AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

"Laisse le tranquille !" [Katrosy - Selena .N] *,*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Josh B. Drugs
+ District Six +


♣ Nombre de message : 852
♣ Date d'inscription : 20/05/2012
♣ Age réel : 18


MessageSujet: "Laisse le tranquille !" [Katrosy - Selena .N] *,* Jeu 21 Juin - 23:40

Aujourd'hui je me réveille avec une mauvaise humeur, j'ai envie de partir, de revenir au district 12, de revoir ma fôret...
Cela fait 3 jours que nous sommes ici a attendre que cette fichues météorite tombe quelque part... J'espère qu'elle ne tombera pas au district 12 ?!
Ou a proximité... J'espère vraiment... Que vont faire maman et Mina ? Et puis ou vas-t-on vivre... Tiens c'est la première fois que je me soucie de ça... Que faire si la météorite atterit au district 12...
Je n'en sais rien, et je ne vais pas me creuser la tête que pour sa, aujourd'hui j'ai prévue de... D'essayer de faire de nouvelles rencontres...
Mais les dernier jours je n'ai pas ue trop de chance avec les rencontres...

Je marchais depuis au moins 15 minutes, et j'ai toujours rien trouvé d'intérréssent...
Imaginons, que je rencontre une fille qui me ressemble, ou qui ressemble a Elie... -D'ailleur Elie n'a pas le temps de passer les journées avec moi, personne du district 12 n'a le temps, vu qu'il fait s'éclairer avec du feu, le charbon est très utile, et donc il faut s'occuper du charbon, mais moi j'ai ue de la chance, pas de distribution de charbo, pour moi ! Mais pour la peine, j'ai pleins d'autres tâches ménagères...-
Rencontrer une personne semblable à Elie, serait très amusant, juste manière de faire passer le temps plus vite ici, car pour moi les 3 jours, sont passés en 3 ans !!
Je regrette même un peu, de n'avoir pas reçue la tâche de charbon !
Mais bon tout les jours, s'occuper du dharbon... Ce n'est pas mon truc !!!

Alors que je marchais au moins depuis une demi-heure, j'entendis des cris d'homme au loin, je chercher du regard, et puis vis un petit garçon, se faire engueuler -mais quand je dis engueuler c'est vraiment ENGUEULER !-, par un pacificateur...
Je me demande bien se que le garçon aurait pu faire, pour se faire crier dessus a ce point !?!
Je n'aimait pas ça, le petit garçon a l'ai tellement innocent... Et sa se voit qu'il a peur !
Je ne veut pas laisser se petit se faire engueuler jusqu'a se que le pacificateur lui ordonne de partir !!
Non ! Il faut intervenir...

Alors je m'empraissais, vers le pacificateur et le petit garçon, et commença a m'interposer entre les deux :

"Laisse le tranquille"

Alors que je dis ma phrase tout tranquilement, je remarquais que je n'était pas seule a avoir dit sa, c'est incroyable, une jeune fille qui devait avoir 2 ans de plus que moi a peu près, et arrivée en même temps, et a dit la même phrase...
Bizzare hein ? :P
Je pris 5 seconde pour examiner la jeune fille. Elle est brune, yeux vert, cheveux ondulés long, elle a un regard très consterné et très dur !
C'est fou comme si elle voulait tuer tout les gens autours d'elle !
Je regardais le garçon et lui fit signe de s'enfuir, il prit ses jambes a son cou, et parti en piquant un sprint...

Puis je regardais la fille qui n'avait toujours pas changer d'expression... Toujours, le regard tueur...
Nous nous dévisageons un petit moment, et puis nous remarquions, que il y avait encore le pacificateurs a côté de nous, alors on pivote, et chacun de son côté dit des injures...

"Qu'est-ce qu'il vous a fait se petit pour que vous lui gueuler dessus comme ça hein ??? Ne vous prenez pas pour le meilleur et le plus grand d'accord ?!!"

La fille de son côté défendit également le petit, mais sa n'avais pas l'air de lui plaire, que je défende aussi se petit, peut-être aurait-elle crue que je serais partie en voyant que quelqu'un a déjà pris sa défence !!
Mais non je suis restée, et d'ailleur le pacificateurs, nous regarder les sourcils froncés, le plus possible que l'on peut les froncer, et nous écouta injurer !
Il était très encolère sa se voit dans son expression !
Mais appart sa je suis très intérréssée, par cette fille...

[Le : 'laisse le tranquille" et en blanc car c'est nos deux voix mélangées, sinon moi je parle toujours en violet :P *inutile xD*
Sinon j'espère que ça va chleochou ?? Smile]

_________________
12 roses de mes ♥'s : Mary ; Elie ; Niko ; Jon ; Kihara (2) ; Rosi ; Elena ; Ariel ; Alya' ; Ullyss; Ella.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Selena Neiva
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 272
♣ Date d'inscription : 21/04/2012
♣ Age réel : 23


MessageSujet: Re: "Laisse le tranquille !" [Katrosy - Selena .N] *,* Ven 22 Juin - 9:18

Je n'ai pas beaucoup dormi cette nuit encore. Il fait trop chaud et nous sommes installés dans une espèce de tente où l'air est irrespirable. Je dois la partager avec Jenna et les autres petits de l'orphelinat, et c'est vraiment insupportable. Il n'y a pas assez de places pour nous tous et nous sommes serrés les uns contre les autres. En plus de la chaleur ambiante, nous n'avons vraiment pas besoin de nous tenir chaud! C'est la raison pour laquelle aux alentours de 5h du matin, alors que je ne dois avoir dormi que 3heures tout au plus en additionnant les minutes, je décide de sortir sans faire le moindre bruit pour me changer les idées.

Au moins, à cette heure ci, l'air est plutôt frais et respirable. Ca va être le seul moment de la journée, alors autant en profiter. Plus les heures avanceront dans la journée, plus le soleil montera dans le ciel, et plus les degrés grimperont à une vitesse phénoménale. On nous a fait venir ici à cause d'une alerte "météorite". Rien que d'y penser, un sourire se fige sur mes lèvres. Ils veulent nous sauver d'une météorite qui risque de s'abattre quelque part sur Panem mais nous balancent ici, dans ce désert aride où on a autant de chance de mourir de chaud, d'une insolation ou d'une piqure de serpent? La bonne blague. Moi j'aurais bien aimé qu'elle s'écrase cette météorite. Qu'elle réduise en fumée tout le Capitole pour les punir de leurs crimes. Pour les punir d'avoir instauré ces Hunger Games qui m'ont arrachés ma sœur, lui réservant une mort qu'elle n'a pas méritée. Et qu'en même temps, elle détruise tout Panem, et surtout moi avec, dans l'espoir qu'une nouvelle espèce humaine soit meilleure que ce que nous sommes aujourd'hui. Oh oui que j'aurais aimé qu'elle tombe sur ma tête cette météorite, au moins ca aurait été rapide et radical. Je n'aurais plus à subir toute cette souffrance. Plus a repenser constamment à Kara, ni a revoir ces yeux bleus et le dernier regard qu'elle a offert à la caméra... En fait, il faut bien l'avouer, je crois que j'ai hate de mourir, mais je ne suis pas suffisamment courageuse pour me donner la mort. Je préfère perdre la vie pour une bonne cause. En me faisant fouetter ou punir à la place d'un autre par exemple. Je sais que je suis lâche.. mourir est tellement facile! Mais je préfère faire honneur à mes parents qui sont une grande figure de la résistance. Je me dois d'être comme eux et de mourir dans l'honneur.

Je marche un peu au hasard dans le campement, après avoir fait de long en large l'emplacement du 3, je me décide à sortir de ces limites pour élargir mon espace de marche. Je pars dans la direction opposée des bungalows luxueux des district 1 et 2 et du Capitole. Je n'ai pas particulièrement envie de croiser un de ces arrogants. Même si je ne compte pas leur parler.

Les heures défilent et je laisse mes pas me porter où bon leur semble pendant que je suis perdue dans mes pensées. On dit que pour être en bonne santé, il faut marcher au moins une demi heure par jour. Et bien dans ce cas, moi je dois être en excellente santé étant donné que je ne fais que ça de mes journées ou presque. Marcher et penser. Des fois, sans que je m'en rende compte je me mets à chantonner aussi. Vieille habitude du passé...

3 Jours que nous sommes là... Et aujourd'hui ça va être le premier où je ne serais pas prise. Les deux premiers, on m'avais réquisitionnée avec la plupart des gens du district pour établir l'électricité sur le campement et faire quelques petits réglages électronique pour que les habitants aient un minimum de confort. J'avais aidé à installer un groupe électrogène puis j'ai du aller m'occuper de régler des récepteurs avec les satellites. Je ne suis pas particulièrement douée dans ce domaine, mais venant du district 3, je me débrouille dans la mesure où nous avions des cours étant petit. Je connais assez bien les circuits électriques et je me suis d'autant plus intéressée à ce domaine puisque cela peut être très utile quand on est dans la résistance. Savoir par exemple détourner un réseau de communication ou créer avec les instruments du bord une petite bombe. Très pratique. En tout cas, ces activités m'avaient au moins occupé et empêcher de plonger dans mes noires pensées. Et maintenant que je suis seule, elles reviennent comme à leur habitude au galop. Et je me retrouve donc envoyé dans un autre monde, celui de mes souvenirs...

J'ai du faire pas mal de tour et de détour, et j'ai du énormément tourner en rond. Toujours est-il que quand je reviens à moi, je ne sais absolument pas où je suis. Ca ne devrais pas être très compliqué de se retrouver, mais c'est assez perturbant dans un premier temps. Ce qui m'a fait redescendre sur terre, ce sont des cris. Les cris de rage d'un homme. Étonnée, je suis le son de cette voix pleine de haine et de rancœur pour voir ce qu'il se passe. Je ne suis pas du genre à me mêler des affaires qui ne me regardent pas, sauf quand il s'agit de bagarre. Je déteste voir les gens se battre, surtout quand c'est pour une raison injuste. Et je crois qu'encore une fois, j'ai bien fait de m'approcher. Ce que je vois me fait entrer dans une colère noire. Un Pacificateur que je ne connais pas encore (ce qui ne serait certainement tarder) est en train de donner une leçon a un petit garçon qui doit avoir à peine 8 ans. Ce dernier à un air assez pitoyable et est recroquevillé de peur. Il est effrayé, ca se voit et ça se sent. L'homme en tenue blanc n'en a rien à faire et continue de crier le plus fort possible. Mais quelle bête! Cet homme n'a donc pas de cœur? Et d'ailleurs, pour quelle raison idiote cris t-il sur ce garçon? En fait je m'en fiche, c'en est déjà trop pour moi. Rien que la vue d'un Pacificateur me met hors de moi. Je déteste ces gens imbu d'eux même qui se croient tout permis et supérieur aux habitants des districts...

Telle une furie, je m'interpose entre les deux, le regard rempli de haine tourné vers le Pacificateur alors qu'il s'apprête à lever la main sur ce petit innocent. Aller, et un Pacificateur ennemi sur ma liste déjà bien noircie!

«Laisse le tranquille!» sifflé-je avec le plus de dégout possible dans ma voix. Seulement, à ma grande surprise, ma voix à un écho. Je ne savais pas qu'il y avais de la résonance ici. Le regard du Pacificateur, apparemment choqué, fait des va et vient entre moi et ... quelqu'un à côté de moi. Je tourne rapidement la tête pour voir qu'une petite tête blonde se dresse à mon côté et fait elle aussi face au Pacificateur. Nous nous dévisageons mutuellement et ce que je vois fait rater un battement de mon cœur. Cette fille blonde doit être bien plus jeune que moi de quelques années mais elle est toute aussi stupide que moi pour oser s'interposer face à un Pacificateur. Son visage ressemble presque à celui de Kara, et je n'en reviens pas. Seul la couleur de ces yeux la différencie. Ceux de Kara étaient d'un bleu pur, mais ceux de la fille devant moi sont sombre, et marquent une détermination et une envie de vaincre que Kara n'avais pas. Ma chérie n'aurais pas pu faire de mal à une mouche, et c'est ce qui l'a mené à sa perte.

Je ne me laisse pas démonter et, bien qu'une centaine de sentiments affluent à cet instant en moi, je garde mon air dur, celui que j'arbore constamment en ce moment, en fait, depuis 3 ans. Elle détourne le regard pour faire signe au petit garçon d'en profiter pour partir, avant de me regarder de nouveau. Nos yeux sont plantés dans ceux de l’autre, et j'ai la désagréable sensation qu'elle peut lire en moi comme dans un livre ouvert. Cela m'étonnerais tout de même, je suis bien trop complexe, et bien trop incompréhensible. Les gens ne peuvent pas savoir, ni même comprendre ce que j'ai vécu... Elle devrais avoir un peu de bon sens et ne pas tarder à suivre le mouvement du petit garçon. Gênée par son regard, je détourne le miens pour le retourner sur le Pacificateur qui est resté bouche bée à nous regarder. Je suis prête à parier que c'est la première fois qu'il voit des personnes s'interposer à son jugement. Déjà une personne c'est rare, mais deux! Je suis toujours tellement énervée que je ne peux m'empêcher de lacher un flot d'injures, celles qui sont habituellement réservé aux gens de son espèce, les Pacificateurs de mon district.

«Vous vous prenez pour qui? Le roi du Monde? Ca vous amuse de vous en prendre à un plus petit que vous? C'est sur, quel jeu passionnant! Vous me dégouté, à votre place j'aurais honte! Profiter ainsi de votre condition pour maltraiter ceux qui vient déjà dans la souffrance et dans la misère.. C'est vrai que c'est d'une facilité! C'est tellement petit ... Vous êtes tellement petit!» dis-je d'une traite, et je suis bien obligée de reprendre mon souffle. Seulement, une chose m'interpelle. Je ne suis pas la seule à critiquer et à insulter ouvertement cet idiot qui se tient face à moi. La jeune fille à coté de moi à fait de même. Je ne sais pas ce qu'elle à dit, j'étais bien trop occupée à déverser ma rage. Mais elle est inconsciente ou quoi??? Sait elle seulement ce qu'on risque à s'opposer de la sorte à un Pacificateur? Sait elle qu'on risque de recevoir trente coup de fouet chacune au minimum? Pourquoi n'est elle pas partie pendant qu'elle en avais l'occasion? Pourquoi n'a t-elle pas profiter du fait que j'étais là pour sauver sa peau? Je la regarde durement en lui faisant parfaitement comprendre qu'elle ferait bien de partir. Mais elle semble bornée. Si il lui arrive quelque chose, je sens que je vais encore me sentir coupable. Raah! Pourquoi faut il toujours que je me sente responsable des autres? J'ignore complétement l'homme qui se trouve en face de nous et me concentre sur la jeune fille qui m'a l'air déterminée. Je lui donnerais dans les alentours de 14 ans, et bizarrement, je trouve qu'on dirais un peu moi juste après la mort de Kara. Froide et dure, le regard sombre et perçant. Il lui manque juste mon air désespéré.

« Mais qu'est ce que tu fais? Tu ferais mieux de partir toi aussi! » Je lui murmure durement. Parler d'une voix dure et autoritaire est devenue une habitude. Je ne suis plus la jeune fille douce et innocent d’antan. Je veux juste qu'elle se dépêche de partir pour profiter du bonheur qui lui ai réservé.

_________________
Selena Neiva✖D3
Je me suis laissée plonger dans le chagrin, j'ai pas lutté... Et puis, un jour, je me suis dit : a quoi tu joues? Tu leur donne exactement ce qu'ils veulent! C'est pourquoi aujourd'hui j'ai changé. •°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Josh B. Drugs
+ District Six +


♣ Nombre de message : 852
♣ Date d'inscription : 20/05/2012
♣ Age réel : 18


MessageSujet: Re: "Laisse le tranquille !" [Katrosy - Selena .N] *,* Sam 23 Juin - 13:24

Elle n'est Nous voilà, deux filles, très courageuse, pour s'interposer a un Pacificateur...
Mais la fille, a côté de moi, me regarde, avec stupeur, comme si elle me prenait comme bête, comme si elle voulais que je parte... Mais pourquoi partir ?
Non je ne veut pas partir, je veut rester ici, je ne sais pas ce qu'elle a vécu cette fille, mais elle n'est pas très habituée a voir une fille, qui s'interpose a un Pacificateur !
Je sais exactement se que je risque en fesant ça, car j’enfreins la loi, et surtout ici ce sont des pacificateur inconnus, je ne les connais pas ! Tant dis qu'au district 12 j'en connais plusieurs, grâce a la chasse, car dès que j'attrape un gros ou bel animal, comme un daim, je leur vend, et j'en reçois une belle somme..

Mais ici je suis dans un lieu créer par le capitole, ou la moindre faute peut être fatale... Je sais très bien que je peut me faire fouetté a mort...
Mais je m'en fou, car ce petit garçon me fait penser a Mina, ma petite sœur, il avait les même yeux, les même cheveux, la même expression sur le visage... Quand je l'ai regarder dans les yeux, pour lui faire signe de partir, j'ai u un choc, sur le coup, j'ai crue voir Mina, mais quelques seconde plus tard, j'ai compris que c'était un petit garçon, et pas ma petite sœur...

Cette fille me regarde durement, comme si elle m'obligeai a m'enfuir, mais pourquoi veut-elle que je m'enfuisse ?
De toute façon elle va être déçue, car je ne vais pas m'enfuir aussi facilement !
Et puis de toute façon, cette fille m'intrigue beaucoup. J'ai envie de lui parler, pour savoir ce qu'elle a endurer, car dans son regard, on le voit, on voit qu'elle a endurer des horreurs... On le voit, que elle ne ressens plus que de la haine envers les Pacificateur, ou le Capitole... Et j'ai déjà ma petite idée... Mais je ne peut rien savoir...

Après avoir lancer, plein d’injure envers le Pacificateur, elle me regarde durement, et me dit...

« Mais quesque tu fais ? Tu ferais mieux de partir toi aussi ! » me chuchotte-t-elle durement...

Elle crois vraiment que je vais la laisser plantée là, et que je vais tout simplement l'oublier ?
Comment veut-elle que j'oublie son regard froid et dur ? Ce n'est pas possible, elle me hantera a vie, si je n'ai pas l'occasion de lui parler...
Il faut absolument que je lui parle... Alors je la regarde, froidement, pour la faire comprendre, que je ne veut pas partir, que je ne peut pas partir...
Mais elle ne réagi pas à mon regard...
Elle me regarde juste, et hausse les sourcil comme pour dire « Bon t'y va maintenant oui ou non ? »
Mais elle ne le comprend pas, je ne PEUT PAS partir, je ne pourrait pas la laisser la, je penserais a elle jours et nuits !

C'est comme le premier jour que j'ai rencontré kev'...
J’étais dans la forêt.. Et tout a coup j'entendais « t'est qui toi ? » Je m'était retournée brusquement, j'avais aux alentours de 12ans, et je fesais déjà beaucoup plus mature, a cause de la mort de mon père, et vu que je chassais déjà depuis 3 ans à cet âge là...
Et je manier déjà très bien l'arc... Alors je me retourné brusquement, et je vit un garçon, qui avait 14 ans, donc 2 ans de plus que moi. Il avait le regard dur... très dur... Et sur le coup, je croyais qu'il voulait me tuer... Alors j’encochai une flèche, et tira, mais elle n’atterrit pas sur le garçon mais sur l'arbre, jute a côté de lui, car j'avais tiré en même temps de me retourner pour partir en courant, et puis de toute façon, je ne voulais en aucun cas, le tuer, en aucun cas... Et puis après je suis rentré en courant chez moi, pour me réfugier...
Mais a la place de l'oublier, j'ai fait trois cauchemars, en trois nuits, des cauchemars, ou des yeux me regarde durement, et après, ou je vis le garçons apparaître, et après ou je le tuer... Mais heureusement, je savais que je ne l'avais pas tuer... Sinon je m'en serrait voulu toute ma vie... Mais, les trois jours, ou j'avais us un cauchemar, je n'allait pas chasser, de peur de revoir le garçon. Mais un jour, je comprenais, que si je n'allait pas voir le garçon, il me hantera a vie...
Alors je décida de repartir chasser...j’étais bien obligée de toute façon, car ma mère et ma sœur, mourraient de faim...
Alors j'allais doucement vers la forêt... J'avais passé deux heures sans revoir le garçon, et je commencer a perdre l'espoir, je me dis que je ne le revairrai plus... Jusqu'au moment ou j'entendis une branche craquer... Je dit a voix haute « C'est toi ? » Et voilà que je revis le garçon sortir d'un buisson... J’étais soulagée, mais j'avais très peur... Alors il me dit « Je ne risque pas de me faire tuer ? » Et il lâcha un rire, et moi par la même occasion aussi... Puis on restais toute la journée ensemble, il me raconta sa vie, il me dit, que il avait perdu son père dans un coup de grisou, et sa grande sœur aux Hunger Games... C'était donc ça, son regard dur, la mort de son père, et de sa sœur... Et depuis on est devenus, de vrai amis, des meilleurs amis plutôt, et on chasse ensemble...

Je reviens a la réalité quand j'entendis la fille me dire de me baisser, sans réfléchir, je me suis mis au sol... Car la je ne le savais pas, mais c'était le Pacificateur, qui voulait me mettre une baffe, je me relève précipitamment, et lance un regard de remerciement a la fille.. Puis un regard fusilleurs vers le Pacificateur, il regarda la fille, qui elle se baissa aussi, se jeu commençais a être rigolo, il essaya encore plusieurs fois de nous taper, jusqu'à ce qu'il abandonna...

« Je ne peut pas partir ! » Dis-je a la fille...

En espérant que elle me comprenne...

_________________
12 roses de mes ♥'s : Mary ; Elie ; Niko ; Jon ; Kihara (2) ; Rosi ; Elena ; Ariel ; Alya' ; Ullyss; Ella.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Selena Neiva
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 272
♣ Date d'inscription : 21/04/2012
♣ Age réel : 23


MessageSujet: Re: "Laisse le tranquille !" [Katrosy - Selena .N] *,* Sam 23 Juin - 22:21

Elle me lance alors un regard auquel je ne m'attendais pas. Un regard froid et dur qui marque toute sa détermination. Un regard qui reflète celui que j'arbore moi aussi. C'est troublant, on pourrait presque dire que je me regarde dans un miroir. Pire, on dirait ma sœur qui en fait est comme moi. J'imagine alors un changement de rôle. Une Kara qui est née avant moi, qui voit sa sœur, c'est à dire moi, âgée de 2 ans de moi qu'elle, partir aux Jeux, mourir dès le début. Serait-elle devenue comme moi? Aurait-elle le même regard que celui de la jeune blonde devant moi? J'imagine mal ces yeux bleus si doux et si tendre devenir si dur et si froid. Mais après tout, je suis passée par là aussi, alors tout est possible. Je décide pourtant de rester de marbre. Elle veut surement faire sa dure, pour montrer qu'elle vaut quelque chose. Je hausse les sourcils, lui indiquant que c'est vraiment le moment de prendre la fuite pour elle et qu'elle n'a rien besoin de prouver. Mais elle ne bouge pas.

Cette jeune fille est donc vraiment des plus étonnantes. Elle aurait une fois de plus pu profiter de ce répit que je lui offrais pour partir, mais au lieu de cela, elle campe ces positions. Grand bien lui fasse. M'enfin, c'est mauvais signe pour moi. Je vais me sentir dans l'obligation de faire attention à elle, et si les choses tournent mal, ça risque de ne pas être pratique... Je pourrais me la jouer égoïste aussi, mais je ne m'y résoudrais jamais. Depuis que j'ai abandonné Kara, depuis que je n'ai pas eu le courage de me porter volontaire pour lui sauver la vie, je ressens le besoin d'aider le plus de gens possible quand ils sont devant le danger et l'injustice. Et ce n'est pas aujourd'hui que ça changera...

Du coin de l’œil, je remarque un changement dans l'attitude du Pacificateur. Il n'est plus autant figé, et la surprise semble s'être dissipée. Sur mes gardes, je me retourne complétement vers lui pour ne pas me faire surprendre au cas où. Les Pacificateurs sont des êtres particulièrement lunatiques qui peuvent soudain se mètrent à crier, ou pire, à frapper. Et je ne crois pas que celui ci déroge à la règle. Il ne semble pas vraiment apprécier que l'on se soit interposé de la sorte entre lui et sa proie. Deux filles en plus. S'il vient du district 2, il y a tout a parier qu'il est du genre macho! Je le vois aviser la jeune blonde et commencer à lever la main. Oh non non non! Il oserait pas tout de même! Je vois dans son regard que si, et que d'ailleurs il meurs d'envie d'abattre sa main sur le visage de la jeune fille. Celle ci n'a même pas l'air de se rendre compte de ce qui se passe. Elle semble totalement ailleurs.

« Baisse toi! » je lui ordonne. Et a mon grand soulagement elle obéis sans se poser de questions préalablement. Le Pacificateur est décontenancé par le fait qu'il ai manqué sa cible. Elle se relève rapidement et me lance un regard de remerciement. Je hoche la tête et nous affrontons toute deux l'homme tout de blanc vêtu qui commence à s'énerver et à sérieusement m'exaspérer... Je lui lance un regard noir, et il essaie moi aussi de me gifler. Non mais pour qui il se prend. Après plusieurs tentatives infructueuses, il nous regarde bêtement, comme si nous n'étions pas normales. La fille en profite pour se retourner vers moi.

« Je ne peut pas partir ! » lâche t-elle. Je la regarde en plongeant mes yeux dans les siens. On eu dit que je la sondais. Je commence à me poser pas mal de question au sujet de cette fille. Elle est vraiment pas banale, et elle me ressemble un peu trop à mon gout. On dirait que, tout comme moi, elle se sent obligée de rester. Que quelque chose la retient, et je serais très étonnée de savoir son histoire à elle.

Le pacificateur n'a pas l'air d'abandonner, et je le vois descendre la main pour attraper sa matraque électrique accrochée à son ceinturon. Ah non, ça ne va pas se passer comme ça! Je ne vais pas le laisser nous battre de la sorte. Mon sang ne fait qu'un tour et je ne retiens pas mon poing qui s'abat avec toute la force possible contre sa mâchoire. Pas le temps pour les remords et pour penser à ce que je viens de faire. Je sens d'ici les ennuis arriver, mais c'était plus fort que moi. Je profite du fait qu'il soit complétement sonné par ce coup pour attraper la fille par la main et lui crier de courir. Je l'entraine avec moi, mettant le plus de distance entre le Pacificateur et nous. Autant éviter qu'il nous retrouve tout de suite. Nous courrons bien 10 bonnes minutes avant de nous arrêter à bout de souffle derrière un bungalow. Nous sommes bien essoufflée et il va ma falloir un peu de temps avant de retrouver un rythme cardiaque normal. Je regarde en même temps la jeune fille blonde en face de moi et esquisse un petit sourire. Au moins, aucune de nous deux n'a été touchée.

«Ca... va? » je lui demande le souffle court, essayant tant bien que de mal de reprendre ma respiration.

_________________
Selena Neiva✖D3
Je me suis laissée plonger dans le chagrin, j'ai pas lutté... Et puis, un jour, je me suis dit : a quoi tu joues? Tu leur donne exactement ce qu'ils veulent! C'est pourquoi aujourd'hui j'ai changé. •°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Josh B. Drugs
+ District Six +


♣ Nombre de message : 852
♣ Date d'inscription : 20/05/2012
♣ Age réel : 18


MessageSujet: Re: "Laisse le tranquille !" [Katrosy - Selena .N] *,* Jeu 2 Aoû - 12:09

Malgré l'humiliation que c'est pris le Pacificateur, il n'abandonne pas, je vous comment il descend lentement sa main, manière d'être discret... Ridicule. Il est tout le contraire que discret, m'enfin bref. Puis je la vois, la matraque électrique, il la saisi a pleine main, non, alors là non, sa ne va pas se finir comme ça, je respire un grand coup, quand tout a coup je vois la fille lever son poing et le taper contre la mâchoire du Pacificateur. Ça c'est... Osé... Mais je vois qu'elle ne pense pas aux dégâts, elle profite du temps, pour me prendre la main et me crier de courir... Cette fois ci oui, je cours, et j'écoute cette fille, car j'ai confiance en elle.

Elle m'entraîne avec elle, je nous vois nous éloignés du Pacificateur. Nous courrons au moins 10 grosses minutes avant de nous arrêter derrière un bungalow. Je suis a bout de souffle, je n'en peut plus, généralement, je suis une bonne coureuse, mais pas a ce point, j'ai la bouche sèche, je suis assoiffée, et mes genoux trembles tellement que j'arrive a peine a tenir debout.
Je décide donc de m'asseoir contre le bungalow, déjà sa, c'est un immense effort.
Je respire plus lentement a présent, mais je suis toujours aussi essoufflée ! Je regarde la fille, elle esquisse un petit sourire que je ne comprend qu'a moitié...

« Ça... va ? » Me demande-t-elle le souffle court.

Je crois que ça va, mais, je ne veut pas en rester la, il faut que je connaisse son histoire, je veut tout savoir sur elle. Depuis que j'ai vu son regard, et son poing sur la tronche du Pacificateur.
Elle doit avoir une horrible histoire pour oser faire sa, ou alors elle est comme moi et déteste tout court le capitole.
Oui, car moi je haïs le Capitole. Je le hais pour tout ce qu'il fait, pour tout ce qu'il a fait. Et le plus, pour les Hunger Games. Cette injustice inacceptable. Leur joie de voir des enfants mourir. C'est tellement cruel...
Et surtout leur arrogance, et leur fierté. Ils sont riche beaux et grands, -enfin pour eux. Mais pour moi se sont que des pourris gâtés incrédule et inutile !

« Oui, ça va. Et toi... tu n'as rien ? » Lui demandais-je calmement.

Je la regarde droit dans les yeux. Je vois sa détermination, c'est incroyable, jamais je n'ai vu ça dans un regard, comme si... Comme si la vie ne lui importait peu... Enfin je ne sais pas comment l'expliquer, je suis impressionnée... Voilà tout...
Je vois le feu qui brûle en elle. Rho je sens que cette journée va être superbe, enfin... J'espère qu'elle veut rester avec moi aujourd'hui, enfin que sa n'en fini pas ici... Je serais très déçue, mais elle fait comme elle veut.

Je prend ma sacoche, et j'en sors une corde, je commence a faire un nœud, et a le dénouer, puis un autre, et le re dénouer, et ainsi de suite, sa me détend, et sa passe le temps. Je sais c'est inutile, mais c'est mon père qui m'a appris sa, avec la même corde que je tiens en ce moment, et c'est un des seuls souvenir que j'ai de lui. C'était un père incroyable, un père parfait, je l'aimait tellement, c'était mon modèle, mais la mine l'a détruit. Ce jour là, n’était a l'école, alors que la prof et arrivée, et nous as annoncés la nouvelle, je n'arrivais pas a croire que mon père était perdu dans les mines coincé, peut-être a jamais.
J'avais rejoins ma mère et ma sœur, et nous avons passés la journée devant la mine, a attendre mon père, mais quand le dernier ascenseur fut monter, je savais que il ne reviendra jamais.
Nous avons passer plusieurs jours en deuil, sans manger, limite nous buvions le soir ou le matin, mais pas plus. C'était la dépression, jusqu'au jour ou j'ai retrouver ma corde, et la, j'ai décider d'aller chasser, et voilà, notre vie a continuer. Il manquer toujours cette présence chaude et agréable, mais, la vie continue il ne faut jamais abandonner.

Je reviens tout a coup a la réalité, je plonge mon regard dans celui de la fille, et je sens des petites larmes me venir a l'oeuil. Non se n'est pas le moment... Pas maintenant. Je ferme les yeux, je reprend mon souffle, et j’attends une réponse.

_________________
12 roses de mes ♥'s : Mary ; Elie ; Niko ; Jon ; Kihara (2) ; Rosi ; Elena ; Ariel ; Alya' ; Ullyss; Ella.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Selena Neiva
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 272
♣ Date d'inscription : 21/04/2012
♣ Age réel : 23


MessageSujet: Re: "Laisse le tranquille !" [Katrosy - Selena .N] *,* Ven 3 Aoû - 10:29

Je l’observe tandis qu’un énorme point de côté me tiraille sur la droite. Ca fait bien longtemps que je n’ai pas sprinté de la sorte, je ne suis plus habituée à ce genre de grand effort physique. Moi et mes marches journalières, j’ai l’air d’une mamie à souffler comme un bœuf pour reprendre ma respiration. Heureusement, la course effrénée de mon cœur se calme petit à petit. La jeune fille a les jambes flageolantes et s’assoit contre un bungalow, le plus proche de nous. Elle se remet elle aussi petit à petit de notre fuit qui la laisse elle aussi bien épuisée. Je ne sais qu’elle distance nous avons couvert, mais j’espère seulement que nous sommes bien loin du Pacificateur car, s’il revenait à nous trouver, on risque d’avoir de gros problèmes.

« Oui, ça va. Et toi... tu n'as rien ? » me demande t-elle en me regardant droit dans mes yeux. Je ne sais pas non plus ce qu’elle trouve dans mon regard, mais en tout cas, il semblerait que ça l’impressionne. J’ai les beaux yeux verts de ma mère mais ça n’a jamais mis personne dans cet état. J’ai envie de lui répondre que oui, pour l’instant ça va, mais seulement pour l’instant. Je n’ose imaginer si on nous retrouvait quelles tortures ils nous infligeraient pour avoir osé frapper un Pacificateur. Fouet ? Lapidation ? Une balle dans la tête ? Voudrait-il seulement nous tuer ? Nous éliminer pour montrer l’exemple ? Cela m’étonnerait quand même beaucoup, nous ne sommes que des gamines à leurs yeux, et nous tuer passerait mal. Au pire nous punir, mais je ne peux m’empêcher de me demander de qu’elle manière.

Mon attention est détournée par la jeune fille qui farfouille dans une sacoche que je n’avais pas encore vue, et mes pensées s’envole sur une dernière : le mieux s’est de ne pas se faire attraper du tout. Je la regarde étonnée entreprendre de nouer et de dénouer une corde, sans s’arrêter et à plusieurs reprises. Son regard se perd au loin, et je ne vois dans ce geste que le fait qu’elle est au bord de la crise de nerf. Peut être que je me trompe, mais peut être pas, en tout cas, c’est la sensation que ça me donne. Peut être que cette fille n’est pas aussi endurante, dure et froide qu’elle le laisse paraître au premier regard. Ce n’est peut être qu’une carapace qu’elle se donne pour surmonter les épreuves de la vie, qui lui permet de se réveiller chaque jour et de s’endormir chaque soir. Non, là c’est moi que je décris. Mais je suis consciente que je ne suis pas la seule dans ce cas là, et généralement il faut avoir vécu de choses horribles, avoir perdu des personnes qui nous était chères. Je m’avance peut être une nouvelle fois en disant qu’il n’est pas possible qu’elle connaisse autant de malheur que moi. Je chasse cette pensée en me giflant mentalement. Bien sur que c’est possible, je n’ai pas le droit de penser que je suis la plus malheureuse.

Quand son regard se tourne vers le miens, moi qui suis toujours en train de la fixer pensive, je me fige sur place quand je vois qu’elle a les larmes aux yeux. Que disais-je !? Crise de nerfs !
Les larmes ne tardèrent pas à couler lorsqu’elle ferma les yeux, débordant de sous ces paupières. Instinctivement, comme je le faisais avec Kara quand je la consolais, je m’accroupis afin de me mettre à sa hauteur, puis m’assois à côté d’elle et la prend dans mes bras. J’ignore exactement qu’elle est la raison de ces larmes, mais je lui offre de cette façon du réconfort et un semblant de protection. Après tout je suis la plus âgée, il est donc tout naturel que ce soit à moi que cette tâche incombe. A elle de voir si elle souhaite pleurer tout son soul, ça peux faire du bien, je le sais mieux que personne.

« Hey, tout va bien. Le Pacificateur ne va pas nous retrouver de ci tôt. Tu vas bien, je vais bien, il n’a touché personne, et bien fait pour lui, il ne méritait rien de mieux. » S’il y a bien un groupe de personne que je déteste plus que tout au monde, se sont bien les Pacificateurs … Ils viennent après le président, bien évidemment, mais eux je les côtoient tous les jours et ils prennent un malin plaisir à nous martyriser. Je repense encore à la chance qu’on a eu que ce Pacificateur ne soit pas de mon district, sinon j’en aurais bavé pendant longtemps encore après…

_________________
Selena Neiva✖D3
Je me suis laissée plonger dans le chagrin, j'ai pas lutté... Et puis, un jour, je me suis dit : a quoi tu joues? Tu leur donne exactement ce qu'ils veulent! C'est pourquoi aujourd'hui j'ai changé. •°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Josh B. Drugs
+ District Six +


♣ Nombre de message : 852
♣ Date d'inscription : 20/05/2012
♣ Age réel : 18


MessageSujet: Re: "Laisse le tranquille !" [Katrosy - Selena .N] *,* Dim 26 Aoû - 22:20

Je ne veut pas pleurer, je passe pour une... Une fille sensible... Que je ne suis pas, non je ne suis pas sensible, je suis forte... Mais là... Là il le fallait, c'est sorti de tout seul, je ne pouvais pas le controller, sa m'a pris de suite, c'est comme ça quand je pense a des moments durs de ma vie.
Je vois la fille qui s’accroupit a mes côtés, puis elle s'assied et me prends dans ses bras. Elle fait comme moi quand je voulais rassurer ma mère ou ma sœur. Je crois que nous nous ressemblons plus que nous le croyons. Je ne comprend pas pourquoi cette fille fait ça... Elle doit avoir vécu bien pire que moi pour faire ça, n'importe qu'elle autre personne m'aurait demander se que j'ai, mais elle, au fond d'elle quelque part, elle le sais.

« Hey, tout va bien. Le Pacificateur ne va pas nous retrouver de si tôt. Tu vas bien, je vais bien, il n'a touché personne, et bien fait pour lui, il ne méritait rien de mieux. »

Elle a bien raison, il n'a touché personne, il nous as juste mis le stress... Non, il était cruel avec ce petit, nous nous sommes mis en danger, et nous le sommes encore, il peut ne pas nous retrouver, mais nous retenir... Espérons que il n'a pas pris le temps de nous identifier... Mais j'hallucine, je décline tout mauvais espoir alors que au fond de moi je sais que nous sommes en danger... Nous sommes en danger ! J'en ai marre, j'en ai marre de ce monde horrible, j'en ai marre de vivre, je serai déjà depuis longtemps morte si il n'y avait pas cette envie de vengeance et si il n'y avait pas Mina.
Oh j'avoue que la oui je n'aurais plus aucune envie de vivre, si je ne suis pas tirée au sors dans les Hunger Games et que je pourrais me venger, j'attendrai plus que Mina sois prête pour vivre seule ou avec maman et je me suiciderai, au beau milieu de la forêt... Mon endroit préféré, et je rejoindrai mon père, je vivrai une belle vie au paradis... Mais malheuresement... Je ne peut pas me venger, impossible, je ne sais pas comment... Je risquerai juste de mettre en danger ma mère et ma sœur... La vie est vraiment cruelle.

J'imagine pas ce que la vie a réservée a cette fille, je crois que c'est une des seules personnes qui me comprenne, je voudrais bien savoir son histoire, mais sa serais bien trop cruel de lui demander de dire un résumée sur sa vie atroce... Car oui je suppose que elle a une vie atroce, ça ce voit ! Pas car elle est déprimée ou quoi que se soit mais parce que je l'ai vu dans son regard déterminé et dur.
Je suis même persuadée que elle a vécue pire que mois, et c'est bien possible, je ne suis pas la seule a perdre la personne la plus chère au monde. Elle a bien pu perdre quelqu'un elle aussi.
Je voudrais pleurer jusqu’à ce que plus rien ne sorte. Mais je ne le fait pas... Je ne peut pas. Je rouvre les yeux et je reprends mon souffle... Je commence a me calmer, mais je reste dans les bras de la fille... Dès que je suis prête je prends mon souffle et je lui répond.

« Oui, certes maintenant nous ne risquons plus rien nous lui avons échappées. Mais un autre jour, une autre fois, est-ce que on y échappera, est-ce que nous aurons toujours une issue ? Non. Le monde et tellement cruel... » Dis-je avec dégoût mais reste dans un ton sérieux.

Je me relève, et plonge encore une fois mon regard dans le sien.
« Nous le savons toutes le deux, nous avons toutes les deux vécues des moment très dur dans notre vie... Nous savons que le monde est cruel... Et nous nous accrochons qu'a une chose, la vengeance. »
Je regarde la fille, qui se relève a son tour... Je la regarde droit dans les yeux comme pour dire ''Nous le savons.''

_________________
12 roses de mes ♥'s : Mary ; Elie ; Niko ; Jon ; Kihara (2) ; Rosi ; Elena ; Ariel ; Alya' ; Ullyss; Ella.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: "Laisse le tranquille !" [Katrosy - Selena .N] *,*

Revenir en haut Aller en bas

"Laisse le tranquille !" [Katrosy - Selena .N] *,*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: Lieu de regroupement-