AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Pourquoi suis-je venue là ? [Chleo - Katrosy] FINI ♥.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Josh B. Drugs
+ District Six +


♣ Nombre de message : 852
♣ Date d'inscription : 20/05/2012
♣ Age réel : 18


MessageSujet: Pourquoi suis-je venue là ? [Chleo - Katrosy] FINI ♥. Sam 23 Juin - 14:14

Être dans un endroit, qu'on déteste, depuis plusieurs jours, avoir des conditions de vie désagréable... Vivre, dans la chaleur, et dans la saleté...Est-ce horrible ?
Et bien, moi Katrosy Odair District 12, peut le confirmer, je vis ici dans ce désert, depuis, 5 jours, 5 horribles jour. 5 Jours d'ennui. 5 Jours de chaleur. 5 jours d'horreur...
Il est très tôt quand je me réveille, j'ai la tête qui tourne, mon corps qui est sale, et mes yeux qui pleurent a cause du soleil...
J'ai envie de plonger dans un lac, un lac ou un étang, mais dans de l'eau, et bien fraîche...
D'accord c'est vrai, on se ''lave'', mais avec un sceau d'eau et un bol... Alors je peut vous assurer que se n'est pas le plus agréable...
Mais je me décide, de quand même aller me laver, car un peut d'eau fraîche sur mon corps, ne me ferra pas de mal ! Je me lève alors, et me dirige vers mes habits propre, je prends un petit débardeur agréable, et un short bien court ? Avec la chaleur qu'il fait ici, je ne peut m'habiller autrement !

Arrivée au sceau d'eau, je me déshabille, mais je reste tout de même en sous-vêtement.
Je prend le bol, et je commence a le remplir plein d'eau, puis je laisse l'eau couler sur mon corps sale... Ça fait quand même du bien. Puis je rempli un autre bol, et une autre, et encore un autre.
Le district 12 n'a le droit que de dix bol d'eau, a part pour les moins de 12 ans, qui eux on le droit que de 6 bols, ma pauvre sœur, elle n'a que 10 ans, elle a donc le droit que a 6 bols...
Et puis nous sommes sous stricte surveillance...
Je rempli le dernier bol, bien jusqu'à ra bort, mais le pacificateur me regarde déjà d'un air suspect, mais ça m'est égal. Puis je verse le dernier bol sur mon visage... Ça fait trois jours, que je ne me suis pas lavée les cheveux, car se laver le cheveux dépense au moins 5 bols, et puis nous avons pas de savons vraiment, a part se qui l'on a ammené de chez soi, et je m'en doutait, donc heureusement, que j'ai ramené notre savon, au moins je peut me laver les cheveux et me laver le corps, ma mère et ma sœur aussi biensûr ! Puis je repose le bol, et je vais me sécher...
Enfin sèche, je prends mes habits, et je m'habille... Cette tenue et très agréable, et au moins je n'aurais pas trop chaud !
Puis je me met en route pour une balade matinale, car vu le temps, il doit être a peine 6 heure du matin.

Au bout de dix minutes, je plane entre les ''district'', mais en ce moment, je jalouse beaucoup le capitole, ils doivent avoir un de ces luxes dans leurs maisons, en même temps, c'est le capitole quoi ! Il doivent avoir des baignoires a volonté, des buffets a volonté, et de l'élécrticitée a volonté...
Quoique, au district 12, nous n'avons pas vraiment souvent de l'élèctricitée !!
Mais bon ce n'est pas agréable le soir d'entendre ou de voir les gens du capitole ''s'amuser'' dans leurs maisons ! D'ailleurs, Ça ne me gênerait pas de rencontrer quelqu'un du Capitole pour voir a quoi ressemble une de leurs maisons... Mais bon tant pis, cela fait 5 jours que je fais au moins trois balades par jours, au moins je bouge, mais je m’ennuie beaucoup. JE me balade toujours entre les district, mais il n'y a rien d'intérressant ! Par contre, je préfère pas m'approcher du 1, et du 2. Car je ne me fie pas trop a eux, enfin il faut me comprendre, ce sont des carrière, et il ne vaut mieux pas trop s'en rapprocher, encore le 4 ça va, ils nous ignore, et puis eux ils n'ont pas de bungalows pour se la péter ! Tant dis que le district 1, et le 2, ont des bungalows, qui on l'air plutôt agréable -enfin pour moi-. Pour eux ça doit être un calvaire ! M'enfin, ça m'étonnerai pas !

Quand je passe entre les districts, je vois beaucoup de gens pleurer, ou même devenir ''fou''.
Cette chaleur, ces conditions de vie... Je les comprends. Et puis nous n'avons plus du tout d'intimité ! Moi j'ai juste envie de rentrer chez moi, dans mon lit, avec ma sœur... Oh ma sœur, la pauvre, tout les soirs elle pleure, elle me demande quand-est-ce qu'on rentre, mais je n'en sais rien, alors je me contente de lui dire que nous allons bientôt rentrer, et que nous sommes-ici pour notre sécurité, mais elle ne me croît pas elle fait semblant de me croire, mais je le vois qu'elle sait que moi même je n'ai aucune idée de quand on rentre. Si je pouvais le savoir, ce serait vraiment, vraiment soulagent. C'est vrai, au moins je saurais combien de temps on doit encore attendre avant que je puisse chasser. Oui quand j'arriverai au district la première chose que je ferai c'est courir dans les bois et chasser, de préférence avec quelqu'un mais du moins chasser !
Enfin, appart si la météorite tombe sur notre district... Et si elle tombe sur notre district que vas-t-on faire, n'existera-t-il plus de district 12, devra-t-on aller dans un autre district... Ou seront nous tuer ?
Je n'en sais rien, mais espérons que la météorite tombe dans l'eau ou quoi que se soit !

C'est fou je suis déjà prise dans mes pensées, et je ne sais plus ou je vais, ça va tellement vite... Et malgré que je le sais, je ne peut en ressortir, alors je marche, je lance des cailloux, et je pense. Penser et un remède contre l'ennui, eh oui, appart que Mina ma petite sœur n'a pas autant de choses a quoi elle peut penser, et puis elle est encore jeune... Je la pleins. Mais je pleins surtout les petit, les petits enfants, du genre 6 ans, ils doivent être angoissés et, surtout ils doivent s'ennuyer ! M'enfin bref, arrêtons de penser aux autres, pensons un peu a moi. Oui moi, moi aussi je m’ennuie, je ne vois plus ma mère, elle est trop occupée, et ma sœur, passe la journée avec les autres enfants de 10 a 12 ans, ils ont des tâches a faire, et quand ils ont du temps libre, ils essaye de s'amuser, mais quand je les vois de temps en temps, je voit juste des têtes d'enfants qui s’ennuient, et qui pleurent même de temps en temps.

Tout a coup, quelque chose me remet a la réalité... Je met deux secondes pour comprendre que je suis entre des bungalows, ou ils y a marqué ''2''.
Je suis au campement du district deux.
Je m’empresse de repartir, n'allez pas croire que j'ai peur, mais je suis de mauvaise humeur, et je n'ai pas envie de faire de mauvaise rencontre, alors que j'allais juste repartir pour mon campement, je vis une fille, assise sur les marches, elle me dévisage, elle voit que je ne suis pas de son district, même que je crois qu'elle voit que je suis d'un district pauvre. Et voilà que je voit qu'elle se fou de ma gueule, oui elle se fou réellement de ma gueule. Alors je me rapproche d'elle la dévisage longuement. Elle est brune, cheveux long, yeux vert marron, mais elle n'est pas extra ! Enfin après c'est moi qui dis ça !
Puis je prends mon souffle, et lui dit :

« Non mais qu'est-ce que t'a toi ? *Pffff* Non mais n’importe quoi c'te gamine ! » Dis-je énervée.

Et voilà qu'elle me regarde durement... Ça ne lui a pas plus apparemment que je la traite de gamine, et en plus elle doit être bien plus âgée que moi ! Peut-être 17 ans.
Et voilà que elle se lève, se redresse devant moi elle ouvre la bouche, je recule d'un pas.
Elle n'est pas bien plus grande que moi, mais plus musclée... Beaucoup plus musclée.

_________________
12 roses de mes ♥'s : Mary ; Elie ; Niko ; Jon ; Kihara (2) ; Rosi ; Elena ; Ariel ; Alya' ; Ullyss; Ella.


Dernière édition par Katrosy Odiair le Lun 17 Déc - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chleo Sullivan
+ District Deux +


♣ Nombre de message : 2557
♣ Date d'inscription : 23/02/2012
♣ Age réel : 23


MessageSujet: Re: Pourquoi suis-je venue là ? [Chleo - Katrosy] FINI ♥. Mar 3 Juil - 10:19

J’ai encore eu du mal à dormir cette nuit, cette chaleur est épuisante et exténuante. J’ai beau être crevée, le sommeil ne me gagne pas et je ne fais que de me réveiller par intermittence. Et je crois que c’est ça qui m’énerve le plus. Depuis que je suis arrivée dans ce campement tout pourri, dans ce bungalow qui pue le renfermé, dans cette chambre grise et déprimante aussi grande qu’un placard à balais, je n’ai pas réussi à faire une nuit complète. Je me réveille toujours à cause de cette chaleur insupportable et ca me met les nerfs à vif. Je crois que je deviens de plus en plus insupportable, mais pour tout avouer, je m’en contrefiche royalement ! Mes parents me comprennent et compatissent, et les autres sont tout simplement mes souffre douleurs, ni plus ni moins. C’est comme ça que marche le monde de toute façon.

Je regarde la petite horloge qu’ils ont daigné laisser à ma disposition dans ce placard à balais, et déchiffre l’heure dans cette semi obscurité : 7h00. Si tôt ? Dans un excès de colère, je balance cet engin électronique à l’autre bout de la pièce. Il vole quelques secondes avant qu’un bruit satisfaisant ne parvienne à mes oreilles. C’est triste, je crois qu’il n’y en avait pas d’autres dans la chambre. Mais bon, si c’est pour m’annoncer des heures aussi désagréables à chaque fois que je le regarde, autant ne pas en avoir. Je me retourne, décidée à me rendormir, mais la chaleur et l’énervement me gagne. Je donne un coup de pied rageur dans les couvertures pour les repousser le plus loin possible mais rien n’y fait, j’ai toujours aussi chaud. Après plusieurs minutes où je passe mon temps à me tourner et à me retourner pour trouver une position confortable, je déclare forfait et balance mes jambes par-dessus le lit. Je me dirige vers la petite salle de bain où je décide de prendre une douche pour me rafraîchir et enlever la fine pellicule de transpiration que c’est formée au cours de la nuit. Pas besoin de tourner les boutons d’eau chaude, une douche glacée est toute aussi revitalisante.

Je ne sais exactement combien de temps je passe en dessous, mais en tout cas, quand j’en ressors, je me sens beaucoup mieux, plus détendue et … rafraichie. Je profite de cette sensation car je sais qu’elle ne va pas durer, malheureusement. Je vais dans la cuisine, et y retrouve mes parents. Ils sont tout deux toujours très matinal. Pour eux, dormir est une perte de temps, et je suis parfaitement de leur avis. A quoi bon rester toute une journée dans son lit alors que l’on peut faire des choses tellement plus constructives. Après tout, le monde n’appartient-il pas à ceux qui se lèvent tôt ? Je petit-déjeune en leur compagnie, et nous parlons de ce que nous allons faire aujourd’hui. Comme toujours, mes parents ont une réunion avec le commandant qui s’estime être le chef des Pacificateurs mais qui n’est en réalité qu’un gros empoté qui a constamment besoin de mes parents pour prendre une décision. Donc bien qu’officiellement, ce soit lui qui dirige les Pacificateurs, officieusement, ce sont mes parents et j’en tire une certaine fierté étant donné que ce n’est un secret pour personne, du moins dans mon district. Pour ma part, aujourd’hui va encore être une journée vide et ennuyante à souhait. Je vais très certainement aller m’entrainer avec ces grosses brutes qui n’ont rien dans le ciboulot et que je bats en moins de deux. Mes parents me regardent doucement, comprenant ma peine. Dans les alentours de 8h, mes parents sortent, main dans la main. Je m’installe sur le canapé en allumant ce qui nous sert de télévision, mais quand je vois que les seuls programmes sont l’annonce de la météorite et des nouvelles du style « Nos experts font tout pour dévier sa trajectoire, nous demandons à tous nos citoyens de rester calme et d’avoir une entière confiance en nos scientifiques » je me ravise et me dépêche d’éteindre ces idioties. Je reste quelques minutes immobile devant l’écran noir avant de me lever pour aller dans ma chambre. Je la regarde distraitement et mes yeux se posent automatiquement sur l’endroit, le petit placard, où sont rangées mes armes. Je l’ouvre violemment, laissant le battant cogner contre le mur, et je contemple tous mes biens. Là n’est pas toute ma collection, j’ai évidemment dû en laisser au district, je ne pouvais décemment pas tout prendre, mais là sont disposées toutes mes préférées. Vous vous demander surement d’où me vient cette passion pour les armes. Eh bien je vous répondrais que ce n’est pas compliqué. Mon père est un fabricant d’arme et ma mère est la chef des Pacificatrices. Tous deux côtoient et utilisent ces objets tous les jours, et il est donc naturel qu’ils m’aient transmis cette passion. Je caresse amoureusement du bout du doigt la lame aiguisée d’une épée savamment travaillée à triple lame et double tranchant, avec des crans à n’en plus finir qui, si elle s’enfonce dans le corps d’une personne la blesse triplement et lui assure une mort certaine. Elle a été faite par mon père et, je peux le dire ouvertement, il est vraiment le meilleur dans ce domaine. Cependant, je ne peux pas me balader avec ce genre d’arme dans le district. C’est pourquoi je me contente de prendre mes couteaux adorés qui sont eux aussi bien particuliers, et tous signés C.S, pour prouver leur appartenance. Je prends une sacoche dans laquelle je les range bien soigneusement, et en attache un à ma cuissarde en dessous de ma robe, celle que je garde toujours sur moi. Je continue de longer les murs de la maison, tournant comme un fauve en cage, avant de décider de sortir. Sauf qu’une fois à l’extérieur, je ne sais pas quoi faire. La colère commence à monter au fur et à mesure que la chaleur se fait ressentir. Je me contente finalement de m’assoir là, sur les marches à l’ombre, afin de réfléchir. Je ne peux m’empêcher de me demander ce que font Isis, Uriah et Killian. Sont-ils dans l’espace entrainements où trainent-ils comme des âmes en peine dans le campement ? Je m’empare d’un des couteaux qui se trouve dans ma sacoche et entreprend de le lancer en face de moi. Il atterrit parfaitement entre deux lattes, et je réitère ce geste plusieurs fois. La lame atterrit toujours au même endroit, élargissant un peu plus l’entaille que j’ai faite au début. Il n’y a pas à dire, je suis la meilleure dans le lancer de couteau, mais je me garde bien de le dire.

Soudain, je vois passer une petite blondinette qui à l’air songeuse et qui ne semble pas savoir où elle met les pieds, se laissant tout simplement guider par ses jambes. Elle passe et je peux parfaitement voir à ces habits, qu’elle fait partie des districts périphériques, et donc des districts pauvres. Je lâche un petit sourire moqueur mais elle continue sa route, et moi je récupère mon couteau Seulement, voilà qu’elle repasse quelques secondes plus tard, dans le sens opposé Cette fois ci elle est parfaitement consciente et on dirait même qu’elle est un peu apeurée. Il semblerait qu’elle s’empresse de décamper, comme une froussarde. Je la dévisage sans gène et je ne peux m’empêcher de lâcher un petit rire moqueur. Cette petite blonde a le regard dur et ne doit pas dépasser les 14 ans, pourtant elle joue les dures alors qu’elle vient d’un district défavorisé. Pourquoi ne fait elle pas comme tout le monde ? Pourquoi ne se contente t’elle pas de se ratatiner sur place et de laisser la place aux grands comme moi ? C’est d’un pitoyable.

Son regard croise le miens et je la vois se stopper net, avant de s’approcher vers moi. Elle me regarde pendant de longues secondes tandis que moi je la fixe sans sourciller. Une lueur de malice dans les yeux, je ne comprends pas pourquoi elle se ramène vers moi, mais bon, au moins ça me fera quelque chose à faire de rabaisser une personne et de me moquer ouvertement d’elle.

« Non mais qu'est-ce que t'a toi ? *Pffff* Non mais n’importe quoi c'te gamine ! » lâche t-elle, n’appréciant apparemment pas que je me rie d’elle. Sauf qu’on ne me dit pas ce genre de chose. On ne me traite pas de ‘gamine’ étant donné que je n’en suis pas une, surtout comparée à elle. Peut être que je l’énerve, mais il faut savoir que là, c’est réciproque, surtout que je n’étais pas particulièrement de bonne humeur précédemment non plus. Mon regard se fait dur et je me lève, me dressant de toute ma hauteur face à cette blondasse venant de district défavorisé. Elle recule d’un pas, apparemment impressionnée par mon aura dangereuse et par mon allure. Tant mieux, je ne suis pas le genre de fille qui se fait petite face aux autres. Je la foudroie du regard avant de lâcher. « Je crois que tu es mal placée pour me dire ce genre de chose, petite » j’accentue bien ce dernier mot pour marquer notre différence d’âge.

En me levant, j’étais encore sur la première marche, c’est pourquoi je la descends et m’approche d’elle, menaçante, tout en continuant de la dévisager méchamment . « Qu’est ce que j’ai ? Je vais te le dire moi ce que j’ai ! J’ai un moucheron qui est venu m’embêter et me déranger. Et tu sais ce que je fais habituellement aux moucherons ? Je les écrase ! » dis-je en caressant le couteau que j’ai entre les mains. A mon avis, elle ferait mieux de partir, ce serait plus raisonnable pour elle. Bien que si elle restait, cela égaierais ma journée et j’aurais de quoi m’amuser, d’autant plus qu’il semblerait que cette jeune fille a le sang chaud.

_________________


When my nightmares comes ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Josh B. Drugs
+ District Six +


♣ Nombre de message : 852
♣ Date d'inscription : 20/05/2012
♣ Age réel : 18


MessageSujet: Re: Pourquoi suis-je venue là ? [Chleo - Katrosy] FINI ♥. Jeu 12 Juil - 23:37

Elle me regarde durement... A présent, j'ai une pointe de regret d'avoir provoqué cette fille, elle est plus forte que je ne le crois et elle est bien placée pour ce foutre de moi, vu que je suis d'un district pauvre et qu'elle est riche et surtout elle est une carrière...
J'aurais dû faire un peu plus attention !
Quand elle s'est levée, elle avait l'air grande, mais en fait, elle était encore sur sa marche du bungalow. Malgré cela on vit qu'elle était beaucoup plus musclée et plus nourrie que moi, ça ce vit de suite, malgré que je chasse et que je mange assez beaucoup pour quelqu'un de mon district, je suis maigre a rapport à cette carrière qui a plutôt l'air de mauvaise humeur !
Elle me lance un regard fusilleur.

« Je crois que tu es mal placée pour me dire ce genre de choses petite. »

Elle accentue bien sûr le dernier mot ''Petite''. C'est sûrement pour la différence d'âge... Mais me connaissant, je ne tarde pas à m'énerver, mon corps s'enflamme et je commence à devenir furieuse. Cette fille ce croît tout capable ! Voilà pourquoi je déteste les carrières et leur population extrêmement arrogante ! C'est insupportable tous ces gens qui se prennent pour meilleur que tous ! Je commence à devenir folle. Cette idée de regroupement était la plus mauvaise idée que le capitole n'a jamais eue ! Sérieusement, je le savais que ça allait mal se tourner avec les carrières. Malgré ma prudence, je suis tombée dans le trou ! Et ça ne me réjouit pas du tout !
Voilà qu'elle descend de la marche et se rapproche vers moi. Voilà qui est de nouveau un peu plus petite, mais je suis toujours inférieure à elle, et ça m'énerve bien !

« Qu'est-ce que j'ai ? Je vais te le dire moi ce que j'ai ! J'ai un moucheron qui est venu m'embêter et me déranger. Et tu sais ce que je fais habituellement aux moucherons ? Je les écrase! » Dis-t-elle d'un ton agresseur. Et tout en jouant avec un couteau qu'elle a entre les mains...

Elle croît qu'avec son couteau elle peut me faire quoi que ce soit ? Et bien je peux dire qu'elle se trompe... Et puis... Moi ? Un moucheron ? Non mais j'hallucine ou quoi ? Ce n'est pas possible pincer moi je suis dans un rêve, mais je vais complètement enrager là !! Ça m'énerve a un point vous ne savez pas, ça me met dans tout mes états, au district 12 on oserait JAMAIS me dire ça... Mais ici je parle avec Madame la carrière du district 2 ! La futur ''gagnante'' je suppose !
Je ne sais pas pourquoi mais j'ai l'impression que je me réjouirais de la voir dans l'Arène ! Je vois voir comment elle se débrouillerais cette petite carrière hein ? C'est intriguant... Mais je vous jure que si je vois lors de la moisson qu'elle se porte volontaire ou qu'elle est tirée au sors, je crois que je sauterais au plafond... Enfin n'allons pas trop loin, elle a une vie comme les autres. Malgré son caractère de chien, elle est un être humain. Et tout être humain doit être libre de choisir sa vie !
Mais ça ne veut pas dire que je serais triste pour elle ! Alors, ça non !

Je sens la fièvre de la colère monter en moi à une vitesse incroyable... A partir de maintenant, je ne peux plus me contrôler... Plus du tout !
Ce n'est pas bien sachant que je vais encore plus m'enfoncer dans ce trou profond de danger...
Et le pire c'est que c'est de ma faute, c'est moi qui a cherché, qui a traité une fille âgée d'au moins 3 ans de plus que moi de gamine ! Et oui, je suis imprudente. Enfin non généralement je suis prudente, mais ma colère emporte la prudence et je me laisse porter par le feu !
Je sens que cette journée va être longue !
Je lâche un rire provocateur.

« Moi... Un moucheron... » Dis-je dans un en chuchotant, mais assez fort de manière que l'on puisse l'entendre. Je secoue la tête et je lui lance un regard dur. Puis je reprends une voix autoritaire... « Tu te crois pour la boss n'est-ce pas ? Oui j'ai raison... Alors, sérieusement s'en prendre à une plus petite que toi avec un couteau, c'est honteux non ? Comme si tu n'avais pas la capacité de te défendre a mains nues... Pitoyable non ? »

J'ai signé la mort... Surtout avec le ton que j'ai pris, c'est un mélange de provocation et d'exaspération.. C'est vraiment une arme fatale, je ne peux plus faire demi tour. Oh oui, il n'y a plus aucune issue de secours, même pas m'enfuir, car là si je m'enfuis elle me poursuivrait. Mais si je serais partie avant elle n'aurait rien fait, a coup sur ! Mais je n'y peux rien... Je me retiens même de lui hurler dessus... Mais vaux mieux pas attirer plus d'ennui. Car j'en ai déjà beaucoup trop pour l'instant !

Je la regarde, dans mon corps, je brûle de rage... Mais dans mon regard, je provoque la mort en personne.

_________________
12 roses de mes ♥'s : Mary ; Elie ; Niko ; Jon ; Kihara (2) ; Rosi ; Elena ; Ariel ; Alya' ; Ullyss; Ella.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chleo Sullivan
+ District Deux +


♣ Nombre de message : 2557
♣ Date d'inscription : 23/02/2012
♣ Age réel : 23


MessageSujet: Re: Pourquoi suis-je venue là ? [Chleo - Katrosy] FINI ♥. Jeu 2 Aoû - 8:56

Et je ne me trompe apparemment pas. Cette petite ne sait pas maîtriser ces émotions. Elle regarde mon couteau puis me lance un regard noir, et son visage vire au rouge cramoisi caractéristique à la colère. Je dois me retenir d’exploser de rire devant la tête crispée qu’elle fait. Et puis elle croit quoi. Qu’elle une gamine de 14-15 ans tout au plus, arriverait à impressionner une carrière telle que moi qui a l’habitude de se battre jour et nuit depuis quasiment sa naissance ? Mais elle se fourre les doigts dans l’œil la pauvre ! C’est beau de rêver ! Je suis sure qu’elle n’a jamais touché à une arme de sa vie et elle OSE me défier moi, dans mon propre territoire, alors qu’elle n’a aucune arme a portée de main au cas cet entretient virerait à la bagarre ? Non mais franchement, laisse-moi rire ! Ces jeunes de nos jours se font bien trop d’illusions. Elle pense qu’avec un caractère trempé elle me ferait peur et me pousserait à me jeter à ces pieds pour lui demander pardon ? Non, jamais je ne ferais ça, pas même devant le président, j’ai bien trop de fierté pour ça. Et puis s’énerver à tout va ne mène à rien dans la vie. C’est ma mère, chef des Pacificatrices, qui depuis mon jeune âge m’apprends à maîtriser mes émotions et à garder mon sang froid en toute circonstance. C’est presque aussi important que de savoir se battre, car parfois cela permet de déstabiliser un adversaire.

Toujours est-il que ce n’est apparemment pas le cas de cette jeune blonde, qui est prête à rétorquer et ne compte certainement pas se laisser faire. Mais ce qu’elle ignore surement, c’est que j’aime gagner, et que quoi qu’il advienne, je sortirais vainqueur de cette entrevue. D’une manière ou d’une autre. Elle lâche un petit rire qui, je suppose, doit être à cause des nerfs. «Moi... Un moucheron... » lache t-elle dans un murmure en secouant la tête comme si j’avais dit une obscénité. Après tout, c’est vrai quoi ! Elle fait au moins une tête de moins que moi ! Et c’est une jeune ado idiote en pleine crise d’ado qui se croit tout permis. Elle me lance un regard qu’elle veut dur, sans doute dans le but de me déstabiliser, avant de reprendre. « Tu te crois pour la boss n'est-ce pas ? Oui j'ai raison... Alors, sérieusement s'en prendre à une plus petite que toi avec un couteau, c'est honteux non ? Comme si tu n'avais pas la capacité de te défendre a mains nues... Pitoyable non ? » Je n’apprécie pas du tout le ton qu’elle empreinte avec moi. Elle se permet de me faire la morale alors qu’elle vient d’un district défavoriser et qu’elle est plus jeune que moi. Non mais pour qui se prend-elle ? Une espèce de moralisatrice ? Et les propos qu’elle tient sont tous faux évidemment. Elle en rajoute. Et puis se prendre pour la bosse ? N’importe quoi, les seuls bosses que je connaisse sont le président et mes parents, je ne revendique pas encore ce « titre » qu’elle me décerne si hâtivement. Et elle me fait prendre le mauvais rôle alors que c’est elle qui a commencé à m’agresser. Je n’ai fait que répliquer. Et très sérieusement, je n’ai même pas encore utilisé mon couteau. Je l’avais dans ma main avant qu’elle n’arrive et je l’ai gardé, point barre. Si elle veut que je l’utilise, elle va morfler, et elle peut dire adieu à son petit minois. Mais elle vient de me lancer un défi sans peut être même s’en rendre compte. Elle veut en venir aux mains ? Vraiment ? Et bien très bien, elle va voir qu’elle ne fait pas le poids face à une carrière du 2. Je lâche un petit sourire moqueur. Bien que ces paroles m’aient atteinte et énervée plus que je ne l’avoue et que je ne le laisse paraître, j’affiche une décontraction qui doit un peu la déstabiliser, et elle ne s’attend certainement pas à ce que je vais faire.

Vive comme l’éclair, j’entame un tour complet tout en m’accroupissant petit à petit et en tendant ma jambe gauche, de telle sorte qu’elle va taper dans la cheville de la blondinette après que j’eus effectué mon tour. Avec la vitesse, elle tombe en arrière surprise tandis que je me relève rapidement et me rue sur elle. Je lui coince habilement ces bras et ces jambes avec mes bras et mes jambes tandis que je m’installe sur son torse assise de telle sorte qu’elle ne peut pas bouger. Elle essaye de se débattre mais rien n’y fait. En même temps je suis plus forte et plus lourde qu’elle avec ma musculature. Je lui souris de toutes mes dents, d’un sourire qui montre ma domination et qui a quelque chose d’inquiétant. Je détourne les yeux vers mon couteau que je n’ai toujours pas lâché et qui se trouve dans ma main droite, qui tient d’ailleurs actuellement son poignet gauche durement, et se trouve à quelques centimètres de son visage. Si elle tourne le visage dans cette direction, elle se retrouvera nez à nez avec ma lame. « Qu’avec les mains. Et maintenant qui est pitoyable ? » Elle est dans une situation assez pittoresque, et je ne compte pas la lâcher de suite. Je compte bien l’effrayer un peu et faire en sorte qu’elle garde cette journée en mémoire. « Je crois que tu as mal analysé la situation, petite. Je n’ai pas encore utilisé mon couteau contre toi. Mais si tu veux que je m’en serve, ce sera avec plaisir ! » Je la regarde amusée, attendant une réaction. Elle ne peut pas bouger, mais je ne l’empêche pas de parler. « Alors ? » je lui demande en haussant un sourcil.

_________________


When my nightmares comes ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Josh B. Drugs
+ District Six +


♣ Nombre de message : 852
♣ Date d'inscription : 20/05/2012
♣ Age réel : 18


MessageSujet: Re: Pourquoi suis-je venue là ? [Chleo - Katrosy] FINI ♥. Dim 26 Aoû - 1:12

Je croit que je suis allée un peu loin, mais c'est pas de ma faute, j’avais le feu sur les nerfs alors c'est sorti comme ça... A présent elle me regarde d'un mauvaise œil ça n'a pas dû lui plaire ce que j'ai dit... Elle me regarde, et elle fait un petit sourire moqueur... J'avoue que je ne m’attendais pas a ça mais... Ça doit être un piège ou je ne sais quoi, malgré ça je suis un peu déstabilisée, pourrais-je faire le poids entre une carrière du district 2.. ? Non je pourrais pas. Et bien espérons le mieux... Même si je ne crois pas que avec elle sa pourrait bien se passer a l'inverse, je crains que sa va finir avec du sang... Enfin j'espère pas, n'allez pas croire que je suis une mioche, mais sérieusement maintenant me battre, je e veut vraiment pas...
Cette fille me plaît pas, elle est arrogante, et trop fière d'elle, en fait c'est une pure carrière, je la vois bien gagner les Hunger Games je dois l'avouer... Malheureusement... Vraiment j'aurais pas pu tomber plus pire a part sur un féroce gars du district 1 ou 2 !
J'ai une sale personnalité, j'aurais bien pue m'enfuir et plus jamais revoir cette fille mais non je suis restée et je l'ai provoquée... Je suis vraiment suicidaire... Je sais pas se qui m'est passé dans ma tête... Vraiment j'ai au moins 3 ans de moins qu'elle ! Au moins !Mais bon maintenant on ne peut plus faire marche arrière...

Je reste plantée, j’attends une seule réaction, elle met deux secondes a me dévisager et vive comme l'éclair elle entame un tour complet tout en s’accroupissant petit a petit, et en tendant sa jambe gauche, de telle sorte qu'elle va taper ma cheville après qu'elle eue effectuée son tour. Avec la vitesse, je tombe en arrière et je retombe brusquement sur le sol... Aïe sa commence... Je suis surprise de cette réaction je... Je ne m'attendais pas a ça a vrai dire... Et ça le fait pas...
Elle se relève rapidement et se rue sur moi alors que je n'ai pas le temps de faire quoi que se sois... Elle s'installe en bloquant mes bras et mes jambes avec les siens et s’assit sur mon torse de façon que je ne puis plus bouger... Et effectivement, je ne peut plus rien faire... J'essaye de me débattre mais a quoi bon elle est beaucoup plus lourde et plus forte que moi de toute façon, ma seule issue serait de m'enfuir... Mais je ne suis pas comme ça...
Elle sourit de toute ses dents, un sourire que j'aime vraiment pas, mais vraiment pas, il montre sa dominance et son assurance... Je remarque du coin de l'oeuil que la lame de son couteau et juste a côté de mon visage, j'ai juste a tourner la tête et voilà que je suis nez a nez avec la lame... Situation stressante on pourrait dire.

« Qu'avec les mains, et maintenant qui est pitoyable ? »
Moi. La réponse et Moi, mais je ne l'assume pas, pas du tout et je ne me laisserai pas humilier je vais trouver une solution papa a dit qu'il y a toujours toujours une solution, a part si c'est la mort qui nous attends, et dans mon cas ce n'est pas le cas ! « Je crois que tu as mal analyser la situation, petite. Je n'ai pas encore utilisée mon couteau contre toi. Mais si tu veux que je m'en serve, ce sera avec plaisir ! »
Elle me regarde d'un regard amusé, je devrais lui répondre, mais répondre quoi..? « Alors ? » Me demande-t-elle en haussant un sourcil.

Elle veut vraiment une réponse, vraiment... Je ne sais pas quoi faire, je peut décliner la partie ''me venger ou m'enfuir'' car je suis coincée sous se poids lourd... J'ai deux solution, lui crachée au visage afin de me libérer d'un main sur mon épaule, et lui répondre... Et je crois qu'il vaut mieux simplement... Lui répondre...
Je la regarde droit dans les yeux, avec un regard méprisant, pour lui montrer comment j'ai honte d'elle et comment elle me fait... Pitié...
Je prends mon souffle, comme si je décidait entre la vie et la mort, et je déclare...

« Fait ce que tu veut, mais sache que tu restera toujours une saletés de carrière méprisante ! » Lui crachais-je au visage ! Je sais pas du tout comment elle va réagir... J'ai l'impression que la tentation d'utiliser son couteau et forte... « Alors Vas-y achève moi avec ton couteau, fini-en, et passe pour une bête sans cœur féroce devant les yeux de tout le monde... » Lui dis-je d'un ton assuré.
Ai-je pris la bonne décision, est-ce que j'aurais dû demander pitié..? Non jamais, pas maintenant... Je sais pas si elle s'attendait a une telle réponse je suppose que non, car son visage commence a changer d'expression...
Je la regarde durement dans les yeux, et je secoue de la tête comme pour dire ''Ridicule''...

_________________
12 roses de mes ♥'s : Mary ; Elie ; Niko ; Jon ; Kihara (2) ; Rosi ; Elena ; Ariel ; Alya' ; Ullyss; Ella.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chleo Sullivan
+ District Deux +


♣ Nombre de message : 2557
♣ Date d'inscription : 23/02/2012
♣ Age réel : 23


MessageSujet: Re: Pourquoi suis-je venue là ? [Chleo - Katrosy] FINI ♥. Jeu 6 Sep - 21:55


Plusieurs émotions passent sur son visage et je crois distinguer la surprise, la peur et la colère. D’ailleurs, après quelques secondes qui lui ont permis de comprendre ce qui se passait, ce qui lui arrivait, elle me jette un regard noir qui n’a pour résultat que de me donner envie de me foutre un peu plus de sa gueule. Cette petite joue les dures à cuire mais n’est même pas capable de se défendre. Pitoyable. Surtout se la jouer de la sorte alors qu’en fait ce n’est qu’une façade, même pas capable d’assurer derrière. C’est facile de chercher les embrouilles, mais quand on se frotte à quelqu’un comme moi, c’est beaucoup plus dur de gérer et de s’en sortir sans encombre.

Elle me lance donc un regard qui exprime toute sa haine à mon égard, mais ce genre de regards ne me touche nullement. Au contraire, je me sens puissante, et me faire détester n’est pas mon principal problème. Et puis, quand quelqu’un ne nous aime pas, c’est simplement car il nous admire et aimerait être comme nous. Je le tiens de nombreuses expériences, de nombreuses personnes qui me haïssent tout simplement parce qu’elles sont jalouses de moi. Et c’est une sensation assez enivrante que de se savoir désirée. J’aimerais cependant bien voir cette petite blondasse me supplier de la laisser partir, de ne rien lui faire, ce serait marrant, bien que moins amusant qu’une bonne bagarre en bon et due forme qui me permettrait de me défouler et de calmer mes nerfs. Les gens autour ne viendront pas en aide à la pauvre gamine, ils ne sont que des moutons et n’agissent pas. Quand elle prend son souffle pour enfin répondre, je la regarde à la fois amusée et attentive.

« Fait ce que tu veut, mais sache que tu restera toujours une saleté de carrière méprisante ! » Moi une carrière méprisante ? Oui et alors, je suis fière de mon titre, je suis fière d’être une carrière. Je me suis entrainée toute ma vie pour mériter ce mot. Je souris en levant les yeux au ciel. Je suis peut être ça pour elle, mais pour moi elle n’est qu’une saleté de pauvre gamine incapable. « Alors Vas-y achève moi avec ton couteau, fini-en, et passe pour une bête sans cœur féroce devant les yeux de tout le monde... » Elle parle d’une façon un peu trop assurée à mon goût. Je crois que cette gosse à vraiment besoin d’une bonne correction et de redescendre sur terre. Il faut qu’elle respecte ces supérieurs et qu’elle apprenne à rester à sa place. Chacun son rôle dans cette société, et son rôle à elle est de suivre comme un mouton, comme tous ces autres idiots de districts. Elle secoue la tête. Et je fais de même en soupirant. Je crois que cette petite n’a vraiment pas tous les neurones en place et n’a pas toute sa tête. Je rouvre les yeux et la regarde méchamment. Je rapproche le couteau de mes yeux et le fait tourner habilement entre mes doigts tout en regardant la lame, cherchant ce que je pourrais lui faire pour la calmer et la remettre à sa place. Trouvé !

« Tu crois que te tuer va me servir à quelque chose ? »
Je lâche avec dégout. « Tu crois que tuer une chose aussi insignifiante que toi toucherais quelqu’un à part ta misérable famille ? Tu vois tous ces gens autour de nous, ils voient la mort tous les jours, tu crois que la tienne les atteindrait ? » Je la vrille du regard pour lui signifier qu’elle n’est rien dans ce monde. Juste une fille passagère, éphémère qui ne marquera pas l’histoire et que tout le monde oubliera. « Sache ma petite que je ne tue pas sans raison. J’ai des principes, des codes à respecter. » Je m’approche tout près d’elle pour lui murmurer à son oreille. « Je ne tuerai que pour les Jeux, mais rien ne m’empêche de m’amuser un peu d’ici là ! Tu ne trouves pas qu’on s’ennuie ici ? » Je me redresse et lui jette un regard malicieux à la fois pour l’effrayer et pour lui montrer que je n’en ai pas fini avec elle. J’abaisse le couteau et commence à lui caresser la joue de ma lame, sans l’enfoncer d’abord, seulement lui laisser d’innocentes traces blanches. Si j’étais un animal, je suis sure que je serais un félin, ceux qui s’amusent avec leurs nourritures. « Tu sais ma mignonette, un couteau ne sert pas seulement à tuer. Ce serait trop facile et vraiment inintéressant. Au fond, il est bien trop facile de tuer, tu ne trouves pas ? Un coup bien placé et le cœur arrête de battre. » J’appuie un peu plus fortement sur la lame qui commence doucement à entailler la peau de la jeune fille, laissant sur son sillage de fine goutte rouges perler. « Tout est éphémère dans la vie, mais il faut savoir faire durer certaines choses, si tu vois ce que je veux dire. » Je lui fais un clin d’œil pendant que je fais glisser la lame le long de sa joue jusqu’à son cou. Je regarde avec délice la terreur qui se lit au fond de ces prunelles et le sang couler. Mais rapidement cela me lasse. Elle ne réagit pas et c’est toujours la même chose. J’ai besoin d’action et je ne compte pas m’enraciner ici, rester assise sur son petit corps frêle. Je ne la lâche pas du regard, afin de garder son regard captif du mien, mais le couteau n’est plus en contact avec sa fine peau. Je laisse glisser ma main jusqu'à attraper son poignet que je tords sans ménagement. Mon regard se fait soudain plus dur et mon sourire moqueur se transforme en un sourire mauvais. « Ne t’avise plus jamais de manquer de respect à un carrière espèce d’insolente ! Je suis peut être une bête féroce et sans cœur comme tu dis, mais ce n’est que comme ça qu’on arrive à avancer dans la vie et à avoir ce qu’on veut. » Après avoir massacré son poignet, je termine en lui balançant mon poing dans la figure, rien à faire de son petit minois, avant de me relever et d’épousseter ma robe. Puis je lui lance un dernier regard plein de dégout. « Maintenant casses toi et retournes à ta misérable vie faire les sales tâches qui t’incombent avec les pauvres de ton district. » Ouais j’ai aucun respect pour ces gens, mais quand on vient du 2, qui s’en préoccupe ? Nous sommes les favorisés, autant en profiter !



_________________


When my nightmares comes ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Josh B. Drugs
+ District Six +


♣ Nombre de message : 852
♣ Date d'inscription : 20/05/2012
♣ Age réel : 18


MessageSujet: Re: Pourquoi suis-je venue là ? [Chleo - Katrosy] FINI ♥. Jeu 1 Nov - 18:57

Elle regarde son couteau, elle le fais tourner, elle joue avec, elle se la pète un peu trop a mon goût ! J'ai envie de lui cracher au visage, mais ça sers a rien, du moins pas maintenant quoi... On dirais qu'elle réfléchit, mais a quoi ? Si elle me tue ou pas ?! Non, je crois pas qu'elle va me tuer, enfin, je veut dire, ça le fais pas, enfin, si elle me tue, c'est comme si elle c'était juste vite fait débarrassé de quelque chose, ça ne marquerais pas, ça me donnerais pas de leçon, non rien, car je mourrais...

« Tu crois que te tuer va me servir à quelque chose ? » Je m'en doutais... « Tu crois que tuer une chose aussi insignifiante que toi toucherais quelqu'un à part ta misérable famille ? Tu vois ces gens autour de nous, ils voient la mort tous les jours, tu crois que la tienne les atteindrait ? » Bah... Pas vraiment, mais je n'ai pas dis ça non plus... Faut pas se faire des histoire ! Je sais que je suis juste une fille, et puis ça restera comme ça ! « Sache ma petite que je ne tue pas sans raison. J'ai des principes, des codes à respecter. » Elle rapproche son visage du miens, elle viens me chuchoter quelque chose a l'oreille... « Je ne tuerai que pour les Jeux, mais rien ne m'empêche de m'amuser un peu d'ici là ! Tu ne trouves pas qu'on s'ennuie ici ? » Si, oui on s'ennuie, mais a vrai dire pour moi tuer n'est pas vraiment un plaisir... Après je dis ça je dis rien ! Mais bon c'est vrai que elle c'est une saleté de bête carrière ! Elle se redresse et m'envoie un regard qui me fou un frisson froid dans le dos ! J'aime pas se regard tant assuré, tant... Comment dire, froid, mais vraiment, vraiment froid. Elle rapproche la lame de son couteau sur ma joue droite... Mais je sens qu'elle n'enfonce pas la lame, elle essaye juste de e mettre en garde... « Tu sais ma mignonnette, un couteau ne sert pas seulement à tuer. Ce serait trop facile et vraiment inintéressant. Au fond, il est bien trop facile de tuer, tu ne trouve pas ? Un coup bien placé et le cœur arrête de battre. » Oui... Et c'est bien pour ça que j'ai pas peur de la mort... A l'inverse, rejoindre toutes les personnes que l'on aime ''là-haut'' comme on dirais, ça doit être bien, ou aller au paradis... J'y crois pas trop, mais si c'est la réalité, pourquoi en avoir peur ? « Tout est éphémère dans la vie, mais il faut savoir durer certaines choses, si tu vois ce que je veut dire. » … Je sens la terreur monter en moi, la terreur oui, mais je e me sens pas terrifiée, c'est mon corps qui est terrifié... A présent, la lame a coupé ma peau, je le sens, je sens mon sang rouge qui coule sur mes joues, je sens comment elle fait glisser la lame jusqu'à mon cou. Tout à coup elle m'attrape la poignet et me le tord brusquement... Ça fait mal ouai... Très même, mais je serre les dents... J'en ai marre là punaise !!! « Ne t'avise jamais de manquer de respect à un carrière espèce d'insolente ! Je suis peut-être une bête féroce et sans cœur comme tu dis, mais ce n'est que comme ça qu'on arrive a avancer dans la vie et à avoir ce qu'on veut. » J'ai envie de lui hurler dessus, je voudrais l'insulter de toute choses, mais ça ne me mènerais a rien, cette fille est trop grande pour moi ! Elle m'as maintenant massacrée le poignet, je préfère pas le bouger, puis elle me lance son poing dans ma figure... Aïe ! CA FAIS MAL PUNAISE !!! J'ai du sang dans ma bouche, j'ai la mâchoire qui me tue, et j'ai une carrière horrible qui et en train de dépoussiérer sa robe sur ma tête... Non mais c'est bon là, t'as joué t'est heureuse, tu va me laisser tranquille maintenant ?! « Maintenant casses toi et retournes à ta misérable vie faire les sales tâches qui t'incombent avec les pauvres de ton district. » Alors là elle va trop loin, non mais sérieux là, elle m'énerve !!!

Je ferme mes yeux et je soupire... J'ai mal, partout... J'en peut plus, je viens de me faire massacrer par une brute du District deux... Comment j'ai fais pour atterrir ici moi aussi, je suis imbécile, j'aurais dû faire gaffe, j'aurais pas dû marcher n'importe où... Mais bon ce qui est fait est fait. Je rouvre mes yeux, je vois flou, j'ai la tête qui tourne, j'ai mal, je ne voudrais pas bouger, mais elle risque de encore plus me frapper, quoi que, je crois que pire ne me ferais plus mal... J'aperçois la brute, (comme je la nomme maintenant) j'ai envie de lui crier dessus, mais j'y arrive mal, car j'ai trop de douleurs. Je commence a me relever, tant bien que mal, je serre les dents, je ne montre pas trop ma douleur, car je n'ai pas envie de faire plaisir a cette fille quoi ! Je la fixe avec beaucoup de haine... J'ai tout à coup une idée... Je commence a lever ma main, puis j'essuie mon sang qui coule de ma joue... Je regarde la brute, je souris et je lui envoie des gouttes de mon sang plein le visage, puis je lâche avec dégoût « Tiens ! Du sang d'une pauvre fille, ça te fais plaisir non ? C'est mon cadeau ! T'est heureuse ? Non ? Ah... Tant pis, tu n'est qu'une carrière comme les autres, tu n'est qu'une fille du District deux, moi je m'en fou de toi ! Crois pas qu'une entaille m'ait marqué ! » Puis je crache du sang, a moitié sur le sol, a moitié sur les chaussures de la brute... « Tu te crois spéciale, même si tu gagnes aux Hunger Games, tu reste une simple gagnante, ce n'est pas toi qui va toucher la mémoire de tout les habitants de Panem ! De toute façon, ça nous étonnent plus que vous gagnez, a force, on s'en fou des vainqueurs, dans ton district p'têtre que tu serais vénérée, mais, pas pour bien longtemps, le prochain gagnant arrivera et tu sera ''oubliée'' ! » Je lui lance un regard méprisant... Ne te crois pas spéciale sale brute...

_________________
12 roses de mes ♥'s : Mary ; Elie ; Niko ; Jon ; Kihara (2) ; Rosi ; Elena ; Ariel ; Alya' ; Ullyss; Ella.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chleo Sullivan
+ District Deux +


♣ Nombre de message : 2557
♣ Date d'inscription : 23/02/2012
♣ Age réel : 23


MessageSujet: Re: Pourquoi suis-je venue là ? [Chleo - Katrosy] FINI ♥. Lun 10 Déc - 2:31

Je commence lui tourner le dos, sur le point de partir. J'ai suffisamment fait mumuse avec cette gosse pour aujourd'hui. Comme une poupée de chiffon, j'ai joué avec et je la jette sans vergogne quand l'envie m'est passée. Je ne la trouve plus autant amusante qu'au début maintenant avec du sang partout sur la face et les traits tordus par la douleur. Quoi que c'est assez amusant en faite, cette expression disgracieuse qui marque son visage. J'aime voir les gens souffrir, ca a quelque chose d'assez exaltant en fait je trouve. Je comprends pourquoi ma mère prend du plaisir dans son métier. Certes elle n'est pas là pour martyriser les gens des districts inférieurs, elle se contente d'entrainer les pacificateurs, mais avec un entrainement très dur. Qu'est ce que ça doit l'amuser de voir tous ces hommes en train de souffrir sous ces 4 volontés pendant leur entrainement de choc.

J'entends alors la petite gueuse qui essaie péniblement de se relever, et je ne peux m'empêcher de me retourner dans un demi tour gracieux pour la regarder galérer dans cette simple tentative. Finalement elle finit sur ces deux jambes, puis elle lève la tête et me lance un regard noir qui m'arrache un sourire machiavélique. Elle a du cul la petite, faut l'avouer. Pour une gosse d'un district périphérique. Enfin il en faut plus pour m'impressionner. Si elle croit que jouer ce rôle lui vaudra du respect de ma part, elle rêve la mioche. Mon respect est très très dur à gagner, et je ne le donne pas à des gens de son espèce. Je me demande alors ce qu'elle compte faire. Se mettre à pleurer et à partir en courant pour se réfugier dans les jupes sales de sa mère? Me supplier à genoux? (ca ce serait vraiment trop bien). Au lieu de ça elle lève sa main pour essuyer le sang qu'elle à sur le visage. Puis elle se met à sourire. Ok, j'ai mon explication. Cette gosse est vraiment chtarbée. Elle ose chercher la merde auprès d'une belle carrière telle que moi, elle ose répliquer et me répondre, et en plus après s'être à moitié faite défigurer, elle se met à sourire. Manquerait plus qu'elle lance un grand rire sadique et elle serait bonne à interner. Puis elle secoue sa main de sorte qu'elle m'envoie une pluie de gouttelettes de sang sur mon visage. Elle... est... tarée cette gosse! Elle veut vraiment sa mort! C'est une tentative de suicide ou quoi?

« Tiens ! Du sang d'une pauvre fille, ça te fais plaisir non ? C'est mon cadeau ! T'es heureuse ? Non ? Ah... Tant pis, tu n'es qu'une carrière comme les autres, tu n'est qu'une fille du District deux, moi je m'en fou de toi ! Crois pas qu'une entaille m'ait marqué ! » Je la regarde en soulevant un sourcil et en posant ma main sur la hanche. Elle croit sincèrement que je vais la croire ? Que ce que je lui ai fait de la marque pas ? Son visage essayant de dissimuler sa souffrance montre tout le contraire. Puis elle crache du sang. C’est bien ce que je disais, ca va la marquer. Je vous assure ! Déjà, même si l’entaille n’est pas profonde, elle mettra des mois avant de disparaître et son poignet est vraiment mal en point. Je l’ai marqué, et elle se souviendra de moi pour les restants de ces jours. « Tu te crois spéciale, même si tu gagnes aux Hunger Games, tu reste une simple gagnante, ce n'est pas toi qui va toucher la mémoire de tout les habitants de Panem ! De toute façon, ça nous étonnent plus que vous gagnez, a force, on s'en fou des vainqueurs, dans ton district p'têtre que tu serais vénérée, mais, pas pour bien longtemps, le prochain gagnant arrivera et tu seras ''oubliée'' ! » Elle continue de me regarder méchamment pendant que moi je lâche un bref ricanement moqueur. Elle se fait des illusions la ptiote là. « Ca c’est ce que tu crois ! J’en ai rien à taper des districts périphériques, j’en ai rien à taper des gens comme toi, mais je sais une chose : non vous ne m’oublierez pas parce que si je vais aux Hunger Games, je saurais me rendre inoubliable. Ne t’inquiète donc pas pour ça ! Ne t’inquiète donc pas pour moi. » Je lâche en esquissant un sourire machiavélique. Cette gosse est franchement drôle par sa naïveté.

Je porte ensuite ma main à mon visage à la recherche de sang. Je sens tout de suite le contact de ce liquide et dès que j’en ai sur les doigts, je l’apporte à ma bouche. Ma langue entre en contact avec le goût de fer qui lui est propre, et je ne cacherais pas que personnellement j’aime bien ça. J’offre ensuite un petit clin d’œil à la blondinette puis tourne les talons tout en continuant de lécher mon doigt et en souriant. Bien, qui sera ma prochaine victime ? Qui a envie d’être traumatisée ? Ou de se prendre une lame dans le ventre ?

_________________


When my nightmares comes ...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Pourquoi suis-je venue là ? [Chleo - Katrosy] FINI ♥.

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi suis-je venue là ? [Chleo - Katrosy] FINI ♥.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: Lieu de regroupement-