AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Promenons dans les bois, pendant que le Carrière n'y est pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Logan Tolinson
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 161
♣ Date d'inscription : 23/02/2014
♣ Age réel : 25


MessageSujet: Promenons dans les bois, pendant que le Carrière n'y est pas Jeu 1 Mai - 17:50


 
 ❝Le petit Tribut aux mains rouges❞
 
feat. 17 Tributs

 


Venu depuis le Bain de Sang

Quand il a quitté la Corne d'Abondance en courant sur les bancs de Sables, Logan pensait qu'il allait être en sécurité un minimum de temps, pas forcément plus d'une heure ou deux, mais qu'au moins, pendant les minutes à venir, il serait au calme et pourrait réfléchir posément à la suite des événements. Malheureusement, comme ils en parler durant le voyage en train avec Rozen, c'est toujours quand les Tributs s'y attendent le moins, que l'Arène les surprends. Oh aucun danger immédiat ne se dresse sur la route du fils Tolinson, mais ce qu'il entend le stop tout net et le fige dans une pensée d'horreur... Derrière lui, à la Corne d'Abondance, car il ne voit pas d’où ça pourrait provenir sinon, une explosion se fait entendre. Qu'est-ce qui a bien pu se passer ? Ou plutôt, comment ? Ce n'est pas une petite dose d'explosifs qui peut causer ce genre de détonation, alors un piège du Capitole ? Non, avec les tributs de Carrières encore présents, et sachant que la Corne d'Abondance est le lieu de massacre le plus prisé, du moins au yeux de Logan, ils ne vont pas la détruire de si tôt. Ce qui veut dire que c'est l’œuvre d'un tribut, et pas un Carrière. Même si pour lui ils sont idiots, ce n'est pas au point de ruiner la réserve d'armes et de nourritures. De toute façon, qu'importe la personne à l'origine de destruction de la Corne d'Abondance, c'est un petit génie. Ainsi fait, les Tributs de Carrières n'auront pas la réserve qu'ils ont à chaque édition, que ce soit niveau arme ou nourriture etc...

Cependant, alors qu'il reprend sa marche, un détail des plus importants traverse ses pensées. Si c'est bien la Corne d'Abondance qui vient d'explosée, qu'en est-il des Tributs encore en vie qui s'y trouver, quand lui, après avoir mit un terme à la vie du gars du Neuf, a prit la fuite ? Combien sont tombés au combat depuis, mais surtout, est-ce que le souffle de l'explosion a tué des Survivants du début du Bain de Sang ? Rozen a t-elle prit la poudre d'escampette avant, ou après ? Est-elle toujours de ce monde, ou le piège du Tribut inconnu a eu raison d'elle ? Impossible de le savoir, la réponse ne viendra que ce soir, quand le Capitole fera défiler dans le ciel les visages de ceux qui ont péris. En attendant, il y  aura bien les coups de canons, mais ils n'aideront pas à mettre un visage sur chaque bruit sourd. Non, ce n'est pas bon. Logan ne doit pas se mettre en tête des idées noires. Rozen est vivante, il en mettrait sa main au feu si ce n'était trop risquer. Il accélère ses mouvements, ce serait idiot de se faire rattraper par ceux, qui ont survécut après le grand Boom. Bientôt, il arrive à l'orée de la fameuse Jungle. C'est la première fois qu'il en voit une en vraie. Ceux du District Sept, habitué à ce genre d’environnement vont sans doute se sentir comme chez eux, mais ce n'est pas son cas.

Heureusement, grâce à l'un des ateliers dispensés par le Capitole lors des jours d’entraînements, Logan n'est pas non plus complètement perdu. Il a bien fait de choisir la Survie en milieu hostile. Même s'il ne saura etre sur et certain de la toxicité, ou de la pureté de tel ou tel fruit, ou autre comestibles, il peut toujours faire des réserves et voir plus tard s'il recroise la route de Rozen, ce qu'il espère. L'atelier cité ne lui a pas permit uniquement d'apprendre à faire la cueillette, mais également à trouver une source d'eau et se faire un abri, ce qui pourra s'avérer pratique, si Logan décide de se reposer un peu pus tard, bien qu'il ne dormira que d'un œil et encore. Lentement, il avance entre les arbres géant, ne lui permettant pas de se fier au ciel pour juger de l'heure. Son épieu prêt à l'emploi si nécessaire, Logan découvre un tout autre monde. S'il est toujours dans l'Arène, l'ambiance n'est plus la même Certes, il est seul, il n'a pas la tension de voir les autres Tributs autour de lui, mais c'est une bonne chose, comme une mauvaise, car de fait, il ne peut prévoir les mouvements adversaires.  C'est pour cela qu'il se prépare à frapper par réflexe, car les humains ne sont pas la seule menace ici bas. Les Juges vont peut-être vouloir amuser leurs amis du Capitole en faisant la chasse au tribut dans la Jungle... Maintenant, il s'enfonce toujours plus loin, observant les alentours avec une grande attention, à la recherche de bois dont il pourra se servir pour un abri, mais également de fruits et autres plantes pour la fameuse récolte. Et si jamais, un animal curieux passe par là... Qui sait ?

 

Spoiler:
 
 
@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Logan Tolinson
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 161
♣ Date d'inscription : 23/02/2014
♣ Age réel : 25


MessageSujet: Re: Promenons dans les bois, pendant que le Carrière n'y est pas Lun 5 Mai - 15:20


 
 ❝Le petit Tribut aux mains rouges❞
 
feat. 17 Tributs

 


Bon, c'est beau de faire le point, mais maintenant il est temps de se mettre en quête de quoi subvenir à ses besoins futurs. S'il n'aura pas faim avant quelques heures, après tout, Logan a bien mangé quand il était au Capitole, peut-être trop qui sait ? Quoi qu'il en soit, bien que l'envie de se nourrir ne viendra pas de suite, il vaut mieux faire des réserves, juste au cas ou. Après le coup de l'explosion de la Corne d'Abondance, plus aucun endroit n'est sur. Oh bien entendu, elle ne l'était pas davantage, car comme déjà dit, elle est le lieu de nombreuses morts, à compter du Bain de Sang, mais au moins, elle n'est que rarement dans une zone couverte, donc lorsque l'on s'y trouve, on peut rapidement voir si un ennemi approche, alors qu'en pleine Jungle, il faut davantage se fier à ses oreilles et pas uniquement ses yeux. Cependant, comme vient de le penser le jeune homme du District Trois, si quelqu'un a eu l'audace de détruire la grande réserve des Jeux, pourquoi cette personne s’arrêterait à ça ? Du moins, hors question de ne pas avoir assez pour refaire une bombe. Pourquoi ne pas réduire en ruine le plus d'espace possible dans l'Arène ? Comme ça, moins de cachettes et des combats dans des laps de temps plus proche les uns des autres.

Logan a bien appris à trouver de quoi se sustenter, mais la théorie et la pratique des entraînements,sont une chose, la pratique sur le terrain est toute autre. C'est bien plus difficile de trouver son bonheur au milieu d'arbres si différents, d'arbres et d'arbustes. Il ne faut pas pour autant baisser les bras, garder en tête que l'on va réussir à trouver, pas forcément de quoi organiser un grand banquet, mais ne serait-ce que la base pour un bon goûter. Bon pour les Hunger Games j'entends, pas pour quelqu'un qui peut se payer le luxe de manger plus de fois par jour qu'il n'a de doigts. Suffisant quand on vient d'un District périphérique et c'est son cas. Cependant, même avec la meilleur des volontés, il n'est guère facile de trouver ce que l'on veut, car bien que le cours au Capitole a permit à Logan de savoir survivre dans ce genre de milieu naturel, rien ne vaut l’expérience sur le terrain. La pratique factice à du bon, mais ce n'est pas la même chose.

Pour preuve, là ou il ne fallait que quelques minutes pour apprendre à reconnaître un fruit sur une feuille de papier, pour trouver un groupe d'arbres fruitiers, il faut au jeune homme du Trois une bonne heure. Sachant que ce n'est pas une heure à soulever chaque branche pour s'assurer qu'il y a, ou qu'il n'y a pas, de quoi calmer l'estomac quand viendra l'heure de manger. Maintenant, le plus dur reste à faire, car s'il a trouvé les fameux arbustes, il faut encore trouver les fruits qui sont bons et jeter ceux qui sont pourris. D'autant que certains sont en hauteur, ce qui ajoute une petite difficulté à la récolte de Logan. Il n'a pas vraiment la même agilité que les singes, ou ceux du Sept donc bon. Devant ce petit obstacle, il préfère faire le tour, juste au cas ou, il ouvre son sac et y met les fruits qui semblent être bon, bien qu'il n'y touchera pas avant de retrouver Rozen, sauf si les retrouvailles n'ont jamais lieu, mais ça... Quand il termine, son sac ne pèse pas beaucoup plus qu'à son arrivé dans la Jungle. Malheureusement pour lui, il n'a trouvé qu'une petite poignée de Prunes. Ce n'est pas qu'il déteste les fruits, mais il aurait bien aimé avoir un peu plus...

Puisque la quête de nourriture n'est pas une franche réussite, Logan décide de se mettre à l’œuvre pour fabriquer un petit abri, rien d’exceptionnel, mais si ça peut lui permettre de s'asseoir sur autre chose que de la terre.

 

Spoiler:
 
 
@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Logan Tolinson
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 161
♣ Date d'inscription : 23/02/2014
♣ Age réel : 25


MessageSujet: Re: Promenons dans les bois, pendant que le Carrière n'y est pas Sam 10 Mai - 19:44


 
 ❝Le petit Tribut aux mains rouges❞
 
feat. 16 Tributs

 


Il voudrait un bon lit, un matelas, non Le matelas le plus moelleux qui soit. Une couverture qui vous garde au chaud, sans pour autant vous faire sortir d'un sommeil profond en nage, pire encore qu'après un marathon. Malheureusement pour lui, Logan n'est ni chez lui au District Trois, ni dans les quartiers des Tributs dans le centre d’entraînement du Capitole. Il est dans une Jungle. Pas une Jungle à la Disney, dans la quelle vous allez pouvoir faire la rencontre d'une espèce d'ours géant, chantant qu'il en faut peu pour être heureux. Non, les animaux que le jeune homme risque de croiser ici, déjà ne parlerons, ne ne chanteront, mais pire encore, ils chercheront à le dévorer sans la moindre pitié. Après tout, l'Arène des Hunger Games n'a rien d'un Paradis, elle est plus proche de l'Enfer, le royaume d’Hadès. Sauf que ce n'est pas non plus là qu'il rencontrera le célèbre chien à trois têtes... Quoi que, avec les Juges, il vaut mieux s'attendre à n'importe quoi, plutôt qu'à du sérieux, du moins, du vrai sérieux, car bien entendu, ceux que les gens des Districts périphérique considère comme de la folie, pour eux c'est normal et donc sérieux, mais passons. En déambulant à la fois dans les bois et dans ses pensées, il veille toujours à surveiller les alentours, juste au cas ou...

Mais rien, pas l'ombre d'une créature artificielle. Pas davantage ne vient à ses oreilles les bruits de pas, affolés ou non, d'autres Tributs. Les choses pourraient être pires pendant qu'il est toujours à la recherche de branche. Sans ficelle, Logan ne pourra faire de nœuds et lier l'une à l'autre des dites branches, mais s'il en prend des bien épaisse et non parfaitement cylindrique, comme en trouve toujours les héros de romans se basant sur l'histoire du naufrage d'un quelconque navire. Non, la vie n'est pas facilité quand on se retrouve héros maudit des Jeux de la Faim. Il n'y a pas de planches disposés un peu partout. Pas de clous, pas de marteaux, rien pour permettre de se faire la petite et parfaite cabane dans les bois, le temps de vivre et non survivre. Il y a sans doute des restes à la Corne d'Abondance qui pourrait lui être utile, mais pour le savoir, il devra s'y rendre. Cependant, la pensée de l'explosion entendue, alors qu'il se trouver sur les bancs de sable, lui rappel que ce n'est pas forcément la meilleure des choses à faire. Il n'est pas un expert en ce domaine, mais quand quelque chose fait boum, il est peu probable que l'air soit respirable. Avec les gazes nocifs et tout le tralala, il faudrait se protéger le visage pour ne pas trop en inhaler.

De toute manière, il n'en est pas encore là, pour l'heure, il peine déjà à faire son petit lit douillet, façon de parler toujours. Il a bien récupérer quelques branches ci et là, il a même trouver un coin où se poser, mais il manque encore un truc pour que l'équation soit bonne. C'est bien beau d'avoir du bois sur lequel s'asseoir, même après avoir casser des petits bouts, pour éviter qu'ils ne rentrent dans son dos, mais il lui manque encore des éléments. Avec l'aide de la lame de son épieu, Logan tranche des feuilles grande et les prend dans une main, continuant sa coupe de l'autre. Une fois qu'il juge avoir suffisamment de verdure, il la dépose en tas près de son pseudo matelas de branches. Maintenant, c'est à la main qu'il gratte pour avoir de la mousse des arbres, comme lui a montré l'instructeur du Capitole, puis l'étale sur le bois. A défaut d'avoir du fil, avec ça, il peut avoir un une sorte de matelas doux, sur lequel il ajoute les feuilles. Satisfait du résultat, le jeune homme du Trois s’asseoir dessus, tout en appuyant son dos sur le tronc de l'arbre au pied duquel se trouve sa construction basique. Il reste ainsi, assis en silence à se reposer pendant deux heures environs, se reposant et surtout, faisant le point sur la situation. Finalement, il se décide à bouger, Logan veut voir le cœur net sur la situation à la Corne. S'il fait rapidement, ça devrait aller. Il se lève, laisse les environs en l'état et s'en va, reprenant en main son arme.

 

Spoiler:
 

Va à l'Ile aux Secrets
 
@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Promenons dans les bois, pendant que le Carrière n'y est pas

Revenir en haut Aller en bas

Promenons dans les bois, pendant que le Carrière n'y est pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: ♣ Archives d'Arènes ♣ :: Zone 8 : La jungle insulaire-