AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Samedi pluvieux, laser game heureux ~ avec tous nos amis les mentors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Maya Burnleather
+ District Dix +


♣ Nombre de message : 192
♣ Date d'inscription : 16/05/2012
♣ Age réel : 22


MessageSujet: Samedi pluvieux, laser game heureux ~ avec tous nos amis les mentors Ven 5 Déc - 15:02

Mon père est vraiment un baltringue première catégorie. J’ai trouvé sa carte de crédit dans son portemonnaie, dans la poche arrière de son pantalon, dans le panier à linge sale. Heureusement que ma mère est aussi une baltringue de première catégorie et ne fait quasiment jamais la lessive. Je récupère également un peu de liquide, au cas où, et remet portemonnaie et pantalon bien mixés avec le reste du linge. Le paiement, c’est réglé.

Pour le transport malheureusement, je vais devoir me farcir le bus. Ça ne m’enchante pas vraiment mais mon père est parti avec la voiture -et sans permis du coup, puisque celui-ci attend de passer à la machine- et je n’ai pas eu le temps de me racheter un vélo depuis que j’ai détruit mon précédent en empruntant des chemins non répertoriés la semaine dernière. Résultat, avec les horaires stupides du Z, je vais devoir partir maintenant pour arriver en avance.

Juste quand j’ouvre la porte sur la pluie diluvienne qui tombe depuis hier après-midi, ma mère apparait dans l’entrée. Je jure. Pour qu’elle quitte sa place attribuée dans le canapé, il a fallu au moins que Luke ou Kuzon aille jouer les balances. Note pour moi-même : penser à leur briser les dents en rentrant. Ce n’est même pas comme si ces deux tartuffes respectaient eux les punitions des parents... Non, ils veulent juste me pourrir la vie.

« Tu n’étais pas privée de sortie pour le reste de l’année ? me demande ma mère d’une voix inégale.

- M’man, retourne te faire une ligne, ça vaudra mieux pour tout le monde, » je rétorque avec toute la condescendance possible.

Et je claque la porte derrière moi. Et rabats immédiatement ma capuche. Temps de chien.

*

Je ne sais même pas qui a eu l’idée de réunir la classe pour un laser game. La feuille a circulé partout en cours de français et j’ai juste ajouté mon nom en-dessous des autres parce que je n’avais rien à faire de tout le week-end. Et parce que c’est toujours sympa de mettre une peignée à Lucia et Lucas, accessoirement. Même si je n’ai qu’une vague idée du déroulement d’une partie de laser game, je suis certaine que ces deux-là arriveront à se ridiculiser en bonne et due forme.

Le rendez-vous est à quatorze heures et je profite du temps du trajet pour envoyer un message à Chléo. Manquerait plus qu’elle décide de ne plus venir sur un coup de tête et que je me retrouve seule avec toute cette volée de procaryotes. Je me demande si ne péterais pas un câble et en enverrais un ou deux à l’hôpital… Ce n’est pas pour rien qu’on est réputés être la pire classe du lycée, c’est littéralement un ramassis de toute ce que l’humanité a pu faire de pire. Moi compris.

Pour une fois que je ne serais pas dérangée par un retard du bus, il s’arrange pour respecter les horaires et je me retrouve dans le hall du laser game vingt bonnes minutes en avance. J’en profite pour déjà régler grâce à la carte de mon père et son code que je connais déjà depuis trois ans. Je ne sais pas qui a fait la réservation, mais à peine ai-je dit « classe de première.. » que le réceptionniste savait de quoi je parlais.

Et maintenant, la partie la plus ennuyeuse : attendre les autres. Parce qu’en plus, c’est pas comme si j’espérais qu’ils soient ponctuels. La dernière fois qu’on a fait quelque chose ensemble, c’était un dîner et la soirée a été un constant défilé d’arrivées. A croire qu’ils s’étaient tous mis d’accord pour débarquer en retard à des moments différents. Alors je suis méchante, violente, et tout ce que vous voulez, mais au moins j’arrive à l’heure moi ; ça me donne le temps de sécher.

Posée debout près du mur, en face de l’entrée, je croise les bras et attends. Ce qui est sûr, c’est que ça ne va pas me mettre de bonne humeur pour accueillir les autres loustics.


Hors rp : Voilà ♪ J'espère que ça vous plait... Si je peux me permettre : essayez de privilégier les réponses rapides aux réponses longues. On veut de l'action ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaya J. Jonhson
+ District Six +


♣ Nombre de message : 394
♣ Date d'inscription : 07/10/2013
♣ Age réel : 16


MessageSujet: Re: Samedi pluvieux, laser game heureux ~ avec tous nos amis les mentors Ven 5 Déc - 18:11

Samedi pluvieux, laser game heureux ♫
Mentors ♥
« Salut, M’man ! »

Je prends l’argent disposé sur la commode, à mon intention, et enfile ma veste. C’est pas qu’il commence à faire froid, mais je gèle, moi. Je mets aussi une paire de compensées bleus, tire très légèrement sur mon jean afin de lisser les plis, et claque la porte. Je n’ai aucune idée de où ma mère peut bien se trouver. Fin, au pire, peu importe. J’ai prévenu que je m’en allais, quoi qu’il arrive. Je jette un coup d’œil à ma montre, et hurle presque :

« Merde, merde, merde ! Je suis en retard ! »

L’ascenseur, évidemment, prend tout son temps pour venir me chercher au 9ème étage, et en prend encore deux fois plus pour descendre. Et, bien évidemment, il pleut à torrents. Youpi. Je ne sais pas d’où est partie l’idée de faire un laser game un jour comme ça, mais bon, à la base c’est une bonne idée. Sauf que si cette personne avait pu nous louer un car privé, c’aurait été mieux.
J’enfonce ma capuche, presque jusqu’aux yeux, et pars, mes chaussures claquants dans la pluie, dans les flaques. Je me tape le sprint de ma vie sur deux cents mètres, et arrive, essoufflée, devant la maison de Jilli, qui m’engueule, d’être arrivée en retard. Comme si elle n’y était pas habituée !

Nous partons donc, au pas de course, et avançons jusqu'au bus. Qui, évidemment, n'arrive qu'une dizaine de minutes après. Là, pour être en retard, on va être en retard. Enfin, d'une dizaine de minutes, quoi. Après les bonnes dix minutes promises (et des vraies dix minutes, hein, pas foutues d'être de gentilles petites minutes rapides), le bus arrive enfin, nous sautons dedans, compostons (ou pas, mais dans la version officielle, si donc bon.), et nous asseyons. Je me sèche du mieux que je peux, et précise ma totale incultise dans ce jeu. Jillian tente de m'apprendre, plus ou moins, les règles de base, mais abandonnes assez rapidement, lorsque j'arrêtes de l'écouter. On verra sur place.

Une fois là bas, nous rentrons en courant dans le hall. La réceptionniste nous indique un petit groupe, où je reconnais quelques uns des gens de ma classe.
On s’avance vers eux, et je leur sourie. Il me semble qu’il en manque quelques uns. Enfin, je crois. Enfin… J’espère. Parce qu’arriver la dernière, ça craint, quand même. Au moins, on est deux.
Après une tournée de bonjours, plus ou moins amicaux, je lance, du ton le plus enjoué que j’arrive à trouver :

« Alors… On attend encore des gens, ou c’est bon ? »

Si Dieu existe, faites qu'on attende encore des gens. Par pitié.
Code by Silver Lungs


Spoiler:
 

_________________
✚ I'm not afraid ✚

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucia A. Elbereth
+ District Sept +


♣ Nombre de message : 702
♣ Date d'inscription : 22/06/2012
♣ Age réel : 27


MessageSujet: Re: Samedi pluvieux, laser game heureux ~ avec tous nos amis les mentors Sam 6 Déc - 18:01

Samedi pluvieux, laser game heureux
Mes petits copains de mentors dans un univers alternatif


 
Lucia jette un regard sur son radio réveil posé sur sa table de nuit par un coup d'oeil au dessus de son épaule. Il était temps d'y aller! Elle rangea ses cours fluorisés dans ses fardes et se leva pour remplacer son bas spécial "révision" - en gros, il s'agit d'un survêtement de sport, - pour un jeans et elle enfila un t-shirt à manches longues propres avant de mettre une veste en cuir.

Aujourd'hui, elle avait été invité par un camarade de classe au laser game. Lequel? Aucunes idées! La feuille d'inscription a simplement erré dans la salle de classe au nez et à la barbe du prof! Et comme ça faisait longtemps que la classe n'avait pas organisé de sortie, elle avait inscrit son nom. De ce qu'elle avait vu, ils seraient au moins une dizaine.

"Tient?! Docteur Elbereth sort enfin de sa caverne?"Entendit elle en sortant de sa dite caverne - sa chambre pour les profanes - Elle soupira et se retourna pour tomber sur son frère lisant, comme d'habitude, sur sa tablette "Ipad". Certainement encore un truc parlant d'herboristerie. Aymeric, je t'ai déjà dit d'arrêter de m'appeler comme ça! Aymeric était son frère jumeau. Inséparables en temps normal. Sauf aujourd'hui car Aymeric avait décliné l'invitation au laser game. Car primo, il n'était pas dans sa classe (ils étaient tellement scotchés l'un à l'autre que l'école et leurs parents avaient jugé mieux pour eux que d'être dans des classes différentes) et, deuzio, il détestait ce genre d'événement. Je vois pas pourquoi! Tu veux être médecin non? Et je suis sur que tu réussiras les examens haut la main, une fois à l'université! Je trouve que ça te va bien en plus! Il prit une pause: Mais quand même, c'est rare de te voir lever le nez de tes…. Son regard valsa sur le livre que sa jumelle tenait sous le bras. Un livre de biologie! Je retire ce que j'ai dis! Tu penses vraiment qu'à étudier! Tu devrais penser à autre chose! Lucia soupira et retourna à sa marche vers les escaliers C'est bien pour ça que je vais au laser game! Au fait... Dit elle en ouvrant la porte d'entrée C'est ton tour d'aider Claudia pour ses cours de math! Ouais…Pas de… QUOI?! Alors c'était ça? Sa jumelle allait au laser game pour être dispensée de son cour donné à leur soeur adoptive et cousine?! Il eu juste le temps d'entendre un rire et une porte fermée que sa soeur était déjà partie!


Lucia traversa la ville en bus jusqu'au lieu de rendez vous. En sortant du bus, le laser game se trouvant juste devant l'arrêt, elle repéra Maya - oh, non! Pas elle! -, Jilian - une fille plutôt sympa quand on sait comment la prendre - et Kaya - Ha! Elle je l'aime bien! - à travers la baie vitrée de l'immeuble. Toujours son nez dans son livre de biologie, Lucia traversa les quelques mètres la séparant de ses camarades de classe et sorti de sa contemplation une fois sa phrase terminée. Elle dit:
Salut! Elle prit une pause: On était plus non? Au fait, qui a déjà joué au laser game? C'était un de ses passes temps préférés. Elle jouait beaucoup avec Claudia et - accessoirement - avec Aymeric (quand elle arrivait à le trainer là bas - et était plutôt douée. Elle imaginait déjà la tronche de Maya quand celle ci se rendrait compte de son niveau! C'était assez jouissif mais elle garda une tête impassible.
electric bird.

_________________
Je dois me fabriquer un sourire, m'en armer, me mettre sous sa protection, avoir quoi interposer entre le monde et moi, camoufler mes blessures, faire enfin l'apprentissage du masque.

Me, my daughter & my sister
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jillian E. Bailey
+ District Un +


♣ Nombre de message : 407
♣ Date d'inscription : 09/05/2013
♣ Age réel : 19


MessageSujet: Re: Samedi pluvieux, laser game heureux ~ avec tous nos amis les mentors Sam 6 Déc - 19:46

Samedi pluvieux, laser game heureux.
les mentors, dans un univers alternatif.




Il pleut des cordes. Depuis des heures. Debout derrière ma fenêtre, à l'abri, dans la maison, j'observe les gouttes s'écraser sur le goudron. D'habitude, je n'aime pas vraiment ce genre de temps. Pas parce que je n'aime pas la pluie, bien au contraire, mais plutôt parce que personne ne veut sortir quand il pleut. Ils trouvent ça déprimant, et préfèrent rester bien au chaud, chez eux, affalés sur leur canapé. Et donc moi aussi je reste chez moi. Je ne vais pas sortir seule quand même, c'est tellement plus divertissant quand on est plusieurs. On est samedi, et aujourd'hui, et malgré la pluie, je ne vais pas rester chez moi. La semaine dernière, pendant les cours, une feuille circulait. Une sorte de feuille d'inscription pour une sortie au Laser Game. Je n'ai pas beaucoup réfléchi, et j'ai griffonné mon nom en bas de la feuille, derrière cinq ou six autres. Je pense que cette sortie va être sympa, ça faisait longtemps qu'on avait pas fait quelque chose tous ensemble. Le seul truc qui m'énerve un peu, c'est que je ne sais pas qui il y aura, n'ayant pas fait attention aux noms de la liste. Je sais juste qu'il y aura Kaya, une de mes meilleurs amies. Une brunette, qui doit passer me chercher pour qu'on y aille ensemble. J'espère juste qu'elle ne sera pas en retard... En vain sûrement, c'est presque une habitude chez elle.

Je me détourne du paysage pluvieux pour retrouver la lumière tamisée de ma chambre. J'enfile rapidement ma veste, claque la porte de ma chambre et descends les escaliers. Après un rapide coup d'oeil à ma montre, je marmonne. Qu'est ce que je disais, elle est encore en retard. Je vais au salon, où je trouve ma grand mère, en train de boire un thé fumant, en calée dans un gros fauteuil. Face à la fenêtre, elle semble observer les nuages gris et noirs. Je me poste derrière elle, sans un mot, pour pouvoir guetter Kaya. Je la vois qui arrive finalement, en courant, complètement trempée. Je plaque un bisou sur la joue de la grand mère, avant de filer vers la porte d'entrée.

« Ne rentre pas trop tard, d'accord? »

Je souris.

« Ne t'inquiète pas, tu me connais. »

« Justement. »

Je grimace et l'entends rire doucement, puis sans attendre davantage, je sors sous la pluie. Je rejoints Kaya en quelques enjambées.

« Merde, Kaya! Tu aurais pu faire un effort pour une fois! »

Je déteste vraiment être en retard. Et comme si ça ne suffisait pas, nous avons raté notre bus et devons attendre le suivant. Je marmonne pendant tour le trajet, pendant que Kaya se sèche comme elle peut. Enfin arrivées devant le Laser Game, j'aperçois Maya, debout, et avec quelques autres que je n'identifie pas. Maya, je ne la connais pas vraiment, et malgré les rumeurs sur elle, je garde un avis neutre. Une fille violente? Oui peut être, ou alors juste des rumeurs. À voir, même si vu la tête qu'elle affiche, je pencherais plutôt pour la vérité. En arrivant près d'eux, je dis bonjour rapidement à tout le monde, avant d'entendre Kaya lancer:

« Alors… On attend encore des gens, ou c’est bon ? »

Je hausse les épaules. On verra bien. Quelques minutes plus tard, je vois Lucia arriver. Avec un livre de sciences dans les mains. C'est une fille sympa, mais très sérieuse de ce que je sais. À fond dans ses études... Mais gentille. En arrivant près de nous, elle referme son bouquin et nous salue. Puis elle regarde autour de nous.

«On était plus non? Au fait, qui a déjà joué au laser game? »

Je souris avant de lui répondre.

«Moi, quelques fois. Mais ça fait longtemps... »

Il faut dire que pour convaincre grand mère de faire un Laser Game, il faudrait vraiment un miracle. Et quand des amis organisent une sortie, je peux rarement y aller -manque de temps-, et inversement bien sûr... Fichus emplois du temps. C'est un vrai petit miracle qu'aujourd'hui, samedi gris et humide, presque tout le monde puisse venir.

electric bird.

_________________
Exister, c'est oser se jeter dans le monde.

CAÏPIRINHA ϟ les koalas, c'est la vie.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vitali Kallaghan
+ District Quatre +


♣ Nombre de message : 435
♣ Date d'inscription : 28/06/2013


MessageSujet: Re: Samedi pluvieux, laser game heureux ~ avec tous nos amis les mentors Dim 7 Déc - 12:02


samedi pluvieux, laser game heureux
« Putain, sors ! Ca fait une demi-heure que t’es là-dedans ! » En réponse au cri de sa mère, il augmenta le volume de la musique et remit du shampoing sur ses cheveux. Elle tambourina sur la porte d’un air énervé. « Vitali sors putain ! ». Il l’entendit descendre les escaliers d’un air énervé. Un sourire se traça sur ses lèvres. Malgré tout, cette femme avait raison : ça faisait une demi-heure qu’il était sous la douche et il était déjà en retard au rendez-vous. Il se demandait d’ailleurs pourquoi il avait mis son nom à la suite de cette liste. Il adorait les sorties, ce n’était pas le problème, mais si tôt… A quatorze heures, d’habitude, il dormait encore. Il préférait sortir le soir, ce qui était équivalent à l’après-midi dans son rythme à lui. Il poussa un soupir et éteignit l’eau. Il était étrange que la feuille soit passée exactement le jour où il avait décidé d’aller à en cours. Enfin, décidé… La menace de la dizaine d’heures de colle l’avait aussi bien aidé à se rendre au lycée.

Il frotta vaguement ses cheveux pour enlever un peu d’eau, enfila une chemise noire, un jean, et sortit de la salle de bain sans prendre le temps d’éteindre la musique. Après avoir attrapé son porte monnaie et son paquet de cigarettes, il descendit les escaliers à grandes enjambées, attrapa une poire dans la cuisine, et ouvrit la porte pour sortir. La voix de sa mère retentit à nouveau. « Tu vas où comme ça ? Je t’ai privé de sortie ! » Ah oui ? Avait-elle vraiment cru un instant qu’elle avait le pouvoir de faire ça ? « Et éteins moi cette musique de merde putain ! ». Il sortit dehors, lança un « Connasse ! » et ferma la porte sur les vociférations. Dehors, il pleuvait. Il aimait la pluie. C’était bien un des seuls, mais il aimait ça. Après avoir jeté un rapide coup d’œil à son téléphone portable et avoir vu que personne ne l’avait encore appelé pour savoir s’il était mort en route ou si comme d’habitude il était juste foutrement en retard, il décida de s’y rendre à pieds. Il n’était pas si loin, après tout, et il n’avait pas envie de prendre le bus parce qu’il détestait ça. Il enfonça ses écouteurs dans ses oreilles, lança sa « musique de merde » comme elle disait si bien, mangea sa poire et alluma une cigarette. Il n’avait jamais joué au laser game. Etonnement, ce n’était pas un genre de sortie très répandu chez les jeunes. Il aurait bien du mal à avouer au reste de la classe qu’il ne savait pas jouer – il avait bien du mal à avoir à qui que ce soit qu’il était inexpérimenté dans un domaine – et il espérait qu’il ne s’en sortirait pas trop mal. La pluie qui tombait semblait prendre un malin plaisir à éteindre le bout de sa cigarette, au grand désespoir du jeune-homme qui aurait bien aimé entretenir son cancer en paix. Il fut réduit à marcher avec une main autour, pour éviter de la détruire complètement. En sortant de chez lui, il aimait la pluie. Maintenant, il la détestait. Le sort s’acharnait sur lui.

Il arriva assez rapidement, avec seulement cinq minutes de retard d’ailleurs, ce qui était à relever car il était rare qu’il arrive autant à l’heure. Il jeta son mégot devant le bâtiment et entra, s’ébrouant comme un chien pour sécher ses cheveux bouclés. Il balaya la salle du regard et n’eut même pas besoin d’aller demander à la fille qui tenait l’accueil – elle était vraiment mignonne elle d’ailleurs – pour trouver sa classer. Il arriva avec un grand sourire, dit bonjour à tout le monde, et se trouva seul représentant de la gent masculine. Après avoir rapidement pesé le pour et le contre, il jugea qu’il n’était pas si mauvais de se retrouver seul au milieu de ces demoiselles – il était bien connu pour les apprécier – mais qu’il serait tout de même sympathique qu’un autre mâle fasse son apparition parce qu’un groupe composé uniquement de femelles tendait très rapidement à devenir bruyant, hystérique, insupportable et contreproductif. Au terme de cette constatation, il se décida à parler. « Alors les enfants, vous allez bien ? » il passa une main dans ses boucles brunes avec un sourire – fâcheuse habitude – « Est-ce qu’on attend encore du monde ou je suis l’honorable dernier ? »





codes par shyvana

_________________
   
what is dead may never die ◈
▽ Home is behind, the world ahead, and there are many paths to tread through shadows to the edge of night, until the stars are all alight.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chleo Sullivan
+ District Deux +


♣ Nombre de message : 2557
♣ Date d'inscription : 23/02/2012
♣ Age réel : 23


MessageSujet: Re: Samedi pluvieux, laser game heureux ~ avec tous nos amis les mentors Dim 7 Déc - 13:46


Je crois que c’est moi qui avais lancé l’idée de faire un laser game, juste pour foutre la raclée aux quelques personnes que compte mon entourage proche au lycée. Cependant j’avais simplement dit ça pour rigoler, certainement pas pour que toute la classe en profite et j’ai été plus que surprise quand j’ai vu la fiche d’inscription sous mon nez indiquant « Laser Game samedi prochain à 14heures tapantes ». J’ai lancé un regard noir alentour ignorant totalement qui était le saligaud qui avait repris mon idée et proposé à TOUTE la classe de faire une de ces activités que j’aimais tant. Je n’aime pas partager et c’est bien connu ! J’en ai rapidement discuté avec Maya, lui faisant part de mon mécontentement mais elle m’a fait remarquer que ce serait une excellente occasion pour nous défouler et leur mettre la misère. Elle n’avait pas tort et c’est pour cela que j’avais couché mon nom de ma belle écriture avant de continuer de la faire passer. Et au vu des quelques personnes qui s’étaient inscrites, j’étais persuadée que nous allions bien nous amuser.

Samedi. L’heure du laser game a bientôt sonné. Mon père m’attend déjà dans notre voiture. Bah quoi ? Hors de question que j’y aille à pied ou en bus, surtout par ce temps, et je ne raterais jamais une occasion de me montrer dans la magnifique BMW rouge de mon père, sa dernière acquisition. Avec sa promotion au gouvernement, on peut dire que l’or coule à flot chez nous et j’en profite bien. On pourrait me qualifier de prétentieuse, mais en même temps j’ai de quoi : j’ai tout pour moi. Mais il ne faut pas croire pour autant que je suis une lolita. A dire vrai, je n’aime pas vraiment la compagnie des filles, elles m’exaspèrent avec leurs conversations sur la manucure et leurs petits problèmes quotidiens. Ca m’exaspère ! Evidemment Maya n’en fait pas partie, mais en même temps elle est totalement à part elle aussi et c’est pour ça que je l’aime bien, son caractère et ses manières de faire … Parfois brutale, j’adore ! Quoi qu’il en soit je me dépêche de revêtir un slim et un tee-shirt noir avant de mettre mes baskets montantes noires à clous : idéal pour érafler les chevilles des autres. Un dernier coup de peigne dans mes cheveux, une touche de maquillage pour approfondir mon regard et me rendre irrésistible, et je suis partie. J’embrasse ma mère qui me donne sa carte bleue au passage et file rejoindre mon père. « Tu es sure que tu veux y aller Chleo ? Je croyais que tu n’aimais pas trop ta classe » me demande-t-il en allumant le moteur et la voiture se met instantanément à ronronner. « Oh oui papa, ne t’inquiètes pas. Je vais leur mettre la raclée du siècle, je vais bien m’amuser. Et puis tu me le dis si bien : il faut entretenir sa popularité ! Si je n’y vais pas je vais rater l’événement de l’année. » je réplique d’un ton doucereux en m’attachant et en fouillant dans mon sac à main pour trouver mon porte-monnaie. Du coin de l’œil je vois mon père me sourire, fier de moi, puis reporter son attention sur la route. Nous y sommes en 10 minutes à peine et je suis bien à l’heure, même si quelques personnes sont déjà arrivées. Tant mieux, cela me permettra d’être remarquée. Je remercie mon père puis sort avec prestance de la voiture avant de me diriger à l’intérieur. Sont déjà arrivés Kaya, Jillian, Lucia et Maya. Je souris en voyant cette dernière bras croisés adossée aux murs. Elle a l’air de bonne humeur encore, ça va être comique. Je m’approche en les saluant et en faisant un check à Maya. « Salut les filles. Prêtes à se prendre une raclée ? » Je dis pour les charrier mais d’une voix enjouée et de bonne humeur. Vitali se pointe alors et commence déjà son petit numéro de dragueur. Je me demande qui est sa prochaine proie mais j’aurais tendance à dire Kaya. « Ouais normalement on est plus, et heureusement sinon ce ne serait pas drôle. » Et je ne serais pas venue juste pour ça. Normalement Lucas doit venir, et avec Maya nous avons des plans pour lui.

_________________


When my nightmares comes ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucas Dnierp
+ District Huit +


♣ Nombre de message : 369
♣ Date d'inscription : 02/06/2012


MessageSujet: Re: Samedi pluvieux, laser game heureux ~ avec tous nos amis les mentors Lun 8 Déc - 20:11


Marre de ces vieux cons. Putain, mais quand est-ce qu’ils comprendront ? Je déteste l’école. Ca m’ennuie. Je suis au dessus de tout ça. Je comprends mieux que la plupart de ces abrutis. Chleo et Maya ont beau faire les malignes et faire la loi dans la classe, ce sont des crétines finies et ça se voit. Ne serait-ce que leur petit regard arrogant et condescendant, qui veut tout dire sur leur intelligence. Je ne veux plus aller à l’école, je m’ennuie là-bas, je déteste ma classe. Je déteste les profs. Et puis, j’ai un niveau trop élevé pour le reste de la classe. Quand je vois les questions débiles de ce beauf de Vitali, ou de cette cruche de Lucia. Je me demande plus d’une fois ce que je fous la. Je suis mieux sur le terrain, en action.

C’est donc en colère que je quitte le domicile familial, frustré et énervé que mes vieux ne me laissent pas abandonner l’école. J’ai reçu l’invitation pour le Laser Game, je suis persuadé que c’est cette satanée Maya qui est derrière tout ça. Je n’aime pas spécialement les jeux, en fait, je n’aime pas me mêler à la foule, aux gens. Les gens sont tellement superficiels, égocentriques et surtout stupides. Ma classe en est le parfait exemple : Un gros beauf, une idiote, une cruche, une salope (je vous laisse deviner qui), une psychopathe… Bref, vous voyez le genre. On s’étonne après que je Pete les plombs avec des abrutis pareils. Cependant, je suis quelqu’un d’action et j’ai bien envie de mettre une raclée à certains. Question de fierté et puis, ça peut être amusant après tout. Un jeu ou je peux laisser l’occasion de montrer à tous mes réflexes et rien ne me ferait plus plaisir que de mettre une raclée à Chleo et de la voir péter une crise !

Alors je prends le bus. 50 minutes de trajet. Qu’est-ce que c’est long ? Ah, ces fonctionnaires payés à rien faire. Lassant. Finalement, j’arrive devant le bâtiment et fini par retrouver mes chers camarades de classe que j’affectionne tant.

- Alors les microbes, prêts à vous faire écraser ?

_________________
Une rose de Trishteh  
Une rose de Sham Razz
Une rose de Noah ! :keur: :amour:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maya Burnleather
+ District Dix +


♣ Nombre de message : 192
♣ Date d'inscription : 16/05/2012
♣ Age réel : 22


MessageSujet: Re: Samedi pluvieux, laser game heureux ~ avec tous nos amis les mentors Ven 12 Déc - 16:07

Et il n’y en aurait pas un qui penserait à arriver quelques minutes en avance, non. Et après on dit que je n’ai pas de manières... C’est donc tout juste à l’heure ou en retard que se pointent tous les boulets de ma classe. Kaya et Jillian, Lucia plongée dans un livre de biologie parce que lire en marchant ne comporte absolument aucun risque, Vitali et sa sale tête parfaite que j’ai toujours envie de frapper et griffer pour lui arracher son insupportable air de bellâtre et Lucas qui réunit à lui seul une grande partie des tares de l’humanité. Heureusement pour leur intégrité physique et morale, Chléo n’a pas changé d’avis au dernier moment et se pointe en pleine forme et prête à en découdre.

Malheureusement, il semble que l’instigateur de cette sortie ne soit pas parmi cette brochette d’abrutis. Du moins si j’en crois tous ceux qui demandent si nous sommes au complet. Qu’est-ce que j’en sais moi ? Je suis pas les renseignements. Et personne ne semble vouloir prendre la tête des opérations. En même temps, j’aurais dû m’y attendre ; c’est toujours mal organisé nos activités de classe…

Lucas qui lance un « Alors les microbes, prêts à vous faire écraser ? » - tout sauf crédible - est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Je décroise les bras pour planter mes poings sur mes hanches et annonce avec toute la mauvaise humeur et l’empressement conférés par une demi-heure d’attente :

« Bon, les absents ayant toujours tort, je vais commencer sans eux. Continuez à poireauter si ça vous chante, moi j’avance. »

Il y a de grandes chances pour que tout le monde me suive. La solidarité n’est pas franchement notre fort.

Comme on est plusieurs novices, on choisit la formule la plus simple : pas de pièges, pas de spécificités, pas de grandes réunions stratégiques, juste deux équipes qui se canardent dans un labyrinthe enfumé.

Les équipes sont tirées au sort, ça évite beaucoup d’indécisions, de jérémiades et d’irritantes discussions. Je me retrouve du côté équipé en bleu avec Jillian et Kaya, ce qui n’est pas si mal au final puisque ça veut dire que les deux mollusques et le bellâtre sont dans le camp adverse. C’est juste dommage pour Chléo qui se retrouve avec ces trois baltringues. Mais bon, c’est une grande fille, elle saura tirer parti de la situation.

J’enfile le gilet arborant les cibles bordées de DEL et soupèse le laser. Il est plutôt encombrant et carrément moche, et j’aurais plus envie de m’en servir pour défoncer le crâne de mes adversaire que pour leur tirer dessus, sans compter qu’il faut le tenir à deux mains, mais passons. L’important c’est de vaincre, peu importe si on suit les règles du jeu.

Notre joyeux petit groupe rejoint ensuite la salle, plongée dans le noir, de la fumée, des murs partout, de la musique pour pourrir ta perception auditive et des lumières flashy pour bien t’exploser les yeux, la total. Ça doit ressembler à ça une discothèque… Il va sans dire que je préfère de loin le plein air. Sauf que là, je n’ai pas le choix. La prochaine fois, je remplacerai le titre de la fiche d’inscription par paintball et puis ça sera plié.

Après un « On les défonce. » en guise de réunion stratégique avec mes coéquipières, nous nous dispersons pendant les quelques instants avant que la partie ne commence réellement. Je prends à droite et me trouve un peu plus loin un coin de mur sans trou – parce qu’en plus il y a des trous dans les murs – contre lequel coller mon dos. Objectif : descendre Lucas et Lucia autant que possible, et m’arranger pour défigurer Vitali sans faire exprès. Pour Chléo, on verra.

Les lumières sur mon plastron s’allument, ce qui doit me donner une allure de droïde et, accessoirement, signifie que nous pouvons enfin commencer à nous tirer dessus.

En veillant à rester toujours dos à un mur sans trou, je commence à avancer à la recherche d’une de mes trois proies précitées.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaya J. Jonhson
+ District Six +


♣ Nombre de message : 394
♣ Date d'inscription : 07/10/2013
♣ Age réel : 16


MessageSujet: Re: Samedi pluvieux, laser game heureux ~ avec tous nos amis les mentors Mar 16 Déc - 17:57

Samedi pluvieux, laser game heureux ♫
Mentors ♥
Apparemment, nous sommes loin d ‘être les dernières. En effet, une demi-douzaine de personnes nous rejoint encore. Seulement deux garçons. Vitali, un mec qui vient ne cours une fois par an, histoire de draguer un peu, et Lucas, un marginal qui se croit au dessus de tout le monde, juste parce qu’il n’aime pas les mêmes choses que nous, ou autre. Un rebelle à deux balles, quoi.
Niveau filles, c’est mieux, mais pas beaucoup. Je n’ai rien, de base, contre Maya, mais elle fait tout ce qu’elle peut pour être la plus haïssable possible. Alors bon, c’est par forcément ma meilleure amie.
Jillian, rien ne sert de revenir dessus, je vous l’ai déjà dit, c’est une fille que j’apprécie énormément, au contraire de Chléo. Pour vous donner une idée, Chléo, c’est… La fille haïssable par excellence. Fille à papa, elle est snob, mais tout sauf coincée. Au contraire, c’est plus le genre à vous rabaisser en permanence… Bref, une pute. Enfin, pas au sens premier du terme. Mais on se comprend.
Cependant, je vous l’ai plus ou moins dit, c’est la reine des abeilles. Et, même si presque tout le monde la supporte difficilement, on fait semblant. Parce que se la mettre à dos… C’est être voué à aller crever en enfer. Et encore, c’est gentillet par rapport à ce qui vous attend si elle se met à vous pourrir la vie. Pas que je sois faible ou dépendante de l’amitié de quiconque, mais je ne suis pas du genre à chercher les embrouilles. Qu’on me foute la paix, c’est tout ce que je demande.
La dernière du groupe, c’est Lucia. Elle, je suis plutôt neutre. Pas que je l’aime beaucoup. Pas que je la déteste. Qu’elle soit là ou pas, ça me laisse indifférente. Totalement.

Une fois tout ce beau monde arrivé, on attend encore quelques instants (d’autres retardataires, apparemment), puis Maya finit par clamer :

« Bon, les absents ayant toujours tort, je vais commencer sans eux. Continuez à poireauter si ça vous chante, moi j’avance. »

Je sais déjà que je la suivrais. Tout le monde le fera, d’ailleurs. L’esprit de camaraderie est quelque chose de relativement mystérieux dans cette classe. Personne ne le connaît trop. On part donc. On nous explique les règles, très brièvement, puis on choisit notre formule, avant de constituer, en tirage au sort, les équipes, qui sont forcément déséquilibrée. Je tombe avec Maya, et Jillian, contre les quatre autres. Pas si mal. Même bien.

On enfile nos tenues, rentre dans la salle, puis on se concerte. Un simple on les défonces (ben nan, tiens, on va faire exprès de perdre) de Maya, et on se dispatche dans la fumée. Les DEL de nos gilets s’allument, et je reste un instant sur place, un peu perdue.
Avant de repérer une forme mouvante. Je n’ai aucune idée de qui c’est, mais c’est l’autre équipe. Collée dos contre le mur, j’avance sans bruit vers elle…
Code by Silver Lungs

_________________
✚ I'm not afraid ✚

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Samedi pluvieux, laser game heureux ~ avec tous nos amis les mentors

Revenir en haut Aller en bas

Samedi pluvieux, laser game heureux ~ avec tous nos amis les mentors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: RP Alternatifs :: RP Alternatifs-