AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Scipion. Apprenti fils prodigue [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Scipion A. Bower
+ Capitole +


♣ Nombre de message : 46
♣ Date d'inscription : 11/10/2014
♣ Age réel : 22


MessageSujet: Scipion. Apprenti fils prodigue [Terminée] Sam 11 Oct - 8:47




let's have a little chat ;

border: 5px solid #FEFEFE;box-shadow: 0px 0px 1px #C8C8C8;

▲▼


NOM Ϟ Bower, une famille plutôt connue à Panem, car très proche du Président Stark.
PRENOM(S) Ϟ Scipion, un nom affreux mais classe quand même. Je le dois à un célèbre général romain, mais c'est comme ça dans ma famille, on écope tous d'un grand nom guerrier. Alexander, je ne sais pas trop d'où ça sort par contre.

AGE Ϟ 30 ans, le bel âge, on commence enfin à vous prendre au sérieux.
DATE DE NAISSANCE Ϟ Un 20 mars. Le mois de mars, riche de symboles pour mes parents....
DISTRICT/CAPITOLE Ϟ Capitole, j'ai eu la chance de naître parmi le gratin du gratin.
MÉTIER Ϟ Mes parents voulaient que je fasse de la politique (genre lèche-botte officiel du président), mais je les ai envoyé paître et posé ma candidature au bureau des Créateurs.

CLASSE Ϟ Créateur.
SITUATION FAMILIALE Ϟ J'ai des relations assez tendues avec mes parents du fait de mon choix de carrière. Je suis célibataire, sans enfants, et j'accueille chez moi ma petite soeur, Acté.
CÉLÉBRITÉ CHOISIE ϞMatt Smith.

it's just you and who you are ;


J'ai toujours eu un physique très spécial. Ma mère me disait toujours qu'elle ne savait pas si elle devait me trouver mignon ou alors un peu fort de visage. C'est vrai que j'ai une figure avec des traits très prononcés, mais alors très prononcés. J'ai une mâchoire très carrée et un profil extrêmement prononcé, et de ce fait, on me remarque assez facilement. Ceci dit, cette particularité physique me donne un charme indéniable, et apparemment les filles aiment bien mon physique. Le seul soucis, c'est sans doute ma stature. Je suis très grand, et je suis très fin. Mon ossature est très longiligne, ce qui me donne un air d'adolescent attardé parfois, et pour ne rien arranger, j'ai une pilosité très faible, je suis presque imberbe. Cela me plait assez, mais on a souvent eu du mal à me prendre au sérieux, ce qui a le don d’agacer prodigieusement mes parents. Je ne leur ressemble pas assez il faut dire. Ma mère est une belle femme aux formes plantureuses et mon père a un physique massif. Je suis longiligne et anguleux, cherchez l'erreur ! J'avoue avoir eu un certain complexe parmi tous les enfants parfaits du Capitole que je fréquentais dans ma jeunesse. J'ai cependant fait en sorte de ne jamais me laisser démonter, c'est ma particularité physique qui a forgé mon caractère.

Ma mère disait toujours qu'il fallait compléter son apparence par un caractère affirmé, que c'était ça le secret des grands de ce monde. Je ne sais pas si on peut parler de moi comme de quelqu'un de fort et imposant, mais je sais que j'ai développé un caractère affirmé, qui a fait de moi l'homme que je suis. Mon intelligence et mon intuition ont toujours été ma plus grande arme, et de ce fait, je suis devenu plutôt fier, presque arrogant. Je regarde de haut ceux qui me regardaient de haut naguère. C'est une habitude. Je donne l'impression de toujours tout savoir, d'avoir toutes les réponses, la science infuse. Bon, ce n'est pas le cas, mais prendre les autres pour des idiots donne une forme d'ascendant sur eux. Mais attention, ça ne veut pas dire que je trimbale mon ego derrière moi comme un boulet social, non ! Je suis ouvert et sympathique (mes parents assurent que c'est vital pour une belle vie dans le grand monde), et j'aide volontiers les gens. Du moment qu'ils comprennent que je gaspille mon précieux temps car je suis généreux avec eux.

Mais bon, rassurez vous, je traite bien mieux mes amis ! Mon universel air hautain, je le réserve à ceux que je ne connais pas, c'est aussi une meilleure façon de savoir ce que valent les gens en réalité, face à supérieur à eux. Non, mes amis sont presque ce qui compte le plus dans ma vie, après ma petite soeur, cette chère Acté. Ayant une relation disons... tumultueuse avec mes parents, je compte sur mes amis pour vivre heureux. Car un homme seul est un homme malheureux c'est bien connu. Non, je ferai tout, absolument tout pour mes amis. Je suis quelqu'un de fidèle, sur qui on peut compter, et j'ai une confiance aveugle envers mes amis les plus proches. Je devient multitâche pour eux. L'épaule sur laquelle pleurer, le gars cool qui rend un service, le redresseur de tords, le coup d'un soir (oui ça m'est arrivé). En revanche, si je suis si attaché autant à mes amis, j'ai des sentiments au moins aussi forts pour ceux que je n'aime pas. Mes ennemis, je leur mène la vie dure. Je ne cherche pas forcément la petite bête, mais si on me provoque, je réponds avec tact et ingéniosité, et je me venge de façon presque cruelle. Là, c'est personnel. Mais pire que mes ennemis, il y a les ennemis de mes amis. Vu que je les protège farouchement, ceux qui leur font du tord finissent par le regretter car je déteste les voir souffrir. On peut dire de moi que je suis un adversaire coriace, j'ai un grand sens de la revanche et je déteste perdre.

J'ai un fort esprit de compétition. J'adore jouer et me mesurer aux autres, c'est un hobby à part entière. Mes passe temps compétitifs ? Le travail et les Hunger Games. Bon c'est vrai, le principe de faire mourir une bande de gamin innocents c'est un peu moyens, je n'aimerai pas ça pour mes enfants (futurs bien sûr), mais il suffit de ne plus voir en eux que des images médiatiques, des personnages sur grand écran, comme une bonne vieille télé-réalité. Avec le temps, ça devient facile. Bref, j'adore parier sur les favoris et j'ai horreur de perdre donc je fais tout pour favoriser mes préférés. Dans le travail (enfin, le travail c'est un plaisir pour moi), j'aime me montrer comme un leader, un modèle à suivre pour mes collègues. J'adore ce que je fais, rivaliser de créativité pour créer les pièges et les arènes les plus tordues possibles. Ce que j'aime par dessus tout ? Les clins d'oeils et les références. Je les laisse dans les créations et scrute le regard de mes collègues pour voir quand ils vont déceler le truc. C'est carrément jouissif de les voir caler, c'est une reconnaissance de mon génie en la matière. Je suis très humble n'est ce pas ?

J'aime aussi séduire. Les femmes, bien qu'on me donne parfois des attirances pour des hommes, ça arrive. Mais je n'offre mes charmes qu'à des filles, tenez vous le pour dit. J'aime aussi croire que je suis un bon coup. Mais je ne le demande jamais à mes partenaires, la peur d'être déçu si ce n'est pas le cas, vous comprenez ? Je ne collectionne pas, mais je n'arrive pas à me fixer, je n'ai pas encore trouvé une fille qui en vaille la peine. Une relation, ça demande du temps, et j'ai horreur de perdre mon temps. Ce que je recherche ? La bonne partenaire, une fille idéale, qui me comprenne et me supporte, avec qui je pourrais fonder une vraie famille, avoir des enfants, car j'en veux en effet. Des petits bouts de choux qui courent chez moi. On dit parfois des filles qu'elles rêvent au prince charmant. Moi je rêve de la princesse charmante, même si l'expression est très laide. J'ai des rêves, et mon rêve c'est de fonder une famille, pas de briller en société, au grand dam de mes parents. En attendant, je joue de mes atouts pour satisfaire mes envies amoureuses.

Il n'y a qu'une seule personne avec qui je ne prétend rien. C'est Acté. Je suis dévouée à ma petite soeur chérie que j'ai quasiment élevée, l'éducation de mes parents pour elle ne me satisfaisant pas. Une fille comme elle, douée et intelligente, mérite mieux que de finir comme simple épouse d'un membre important du gouvernement. C'est pour ça que je voulais qu'elle vive chez moi. C'est la personne que j'aime le plus au monde, et je veux qu'elle ait une belle vie, tout en restant auprès de moi. Je ne suis peut-être pas le colocataire idéal, mais je me rend supportable pour qu'elle n'en parle pas, car c'est une chose qui me terrifie. Je ne me vois plus sans elle. C'est ma fondation, la base solide sur laquelle me reposer. Oui, je sais, c'est presque une déclaration d'amour que je lui fait ici, mais contrairement au stéréotype du grand-frère ultra protecteur, je ne fais pas passer un casting à ses amoureux. Je ne veux pas savoir c'est tout.

Bref, je n'aime pas beaucoup parler de moi, j'espère que vous êtes satisfait. Quand je le fais, j'ai l'impression de me déshabiller, de me retrouver comme tout nu avec une caméra pointée sur moi et ce que je veux cacher.

▲▼


Je suis né il y a de cela trente au sein d'une des familles les plus influentes du Capitole, les Bower. Il faut comprendre par influence une certaine proximité avec le président, qui distribue des postes à ses favoris. Avoir l'oreille du président peut-être considéré comme un pouvoir important. Bref, c'est la position très enviable qu'avait ma mère dans le gouvernement, Lucrezia Bower, jeune, séduisante, intelligente, un brin manipulatrice. Je comprends pourquoi mon père, Pompeus, a préféré prendre son nom quand ils se sont mariés. Ma mère était la fille aînée des Bower, la plus importante et la plus puissante. Elle avait de grandes ambitions pour sa famille. Elle a propulsé ses frères et soeurs a de bons postes, de même que son mari, devenu un important juge au service du gouvernement. Quand je suis né, elle avait de grands projets pour moi, son enfant aîné, une sorte de messie je crois. Elle n'avait pas du comprendre que jamais elle ne pourrait monter plus haut dans l'échelle sociale. A moins qu'elle n'ait voulu faire de moi le prochain président, allez savoir ce qu'elle avait en tête.

J'étais le fils chéri, l'enfant pourri gâté qui avait tout ce qu'il désirait, pour un peu qu'il s'en donne les moyens. On peut reconnaître à mes parents que ce sont de bons éducateurs qui m'ont apprit très trop à me débrouiller tout seul. Rien ne m'arrivait tout cuit dans la bouche. Je devais soit le mériter, soit l'obtenir par moi même, le plus souvent par la ruse. Et je dois avouer que j'étais très doué, mes parents étaient très fiers. Malheureusement pour ma mère bien aimée, je n'était pas assez beau. J'étais un enfant disgracieux, et cela lui posait un problème. La beauté est un critère de séduction primordial dans le milieu auquel elle me destinait, et mon éducation relevait en cela d'une forme de défi. Je devais séduire par mon caractère et mon intellect. Elle m'a initié au jeu de stratégie, pour stimuler mon ingéniosité, et m'a fait lire tous les livres autorisés par le gouvernement pour étoffer mon langage. J'avais même un professeur particulier chargé de faire de moi le parfait gentleman. J'étais bien le fils de ma mère. Je réussissait avec brio tous les obstacles qu'elle voyait se profiler à l'horizon. A l'école, ce n'était pas aussi rose. Un enfant de sept ans ne perçoit pas les subtilités du vocabulaire et d'une bonne répartie. Mon physique était un critère rédhibitoire malheureusement. J'en ai beaucoup souffert, mais cela a cultivé mon goût de la vengeance, ce qui a fini par me forger une image de calculateur sans pitié dans les cours de récréation. En quelques sortes, je fini par m'imposer comme une figure incontournable et à craindre. Je crois savoir que mes parents en étaient gonflés d'orgueil : c'était exactement ce qu'ils voulaient. J'étais parfait.

Minute ! Et l'amour, les jeux, l'innocence de l'enfant ? Oui, vous devez vous poser des questions. Et bien tout cela est vite passé à la trappe. Mes parents n'étaient pas démonstratifs avec moi, ils m'élevaient comme des professeurs ou des instructeurs militaires. N'ayez pas pitié de moi, je n'en ai pas souffert, enfin pas tout de suite. Je ne connaissais que cela, tous les autres enfants que je côtoyaient étaient formatés sur un modèle similaire. Pour moi, tout cela était normal, et un enfant n'est pas réputé pour son ouverture d'esprit. Parfait petit soldat, futur politicien issu d'une machine infernale traditionnelle, j'aurais eu un grand avenir, conditionné que j'étais à l'excellence matérialiste. Mais croire que j'allais rester ainsi toute ma vie serais une insulte à mon intelligence.

Le déclic a eu lieu quand ma soeur est née. J'avais dix ans et j'étais heureux de ne plus être seul à la maison. J'avais envie de m'occuper d'elle, de jouer avec elle, de lui montrer tout un tas de choses. C'est par ces désirs nouveaux que j'ai compris que moi je n'y avais pas eu droit. Tout comme pour moi, mes parents ont commencé à éduquer ma petite soeur en prévision d'un avenir brillant. Mais malheureusement pour elle, elle était l'enfant cadet, moins important. Ma mère prévoyait pour elle une alliance avec une autre grande famille du Capitole. Cette méthode vieux jeu me semblait injuste. Et au fur et à mesure que je devenais adolescent, j'ai compris qu'un parent n'est pas un agent ou un instructeur. Pour ma soeur, je voulais de l'amour, un amour montré. J'avais toujours su que mes parents m'aimaient, mais me rendre compte qu'ils auraient du le montrer m'est revenu en pleine figure comme un boomerang. C'est ainsi qu'a commencé ma crise d'adolescence. Des disputes sans fin, des provocations à n'en plus finir. J'ai compris que je devais réagir en m'écartant du moule. J'ai ainsi découvert qu'il y avait des alternatives au pouvoir. J'ai découvert l'art et le jeu. Deux passions qui me sont restées. Je me suis mis à peindre mon mal être et à me défouler sur des toiles dans une débauche de couleur. C'était beau. Mais ça ne plaisait pas vraiment à ma famille qui voyait que je déviais de plus en plus de ce qu'ils avaient prévu. Pire ! J’entraînais Acté dans ma divergence. J'étais le grand-frère, le modèle référant. Elle faisait comme moi et n'écoutais plus mes parents. Notre famille a connu ainsi une grave crise qui ne s'est résolue qu'au moment ou j'ai décidé de les rassurer en reprenant une orientation vers la politique.

Car malgré tout, je ne me voyais pas faire autre chose. Le reste n'était rien de plus que de la détente, des activités alternatives. Il n'y avait qu'une seule chose qui m'intéressait au-delà. J'avais douze ans quand les Hunger Games ont commencé. Mes parents étaient des grands amateurs, très investis dans un divertissement populaire pour renforcer le pouvoir en place. Je m'y suis donc intéressé. Mais au delà des massacres en prime time, je voyais des cadres sublimes créés par des professionnels. Cela faisait écho à ma passion pour la peinture et la création. Cela ne s'est pas imposé tout de suite. Jusqu'à mes vingt ans.

Quelques jours après mon anniversaire, j'ai croisé une annonce par hasard qui vantait les mérites des Créateurs lors des jeux. Parallèlement, mes parents me pressaient pour que je fasse mon entrée officielle dans la vie politique. Cela impliquait également de trouver une fiancée, un poste important. J'en ai eu assez à ce moment là. Cette annonce m'a fait l'effet d'un coup de foudre. Dès que je l'ai vue, j'ai rebroussé chemin. Je suis entrée directement au bureau des Créateurs et j'ai déposé ma candidature. Le jour ou mes parents m'annonçaient qu'ils m'avaient trouvé un poste officiel, je leur ait annoncée mon intégration officielle à l'équipe des Créateurs... Une bombe nucléaire n'aurait pas fait plus de dégâts. Mes parents ont hurlé, tempêté, menacé d'appeler les responsables des jeux. Notre plus grosse dispute, tout le monde en a entendu parler dans les hautes sphères. Suite à cela, j'ai pris mon propre appartement et emmené ma soeur avec moi. Deuxième bombe nucléaire ! Mes relations avec mes parents sont devenues incroyablement houleuses, et ça ne s'est pas vraiment arrangé depuis.

Cependant, je me suis senti comme un poisson dans l'eau dans ce nouvel environnement. C'était parfait pour moi. J'avais enfin ma vie à moi, sans mes parents pour me dire quoi faire. Bien sûr, ils insistent et essaient de me déstabiliser, et c'est toujours le cas. Mais je suis têtue et je sais ce que je veux. Une épouse, et des enfants que j'élèverais selon mes conditions, pas selon la tradition Bower. J'ai encore du mal à me voir en chef de famille, et je n'ai toujours pas trouvé une fille pour fonder une famille. J'ai encore le temps bien sûr, mais je suis impatient, je la veux cette famille à moi !


border: 5px solid #FEFEFE;box-shadow: 0px 0px 1px #C8C8C8;

and how you wanna be proud of yourself.

PSEUDO Ϟ Nate ^^.
TA REGION Ϟ Rhône Alpes.

J'AI CONNU LE FORUM Ϟ Voir mon pseudo. Les anciens se souviendront peut-être de moi.
AGE REEL Ϟ 19 ans.

LE MOT DE LA FIN Ϟ Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.

LE CODE DU RÈGLEMENT Ϟ


(c) MEI SUR APPLE SPRING

_________________



Scipion A. Bower


Dernière édition par Scipion A. Bower le Dim 12 Oct - 13:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
S. Aélis Evans
+ District Deux +


♣ Nombre de message : 194
♣ Date d'inscription : 20/08/2013


MessageSujet: Re: Scipion. Apprenti fils prodigue [Terminée] Sam 11 Oct - 10:57

Bienvenue enfin rebienvenue hihi

Génial le vava hihi tu me réserves un lien qui tue <3
Je te passe le blabla administratif tu connais la maison

Bon courage pour la fiche

_________________

I WANT TO RULE THE WORLD




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Scipion A. Bower
+ Capitole +


♣ Nombre de message : 46
♣ Date d'inscription : 11/10/2014
♣ Age réel : 22


MessageSujet: Re: Scipion. Apprenti fils prodigue [Terminée] Sam 11 Oct - 13:01

Merci à toi ^^ ce sera avec plaisir !

_________________



Scipion A. Bower
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chleo Sullivan
+ District Deux +


♣ Nombre de message : 2557
♣ Date d'inscription : 23/02/2012
♣ Age réel : 23


MessageSujet: Re: Scipion. Apprenti fils prodigue [Terminée] Sam 11 Oct - 13:18

NAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAATE :hap: coeur
Ca fait tellement plaisir de te revoir par là ! Comment est-ce que tu vas ? Et tes études ?

En tout cas bonne chance pour ta fichette. Je suis désolée qu'on ai supprimé Nate ><
Et si jamais tu as du temps pour m'aider à gérer la prochaine édition, ce sera pas de refus coeur

A très vite !

_________________


When my nightmares comes ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Scipion A. Bower
+ Capitole +


♣ Nombre de message : 46
♣ Date d'inscription : 11/10/2014
♣ Age réel : 22


MessageSujet: Re: Scipion. Apprenti fils prodigue [Terminée] Sam 11 Oct - 15:36

Chleo duh

J'espère que Scipion te plairas aussi Wink

J'ai pris mon temps pour revenir mais ça m'a fait bizarre quand j'ai vu le fofo un peu déserté, alors j'ai attendu d'être sûr d'avoir du temps à consacrer au forum. Et me voilà, je suis entré à la fac et ça va bien mieux ^^

Je t'aiderai avec plaisir, et c'est mon boulot non Wink ?

_________________



Scipion A. Bower
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chleo Sullivan
+ District Deux +


♣ Nombre de message : 2557
♣ Date d'inscription : 23/02/2012
♣ Age réel : 23


MessageSujet: Re: Scipion. Apprenti fils prodigue [Terminée] Sam 11 Oct - 16:07

L'arène est quasiment au point ... Enfin je t'en parlerai, envoie moi ton skype au pire qu'on fasse une mise au point et que je t'en parle ... Si tu as le temps et l'envie Very Happy

Et t'étais pas en prépa ? Surprised

_________________


When my nightmares comes ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Scipion A. Bower
+ Capitole +


♣ Nombre de message : 46
♣ Date d'inscription : 11/10/2014
♣ Age réel : 22


MessageSujet: Re: Scipion. Apprenti fils prodigue [Terminée] Sam 11 Oct - 16:16

Si mais j'ai arrêté, je suis en L2 Histoire cette année ^^

J'ai pas skype >_> désolé...

_________________



Scipion A. Bower
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rose B. Hippwood
+ District Sept +


♣ Nombre de message : 588
♣ Date d'inscription : 24/08/2012
♣ Age réel : 20


MessageSujet: Re: Scipion. Apprenti fils prodigue [Terminée] Sam 11 Oct - 18:03

Nate !! I love you

Évidemment qu'on se souvient de toi ! Rebienvenue ! I love you

_________________
time to start over,
time to be me.
après tout, j'ai tout à y gagner, et presque rien à y perdre. je serai juste moi.
Ϟ SAM Ϟ alcoolo club.
Une rose de ♣️ Ambre ♣️ Swethlana ♣️ Norah ♣️ Iélenna ♣️ Kalwenn ♣️ Seth ♣️ Annabeth.
Deux roses de ♣️ Mia ♣️ Chléo.
(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dyaezel C. Graystone
+ Capitole +


♣ Nombre de message : 421
♣ Date d'inscription : 28/08/2012
♣ Age réel : 23


MessageSujet: Re: Scipion. Apprenti fils prodigue [Terminée] Sam 11 Oct - 19:11

Gnaaaaaaahh, bon retour à la maison avec cet avatar qui tue

_________________
Dyaezel Graystone
« △You gave me three cigarettes to smoke my tears away. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Scipion A. Bower
+ Capitole +


♣ Nombre de message : 46
♣ Date d'inscription : 11/10/2014
♣ Age réel : 22


MessageSujet: Re: Scipion. Apprenti fils prodigue [Terminée] Sam 11 Oct - 20:03

Merci vous deux, content de vous revoir Very Happy

_________________



Scipion A. Bower
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Trishteh Yeleen
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 947
♣ Date d'inscription : 28/07/2012
♣ Age réel : 19


MessageSujet: Re: Scipion. Apprenti fils prodigue [Terminée] Dim 12 Oct - 12:03

Naaaaaaaaaaaaaaaaaate ** ça fait du bien de te revoir ! Bonne chance pour ta fichette :3.

_________________
Clean up all the corpses you've left behind
Show me what it's like to be the last one standing and teach me wrong from right and I'll show you what I can be.
Oh, Heaven's gates won't open up for me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Scipion A. Bower
+ Capitole +


♣ Nombre de message : 46
♣ Date d'inscription : 11/10/2014
♣ Age réel : 22


MessageSujet: Re: Scipion. Apprenti fils prodigue [Terminée] Dim 12 Oct - 12:30

Merci Trish Wink content aussi, et heureux de voir que tu as gagné (trois ans de retard)

_________________



Scipion A. Bower
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Trishteh Yeleen
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 947
♣ Date d'inscription : 28/07/2012
♣ Age réel : 19


MessageSujet: Re: Scipion. Apprenti fils prodigue [Terminée] Dim 12 Oct - 17:30


Te voilà validé(e) !



→ N’oublies pas de te rendre à cet endroit pour recenser ta célébrité.
→ Passes réserver ta place pour les hunger games ici.
→ Tu peux dès à présent créer ta fiche de lien ici et ton répertoire de RP ici.
→ N'oublies pas de passer régulièrement par pour te tenir informé de ce qui se passe dans le coin.
→ Et c'est ici pour recenser tes différents points.
Merci beaucoup, le retard est compréhensif ahah. Je suis bien contente de te revoir parmi nous toi **. Puisses-tu te plaire à nouveau !

Code By AFTERGLOW


_________________
Clean up all the corpses you've left behind
Show me what it's like to be the last one standing and teach me wrong from right and I'll show you what I can be.
Oh, Heaven's gates won't open up for me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Scipion A. Bower
+ Capitole +


♣ Nombre de message : 46
♣ Date d'inscription : 11/10/2014
♣ Age réel : 22


MessageSujet: Re: Scipion. Apprenti fils prodigue [Terminée] Dim 12 Oct - 18:08

Merci Trish Wink

_________________



Scipion A. Bower
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Scipion. Apprenti fils prodigue [Terminée]

Revenir en haut Aller en bas

Scipion. Apprenti fils prodigue [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: ♣ Avant de commencer l'aventure ♣ :: Welcome in Panem :: Présentations Validées-