l'adrénaline et de sa rage soudaine, il explose l'animal en le frappant sur tout ce qui bouge, et également ce qui ne bouge pas, et fonce vers l'inconnu tête baissée, se débattant comme un diable pour dégager tout le petit monde qui continue de le mordre et de le griffer sans répit.
Après quelques minutes, il parvient à se débarrasser de son manteau de singes, mais ils restent à proximité, attendant sûrement qu'il se calme ou qu'il se fatigue pour l'attaquer à nouveau.
Sa course semble durer indéfiniment, et son esprit semble créer des hurlements menaçants dans son dos à partir de n'importe quoi, allant du bruit de pas à la branche cassée qu'il bouscule. Peut-être qu'ils ne le suivent plus et qu'ils se sont rabattus sur Rozen. Ou peut-être pas. Qu'importe, il ne s'arrêtera pas de sitôt, même s'il est épuisé à la limite de l'évanouissement.

Lorsque son stress retombe enfin, Tom s'aperçoit qu'il flotte au milieu d'une étendue d'eau. Il est parvenu à retourner sur la plage, et a plongé sans réfléchir. Sur la berge, les singes sont fous de colère, et tentent de lui lancer du sable, apeuré par le liquide salé qui semble protéger leur proie. Avec un énorme soupir teinté de souffrance due à ses multiples blessures, Tom fait la planche, considérablement affaibli, et fait son maximum pour ignorer la foule de mécontents. Il ne survivra pas, il en est persuadé, ses blessures lui font trop mal et colorent son bain d'une couleur macabre, mais il ne veut pas y penser. Si il doit passer sa dernière nuit maintenant, il veut le faire dans le calme et la sérénité.

Spoiler:
 

_________________
Merci à Trishteh pour le vava !
[signature en cours d'édition]
1 rose de ma Trishtouille. 1 rose de mon assassin, Lucas.  
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: De la corne Souillée au Lac d'eau pure

Revenir en haut Aller en bas

De la corne Souillée au Lac d'eau pure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: ♣ Archives d'Arènes ♣ :: Zone 7 : L'île aux secrets-