AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. ▬ Rozom & Selena, quelque fois.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Rozen A.-C. Greeswald
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 114
♣ Date d'inscription : 18/11/2013


MessageSujet: Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. ▬ Rozom & Selena, quelque fois. Dim 18 Mai - 19:05


Les mystères de la vie sont étranges, beaucoup même, personne ne comprenait vraiment pourquoi Rozen pouvait voir les âmes des défunts et pas une autre personne dans son district, ou alors dans les autres. Bien sûr, l'idée toute faîte était d'accuser ses parents mais c'était une attaque bien trop facile, surtout que ce n'était qu'à un petit degrés, les conséquences étaient bien trop grandes pour une petite confusion de sang de ce genre là. En dépit de ce que avaient toujours dit ses grands-parents, la jeune femme refusait de mettre la faute sur le dos de ses paternels, surtout qu'ils n'étaient plus de ce monde, c'était injuste alors qu'elle n'avait pas de preuves, pour ça il faudrait avoir à faire à une technologie qu'on ne trouve au Capitole. Et accessoirement, il lui faudrait aussi détenir du sang de ses parents, hors elle n'en avait pas et malgré que le Capitole soit pleins de ressources, elle doutait fortement que ça soit possible. Ce qui ne voulait pas du tout dire qu'elle avait raison. En revanche, elle savait que elle, elle voyait réellement les fantômes, pas comme Tom...

Ce garçon commençait déjà à l'énerver, bah oui il passait pour un fou aux yeux de tous et en plus ce n'était qu'un petit jeu qu'il ferrait mieux de cesser, plutôt que de continuer à s'enfoncer et finir par entraîner dans sa chute la tribut du Trois. Mais pour l'instant elle n'avait pas le choix, et même si ce gosse semblait être plus un handicap qu'autre chose, il restait un être humain de douze ans et dans sa tête, elle n'était pas prête à tuer, du moins pas encore une personne aussi jeune. A moins qu'il ne la pousse à bout, ce qui se résumait à simplement l'attaquer en dépit de leur alliance fraîchement crée. Elle ne le toucherait pas, pour l'instant elle était patiente et la solitude lui serait si terrible à supporter. Dans sa vie bien rangée au district Trois, elle aimait se retrouver seule, mais dans l'arène, face à la mort toute proche, c'était une toute autre affaire, et bien que Logan ait parût étrange à certains moments, elle sentait qu'elle avait besoin de lui. Pour qu'il la protège, il devait être beaucoup plus fort qu'elle. Par contre il était du genre à laisser Rozen réfléchir, un peu comme Tom qui l'avait laissé diriger, il se contenter d'agir et pour l'instant ça semblait leur aller à tous les deux. D'ailleurs, la blonde trouvait que c'était une super bonne nouvelle qu'il puisse monter aux arbres, elle ne savait pas elle, et surtout pas sur ces troncs.

« Super Tom, tu peux cueillir ces fruits, ce sont des papayes, on peut en manger. »

Après quelques minutes de petits sauts, la jeune femme s'arrêta pour observer le petit garçon monter, histoire de voir si elle ne pourrait pas à peu près comprendre comment on monte aux arbres. Elle ne s'y essayerait pas de suite, c'était certain, pas sur des troncs comme ça mais d'autres, avec des branches plus communes pour appui. Il était agile et rapide, dommage qu'il soit menteur. En revanche, il était plutôt bon acteur, parce que tout le monde avait pour idée qu'il ne mentait pas, c'était un fou. En même temps, même elle avait faillit tomber dans ce jeu, sauf que ce n'était pas une personne comme les autres. Manque de chance pour lui, m'enfin elle ne pouvait pas dire à tout le monde que c'était faux en disant pour preuves que elle, elle voyait réellement les fantômes et qu'il y en avait aucun auprès du petit garçon. Pourtant, qu'on se moque de ce genre de faculté, elle ne le supportait pas, mais elle allait devoir prendre sur elle. On fait toujours comme on peut. Munie de son arme, elle avait donc l'intention de veiller sur eux deux tandis qu'il récupérerait des fruits, en fait ce qui lui avait fait cessé son observation c'était de voir à la place des jolis papillons bleus qui passaient par là.

Quand elle jugea que les bras du garçon était bien remplis de plusieurs fruits, un nombre suffisant pour qu'il s'en nourrisse sans leur laisser le temps de pourrir, elle lui fit signe de descendre en le gratifiant d'un sourire entendu. Selon elle, la plus logique des réactions était de partager la cueillette. Surtout que rien ne lui disait que sans son intervention, lui aurait repérer tout seul les deux papayers l'un à côté de l'autre. Elle ne savait rien de lui alors, elle pouvait en douter puis tant qu'à être en alliance, c'était la meilleure des choses à faire. Autre élément à son avantage, ils avaient tous les deux des sacs, bien remplis apparemment, pour tout transporter il faudrait logiquement partager la récolte. Elle avait bien l'intention que ça se fasse selon son désir, tout comme elle aimerait apprendre à connaître un peu plus à qui elle avait à faire, quoique ça elle le verrait bien plus tard et il pouvait toujours lui mentir, par contre être au courant de son inventaire serait pas mal.

« La meilleure des options est que nous partageons, j'espère que ça te convient. » Dit-elle d'un air sévère un peu forcé, pour pouvoir plus convaincre le garçon. «  Et puis ce serait bien de faire l'inventaire de tout ce que nous avons. Ensuite on pourra toujours se reposer quelques minutes. »

Et en signe de sa bonne foi, Rozen posa un peu plus loin son sac à terre, posa son postérieur sur de grosses racines et nomma – tout en montrant – les objets dont elle disposait. Il y avait toujours son chou qui devait avoir été un peu salé, la lanterne et sa bougie ainsi que le petit rouleau de bandage. Ajouter à ceci, il fallait compter l'arme qu'elle avait piochée près de la Corne, ainsi que la gourde vide – malheureusement – qu'elle avait récupéré quelque part dans l'eau après l'explosion. Une fois tout dévoilé, elle referma le sac et invita à Tom à faire de même. C'était la moindre des choses, et puis vu qu'elle l'avait fait, il était plus logique qu'il suive le mouvement. Et sans aucun doute, elle ne lui donnait pas vraiment le choix, pour l'instant elle ne faisait pas de menaces mais elle n'oubliait pas qu'il faudrait sans doute y  avoir recours pour qu'il se méfie d'elle. C'était important ça. Surtout que près d'elle, il n'y avait plus Selena pour lui servir d'une paire d'yeux supplémentaires, située derrière pour assurer ses arrières.



En bref:
 


_________________


Dernière édition par Rozen A.-C. Greeswald le Dim 25 Mai - 12:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Logan Tolinson
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 161
♣ Date d'inscription : 23/02/2014
♣ Age réel : 25


MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. ▬ Rozom & Selena, quelque fois. Mer 21 Mai - 11:28


 ❝Retrouvons nous et marchons ensemble jusqu'à la fin❞
feat. 15 Tributs



Arrive d'ici

L'espoir. L'arme la plus puissante que les Tributs espèrent avoir durant les Jeux. Le Capitole peut bien envoyer foule d'armes, ce n'est pas l'acier seul qui permettra à un Tribut de rêver à un retour à la maison, de la gloire qui accompagne ce voyage et le fait d'avoir survécu tout simplement. C'est quand il croit avec passion qu'il peut réussir, qu'il ne va pas être ridicule et se faire tuer en un clin d’œil, qu'il peut envisager avec plus de réalisme qu'il ne va pas échouer. L'espoir prend plusieurs formes selon la personne. Pour certains, c'est le visage souriant de la famille, attendant avec patience qu’il revienne en vie, pas dans une bois en bois. En ce qui le concerne, Logan a plusieurs personnes aux yeux de qui il ne veut pas voir son image ternir. Son père et sa mère, cela va de soit, mais également Cloud, trois autres personnes au sein du District, sans compter Élias et dans l'arène même, il y a Rozen. Dans le cas présent, c'est cette dernière qui le fait avancer toujours plus vite en direction du nord. La route vers cette nouvelle Jungle est longue, bien plus longue que pour aller de la Corne d'Abondance à celle du Sud, ou encore de la Jungle Insulaire à l’Île au navire échoué. Il n'a pas de montre, il ne saurait dire le nombre de minutes qui ont défilées, mais ses jambes, elles, ne tiendront pas une éternité. Trois heures ? Peut-être quatre de marche, avant qu'enfin, il n'arrive à la nouvelle Jungle. Casper aurait pu lui signaler ce petit détail quand même, enfin bon...  

Maintenant qu'il est sur place, il doit faire attention aux alentours, veiller à ne pas rater une trace de pas qui pourrait lui indiquer la route à suivre pour retrouver rapidement son amie. Malheureusement pour lui, le tribut masculin du District Trois n'est pas un traqueur, alors pour repérer des marques précises sur le sol, le tout, en faisant attention à ne pas être attaquer par surprise. Il doit se retenir, ne pas courir, pas de suite en tout cas. Réfléchir, voilà ce qu'il doit faire. Ce n'est pas en fonçant tête baissée qu'il pourra la retrouver en un clin d’œil. C'est pourquoi, plutôt que de s'enfoncer dans le royaume des arbres, Logan se pose contre un tronc et attend. Il souffle, retrouve un rythme de respiration normal et vide sa tête. Cette pause dure une vingtaine de minutes, puis croyant entendre un bruit de branche non loin de sa position actuelle, il oublie sa bonne résolution et se met à courir droit vers la source du son. Il serre l'étreinte de sa main sur l'épieu, juste au cas où. On ne peut deviner si ce qu'il a crut entendre est bel et bien l'espoir nommée Rozen, ou la mort surnommée la grande Faucheuse, ou plus simplement, Hunger Games. Pourtant, alors qu'il court depuis une dizaine de minutes, force est de constater qu'il a probablement eu une hallucination auditive, ne percevant pas la moindre forme humaine dans son champ de vision et ce, en tournant sur lui-même. Alors quoi ?

Il n'est pas devenu fou au point d'imaginer des choses quand même... Logan se remet en mouvement après une nouvelle pause de vingts minutes, mais cette fois en marchant. Reste en vie Rozen, j'arrive. Cette phrase tourne en boucle dans ses pensées pendant qu'il avance. Il espère qu'elle n'est pas blessée, qu'elle n'a pas était piéger par un poison quelconque, ou qu'une créature inventée par le Capitole ne soit à l'origine d'un des coups de canons, après avoir fait de la blonde son quatre heure...

Spoiler:
 

@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rozen A.-C. Greeswald
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 114
♣ Date d'inscription : 18/11/2013


MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. ▬ Rozom & Selena, quelque fois. Dim 25 Mai - 14:01

Si Rozen avait mis un peu le couteau sous la gorge de Tom avec sa proposition d'alliance, elle n'avait pas pour autant l'impression d'être méchante et agressive envers lui. Elle se montrait neutre, voir froide aussi, mais pas au bord de la crise et de le tuer. Quand même pas, elle savait qu'il y avait des choses qu'elle ne devait pas faire, surtout pas sans raison, et puis si elle se montrait un minimum sympathique, du moins gentille avec lui alors elle espérait qu'il aurait tout autant un peu de respect pour elle pour ne pas lui faire un coup bas. Du moins pas tout de suite, en plus ça ne serait pas dans son intérêt, c'était certain, seul il ne ferrait sans doute pas long feu. Déjà que tous les deux c'était un peu juste parce que elle, elle n'était pas sûre de faire des étincelles lors des combats, et lui n'en parlons pas, ce n'était qu'un gamin, comment pourrait-il faire face à des gros gaillards avec de gros kilos de muscles en plus. Bien sûr, elle ferrait de son mieux, elle avait été entraîné par une carrière tout de même, elle avait les techniques, il lui suffisait à présent de trouver le courage de faire face, de blesser, de tuer, de faire son chemin.

L'inventaire de leurs deux sacs combinés ne cassaient pas des briques, ils allaient avoir du mal à survivre et malheureusement il n'avait pas du tout d'arme, même pas un petit couteau ou canif. Elle était la seule et il serait judicieux de lui trouver un petit quelque chose afin d'avoir au moins de quoi se défendre en cas d'invasion. Si elle était seule à posséder une arme, ils ne s'en sortiraient pas. Finalement, elle qui voulait se faire une sarbacane, sans doute lui en ferrait-elle une aussi en même temps, dès qu'elle aurait les moyens pour. Vite si possible, ça serait bien, ils devraient se bouger un peu. Mais elle n'en avait pas de suite envie, elle sentait les muscles de son corps se plaindre. Les coups de canons avaient raisonnés, et un de plus maintenant, c'était trop, c'était terrible. Indirectement elle se sentait coupable alors qu'elle n'avait rien fait envers eux. Si elle ne débarrassait pas de cette culpabilité, alors jamais elle ne pourrait se battre. La jeune femme devait d'abord travailler sur ça, se soulager, alors ils ne reprendraient pas la route de suite, elle était totalement contre.

« Tu sais te servir d'une sarbacane ? »

C'était bien beau d'y avoir pensé mais encore fallait-il savoir si il savait en manier parce que sinon ça ne servait à rien d'envisager lui en faire une. Si il ne savait pas, au pire lui apprendrait-elle, ou alors elle essayerait de trouver une autre arme. Pas la sienne, elle ne la donnerait pas, c'était bien trop dangereux et elle préférait l'avoir à ses côtés, surtout qu'elle savait plutôt bien la manier à quelque chose près. Le sabre devait rester en sa possession, elle en était persuadée, de toute façon elle réussirait sans doute mieux à le manier que le tribut du Onze, elle en était persuadée puis bon, elle l'avait eu au péril de sa vie, ce n'était pas pour en faire cadeau au premier venu. Elle lui trouverait un truc, elle ne savait pas encore quoi mais ça viendrait. En espérant qu'il ne lui complique pas la vie en lui disant qu'il avait pris soin de prendre l'atelier des sarbacanes lors des trois jours d'entraînement. Ses yeux ne se détournent pas de lui en attendant sa réponse, elle a quand même un peu peur de lui, qu'il l'attaque pendant qu'elle lui tourne le dos.

Elle ne saurait dire combien de temps ils restent ainsi sans bouger. Encore une fois, Rozen s'est imposée, ils vont rester là pour se reposer. Elle n'a pas l'envie de repartir tout de suite, pas le courage, elle fait le point avec ses sombres pensées pour éviter de broyer du noir même si ça semble peine perdue. Selena a t-elle trouvait son camarade de district ? Sont-ils eût aussi en train d'errer dans une jungle ? Logan va bien où est-il déjà mort ? Des questions, trop de tourments et la fatigue qui envahit son corps devient plus lourde. Ils vont devoir se reposer encore longtemps suppose t-elle et si Tom n'est pas content, elle lui laissera le choix de partir, comme il voudra, mais elle pense que de toute façon il ne le ferra pas, trop heureux d'avoir une alliée sur qui pouvoir compter lorsqu'il dort. Justement, sans savoir si c'est une bonne idée, la jeune femme songe que si il se reposait déjà maintenant et qu'ils marchaient de nuit, ça serait pas mal. Ils n'auraient pas en plus de la fatigue, à recevoir les rayons brûlants du soleil. C'est une idée alléchante, ils n'ont rien pour se protéger.

« Je ne sais pas jusqu'où va cette forêt, mais si on à l'intention de  quitter l'abri minime de ses feuilles au-dessus de nos têtes, je propose qu'on voyage de nuit. Sur la plage par exemple. On aurait sinon rien pour nous protéger. Donc tu veux dormir un peu pour être en forme ce soir ?  On pourrait ne pas marcher toute la nuit mais une partie non ? Je pense qu'il faut essayer de tirer des avantages du climat. Je peux faire le guet, au moindre soucis je te réveille et on prend la fuite. Garde ton sac prêt de toi pour le cas d'urgence. »

Rozen le laisse prendre sa décision, elle, elle se dégourdit les jambes quelques minutes avant de se reposer sur ses grosses racines qui lui permettent de se reposer et de faire le guet. Cette forêt est remplie de bruits étranges, c'est troublant et elle met un certain temps à s'y habituer, manquant à chaque minute de demander à Tom son avis sur la question. Mais finalement, en dépit de la peur qui la prend de l'intérieur, elle tient bon et voit avec soulagement, chaque minute qui passe, comme un plaisir de vivre encore un peu. Personne ne vient, elle nourrit l'espoir que comme eux, tous les autres tributs encore vivants ont trouver un lieu où se poser et y reste. Ça l'arrangerait bien car elle tombe presque de fatigue, oui c'est ça, et elle aurait bien envie de se reposer. Mais pas de suite, elle attend, repoussant ce moment qui lui fait si peur. Ses doutes. Elle devra les abandonner à un moment où à un autre, mais pour l'instant ça ne marche pas. Alors elle attend, reposant ses muscles alors que son esprit fatigue un peu. Et ce, durant des heures durant avec de temps en temps, quelques pas pour se dégourdir les jambes.

Quelques bruits dans les feuilles, pas celui du vent, viens la sortir de cette longue attente interminable. Sans attendre, la jeune femme bondit sur ses jambes, secoue Tom pour qu'il se tienne prêt tandis qu'elle brandit son arme tenu fermement dans sa main. Il faut fuir mais elle n'arrive pas à entendre d'où provient le bruit. Son cœur se serre, intensément, elle ne sait plus quoi faire. Ce qui devait être quelques minutes de repos s'étaient transformés en heures, elle avait peut-être fait une erreur. Son cœur s'emballa, elle sembla manquait d'air, la pression sans doute. Des vertiges lui montèrent à la tête, la faisant vaciller quelques instants avant qu'elle ne retrouve l'équilibre en s'appuyant sur le tronc d'un arbre. Enfin, elle perçoit l'origine du bruit, elle détend ses muscles, douloureux par le manque de mouvement et stoppe leur élan quand elle découvre le visage de l'intrus. C'est comme un électro-choc, soudain la jeune femme va mieux et tous ses muscles éprouvent un grand soulagement.

« Tom, ne fais rien ! » Ordonne t-elle dès qu'elle le peut. « Logan... Tu vas bien ? Tu n'es pas blessé ? Je suis désolée, je t'ai perdu et je suis partie sans toi, tu ne m'en veux pas ? »

Rozen aurait également voulu savoir si c'était Selena qui l'avait retrouvé et indiquait le chemin où alors si il y était parvenu tout seul. Si ce n'était pas elle, alors sans doute le fantôme allait continuer de chercher pour rien. La jeune femme ne pouvait pas se permettre de demander à Logan, si ce n'était pas grâce à son amie, alors elle passerait pour une folle, encore une. Son regard ne se perdit pas aux alentours, elle ne savait pas comment réagir face à cette retrouvaille. Il devait être fatigué, cela se voyait à son visage et de suite elle lui indiqua une racine pour prendre place dessus et souffler un peu.




En bref:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tom Beoulve
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 162
♣ Date d'inscription : 06/08/2012
♣ Age réel : 19


MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. ▬ Rozom & Selena, quelque fois. Dim 25 Mai - 18:09

- Pourquoi tu fais confiance à cette fille ?

Les yeux fermés, blotti entre deux racines en position fœtale, Tom se laisse faire et devient la proie de ses hallucinations auditives qui lui vrillent la cervelle. Il les laisse parler dans le vide, il ne les écoute pas, il n'en a pas envie, il veut dormir, il veut survivre.
La journée l'a épuisé, et la part de fruit qu'il a mangé ne lui a pas donné plus de vitalité. Toujours aussi docile, il avait montré ses affaires à Rozen et l'avait laissé partager sans même vérifier si la part était égale. A chaque question qu'elle lui posait, il choisissait une réponse au hasard en fonction du ton qu'elle employait. Pour l'instant, il n'a marmonné que des « oui », et elle ne lui a pas planté son arme dans la gorge.

- Qu'est-ce qui te dit qu'elle ne va pas te tuer dans ton sommeil ?

Son frère ne cherche qu'à l'inquiéter et à l'empêcher de dormir. A moins qu'il essaye de le protéger, va savoir. Tout ce qu'il sait, c'est que sa petite voix cristalline le gonfle, sur trois heures, il n'a pu réellement dormir qu'une heure et demie.

- Elle approche, relève-toi.

Il entend des bruits de pas précipités qui fonçaient vers lui, mais il n'a même pas le temps d'entre-ouvrir les yeux que son alliée le secoue comme un prunier. Surpris et stressé, il se relève en trébuchant et ramasse un gros bâton sans comprendre, les deux bras uniquement guidés par son instinct.

 Tom, ne fais rien !

Faudrait savoir.
Il stoppe son impulsion et regarde autour de lui, avant de voir Rozen parler à un garçon qui lui est inconnu. Voyant qu'il ne semble pas y avoir de tension, il s'approche doucement, le morceau de bois tenu comme une épée, et fixe l'adolescent avec une grimace de terreur figée.

- Logan... Tu vas bien ? Tu n'es pas blessé ? Je suis désolée, je t'ai perdu et je suis partie sans toi, tu ne m'en veux pas ?

Ça sent mauvais pour lui.
Un type qu'il ne connaît pas déboule et visiblement, son alliée semble le connaître très bien, elle. Il est plus grand, plus fort, plus utile. Brusquement, il se sent périmé, comme s'il ne servait plus à rien pour ces deux personnes.
Et donc en danger de mort.
Il murmure :

- Restez où vous êtes...

Il recule lentement vers l'arbre le plus proche, tentant de repérer son tronc avec ses talons, avec une position proche du félin qui feule, et se jette sur le végétal lorsqu'il est enfin à sa portée. Rempli d'adrénaline, il s'agrippe aux trous de l'écorce et se projette sur une branche solide à quelques mètres du sol. Il reprend son équilibre avec peu de grâce, avant de se retourner vers les suspects et les regarder comme une chouette, accroupi.
Instinctivement, il prend son sac et l'arme à son bras, prêt à frapper un éventuel assaillant. Complètement paniqué, il ne cligne presque pas des yeux, et ses pupilles restent scotchés sur les deux tributs.

- Vous ne connaissez pas le langage des arbres...

Spoiler:
 

_________________
Merci à Trishteh pour le vava !
[signature en cours d'édition]
1 rose de ma Trishtouille. 1 rose de mon assassin, Lucas.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Logan Tolinson
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 161
♣ Date d'inscription : 23/02/2014
♣ Age réel : 25


MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. ▬ Rozom & Selena, quelque fois. Ven 30 Mai - 22:05


 ❝Retrouvons nous et marchons ensemble jusqu'à la fin❞
feat. 15 Tributs



Il est tel un traqueur, un chasseur ou tout autre fauve qui recherche une cible... Non pas une cible, mais LA cible, celle qui lui fait plus envie que toute autre. Oh non, ce n'est pas pour se la mettre sous la dent, bien au contraire. Il ne compte pas faire de Rozen son repas, il n'a pas encore verser dans le cannibalisme et espère ne pas avoir à le faire. Surtout que les probabilités que cela soit bien vu par les habitants du Capitole et surtout les sponsors. Se mettre à dévorer la chaire humaine, on a pas franchement eu l'occasion de voir ça durant les précédents Jeux, ou alors, c'est simplement que Logan a préférer ne pas garder en tête ce genre d'images. Qui sait ? Quoi qu'il en soit, c'est donc avec une certaine lenteur qu'il évolue au sein de ce bois, guettant le moindre signe de la présence de son amie. Il ne dispose pas de l'agilité et de la rapidité de mouvement d'un tigre, ni meme de sa faculté à se faufiler dans une zone précise et ce, sans briser le silence avec le plus faible des sons. Il ne faudrait pas alerter les véritables prédateurs armés que sont nos ennemis la meute des Carrières.

Et puis soudain, sans le moindre signe de prévention, tout ce qui est noir devient d'un coup blanc. Le voile de ténèbres qui recouvre l'arène se dissipe et plus aucun danger ne semble se dessiner à l'horizon. Une voix brise le silence qui s'était imposé dans les Bois. Plus de craintes à avoir. Elle est vivante et devant lui, il a la meilleure des preuves possibles. Rozen est en vie ! Et elle a l'air plutôt en forme. Pas de blessures visibles, un sabre en main et son sac. Traduction, tout comme le tribut masculin du Trois, son amie a eu de la veine à la Corne d'Abondance. La demoiselle à la chevelure dorée a réussie l'exploit de se faufiler parmi les ennemis présents, pour prendre son sac et une arme en plus, juste au cas ou. D'ailleurs en parlant pour la seconde fois de son sac, est-ce que le destin lui a été plus clément qu'avec Logan ou non ? De toute façon, ça ne pourra pas être pire qu'une flasque d'alcool et un chapelet. Cela étant, le jeune homme vient de se dire qu'un peu de boisson alcoolisée pourra être utile en cas de petites coupures, mais bref. Il s'approche d'elle, ignore la présence de Tom et serre un bref instant dans ses bras la demoiselle.

Non ça va, ne t'en fais pas Rozen. Casper m'a donné un coup de main. Ne t'en veux pas, tu as fais ce que tu devais faire pour survivre... J'ai fais pareil. Je ne savais pas si j'allais de retrouver, j'ai erré dans la jungle au sud de la Corne, puis dans une île à environ trente minutes de la Jungle, avant de venir jusqu'ici. Il m'a fallu plusieurs heures avant d'arriver sur place.

Il marque une petite pause en jetant un œil au gosse du Onze, puis regarde de nouveau Rozen en souriant.

En chemin j'ai fais une petite récolte de fruits. J'ai des sortes de cerises. J'ai pu les laver dans de l'eau potable. Il faudra que l'on s'y rende, vous pourrez boire tous les deux. Les cerises sont bonnes, j'en ai mangé deux peu avant la venu de ton amie. J'en ai d'autres par contre, je ne sais pas. Tu en penses quoi ?

Et prenant une nouvelle pause,  Logan ouvre son petit sac en bandoulière et sort une prune cythère qu'il tend à Rozen.

J’espère qu'elles sont bonnes. J'ai aussi un peu d'alcool, mais pas grand chose. J'ai aussi eu de la chance comme tu peux le voir sur mon dos.  Il faut que je souffle un peu, je vais vous montrer comment faire des faux lits pour pouvoir vous allonger tranquillement.

Et ce faisant, il ramassasse un bon gros tas de branches, forme un amas de mousses prise sur les troncs des arbres et tout comme lors de sa visite de la Jungle Insulaire, étale les branches pour former trois rectangles séparer d'environ deux ou trois mètres l'un de l'autre, en demi-cercle. Puis, il dépose la mousse en guise de matelas et s'assoit sur le sien, sans enlever le sac offert par Cloud de son dos. Et il reprend, cette fois en regardant le gamin qui se la joue Tarzan.

Hey Tom, c'est ça ? Je ne suis pas du Sept, ni du Onze, alors oui je ne connais rien de ce qui est les arbres, mais je connais la langue de l'estomac et notre amie Dame Nature m'a offerte de très bons fruits ? Tu en veux ? Ne t'en fais pas, je vais les déposer sur ton lit.

Il se relève, ouvre son sac et dépose sur une feuille qu'il ramasse deux cerises de la Barbade, puis retourne sur ses positions et tout en gardant l'épieu en main, retourne une nouvelle fois son attention sur Rozy.

Tu veux bien prendre un premier tour de garde ? Je prendrais le prochain. Prend aussi des cerises, ça te fera du bien.

Logan offre à son amie deux cerises, puis s'allonge  sur le coté, son petit sac orienté vers Rozen si besoin. Puis il ferme les yeux et se laisse aller à un petit sommeil.

Spoiler:
 

@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rozen A.-C. Greeswald
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 114
♣ Date d'inscription : 18/11/2013


MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. ▬ Rozom & Selena, quelque fois. Lun 2 Juin - 10:06

Un peu de chaleur humaine, une étreinte connue, un simple geste qui est comme un soulagement pour la demoiselle, les bras de Logan la font toujours se sentir en sécurité. C'est une sensation étrange, la jeune femme n'a pas l'habitude, mais c'est peut-être parce qu'il est si attentionné avec elle, si fort et impressionnant qu'elle ressent tout ça. Il lui avait fallût que quelques instants pour que la peur laisse place à un grand soulagement. Apparemment, si elle comprend bien, c'est surtout grâce au fantôme de Selena qu'il a réussit à retrouver sa trace. Elle n'avait demandé que des nouvelles mais le cadeau était grandiose, elle aurait simplement apprécier qu'il ne hurle pas comment il avait trouvé la voie, si ses alliés passaient tous uns à uns pour des fous, alors personne n'allait les soutenir. Et des sponsors, ils en auraient besoin, et plus d'un. Alors, elle esquissa un bref sourire, pour simuler un rire contenu, puis écouta attentivement ce que le garçon avait à leur dire, à elle mais aussi à Tom. Garçon du Onze qui visiblement avait peur et s'illusionnait en pensant réussir à jouer les héros, sauf que pour le coup, il n'aurait pas toute l'attention qu'il voudrait parce que dos à lui, la tribut du Trois ne remarqua pas de suite qu'il était monté dans un arbre, brandissant un petit bout de bois de rien du tout.

Non, elle buvait presque toutes les paroles de Logan, bien sûr elle tiqua cette fois quand il lui parla de son amie, en voulant parler du fantôme, elle commença à croire qu'il était trop fatigué pour faire attention à ne pas passer pour le plus fou du trio. Elle devrait veiller à lui glisser quelques mots à un moment donné, parce que sinon ça n'allait pas le faire, il fallait rester prudent. C'était très chouette qu'il soit là, mais aux yeux de tous, ça passerait sans doute pour une drôle de coïncidence et valait mieux que ça reste l'avis de tous. Personnellement, la jeune femme savait que ce n'était pas le cas, elle l'avait compris mais se demandait bien comment Selena avait fait pour conduire le garçon jusqu'à elle avec son statut de fantôme. C'était un fait très intriguant, pas le moindre, et la réponse devrait sans doute attendre encore longtemps car il était hors de question de chercher maintenant la brune du regard, ça n'allait rien arranger aux mystères qui va peser sur le groupe sinon.Il faudrait faire avec, peut-être en pleine nuit, caché par quelque chose, Rozen demanderait des réponses discrètement, si elle le pouvait bien sûr.

Comme Tom et elle, Logan avait pensé à se la jouer à la recherche de fruits, il avait donc avec lui des aliments qu'il proposa sans tarder à la blonde. Elle n'avait pas encore mangé ne serait-ce qu'un tout petit truc depuis son arrivée dans l'arène, la faim ne la saisissait pas encore mais bien consciente de tout ce qu'elle avait fait jusqu'à présent, elle trouva que c'était une bonne idée de reprendre des forces tout doucement, sans se forcer si possible. Le fruit que lui avait tendu son camarade de district était bon, certes elle ne se saurait pas rappelé de son nom mais elle savait que c'était comestible. Et vraiment, c'était la seule chose qui comptait pour elle, et sans doute pour tout le monde d'ailleurs, enfin peut-être pas pour Tom que la blonde remarqua finalement percher sur un arbre quand elle se tourna pour suivre Logan du regard. Il était bizarre mais il ne pouvait rien faire avec son bâton, elle ne craignait rien et donc ne se soucia pas tellement de lui, écoutant plutôt l'inventaire de son camarade. Il n'avait pas l'air d'avoir eût beaucoup de chance lui.

« Elles sont très bonnes, du moins la mienne, merci Logan. Après, tu verras ce que j'ai en ma possession. C'est quand même pas mal. »

Elle le gratifia d'un sourire chaleureux puis le regarda faire ce qu'il appelait des faux-lits. Ça pouvait être instructif, aussi elle le regarda faire avec attention, espérant que Tom se calme et fasse de même, certes elle avait compris que Logan pourrait être dangereux mais elle était certaine qu'à elle, il ne lui ferrait rien, tant qu'ils étaient ensemble et qu'elle ne voulait pas qu'on touche au petit garçon, elle était tout autant sûre d'elle quand elle affirmait qu'il ne lui arriverait rien. Et si jamais c'était le cas, elle en serait la première surprise, pas dans le bon sens d'ailleurs. La technique n'est vraiment pas mal, c'est plutôt bien pensé, et même si ça n'avait sans doute rien à voir avec les lits de l'hôtel de ville du district ni même ceux de la résidence au Capitol, c'était tout de même mieux que de dormir à même le sol. Par contre c'était long, et Rozen nota en plus que c'était des traces qu'on pouvait laisser de leur passage, c'était long à faire et les défaire en cachant tout bien pour ne pas que ça paraisse suspect, ça devait prendre à peu près pareil. C'était tout de même un petit peu embêtant de perdre autant de temps, ils pouvaient toujours essayer de faire en sorte de déjouer les nombres en réfléchissant.

« C'est vraiment chouette ces lits, c'est une très bonne idée. Cependant après notre passage on devra s'assurer de tout éparpiller et ce, de sorte que les autres tributs ne puissent pas déduire que des personnes ont utilisés ces éléments et donc sont passés par la. Et puis, vu qu'il y en aura toujours un pour faire le tour de garde, pas besoin de trois lits non ? Deux suffit. On se remplacera sans prendre le risque de s'endormir à notre tour alors qu'on est censé monter la garde. »

Très prudente, Rozen trouvait qu'elle avait finalement beaucoup à rajouter à chaque idée de ses camarades, pourtant ce n'était absolument pas dans le but de les rabaisser ou quoique ce soit puisque c'était pour leur bien, pour leur assurer une sécurité un peu plus élevée. Certes, au final ça ne serait pas beaucoup mais ça serait déjà ça. Elle espérait sincèrement ne pas agacer ses camarades, loin d'elle cette drôle d'idée. Tout simplement, elle voulait y mettre du sien pour que ça fonctionne entre tous les trois, et elle espérait qu'elle ne serait pas la seule. En proposant au gamin du Onze, Logan marchait dans son sens, maintenant ils étaient deux et elle espérait que bientôt ils seraient trois. Aussi, elle en rajouta une couche en demandant doucement au petit garçon de descendre pour les rejoindre, essayant de se montrer tendre pour gagner sa confiance. Ensuite, elle pris à son tour les deux nouveaux fruits que lui tendait son camarade, en mangea une pour assurer à Tom qu'elles soient comestibles, puis enroula la deuxième dans une feuille avant de la mettre dans son sac, avec les trois autres papayes.

« Garde ton épieu pas loin de toi d'accord ? Je vais prendre le premier tour de garde donc, tu prendras le second si tu veux. »

La jeune femme était fatiguée, ça lui en coûtait de encore rester éveillée alors que son lit fait de branches et de mousse lui faisait signe. Elle rêvait de s'y allonger pour dormir, d'ailleurs elle choisit que pour son tour de garde, elle ne pouvait pas s'installer dessus, sinon elle s'endormirait. Tom était un petit garçon, il avait besoin de sommeil, alors elle préféra lui accorder encore un peu de repos, et Logan avait longtemps marché, elle n'en doutait pas, il avait du faire un parcours hors norme. C'était à elle d'assurer, et elle tiendrait. Le premier qui approcherait se ferrait embrocher, pas de problème là-dessus. Elle se montrerait digne de la tâche confiée, en plus elle commençait à être habituée aux bruits de la forêt, ça ne devrait pas être trop dur de tenir, du moins elle l'espérait. Ce fût donc son objectif pendant deux heures, elle ne savait pas trop, mais quand elle vit les yeux de Logan s'ouvrir de nouveau, elle lui murmura quelques paroles concernant son tour de garde puis sombra à son tour dans un sommeil, ravie enfin de reposer complètement son corps après tous les efforts qu'elle avait du faire jusqu'à présent pour se maintenir en vie et contribuer à sa survie.




En bref:
 

[/quote]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tom Beoulve
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 162
♣ Date d'inscription : 06/08/2012
♣ Age réel : 19


MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. ▬ Rozom & Selena, quelque fois. Mar 3 Juin - 21:47

- Hey Tom, c'est ça ? Je ne suis pas du Sept, ni du Onze, alors oui je ne connais rien de ce qui est les arbres, mais je connais la langue de l'estomac et notre amie Dame Nature m'a offerte de très bons fruits ? Tu en veux ? Ne t'en fais pas, je vais les déposer sur ton lit.

Pendant quelques secondes, Tom croit qu'il essaye de l'amadouer à la manière d'une baudroie, agitant son cadeau devant son front pour pouvoir le tuer sans trop se fatiguer, mais à la vue de son sourire franc, de ses gestes attentionnés pour le mettre en confiance et de la seconde couche de persuasion de son amie, il fait basculer ses jambes vers le bas, hésitant encore si il doit s'élancer et leur faire confiance.
Puis, après quelques instants d'efforts mentaux, il saute à pieds joints sur le sol, baissant les yeux comme après une défaite, se sentant presque ridicule d'être aussi paranoïaque.
Mais il faut dire qu'il a ses raisons de l'être : tout lui semble trop facile. A peine sorti du bain de sang, il se trouve 2 alliés expérimentés qui font tout à sa place et qui s'occupent de lui comme des nourrices.

- On dirait l'édition de Seed.

Tom ne tourne pas la tête vers la source de la voix, il sait qui vient de lui adresser la parole. Sûre d'elle, la brume argumente son propos, les bras croisés derrière le dos, observant discrètement les deux tributs affairés, les yeux brouillés par le sang qui coule de son front :

- Réfléchis un peu. Un jeune tribut blond, nul en presque tout, juste bon à grimper aux arbres et à lancer des projectiles, se retrouve avec une alliance inespérée, où tout le pain lui tombe dans la bouche pratiquement sans effort.

Glissant lentement sur le tapis de vapeur qui lui sert de support, Adrian tente de capter davantage l'attention du fou, qui fixait sa part de fruits avec un air pensif.

- Ça ne te rappelle rien ?

Il lève les yeux avec une mine pitoyable, ce qui semble suffire au petit frère, qui disparaît en un coup de vent. Finalement, il se lève et traîne des pieds jusqu'à la couche et mâche deux papayes de son sac mécaniquement, tournant distraitement sur lui-même, comme un touriste en vacances qui mange un jambon-beurre sur une place célèbre.
Avec la fluidité d'une feuille sur une rivière, le soleil tombe vers la ligne d'horizon, prenant une vague nuance orangée, et une lune timide commence déjà à apparaître entre 2 nuages, trahissant le premier bâillement de l'adolescent.
Tranquillement, il ne prête pas attention à ses compères et s'écroule dans un des lits, se tortillant comme un ver pour trouver une position confortable. Accablé par la fatigue, ses paupières se ferment presque aussitôt, le laissant se reposer en prévision de son prochain tour de garde.

- Souviens-toi comment ça a fini, grand frère...

Spoiler:
 

_________________
Merci à Trishteh pour le vava !
[signature en cours d'édition]
1 rose de ma Trishtouille. 1 rose de mon assassin, Lucas.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Logan Tolinson
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 161
♣ Date d'inscription : 23/02/2014
♣ Age réel : 25


MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. ▬ Rozom & Selena, quelque fois. Sam 7 Juin - 18:46


 ❝Retrouvons nous et marchons ensemble jusqu'à la fin❞
feat. 14 Tributs



Il est en paix. Il dort si bien, mais des bruits de larmes viennent rompre cette période de paix. Il se réveil en sursaut et se lève derechef, prêt à empoigner son épieu et tuer n'importe qui de mauvais qui approcherait de la position de son alliance. Cependant, quand ses yeux sont bien ouverts, il ne remarque aucun signe d'hostilité. Pas le moindre mouvement menaçant autour de lui. Il est au chaud ,dans une chambre élégante. Il ne sait pas trop quoi penser, mais n'a pas le temps d'y réfléchir qu'une femme à la longue chevelure rousse entre dans la pièce, un bébé dans les bras. Elle ne semble pas surprise de voir le jeune homme ainsi e n sueur au réveil. Elle s'approche de lui avec lenteur, pose bébé dans son lit, puis s’asseoir sur celui de Logan et passe une main sur son front, avant de se mettre à chantonner, comme le font certaines mères pour rassurer leurs enfants. Ce qui fait effet, Logan retrouvant un rythme de respiration plus normal et c'est là qu'il remarque deux détails sur le bureau de la chambre. Un épieu, qui n'est pas exactement sur le bureau, mais accrocher sur le mur au-dessus, sur lequel est gravé la phrase suivante : Logan Tolinson, Gagnant ds Onzièmes Jeux de la Faim. L'autre détail, bien plus sombre à ses yeux, est une photo encadré, entourer d'un tissu noir. La jeune femme sur la photographie n'étant personne d'autre que Rozen.

Puis une autre voix pénètre son esprit et ses yeux s'ouvrent une seconde fois. Il est de nouveau dans l'arène, il reste surpris quelques instants, avant de comprendre que c'est ça la réalité, pas ce songe dont il vient de sortir. Il lui offre un petit sourire et se lève, serrant dans sa main droite l'épieu, dont il vérifie qu'il n'y a rien d'inscrit. Ce qui peut paraître idiot  certes, mais on ne sais jamais. Logan se met à faire les cent pas, jetant des regards un peu partout autour du camp, pour s'assurer que personne ne vienne déranger Tom et Rozen pendant que les deux tributs se reposent. Le gosse du Onze est trop jeune et n'a pas d'arme comme la blonde ou lui-même, alors autant qu'il se repose un maximum. Il aura aussi son utilité, lorsqu'en viendra la nécessité. Pour l'heure, qu'il ne se dérange pas, son talent pour grimper aux arbres peut se révéler pratique et ça demande d'avoir un minimum de force. Finalement, Tom ne paraît pas si mauvais aux yeux de Logan, sans pour autant donner envie au tribut du Trois d'en faire un véritable allié comme l'est Rozen pour lui. On ne sais jamais comment les choses peuvent évoluées.

Rozen dort, ou en tout cas, est allongée quand l'hymne retentit et que le premier visage s'affiche dans le ciel. Il est donc grand temps de découvrir qui sont ceux ayant perdus la vie lors de la première journée. Si Logan n'est pas surpris de voir que le premier visage affiché n'appartient ni aux District Un et Deux, ni au Trois, puisque lui est en vie et que Rozen également. Par contre, voir le visage de Gabe du Quatre... Il en retient un petit hoquet de surprise. Un carrière est donc déjà dans l'autre monde ? Un soupire de soulagement quitte la gorge du fils Tolinson. Cela fait un danger de moins sur la route. Apparaît ensuite tour à tour, les visages des deux Tributs du District Cinq. Julia et Xilan, Logan n'a pas vraiment fait attention à eux, ce qui ne semble pas etre une mauvaise chose puisqu'ils sont déjà morts. Le reste des visages s'affichent quelques secondes dans le ciel noir, lorsque vint le tour de Nicolas Eatbox, Logan ne peut retenir un petit pincement au cœur, mais se ressaisis, puis l'hymne prend fin après que disparaît la tête de Melissa du Douze. Il décide de grignoter un peu pour se changer les idées et ouvre son sac en bandoulière, duquel il sort une prune cythère qu'il mange lentement. Il reste assis contre un tronc, prêt à se lever à la moindre approche ennemie, mais rien ne semble vouloir venir attaquer le camp. Finalement le temps passe et Rozen se réveil. Ils discutent un peu, mais Logan, ayant encore besoin de dormir, fil sur son lit et ainsi de suite, jusqu'au environ de cinq heure du matin, chacun des deux ayant dormit quatre heures depuis l'apparition des visages.

Rozen. Tom. Il est temps pour nous de bouger. Tu as doublement raison Rozy, je dois faire attention avec les lits. Au prochain camp, nous n'en ferons que deux. Pour l'heure, nous devons nous hâter de nous rendre à la Corne d'Abondance pour voir ce que l'on peut y récupérer. Les dégâts de l'explosion ne sont probablement plus un danger. Cependant, il faudra quand meme faire vite ; On ne sais jamais ce que l'on peut y croiser. Par chance, il fait encore nuit, donc nous n'aurons pas le soleil sur nous. Une fois que l'on aura fait le tour de la Corne, on se repliera vers une zone plus sécurisée. Celle d’où je suis venu.

Et ce faisant, pendant que ses deux camarades vérifient sans doute qu'ils n'oublient rien, Logan disperse rapidement les lits aux quatre  vents, puis la troupe se met en marche, direction la Corne d'Abondance ;

Spoiler:
 

Va là-bas

@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. ▬ Rozom & Selena, quelque fois.

Revenir en haut Aller en bas

Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. ▬ Rozom & Selena, quelque fois.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: ♣ Archives d'Arènes ♣ :: Zone 5 : La forêt-