AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Yeni — si toutefois tu tires les ficelles, alors ce sont celles d'un pantin inexistant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Yeni Flores
+ District Cinq +


♣ Nombre de message : 41
♣ Date d'inscription : 27/08/2014
♣ Age réel : 17


MessageSujet: Yeni — si toutefois tu tires les ficelles, alors ce sont celles d'un pantin inexistant Ven 26 Sep - 20:49




let's have a little chat ;

border: 5px solid #FEFEFE;box-shadow: 0px 0px 1px #C8C8C8;

▲▼


NOM Ϟ Flores.
PRENOM(S) Ϟ Yeni.

AGE Ϟ 15 ans.
DATE DE NAISSANCE Ϟ 17 décembre.
DISTRICT/CAPITOLE Ϟ district 5.
MÉTIER Ϟ école.

CLASSE Ϟ population.
SITUATION FAMILIALE Ϟ père + mère + grand-mère ; fille unique.
CÉLÉBRITÉ CHOISIE Ϟ Tara Lynn.

it's just you and who you are ;


Comment parler de toi, sans parler de moi ?
Moi, je suis celui qui te regarde, qui t'écoute. Je suis toujours là, sans jamais que tu me sentes. Je suis celui qui va te décrire, toi et ce que tu ressens. Je suis celui qui va raconter ce que tu as fait, ce que tu veux faire ou ce que tu feras. Je suis aussi celui qui va transcrire ta vie de la manière la moins naturelle possible.
Je ne serai pas celui qui cherchera à faire ressentir quelque chose à quelqu'un. Je serai celui qui emploiera des mots lourds, compliqués, pour ne pas dire grand chose au final. Je serai celui qui est tatillon, qui s'attache aux détails. Je serai celui qui t'embellira, ou qui te trouveras des vices là où tu es aussi pure que la cruauté qui anime Panem.
Tu veux un avant goût ? Savoir ce que je vais raconter ? Ou peut-être savoir comment je vais te décrire.
Certes. Alors je vais dresser ton portrait.

Tu es potelée, grassouillette, et tu essaies de t'en cacher. Tu n'assumes pas ça, parce qu'ici, tout le monde est maigre. Qui peut dire qu'il mange à sa faim ? Personne. Et toi-même ne fait pas exception à la règle. Seulement voilà, c'est comme ça. D'où vient cette graisse ? Pas du manque d'activité, ni d'une alimentation trop riche. Certainement pas.
Ça vient de toi. Petite, déjà, tu étais le bon gros bébé. Tu avais la chance d'avoir une constitution robuste et solide. Tu n'étais pas touchée par toutes les petites épidémies. Et ça, ça ne plaisait pas. Tu n'avais pas d'amis : les pauvres te croyaient riche avec cette bedaine, et t'écartaient dédaigneusement ; quant aux plus aisés, ils te trouvaient trop grosse, pas dans les canons de beauté. Tu n'étais tout simplement pas acceptée.
Ça t'ai monté à la tête. Tu avais peur de grossir, et tu voulais juste maigrir. Mais voilà, ton cerveau te joue des tours, il aime bien te tourmenter. Alors à force d'y penser, ça reste.
Les choses partent quand on y pense plus, mais toi, tu n'ai pas compris. Et puis d'ailleurs, tu ne comprends toujours pas.

Alors oui, tu es grosse. C'est vrai, mais c'est comme ça.
Le problème, c'est que tu ne te rends pas compte de tout le reste, de toute la chance. Ton visage est parfait, magnifique. Il ne semble pas être affecté par ta corpulence. Tu n'as pas de double-menton, ni de grosses joues. Au contraire, ton visage est fin. Il est tout simplement beau.
On y voit tes yeux. Oh oui, tes yeux. Ils sont bleus. Ou peut-être verts... on ne sait pas vraiment. Décrire les yeux est une tâche bien difficile. On aimerait dire qu'ils sont magnétiques, qu'ils transpercent les autres. Aussi métaphoriques sont-ce ces tournures, ce n'est pas vrai. Un oeil est un oeil.
Tes iris ont une couleur rare et frappante. On ne peut objectivement dire que ça.

À ce moment-là du portrait, tu te dis que tes yeux sont ton seul atout. Pourtant non.

Regarde tes sourcils. Tu ne les a jamais regardés, tu n'as jamais songé à les épiler. Ils sont longs, fournis, et leur forme suit pourtant un tracé impeccable. Aucun poil ne dépasse. Tu n'auras jamais besoin de les épiler, de souffrir pour ça. Et demande aux Capitoliens quelle souffrance c'est, l'épilation.

Reprends ce miroir que tu as posé, après avoir haussé les épaules avec dédain. Beaux yeux, beaux sourcils... et ?
Et ton nez. Et ta bouche. Tu ne sais pas encore ce que donnerait une hôtesse ou tout autre habitant du Capitole qui se respecte pour avoir cette bouche pulpeuse, ce nez droit et fin. Non, tu ne sais pas. Alors fixe-les. Les deux. Et trouve-leur un défaut.
C'est impossible.

En fait, la seule chose qui n'est pas belle dans ton visage, ce sont tes cheveux. Et s'ils ne sont pas beaux, c'est uniquement parce qu'ils sont simplement communs. Tu n'en prends pas soin ; quelle erreur ! Leur couleur est pourtant belle : un châtain où s'entrelace des mèches blondes. Mais ils sont terriblement secs.

Tu te crois laide, tu crois que tout est à jeter, alors que tout est à garder. Ta corpulence donne un caractère à tout le reste. Tu ne prends pas soin de toi, mais tu arrives quand même à être belle.
Va passer quelques mois au Capitole, et tu en reviendras transformée ; exit la petite boulotte au visage doux. Tu reviendras en femme fatale qui assume ses rondeurs.
Tu ne te sentiras pas mieux, parce que le Capitole, c'est un cercle vicieux. Mais tu seras mieux perçue. C'est ton choix.

Mais j'allais oublier que tu es une personne. Tu es donc constituée d'un corps et d'un esprit. Il faut donc aussi l'analyser.

Chez toi, tu es complexée par tout. Tout, tout le temps. Mais paradoxalement, tu ne fais aucun effort pour t'améliorer. Tu renonces toujours à tout pour ta grand-mère. Si elle a besoin d'eau pour se laver, ce sera toi qui te lavera demain. Si elle a besoin du miroir ou du peigne, alors tant pis, tu partiras à l'école avec une touffe rêche autour du visage. Si elle demande une nouvelle pièce de vêtement, n'espère pas avoir de nouvelles robes ou de nouveaux bas avant un mois.
Ta grand-mère passe avant tout, parce que tu l'aimes.

C'est d'ailleurs la seule personne avec laquelle tu es généreuse. Pour les autres, ils peuvent crever la bouche ouverte, en gémissant ton nom, tu les ignoreras. Peut-être même que tu abrégeras les souffrances de certains. De ceux qui se moquent de toi.
Effectivement, tu ne supportes pas la moindre moquerie. Chaque raillerie te donne un coup de fouet, une poussée d'adrénaline. Tu frappes, tu pousses, tu insultes. Quand on se moque de toi, tu n'es plus la même. Tu deviens inconsciente et brutale, contrairement à d'habitude. Mais qu'est-ce que d'habitude chez toi ?

D'habitude, malgré ton égoïsme, tu es douce, pas très loquace. Tu es terriblement intelligente, mais tu penses que les autres le sont autant que toi. Alors tu croient qu'ils comprennent certains éléments implicites du peu que tu leur dis. En fait non, et du coup, tu te trompes sur toute la ligne, sur tout le monde.
Tu n'es pas drôle, tu n'as aucun humour. Le pire, c'est celui de tes parents. Ils triment toute la journée, et ils lancent des calembours le soir. Tu détestes ça, autant que tu les détestes eux. Ils n'ont jamais essayé de te rassurer. Jamais tu n'as eu droit au "tu es la plus belle du monde" des parents aimants. Tu as toujours été en retrait, à mille lieues de leur humour à t'en faire grincer les dents.
Tu ne leur parles pas, et eux non plus d'ailleurs. Ils pensent que tu vis ta crise d'adolescence depuis tes sept ans. Malheureusement pour eux, non.

Tu as aussi tes petites marottes, tes petites habitudes, comme tout le monde finalement.
Tu ne mets jamais de pantalon, juste des robes et des jupes. C'est n'est même pas pour la recherche de la féminité, mais bien pour cacher tes formes, encore une fois. Tu enfiles systématiquement un long manteau. Ça te donne un genre, même si tu le fais uniquement pour uniformiser ta silhouette.

Tu cours vite aussi, on peut le dire. Tu cours même terriblement vite. Ça fait rire tes petits camarades, de voir la vache détaler, de voir la vache les semer de dix ou quinze mètres. Tu ne tires aucune reconnaissance ou admiration de ce talent ; au contraire, tu préfères le camoufler, parce que le cas échéant, les remarques qui fusent te rappellent combien tu détestes ton corps.
C'est triste de vivre avec un don aussi impressionnant, et de le cacher. Cocasse n'est-ce pas ?

Tu te moques des Hunger Games et du Capitole. Chaque société a eu sa tare ; voilà celle de Panem.
Tu es une des rares à ne pas te révolter contre ça... ça t'importe peu, tu as peu de chance d'être désignée. Tu te crois intouchable par ce fardeau, et tu es insensible à la souffrance de ceux qui ont perdu un proche dans cette boucherie.
Je te souhaite de ne jamais y participer, de ne jamais sentir cette claque quand une femme enrubannée susurre ton nom en gloussant. De ne jamais sentir ce vide quand tout le district s'écarte pour te faire la pire allée d'honneur que tu n'auras jamais. De ne jamais sentir que toutes tes forces t'abandonnent lorsque tu dois grimper à cet échafaud. De ne jamais sentir, enfin, tous ces regards soulagés devant toi. Car tu ne manqueras à personne. Jamais.

▲▼


Tu es née le 17 décembre, dans des conditions assez banales. Tu étais ce qu'on appele un bébé "charnu", qui pleurait bruyamment, et qui tétait le lait avec avidité.
Tu n'as jamais été affectée par les petits rhumes, les angines, ou les grippes meurtrières qui sévissaient alors dans le district.
Tu as appris à parler tôt, ce qui a fait la fierté de tes parents, et tu ne cessais de courir partout où le champ était libre. Tu riais beaucoup, et tu avais beaucoup d'amis. Tu étais leur petit chef, celle qui ralliait tous les bouts de chou pour organiser fugues dans les bois des districts voisins, ou manifestations mouvementées pour obtenir un jour de repos supplémentaire, ou une dose de devoirs moins importantes.
En fait, tu étais la meneuse d'un groupe de bambins à ta botte, qui ne juraient que par toi et tes idées.

Puis, lorsque la véritable enfance arriva, avec son lot de préjugés sur le physique, toute ta troupe s'éloigna de toi, brutalement. Plus de joyeuse bande dans le district. Plus rien.
Alors, tu sentis la cruelle réalité s'heurter à toi, en même temps que toutes les choses terribles qu'on t'avait caché, pour que tu restes dans l'innocence et la naïveté. Tu étais seule, et tu marchais dans les rues, prenant conscience de la présence des mendiants, des estropiés, des prostituées, des alcooliques, des malades, mais surtout des Pacificateurs. Eux, tu ne pouvais pas les voir, parce que tu savais que si tu te trouvais près de l'un deux plus de dix minutes, il en viendrait forcément à exécuter, ou battre quelqu'un. Et tu ne voulais pas voir ça.
Parfois, on t'obligeait comme tout le district à venir voir les châtiments réservés aux délinquants. La seule chose que tu pouvais faire, c'était de fermer les yeux, et d'attendre que les cris de douleur succèdent aux bruits du fouet fendant l'air. Tu attendais, jusqu'à ce que les plaintes aient cessées, leur auteur s'étant tu, inconscient.
Tu relevais la tête toujours trop tôt, au moment ou d'autres Pacificateurs armés de matraques fendaient la foule pour traîner le corps inerte sur le pavé de la place.
Cela te laissait une impression confuse de rouge, de chair à vif, et de regard vitreux figé entre des paupières à demi-closes..

Parallèlement, tu appris ce qu'étaient les Hunger Games. Ça ne te choqua pas vraiment, tu étais au contraire preneuse : une émission sanglante qui causait la mort de vingt-quatre enfants chaque année, certes, mais un moyen efficace pour lutter contre toutes les tentatives de rébellion, qui auraient été bien plus meurtrières.
Tu trouvais toujours un moyen pour ne regarder les scènes sanguinolentes que du coin de l'oeil, en te concentrant davantage sur tes leçons. Tu n'as jamais vraiment assisté au spectacle déchirant de la mort d'un tribu dans d'atroces souffrances.
Aucune de tes connaissances ne participait à ces Jeux de la Faim, tu n'avais aucune perte à déplorer. Tu étais indifférente aux Hunger Games ; d'ailleurs tu l'es toujours.

Tu ne changeas pas vraiment au cours des années, tu restas mal-aimée, moquée, et harcelée. Tes parents ne t'affectionnaient pas davantage au fil des jours, et tu continuais de t'enfermer dans ton caractéristique mutisme. Tu n'étais jamais bien dans ta peau, tu avais toujours peur des autres.

Ça n'a pas changé d'un pouce.


border: 5px solid #FEFEFE;box-shadow: 0px 0px 1px #C8C8C8;

and how you wanna be proud of yourself.

PSEUDO Ϟ Yeni.
TA REGION Ϟ Île-de-France, Paris même (no rage, ok, toi, qui t'apprête à parler de pollution, de touristes asiatiques et de coût de la vie. Je suis la culture, l'architecture raffinée et la solidarité dans le métro face au "chanteur" qui se contente de passer un disque).

J'AI CONNU LE FORUM Ϟ Elgoog (comme je sais que c'est la réponse la plus fréquente, je me la joue original, sisi, tmtc).
AGE REEL Ϟ 13 années d'innocence et d'inutilité Cool.

LE MOT DE LA FIN Ϟ Je voudraaaaaaais un bonhomme deeeeee neige.

LE CODE DU RÈGLEMENT Ϟ


(c) MEI SUR APPLE SPRING


Dernière édition par Yeni Flores le Sam 27 Sep - 14:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alaska H. Johnson
+ District Un +


♣ Nombre de message : 489
♣ Date d'inscription : 22/08/2012
♣ Age réel : 17


MessageSujet: Re: Yeni — si toutefois tu tires les ficelles, alors ce sont celles d'un pantin inexistant Ven 26 Sep - 21:02

Bienvenue !
J'adore ta façon d'écrire
J'attends la suite de ta fiche avec impatiente ! duh

EDIT : j'adore ta petite chanson !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chleo Sullivan
+ District Deux +


♣ Nombre de message : 2557
♣ Date d'inscription : 23/02/2012
♣ Age réel : 24


MessageSujet: Re: Yeni — si toutefois tu tires les ficelles, alors ce sont celles d'un pantin inexistant Ven 26 Sep - 21:47

Bienvenuuuue !

Je plussoie ce qu'a dit Kaya, j'aime beaucoup ta façon d'écrire ! Et j'aime beaucoup ce que tu nous fais de ton personnage, ces défauts, ses caractéristiques particulières ... Ca change !
Et quelqu'un qui viens peupler le 5 ... JE T'AIIIIME

Moi aussi je viens de la région parisienne C'est cool Paris ! Ceux qui critiquent c'est rien que des jaloux Wink

Bonne chance pour la fin de ta fichette ! Si tu as la moindre question, le moindre problème, n'hésites pas à embêter un membre du staff ! On se fera un plaisir de t'aider coeur

_________________


When my nightmares comes ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Romy Weverell
+ District Six +


♣ Nombre de message : 209
♣ Date d'inscription : 23/07/2014


MessageSujet: Re: Yeni — si toutefois tu tires les ficelles, alors ce sont celles d'un pantin inexistant Ven 26 Sep - 22:41

Woah quel personnage ** Tu écris vraiment bien ! duh Bienvenue à toi, tu vas voir ici l'intégration n'est pas difficile ! (et puis parigots rpz)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yeni Flores
+ District Cinq +


♣ Nombre de message : 41
♣ Date d'inscription : 27/08/2014
♣ Age réel : 17


MessageSujet: Re: Yeni — si toutefois tu tires les ficelles, alors ce sont celles d'un pantin inexistant Sam 27 Sep - 9:04

Hanw, merci, ça me fait vraiment plaisir *-*

J'ai pas du tout fini ma fiche, mais j'espère la finir ce week-end, j'ai même pas fini la première case. Je ne suis pas très concise hum x)

Pour le personnage, j'ai essayé de m'éloigner de la taille 34 que j'utilise trop souvent en rpg. Et puis aussi de la masse d'armes (: Je suis très contente que ça plaise Very Happy

Concernant le district 5, je vois tellement de possibilités dans ce district que j'en ai des étoiles plein les yeux (clichééééééé, ok, je sais, mais c'est vraiment un district qui m'attire).

Et puis laissez tomber, Paris slay toute la France, touuuuuut le monde, tooouuuuut l'univers.

Cool

Merci encore à vous trois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Trishteh Yeleen
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 947
♣ Date d'inscription : 28/07/2012
♣ Age réel : 19


MessageSujet: Re: Yeni — si toutefois tu tires les ficelles, alors ce sont celles d'un pantin inexistant Sam 27 Sep - 9:46

Anh bienvenuuuuuuuuuue coeur

J'apprécie tous les gens qui ne font pas de carrières alors toi je t'aime déjà (comment-ça je fais du favoritisme ?). Et puis ton avatar est trop canon, et le début de ta fiche promet **. Tu écris bien, moi j'adore les rps en tu, je comprends pas la polémique autour de ça . Bref, bonne chance pour finir tout ça, je sens que t'es motivée Very Happy (et à 13 ans, en plus, ils sont de plus en plus jeunes et talentueux °°. On va finir avec une sacrée tripotée de Rimbaud si ça continue Arrow)

_________________
Clean up all the corpses you've left behind
Show me what it's like to be the last one standing and teach me wrong from right and I'll show you what I can be.
Oh, Heaven's gates won't open up for me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vitali Kallaghan
+ District Quatre +


♣ Nombre de message : 435
♣ Date d'inscription : 28/06/2013


MessageSujet: Re: Yeni — si toutefois tu tires les ficelles, alors ce sont celles d'un pantin inexistant Sam 27 Sep - 11:08

Ça y est, je me sens inférieur.
J'adore vraiment ton style d'écriture, j'ai hâte de lire la suite de ta fiche !
En tout cas bienvenue sur le forum, j'espère que tu te plairas ici mais franchement, je doute fort qu'il y ait des problèmes, on t'adore déjà coeur
Et vive Paris !

Ah et.... " 13 années d'innocence et d'inutilité ". Désolé mais tu t'aventures en terrain dangereux, ton innocence ne va pas durer longtemps ici, surtout si tu précises que tu en as encore

_________________
   
what is dead may never die ◈
▽ Home is behind, the world ahead, and there are many paths to tread through shadows to the edge of night, until the stars are all alight.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jillian E. Bailey
+ District Un +


♣ Nombre de message : 407
♣ Date d'inscription : 09/05/2013
♣ Age réel : 20


MessageSujet: Re: Yeni — si toutefois tu tires les ficelles, alors ce sont celles d'un pantin inexistant Sam 27 Sep - 13:51

Bienvenue Yeni, j'adore ton style d'écriture. *-*
J'espère que tu te plairas parmi nous ...c'est sûr.
Fais attention aux grands méchants loups.. coeur



(Vitali, couché!)

_________________
Exister, c'est oser se jeter dans le monde.

CAÏPIRINHA ϟ les koalas, c'est la vie.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yeni Flores
+ District Cinq +


♣ Nombre de message : 41
♣ Date d'inscription : 27/08/2014
♣ Age réel : 17


MessageSujet: Re: Yeni — si toutefois tu tires les ficelles, alors ce sont celles d'un pantin inexistant Sam 27 Sep - 14:53

Merci, merci, vous êtes si gentils I love you

Trishteh : Je la trouve vraiment magnifique aussi *-*
Oui, moi aussi j'aime beaucoup l'utilisation du "tu", et j'en suis adepte (: Je ne savais même pas qu'il y avait un débat là-dessus, puisque pour moi le rpg est justement on ne peut plus libre...
Et merci pour tous tes compliments, je crois avoir fini ma fiche, je suis pas douée pour la partie histoire, parce que j'aime pas vraiment créer des personnages avec un passé dur, ou très fourni, je trouve ça hyper compliqué à jouer, et c'est pour ça que j'ai beaucoup d'admiration pour les gens qui le font.

Vitali (j'aime ton pseudo ) : Merci vraiment pour tout, et ne t'en fais pas, je ne suis pas réellement innocente. Au contraire

Jillian : Merci beaucoup coeur Je ferai attention, promis (:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaliste S. Ephedra
+ Capitole +


♣ Nombre de message : 144
♣ Date d'inscription : 25/02/2014


MessageSujet: Re: Yeni — si toutefois tu tires les ficelles, alors ce sont celles d'un pantin inexistant Sam 27 Sep - 17:35


Te voilà validé(e) !



→ N’oublies pas de te rendre à cet endroit pour recenser ta célébrité.
→ Passes réserver ta place pour les hunger games ici.
→ Tu peux dès à présent créer ta fiche de lien ici et ton répertoire de RP ici.
→ N'oublies pas de passer régulièrement par pour te tenir informé de ce qui se passe dans le coin.
→ Et c'est ici pour recenser tes différents points.
Bienvenue à nouveau :3. Comme je (on en fait) l'a déjà dit, t'écris bien et c'est cool **. Donc t'es validée (a). Fais gaffe à Vitali elle peut te sauter dessus à n'importe quel moment et elle te pervertira l'esprit et tu finiras à danser avec Satan et elle dans un pentacle du diable . Bref, puisses-tu te plaire parmi nous et t'éclater comme une petite folle ! N'hésite pas à te connecter sur la CB, on fait pas (ou peu) de pactes de sang coeur

Code By AFTERGLOW


_________________
I don't give a fuck
Oh, I won't be your doll so please don't you ask me to. You see, I don't look so good in yellow like other dolls they do. Things cannot be reversed, we learn from the times we are cursed, oh things cannot be reversed. Learn from the ones we fear the worst and learn from the ones we hate the most how to... blow out all the candles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yeni Flores
+ District Cinq +


♣ Nombre de message : 41
♣ Date d'inscription : 27/08/2014
♣ Age réel : 17


MessageSujet: Re: Yeni — si toutefois tu tires les ficelles, alors ce sont celles d'un pantin inexistant Sam 27 Sep - 17:47

Haha, merciii coeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vitali Kallaghan
+ District Quatre +


♣ Nombre de message : 435
♣ Date d'inscription : 28/06/2013


MessageSujet: Re: Yeni — si toutefois tu tires les ficelles, alors ce sont celles d'un pantin inexistant Sam 27 Sep - 21:43

Oui je flood dans les présas, bitches
" tu finiras à danser avec Satan et elle dans un pentacle du diable " → Ça très chère, c'est comment ça commence
METAAAAAAAAAL

_________________
   
what is dead may never die ◈
▽ Home is behind, the world ahead, and there are many paths to tread through shadows to the edge of night, until the stars are all alight.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Yeni — si toutefois tu tires les ficelles, alors ce sont celles d'un pantin inexistant

Revenir en haut Aller en bas

Yeni — si toutefois tu tires les ficelles, alors ce sont celles d'un pantin inexistant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: ♣ Avant de commencer l'aventure ♣ :: Welcome in Panem :: Présentations Validées-