AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

HG17 ~ Passage devant les juges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jonathan Templebar
Jonathan Templebar
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 680
♣ Date d'inscription : 09/03/2012
♣ Age réel : 24


MessageSujet: HG17 ~ Passage devant les juges Dim 6 Avr - 19:33

Et voilà la suite !

Je posterai les passage au fur et à mesure de leur réception.

Pour rappel : il y a deux notes à donner, l'une sur 10 sur la qualité du RP et une sur 12 pour la présentation inRP.

# District Un :

Ruby Prescott [3.5 & 3 & 3.5 & 5] 4 & [9 & 9 & 8 & 9] 9
Devon Alae [3.5 & 3.5 & 4 & 4] 4 & [9 & 8 & 8 & 9] 9

# District Deux :

Annabeth Junks [7 & 8 & 7.5] 7.5 & [8 & 9 & 8] 8
Julien Sullivan [5.5 & 7.5 & 6.5] 6.5 & [5 & 5 & 7] 6

# District Trois :
Rozen A.-C. Greeswald [7 & 7.5 & 6.5] 7 & [5 & 6 & 6] 6
Logan Tolinson [6 & 5.5 & 6.5] 6 & [7 & 5 & 7] 6

# District Quatre :

Iélenna Evans 0 & [8 & 8 & 8.5 & 8] 8
Gabe Flannagan / PNJ

# District Cinq :

Julia Power / PNJ
Xillan Storm / PNJ

# District Six :

Casey A. Reed 0
Seth A. Notherfield 0

# District Sept :

Rose B. Hippwood [ ]
Sebastian Seifer [7.5 & 7.5 & 7.5 & 7] 7.5 & [5 & 4 & 3 & 5] 4.5

# District Huit :

Hope River [4 & 4.5 & 4] 4 & [7 & 6 & 8] 7
Robb Dress 0

# District Neuf :

Adrianna G. Woods 0
Nicolas Eatbox / PNJ

# District Dix :

Hel D'Orado [8.5 & 8 & 7] 8 & [8 & 8 & 8] 8
Nate Wartog 0

# District Onze :

Perle Corned / PNJ
Tom Beoulve [8.5 & 8] 8.5 & [3 & 3] 3

# District Douze :

Melissa Greeffit / PNJ
Buck B. Black [9 & 9.5 & 9.5 & 9.5] 9.5 & [10 & 9 & 9 & 10] 10


Voilà les deux passages que j'ai reçu ce week-end :

Logan Tolinson a écrit:


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Quand vient l'heure de faire ses preuves


S'il est une épreuve encore pire que celle des interview ou bien du défilé, qui sert de cérémonie d'ouverture des Hunger Games, et avant les événements de l'arène, c'est bien le passage devant les Juges. Non pas celui lors des séances d'entraînements, d'autant que pour celui-là, les juges ne sont pas forcément attentifs, mais bien celui qui va déterminer la note que va obtenir chaque Tribut, ce qui influencera sur l'amour, ou au contraire, le manque d’intérêt des Sponsors. Autant dire que si l'on veut tenir le plus de temps possible dans les Jeux, il faut savoir se montrer à la hauteur et impressionner les membres de la haute sphère du Capitole. Il n'est guère simple de se préparer par avance à ce que l'on va faire dans ce but. Pourquoi ? Tout simplement parce que pour trouver ce qui plaira à ce genre de gens, ce n'est pas la plus simple des choses, mais surtout, il est impossible de deviner ce que l'on fait les autres avant vous, de fait, il y aura toujours un risque que ce que l'on pense être une bonne initiative, est en réalité la copie d'un précédent Tribut. Et aussi peu surprenant que cela puisse être, les Juges ne doivent pas l'apprécier. Après,  peut-être que Logan fait erreur, mais les probabilités étant ce qu'elles sont...

Dans la grande salle, les jeunes hommes et femmes partent les uns après les autres. Après que la fille du second Disctrit a terminée son passage, Logan est appelé. Avec un bref regard en direction de Rozy, le fils des Tolinson s'avance vers la grande porte, prêt à faire face aux monstres en robe. Il n'a malheureusement pas à sa portée une foule immense de choix et encore moins de temps. Il ne faut pas trop traîner en longueur, sinon il n'aura même pas le temps de dire ouf que son temps sera devenu vieux souvenir. C'est pourquoi, bien que l'idée lui semble être un peu trop classique pour lui apporter,une note parfaite, au contraire, Logan décide de se fier à ce qu'il sait faire au niveau des armes. Après avoir saluer la foule des hommes et femmes, qui eux prêtent plus d'attention à la nourriture qu'au gamin de dix-sept années, il se met à courir. Non pas pour un simple cent mètres, ou bien encore un saut de haies, il faudrait vraiment être idiot pour penser cela, ce qui est sûrement le cas de certains des juges, mais passons. Il doit d'abord trouver des bons bois.

Pas du bois dont on se sert à l'atelier pour apprendre à faire du feu. Non, ce bois là ne sera pas assez solide. Ce qu'il faut au camarade de Rozen, c'est plutôt du bâton de combat. Construit de sorte à ne pas craquer au premier coup, tout en étant léger, c'est une bonne base pour qui veut se faire une arme à distance avec. Bien entendu, ce n'est pas le seul composant qui entre en compte dans ce que veux préparer Logan. Il lui faut également une lame, de petite taille, cela va de soit. On ne construit par un javelot avec une épée à deux mains. D'une, le poids serait trop important pour la base en bois et de deux, Logan doute de pouvoir réussir à lancer quelque chose d'aussi lourd, même s'il réussissait à mêler le bois et le fer. Non, ce qu'il lui faut correspond davantage aux poignards, voir couteaux de lancer. Après tout, les lames, en plus d'être courtes, sont également légères et dans le pire des cas, grâce au tranchant du couteau, l'arme pourra aussi bien servir en cas de corps-à-corps. Il poursuit sa course d'un bout à l'autre de l'immense salle, puis termine par un rapide passage lui permettant de trouver une corde solide.

Une fois tout son matériel face à lui, Logan peut passer à l'étape suivante. Il allonge le bâton et passe un bout de corde sous l'objet d'origine sylvestre, puis pose la petite arme de métal au bout du bâton, ne laissant que la lame de visible, la poignée étant cachée par le bâton. Il relie les deux en faisant passer le reste de la corde et forme un nœud pour fixer le poignard, de la manière la plus solide dont il est capable, n'ayant appris à faire qu'en autodidacte et non pas, en passant par la case de l'atelier correspondant. C'est pour cette raison que son nœud ne vaudra jamais ceux des gens du Quatrième District par exemple. L'aspect final de l'arme ne vaut peut-être pas grand chose aux yeux de ceux ayant déjà vu de véritables outils de morts, mais Logan lui, est satisfait de sa petite manipulation. Il reste encore une chose à faire. La démonstration. Tenant bien fermement son arme dans la main droite, il se dirige vers la zone des mannequins. Un coup à droite, puis à gauche histoire de s'échauffer un instant et il se met à frapper dans tout les sens, imitant la danse guerrière des peuples de l'ancien temps. Il sait qu'il doit faire du mieux possible, qu'il doit tout donner et c'est pourquoi il se décontracte complètement. S'il doit l'envoyer à la mort, au moins les juges sauront qu’il sait faire autre chose que ses lacets ou compter deux par deux. Quand il juge qu'il en a montré assez, c'est à dire quand les cibles ont assez d'impacts, il s'avance vers sa position initiale, puis se retourne d'un coup et comme par réflexe face au danger, il lance son javelot improvisé vers l'une des fausses victimes. Après quoi, il prête de nouveau attentions aux hommes et femmes du Capitole et tout en s'inclinant, remercie chacun d'eux pour le temps offert et Logan tourne les talons, quittant les lieux.

Sebastian Seifer a écrit:
Coucou !
Voici le passage devant les juges de Sebastian Smile
Je tiens à m'excuser pour le comportement inacceptable de Sebastian /PAN/ Ne lui en voulez pas trop, il a peur, il n'a pas fait exprès de faire ça... J'ai pas pu l'en empêcher

Spoiler:
 


Alors, mes notes sur 12 sont très suceptibles de changer selon les autres présentations, les notes sur 10 sont plutôt définitives.

Pour Logan : 6/10 & 7/12
Pour Sebastian : 7.5/10 & 5/12

_________________
Trois roses de ma n'Ambrouille adorée  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]  -très mauvais pour l'environnement le commerce de roses-


Dernière édition par Lanthane Vanadium le Mer 23 Avr - 16:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Templebar
Jonathan Templebar
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 680
♣ Date d'inscription : 09/03/2012
♣ Age réel : 24


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Mer 9 Avr - 16:38

Voilà la suite !

Rozen A.-C. Greeswald a écrit:


Les espoirs se débattent...

 Le temps passe à une vitesse folle, ça fais si peur quand on y pense. Enfin, ces trois jours se sont déroulés vite mais ce ne sera pas la même chose pour les prochains, Rozen n'est pas assez naïve pour y croire. Dans l'arène, chaque jour sera un enfer, à chaque fois se sera un jour de trop qu'elle devra vivre pour essayer de s'en sortir. Face aux exploits des carrières au Centre d'entraînement, ses capacités ne valent pas grand chose, certes, mais l'important est d'abord de faire preuves d'imagination mais surtout d'originalité. Avant la tempête des Jeux, le calme de l'attente, et pour l'instant la priorité c'est les notes qui seront accordés à l'issue du passage devant les Juges. Mettre en avant ce qu'elle a appris avant sa moisson ou alors durant les trois jours qui viennent de s'écouler ? Peut-être montrer un ensemble sans pour autant tout dévoiler. Et au lieu de montrer l'astuce, mettre en avant ses capacités offensives, après tout, ce que voulaient les Juges c'était du sang, c'est que tout le monde attendait de toute façon dans l'arène, et pour cela il faut être capable d'attaquer. En partant de ce principe, le choix du programme est vite fait.

 Le silence est lourd, personne ne se regarde ni se parle, ou alors très peu. Le seul bruit qui rompt cette monotonie c'est la voix d'une personne qui appelle les tributs les uns après les autres. Le gars du Un, puis sa compère, s'ensuit ensuite l'un après l'autre le tour des tributs du Deux, puis Logan, et enfin Rozen. De tout cœur la jeune fille espère que son ami s'en ait sorti, elle l'espère vraiment pour lui, mais aussi pour elle puisqu'il est aussi son allié dans les Jeux. Mais à l'heure actuelle, c'est son tour de la jouer en finesse. Sans un regard pour les autres, elle se lève pour rejoindre la salle où sont regroupés tous les Juges tout autour d'une grande quantité de viandes. Pour faire saliver d'envie les tributs qui passent ? Pour le coup, c'est raté car Rozen qui reste dans la simplicité en ne gardant à l'esprit que le bon goût du pain du Onze qui est sans doute l'une des choses qu'elle a le plus apprécié de manger au Capitole. Le luxe et le surplus ne fait pas le bonheur de tous on dirait.

 Rozen dispose de peu de temps, ce n'est pas infini, elle le sait alors dès qu'elle a le signal, elle s'active. D'abord, elle place des mannequins à  une assez bonne distances les uns des autres, un est vers la droite, l'autre à son opposé à gauche, et tout un autre, assez loin, près des Juges, et vers la diagonale gauche du mannequin de droite. Les trois cibles positionnées, il s'agit là d'une sorte de parcours, et sur celui-ci, Rozen balance un couteau vers la droite et un glaive vers la gauche. Les deux armes retentissent dans un vacarme mais la jeune fille ne s'en préoccupe pas puisqu'elle s'empare d'une sarbacane qu'elle coince dans l'une de ses manches et qu'elle maintient avec un morceau de liane bien résistan. Avec ce qu'elle avait appris, la blonde aurait très bien pu confectionner sa sarbacane elle-même mais dans le doute de ne pas avoir assez de temps, elle passa l'idée, s'équipa d'une sacoche qu'elle accrocha à sa taille avant de se positionner de manière à faire un ''T'' avec les deux premiers mannequins.

 Et après avoir vérifié qu'elle captait bien l'attention de tous le monde, Rozen s'élança d'abord par une roulade sur le sol qui lui fait assez mal mais elle ne s'en formalisa pas puisqu'elle se jeta ensuite sur le premier mannequin pour lui faire une prise qu'elle avait vu au stand de lutte, et ensuite elle récupéra le couteau posé tout près qu'elle enfonça dans ce qui aurait dû être le cœur. De suite après, elle partit vers sa gauche où elle s'équipa du glaive après avoir laissé l'autre arme dans le corps du mannequin puis répéta les mouvements vus avec Maëlys avant de planter l'arme dans la deuxième cible. Cette fois, elle ne laissa pas l'arme coincé dans la mousse puisqu'elle s'en servit pour rompre les liens de la liane et ainsi récupérer sa sarbacane dont une munition se trouvait dans la sacoche à sa taille. Une seule chance de réussir, c'était volontaire. La jeune fille respira un bon coup avant de souffler dans la sarbacane et la fléchette se planta un peu plus bas que le cœur, et à gauche. Ce n'était pas le cœur qu'elle visait mais bien le foie, elle aurait empoissonné le bout de son missile et si ça avait été un tribut, il aurait bien souffert. Avec un peu de chance, les Juges n'étaient pas si idiots et sauraient l'anatomie du corps, du coup ils comprendraient son geste.

 Sa performance terminée, les dés étant jeter, Rozen salua les Juges avant de tourner les talons pour ce dépêcher de quitter cette pièces où les véritables meurtriers des Jeux se délectaient en riant de l'acharnement et de la conviction des tributs car pour vingt-trois d'entre eux, ça n'aurait servit à rien puisqu'au final ils seraient tous morts. Parler avec Logan et patienter avec lui, voilà ce qu'elle allait faire, profiter des derniers moments de tranquillité et respirer pour se soulager de cette pression du passage pour se faire noter. Prions pour qu'elle est une bonne note afin d'attirer les sponsors.
lumos maxima

7/10 & 5/12

_________________
Trois roses de ma n'Ambrouille adorée  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]  -très mauvais pour l'environnement le commerce de roses-
Revenir en haut Aller en bas
Jake Felden
Jake Felden
+ Capitole +


♣ Nombre de message : 554
♣ Date d'inscription : 25/06/2013


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Dim 13 Avr - 9:36

Tom m'a envoyé son passage.

Tom Beoulve a écrit:
Et voilà.
Une semaine est passée. Des dizaines et des dizaines d'heures à s’entraîner à construire ses propres lance-pierres et à se battre contre des mannequins robotisés en mousse, sous l’œil critique de ses concurrents. Il faut toutefois reconnaître une chose : dans leur regard, il n'y avait pas que de la méfiance, mais aussi du mépris. Si c'est mauvais ou non, ça reste à voir, toujours est-il que Tom sait super bien découper une sarbacane dans un roseau avec ses petits doigts, maintenant.
Génial, il va pouvoir se la péter devant les juges.
Ces derniers ne sont d'ailleurs plus très loin, peut-être une centaine de mètres. Tout ce qu'il faut, c'est attendre son tour, à présent.
Dans la salle d'attente, l'ambiance est à son comble : un silence rythmé tambourine les murs et la chorégraphie à base de positions assises et de corps amorphes entraîne tous les tributs. Puis, lentement, une forme transparente sort du sol, tournant sur elle-même pour découvrir, ou plutôt redécouvrir la salle. Les murs gris et sales se reflètent sur ses pupilles inexpressives ornant son visage blême. Puis, un chuchotement, un souffle de vent sort de la bouche de l'ectoplasme et frôle les nuques, avant d'arriver aux oreilles de Tom.

- Mal au ventre ?

Pour lui, ce courant d'air avait du sens, c'était plus qu'évident. Et lorsque le jeune maître ayant vécu la mort le fixe avec un sourire plat, la réponse sort, faisant se tourner plusieurs têtes.

- Comment t'as deviné ?

Pas de réaction, la ligne semble être coupée, et l'image de Seed, qui semble être plus trouble qu'à une époque, le nargue en laissant voir la silhouette de ses voisins. Puis, les lèvres du nouveau tribut s'ouvre, et une question, une seule parmi beaucoup d'autres, franchit la limite de sa gorge :

- Seed, qu'est-ce que tu... Qu'est-ce que tu es vraiment ?

Le dos courbé, le fou est discrètement suivi du regard par ses camarades, qui le regardent discuter tout seul avec lassitude, habitués par ce comportement et occupés par d'autres pensées.

- Je ne sais pas pourquoi, mais... J'ai l'impression que tu as de moins en moins de sens pour moi. J’arrive plus à parler avec toi, je parviens tout juste à entendre ce que tu me dis et...

Il reste d'une immobilité stressante, véritable statue de sel trônant au centre de la pièce. Tom, tremblant, reste vissé sur sa chaise, fixe l'entité, et lui implore en secouant doucement ses mains jointes :

- Je t'en prie, répond-moi... Me laisse pas tout seul...

Brusquement, deux larmes s'échappent de ses yeux écarquillés, et glissent sur son visage, vide de toute émotion, comme s'il cherchait à ressembler à son ami translucide. Elles viennent s'écraser sur le béton dans un bruit presque audible dans cette salle qui semble hors du temps.
La misérable attente d'une parole de Seed semble ralentir les aiguilles de l'horloge, pourtant, les tributs sortent à intervalles réguliers, avertis par le signal sonore le plus agaçant de l'univers.
Puis, son tour vient.
L'avertissement retentit, mais il ne bouge pas, les yeux toujours levés sur l'illusion consciente debout devant lui. Les autres hésitent à l'interpeller pour lui dire de se lever, mais finalement, le murmure tant attendu se déploie dans son monde, son monde à lui :

- N'oublie pas tes entraînements, et souviens-toi. Souviens-toi de ce que je suis vraiment.

Au dernier mot, à la dernière syllabe, une autre forme blanche déboule, mais celle-ci porte un casque et est bien matérielle. Empoigné par le bras, il est poussé directement devant son jugement, seul dans la salle d’entraînement entièrement vide.

- Seul... Toujours, tout seul.

Il se tourne vers les juges, et identifie Seed parmi eux, raide comme un balai dans un endroit où il ne devrait pas être. Pas une parole, pas un geste, pas un signe d'encouragement, rien.

- Toujours, toujours.

Il déambule lentement, cherchant quelque chose à leur montrer, et finit par saisir un lance-pierre qui  traîne sur le sol, probablement utilisé, ou déplacé par un autre. Au fond, est-ce qu'il y gagnerait à ne rien leur montrer et à abandonner maintenant ? Ce n'est pas comme si les conseils de son mentor l'atteignaient.
Saisissant une munition, il vise mécaniquement une cible, et lâche brusquement l'élastique, presque sans viser.
Raté.
Ses larmes, déjà abondantes, redoublent. Un milliard d'idées et de visions traversent son esprit, de la plus pessimiste à la plus dénuée de sens, et ses genoux manquent de se plier une énième fois.

- Seul. Seul. Seul. Seul. Seul. Seul.

Il ne prend même pas le temps de pointer son objectif, attrape ses petites billes de plombs à l'aveugle et tire à chaque mot, à un rythme frénétique et perturbant. Chaque tir est raté, et les projectiles heurtent bruyamment le sol, le mur, et même parfois le plafond.
Puis, le nombre de décibels augmente, la grimace de désespoir qui tord son visage s'amplifie, et les tirs fusent de plus en plus près des cercles de plastique. Bientôt, tout le terrain est envahi par l'unique hurlement, l'unique mot qui hante son esprit. D'une façon effrayante, sa précision s'améliore enfin, et alors que ses poumons crachent le maximum de leur haine, le plein centre est enfin touché.
Tout s'arrête, le silence règne, et l'arme tombe sur le sol avec un bruit qui sonne comme une conclusion. Il se retourne lentement, n'observant que la tête des juges et ignorant la pâle silhouette qui les accompagne. N'arrivant pas à décrypter leurs expressions, il lance une brève salutation, un faux « merci de votre attention », et termine le spectacle, laissant les morts derrière soi.

Sebastian : 7.5/10 & 3/12
Tom : 7/10 & 2/12

_________________
Une rose de Joss [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose d'Olympe [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Joss [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Noah  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Sebastian :lèche cul:  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Logan [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] 
Revenir en haut Aller en bas
Jake Felden
Jake Felden
+ Capitole +


♣ Nombre de message : 554
♣ Date d'inscription : 25/06/2013


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Dim 13 Avr - 18:37

Voici le passage de Julien (normalement, c'est à toi qu'ils doivent l'envoyer mais bon...)

Julien Sullivan a écrit:
« Julien Sullivan, District 2. »

A mon tour. Je me lève doucement et commence à me diriger vers la salle d’entraînement. Je ne lance aucun regard derrière moi, aucune envie de croiser le regard d’un des tributs présents dans le réfectoire où nous attendons tous, les 24 pour passer et montrer de quoi l’on est capable.
Je m’aventure dans un couloir, sombre, mais la lumière bleutée de quelques néons me laisse voir suffisamment pour distinguer la forme d’une porte. Alors que celle derrière moi ce ferme dans un bruit assourdissant, celle en face de moi viens à peine de s’ouvrir.
Je m’avance alors dans la grande salle, claquant le sol du talon de mes bottes pour bien faire comprendre aux juges, dans leur balcon, que j’arrive, moi, Julien Sullivan. On leur a servi les mets les plus gouteux, du meilleur vin à la meilleure dinde, en passant par le foie gras et le caviar. Je fais une petite courbette en souriant.

« Julien Sullivan, District 2. »

Puis je me retourne sans un mot et me dirige vers le stand de tir. Ils ne m’ont jamais vus tirer au centre d’entraînement, c’est donc le moment de leur prouver de quoi je suis capable à l’arc. Je un carquois sur mon épaule, et un arc dans ma main droite. J’appuie sur un bouton, celui du niveau maximal, et prépare une flèche, que j’encoche à la corde de mon arme.
Puis les hologrammes apparaissent, un à un, j’encoche, inspire, expire, décoche, ils tombent en morceaux, comme des tours que je ferais exploser, un à un, ils s’écroulent comme s’écrouleront la vie des tributs que je tuerais. Je les tuerais tous.
Mais un des hologrammes arrive par l’arrière, et me prend presque par surprise. Par chance il s’agit du dernier. Je me retourne brusquement et donne un coup sur ce dernier avec mon arc, puis j’attrape une flèche dans mon carquois pendant qu’il est désorienté. Je mets la pointe de la flèche vers le bas et donne un violent coup dans la tempe de l’hologramme, qui disparaît comme les autres. Il faut toujours savoir se servir d’une flèche comme on se servirait d’une dague, c’est vital. Et j’ai pu leur montrer que je savais le faire, point positif, ce qui me fait sourire de satisfaction.

Je me dirige alors vers les juges, les regarde, un par un.

« Je vous ai montré ce que je pouvais faire avec une arme, mais maintenant, pour vous prouver que je ne suis pas qu’un barbare écervelé de carrière, une petite démonstration s’impose… »

Je vais poser mon arc et mon carquois et me dirige vers le stand des plantes empoisonnées. Si j’ai choisis cet atelier, ce n’est pas pour rien, parfois on ne veut pas se salir les mains pour se débarrasser des autres tributs…
Je prends une tige de digitale, et prend ses feuilles, la partie la plus toxique de cette plante, qui, lorsqu’elle est ingérée, même à petite dose, est létale pour l’homme. C’est donc très pratique, discret, et mortel, comme j’aime.
Je commence à écraser les feuilles dans un pot en y rajoutant un peu d’eau, et finit par obtenir un liquide, que je mets dans une fiole.

« Vous voyez ceci, et bien, je vous déconseille de le boire, ou vous… mourrez tout simplement… hé bien, ce petit jus de digitale peut très bien se marier avec n’importe quel plat, ou encore se fondre dans une gourde d’eau… la mort vient alors très rapidement, surtout à forte concentration, comme ici, quoi de mieux pour se débarrasser d’allier encombrants que le poison… »

Soyons honnêtes, je ne vais pas rester dans l’arène à aider des personnes qui pourraient me planter un couteau dans le dos… ahah… jamais…
Je suis là pour gagner, et je gagnerais.
J’aperçois alors une cage avec un animal dedans. Je souris, d’un air cruel, et me dirige vers la bête. C’est un singe, je ne sais pas de quelle race, et je m’en fiche royalement.

« Mais ce poison, vous voyez, à une certaine dose, ne tuera pas, mais rendra la personne paralysée, ne pouvant rien faire, mais consciente de ce qui se passe… »

Je verse un peu de poison dans la gamelle de la bête, qui se hâte et bois le contenu. Quelques instants après, il se met à crier mais se fige, en tombant dans sa cage. Je prends l’animal, et le tends vers les juges.

« Je ne compte pas m’en arrêter là.. »

Je vais prendre une dague, et pose l’animal au sol. Je le regarde droit dans les yeux, et je peux y lire de la peur. J’aime cette peur, la boire, ce que je vais prendre plaisir dans l’arène avec les pauvres tributs que je tuerais…
Je commence à dépecer la bête en la laissant bien vivante, mais elle ne peut rien faire, si ce n’est souffrir en restant silencieuse. C’est presque jouissif, en réalité. Le sang coule au sol, se repend, je fais quelques incisions, par ci par la, mais laisse la bête en vie.
Je finis par me relever, poser la dague prêt du singe, encore vivant, mais ensanglanté, aux portes de la mort.

« Merci pour votre attention. »

Je pars en leur tournant le dos, au singe, et aux juges, laissant un cadavre agonisant. Je veux que mon nom soit sur leurs lèvres, le nom de Julien Sullivan, du District 2.

_________________
Une rose de Joss [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose d'Olympe [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Joss [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Noah  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Sebastian :lèche cul:  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Logan [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] 
Revenir en haut Aller en bas
Jake Felden
Jake Felden
+ Capitole +


♣ Nombre de message : 554
♣ Date d'inscription : 25/06/2013


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Dim 13 Avr - 20:05

Bon, je met le récap de toutes mes notes :

Logan : 6.5/10 & 7/12
Sebastian : 7.5/10 & 3/12
Rozen : 7/10 & 5/12
Tom : 7.5/10 & 3/12
Julien : 7/10 & 9/12

Voili voila o/


_________________
Une rose de Joss [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose d'Olympe [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Joss [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Noah  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Sebastian :lèche cul:  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Logan [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] 
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Templebar
Jonathan Templebar
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 680
♣ Date d'inscription : 09/03/2012
♣ Age réel : 24


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Dim 13 Avr - 20:09

Bon, je suis un peu à la ramasse là, donc j'ai rien noté, mais je transmets tout de même les textes que j'ai reçu ce week-end. J'essaie de noter tout demain si j'ai pas trop de boulot...

Buck B. Black a écrit:
Salut ! :DVu que tu es le "haut juge" je te l'envoie à toi ! Je m'y prends à la dernière minute, mais au moins, je suis encore dans les temps. ^^'
Bon courage à vous tous (bande de sadiques ! ) et bonne lecture ! :3






















Et maintenant, je sais ce qu'il me reste à faire




« Tribut masculin numéros un ! »

J’attends. Cette fois, les jeux semblent plus proches que jamais. Plus réels, aussi. Ils apparaissent à présent comme une évidence. Comme une fatalité, une épreuve que nous serons tous très bientôt forcés d’affronter. Je n’ai pas peur. J’ai accepté mon destin. J’ai conscience, à présent, que tout retour en arrière n’est plus possible. Vivre ou mourir sont mes seules options. Tout a déjà commencé. Nous luttons d’ores et déjà pour notre survie personnelle.
Je m’appelle Buck Billy Black. J’ai dix-sept ans. Je ne souhaite qu’une seule chose maintenant. Rester moi-même. Malheureusement, c’est impossible. J’aurais bientôt les mains pleines de sang, le cœur aussi noir que des cendres. Je m’apprête à devenir l’ombre de moi-même. Sal, pourri, brisé.
Je m’appelle Buck Billy Black. J’ai dix-sept ans. Aujourd’hui, je crois savoir qui je suis vraiment. Bientôt, je ne me connaitrais plus. Dans la vie, il faut faire des choix. J’ai fait le mien.
Je m’appelle Buck Billy Black, mais qu’importe mon nom. Dans deux jours, je ne serais plus personne.

Si j’ai choisi de vivre, je n’ai néanmoins pas choisis de me vendre.
Je ne suis pas un objet.

Mon combat a commencé. Cette fois, c’est pour de vrai.

Je m’appelle Buck Billy Black, et à partir d’aujourd’hui, je vais lutter dans tous les sens du terme. Je vais lutter pour vivre mais aussi pour rester libre. J’ai plus de vingt-trois ennemis.

« Tribut masculin numéro douze ! »

Je suis celui qui ne se plie pas aux règles.

***


Je m’avance dans la salle d’entraînement. Elle semble si vide sans tous les tributs. A gauche, j’aperçois les juges, ils mangent, boivent et discutent. Je marche jusqu’à eux avant de m’arrêter. Et puis c’est tout. Je lève la tête et les fixe sans ciller. Le silence tombe peu à peu. Même nos cœurs et nos souffles deviennent muets.
Il n’y a pas plus parlant qu’un regard. Dans mes yeux ils peuvent facilement voir mon combat. Ca ne doit pas leur plaire, ça non. Et alors ? Je me bats pour la liberté, pour ma fierté personnelle. Je ne suis pas influençable, ni manipulable. Et je les regarde, je les regarde. Je leur montre de quelle trempe je suis fait. Je leur prouve que je ne suis pas comme les autres. Je refuse de me vendre de quelconque manière.
J’aurais zéro ? Tant pis, je resterai digne. Je n’aurais pas de sponsors ? Tant mieux, je ne me serais pas fait acheter.

Tic-Tac. Les minutes passent. J’ai envie de rire, de crier : « vous voyez ? Moi j’ai le cran de ne pas vous lécher les pieds. » Mais je me tiens à mon silence. Je sens tout mon corps se figer, je sens mon cœur s’arrêter de battre. Je ne respire plus. Je suis l’homme immobile, aussi silencieux qu’une pierre, aussi froid que la glace. Mes yeux leur lancent des éclairs, semblent crier tout un tas d’obscénité. Soudain, sans en connaître la raison, je me mets à penser à Sun. Aurait-il fait la même chose que moi à ma place ? Serait-il fier ? Non. S’il était là, avec moi, il me soufflerait au creux de l’oreille : « c’est tout ce dont tu es capable ? Je suis déçu ! », avant d’éclater de rire.
Un frisson s’empare de tout mon corps. J’ai envie de… Je dois… Je…
Je sais…

Avez-vous déjà eu l’impression de rêver tout en étant éveillé ? D’agir sur un coup de tête et de vous dire ensuite : « Mais qu’est-ce que j’ai fait ? » ? De vous sentir comme… hors du temps ? C’est ce que j’ai l’impression de vivre en ce moment précis. Ou du moins, c’est ce que je vais vivre dans un peu moins de quinze seconde. Je sens une boule de stress éclore dans mon corps. Je sens le monde trembler, je me vois chavirer. Un. Deux. Trois. Je respire. Longuement.
Sun, je sais ce que tu voudrais que je fasse. Regarde et admire mon ami. C’est fou comment je me sens vivant tout à coup ! Allez, c’est parti. Je n’ai rien à perdre de toute manière.

Des membres qui se lèvent. Un T-shirt qui s’envole. Des jambes qui se mettent à avancer toutes seules. Des mains qui se saisissent d’un couteau. Une lame. Une lame dans la chair. Du sang qui coule, qui s’écoule. Par terre. Sur la peau. Rouge. Tout est rouge. Tout devient rouge.
Je me mets à sourire devant les mines effarées des juges. Très vite, mon rire retentit. Mon torse ruisselle de sang. Oh, je vous rassure, je ne me suis fait que quelques coupures. Rien de bien grave ni de bien méchant. Un peu de pommade miracle du Capitol et il n’y aura plus la moindre trace. J’essaie d’impressionner mon publique, voilà tout.
Les goutes ne s’arrêtent pas. Plic-Ploc. Plic-Ploc. L’adrénaline semble me quitter et une vive douleur commence à se faire sentir. Etrangement, elle me fait du bien. Me redonne des forces. Je trouve dans la souffrance comme une sorte de réconfort. Je me sens bien. Je me sens moi.
Je vous l’ai dit. Je mène différents combats. Certes, je vais devoir me battre pour ma survie. Oui, actuellement, je me bats pour ma fierté. Mais il y a une troisième bataille qui me faudra livrer, vous savez… C’est moi-même qu’il me faudra affronter. Mes peurs, la douleur, ma face cachée. Mes vices. Je suis en train de tester mes limites.
Les juges nous voient comme des rats de laboratoire. Ils se contrefichent de notre sort. Je me permets donc une petite expérience devant eux. Ils aiment le sang, paraît-il ! Et bien, regardez-le en direct mes amis ! Sentez-le, goutez-le, même !

J’ouvre la main gauche et abat froidement le couteau sur ma paume. Je lève mon bras, comme si je voulais saluer mes spectateurs, avant de replier les doigts et d’écraser mon sang. Il gicle.
« Il y a ceux qui suivent la masse et ceux qui s'en démarque. Je suis fier et libre. Je suis capable de faire ceux que les autres  n'osent pas. Moi, j'ai osé ! Je ne suis pas voué aux limites. »
Sur ces mots, je lance avec une haine non dissimulée le couteau à la lame poisseuse sur la porte, avant de claquer cette dernière, derrière moi.

***

On ne peut pas faire face contre notre destiné. Dans tous les cas, je ne serais plus moi. Parfois, je me dis qu’il faudrait que je me résigne, tout simplement. Que je profite de mes quelques heures de répits et que je parte tranquille le moment venu. Mais une petite voix, tout au fond de mon cœur, une sorte de petite étincelle, m’incite à me battre jusqu’à mon dernier souffle. Tout ce que je fais ne servira à rien. Mais ce n’est pas grave.

Je m’appelle Buck Billy Black. J’ai dix-sept ans. Et maintenant, je sais ce qu’il me reste à faire.

« Mr. Black, savez-vous qu’il ne faut pas que les tributs se blessent avant le lancement de l’arène ?
- Ouais, j’avais cru comprendre.
- Allongez-vous. Il faut que je vous applique une pommade spéciale. Ah, les mineurs du Douze, je vous jure… »

Et maintenant, je sais ce qu’il me reste à faire.




©️ Code de Phoenix O'Connell pour [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]



Annabeth Junks a écrit:
Le passage devant les Juges.
Annabeth Junks, District Deux.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Quand on y réfléchit bien, on peut constater qu'en fin de compte, les Jeux ont été lancés à la seconde même où, à la Moisson, j'ai levé le bras et crié que j'étais volontaire. À ce moment-là, j'étais loin d'avoir conscience que la grande horloge de ma vie avait commencé à tourner en accéléré. Je pourrais presque l'entendre, entendre son "tic-tac" en synchronisation avec mon coeur, ce bruit stressant et de mauvaise augure, ce bruit qui vous réveille la nuit et qui hante vos journées. Ce bruit, il ne veut plus quitter ma tête. Ce bruit, il me fait agir vite et bien. Ce bruit, il motive mes gestes et donne un sens à ce que je fais, donne un sens à ma vie : donne un sens à ce que je suis. Ce bruit, j'ai commencé à l'entendre quand je suis montée sur l'estrade de la Grand-Place, lors de la Moisson. Depuis, il ne m'a pas quittée. Parfois, je l'entends sonner. Lors des Adieux, de la Cérémonie d'Ouverture et de chaque atelier que je commençais à entreprendre, dans le Centre d'Entraînement du Capitole. Et ce bruit, je sais que je l'entendrais ce soir, lors du passage devant les Juges, le passage qui déterminera, sur une échelle de 1 à 12, combien de points j'aurai. Ce passage qui prouvera aux autres que mon titre de Carrière est loin d'être superficiel ; qu'ils doivent tous fuir devant moi et mon regard incendiaire. Mais à quoi bon fuir ? Je les trouverai tous et je les tuerai jusqu'au dernier.

Un sourire amusé étire mes lèvres alors que j'écoute d'une oreille distraite le type qui gère l'atelier sur les insectes et les baies comestibles. Dans mon district, j'ai toujours été la pauvre orpheline coincée, gentille et donneuse de leçons, alors qu'ici, je me comporte comme si j'étais la meilleure - ce qui doit en partie être vrai, puisque théoriquement, je suis l'une des meilleures. N'empêche que même si l'image que je dois donner de moi doit s'éloigner le plus possible de celle que je suis vraiment, je trouve ça plutôt comique et ridicule de me prendre pour une diva. Je me force à me concentrer, il faut que j'écoute, que je sois plus attentive que ça. Ma survie en dépend, d'une certaine manière, et ce même si j'ai rarement vu plus ennuyant que cela. Mais c'est une tactique comme les autres : faire des ateliers qui nous sont inconnus de façon à ce qu'une fois dans l'Arène, nous ayons le maximum d'atouts possibles. Je sais déjà faire beaucoup de choses, puisque j'ai passé toute ma vie à m'entraîner pour ces Jeux. L'épée, le javelot, les lances, les épieux, les couteaux, les haches et toutes les armes dans le genre me sont familières. Pas besoin de gaspiller trois jours à m'entraîner à faire quelque chose que je sais déjà faire ; là n'est pas le but. J'ai aussi une bonne endurance et la tension physique ne me fait pas peur. En choisissant trois catégories qui me sont inconnues, je ne fais qu'élargir la brèche déjà énorme entre mes adversaires des tributs périphériques et moi-même. Je ne peux que retirer des avantages de ces trois jours. Même si au fond, puisque je fais des choses que je n'ai jamais faites, je suis au même niveau que les autres et que par conséquent, ça ne me valorise pas trop... Qu'importe. J'assume.

Nous sommes deux à faire cet atelier. Un gamin d'à peine treize ans aux cheveux blonds en provenance du Onze et moi-même. Je crois qu'il s'appelle Kol... ou Tim... ou Tom, oui voilà c'est ça ! Tom Beoulve, le plus jeune candidat de cette édition. Il a l'air tellement fragile, j'ai envie de lui souffler dessus pour voir s'il s'envole. Il suit le même atelier tous les soirs, avec moi et celui qui s'occupe de nous. En parlant de celui-là, il nous annonce que c'est la dernière série d'insectes à mémoriser et puis c'est terminé. Dans une série, il y a dix insectes. Le but du jeu est de pouvoir mettre un nom sur chaque insecte. Depuis que j'ai commencé l'exercice, avant-hier, je n'ai pas réussi à tous les avoir bon. Espérons que j'y arriverai maintenant. Il nous tend chacun une tablette transparente et donne le top départ. J'ai dix secondes. Moi qui n'ai quasiment rien écouté de ses conseils ce coup-ci, ayant l'esprit trop occupé par le passage devant les Juges et par ce tic-tac incessant qui ne cesse de me vriller les tympans, il y a comme un déclic qui se fait dans ma tête. Mes doigts s'en vont pianoter d'eux-même sur le clavier tactile. Je finis ma série en huit secondes et demi - mon record. Avec un grand sourire satisfait, je fais un geste au moniteur en lui disant que j'ai terminé. Il valide mes réponses et me laisse partir me préparer pour l'heure suivante.

***

Nous y voici, le passage devant les Juges aura lieu dans une poignée de minutes à peine. Serai-je à la hauteur ? Telle est la question. Je l'espère, en tout cas. Nous nous trouvons tous dans une grande pièce meublée seulement de chaises. Vingt-quatre chaises pour vingt-quatre tributs. Cette fois-ci, le tribut masculin passe avant le tribut féminin, je suis donc la dernière Carrière à passer. Je suis placée entre Julien et Logan Tolinson - le tribut du Trois. Un peu plus à ma gauche, il y a mes deux autres alliés, Ruby et Devon, puis à droite viennent Rozen Griswald et tous les autres. Une voix mécanique appelle Devon qui se lève et part sans un mot. Les minutes passent et le temps semble figé. Je croise et décroise plusieurs fois mes jambes, ce tic-tac incessant martelant toujours ma tête et refusant de me quitter. La voix mécanique revient, intimant cette fois-là Ruby à rejoindre les Juges. Celle-ci se lève et part rejoindre son partenaire, sa chevelure flamboyante disparaissant quand les portes se referment derrière elle. Tic-tac tic-tac. Je voudrais me frapper la tête contre un mur pour que ce bruit seulement produit par mon imagination s'arrête une bonne fois pour toutes, mais malheureusement, je n'en ai pas la possibilité. Je passerais pour une malade mentale et ce n'est pas le moment de faire honte à Julien. Les portes blindées s'ouvrent de nouveau et la voix appelle mon ami. Je prends sa main et la lui presse discrètement, si doucement que je doute même qu'il l'ait senti. Je croise une dernière fois son regard azur. Je lui souris, l'encourageant de la tête. Il finit par me tourner le dos et sans un retour, il quitte à son tour la salle. Me voilà la seule Carrière dans cette pièce, je me sens tout à coup étrangement... vulnérable. Je n'aime pas cette sensation. Je tripote nerveusement le 2 brodé sur ma poitrine, essayant d'effacer l'horloge de ma mémoire - sans grand succès. Ma tenue se compose d'un pantalon noir confortable et simple et d'un débardeur assortit comportant le chiffre de mon district en gros au dos et en plus petit devant. « Annabeth Junks. » Je relève la tête, surprise sur le coup, puis, d'un geste tout aussi mécanique que la voix artificielle, je me lève et me dirige vers les portes qui coulissent pour me laisser passer. Elles se referment en claquant derrière moi, me laissant seule dans un long couloir clair. Je le parcours rapidement, le regard rivé devant moi, et finis par passer une dernière porte, débouchant sur la salle de passage devant les Juges. Tous les visages me sont inconnus, cependant, je reconnais brièvement celui de Lanthane Vanadium, la Haute-Juge de chaque édition d'aussi longtemps que je puisse m'en souvenir. Les passages ont à peine débutés, je suis seulement la quatrième à passer, et sachant que vingt sont encore à venir, je sais que j'ai l'attention de tout le monde. Parfait.

J'avais réfléchi à ce que j'allais présenter aux Juges avant même de commencer mes trois jours d'entraînement. J'aurais pu fabriquer une sarbacane et m'en servir, ou même cuisiner quelque chose avec trois baies et deux scarabées et pourtant, mon regard glisse sans que je ne puisse rien y faire vers le coin regroupant les objets de lancers : mes armes de prédilection. Malheureusement, je n'ai le droit de ne montrer qu'une seule catégorie aux Juges. Alors, quel choix faire ? Couteaux, hachettes ou épieux ? Il faut les surprendre, faire preuve de malice et d'intelligence. Je suis une Carrière, ils doivent donc s'attendre à quelque chose de haut niveau. Les couteaux sont des armes trop fréquemment utilisées, puisqu'ils sont faciles à manier et que tout Carrière qui se respecte doit savoir s'en servir ; c'est donc un choix trop prévisible. Les hachettes... les épieux ? J'empoigne le stand d'épieux et le fait rouler jusqu'au centre de la salle, bien devant les Juges et pile en face des cibles pour le moment immobiles. Je lance un grand sourire à mes spectateurs tout en me présentant : « Je suis Annabeth Junks du District Deux. » Je hoche légèrement la tête en signe de salut et je pose la paume de ma main à plat sur un premier épieu. Instantanément, les années passées à manipuler ce genre d'objet me reviennent en mémoire. C'est comme si, entre temps, je n'avais pas eu trois jours d'autres exercices. Mais ce genre de choses, c'est comme le vélo : une fois qu'on a appris à en faire, on ne l'oublie pas. Sur le côté, il y a une petite tablette semblable à celle que j'utilisais lors de l'entraînement sur les insectes et les baies comestibles. Je m'en approche, la main droite serrant toujours l'épieu, et je pianote tranquillement dessus. Je choisis de faire se mouvoir des cibles humaines et animales en même temps. Une voix robotique me demande de me placer. J'obéis, positionnant mon pied gauche devant moi et l'autre à l'arrière de façon à me tenir sur le côté pour avoir plus de force dans mon bras droit au moment de lancer. Les cibles commencent à bouger. Je tiens mon épieu loin derrière moi sans quitter des yeux le point rouge qui désigne l'emplacement du coeur. C'est là que je dois tirer. Pas besoin de prendre de l'élan, j'ai fais ça des dizaines de fois au cours des derniers mois. Le regard toujours rivé sur ce point rouge, tout mon être concentré sur cette cible qui bouge, je fais basculer mon bras d'avant en arrière et je lâche mon épieu. Un sifflement, une ombre, un bruit de carton déchiré. La cible a cessé de bouger, l'épieu lui transperçant le coeur. Le point rouge a disparu, engloutit par le bout de bois. J'esquisse un large sourire et m'attaque aux autres cibles qui continuent à se mouvoir. Je prends en main un deuxième épieu que je lance immédiatement cette fois-ci sur un bout de carton censé représenter un cerf. L'arme traverse le petit trou faisant office d'oeil, l'agrandissant davantage, et s'en va ricocher sur le mur de fer derrière les cibles. J'enchaîne avec un troisième épieu. Deux cibles humaines se rapprochent l'une de l'autre. Parfait. J'empoigne fermement le manche et attends patiemment que les cibles soient alignées. Un nouveau sifflement puis un chtak chtak simultané se font entendre. L'épieu reste coincé entre les deux cibles, leurs transperçant à toutes les deux le front. Un quatrième épieu arrache l'aile d'un oiseau en plein vol, le cinquième reste fiché dans le coeur d'un humain qui traverse la salle à toute vitesse depuis un moment. Les deux dernières touchent chacune leurs cibles animales. Essoufflée et le regard brillant d'adrénaline, je jette un coup d'oeil aux Juges qui me regardent, impassibles, alors qu'ils notent des choses sur un bout de papier. Je souris de nouveau et attends docilement qu'ils me permettent de sortir. C'est presque en sautillant que je regagne la porte extérieure. Finalement, pas de quoi stresser, ce n'était pas si difficile que ça ! Je me surprends à penser que c'était presque trop facile... En fait, ça ne diffère pas beaucoup de ce que l'on fait au Centre d'Entraînement du Deux. Toujours est-il que je suis fière de moi, j'espère leur avoir donné du spectacle. Si Julien, Ruby et Devon en ont fait autant, alors je suis persuadée que rien ni personne ne pourra nous déranger lors de ces Jeux. Moi qui ai toujours été peu sûre de moi, j'apprécie à sa juste valeur cette sensation de grandeur qui m'envahit aujourd'hui. Je me sens forte et imbattable. J'espère seulement que je le suis vraiment...


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]


Excusez-moi pour le retard, j'étais persuadée d'avoir posté hier o/


Hel D'Orado a écrit:
Coucou ! Je suis vraiment désolée, je ne me souvenais plus que le dernier délai était hier :duh:J'espère que vous accepterez quand même mon RP duh





Parfois, on a l’impression que toute notre vie s’est dirigée dans l’attente d’un moment précis. Comme si on avait été libres de certains choix, car chacun de ces choix nous conduisait à ce moment. Comme un nœud rassemblant tous les fils de la vie.

Aujourd’hui est un de ces nœuds. J’ai l’impression d’avoir travaillé toute ma vie à maîtriser ce que je vais faire dans quelques instants. Comme si je avais toujours su que je devrais le faire.

Dehors, gamine, à escalader tout et n’importe quoi, d’abord de mes doigts frêles et sanglants, puis cuirassés de cals. Que ce soit les maisons, les arbres ou les rochers, il y avait toujours ce besoin de monter, toujours plus vite, toujours plus haut.

En classe, dans les rues, à me faire bousculer parce qu’on ne me voyait pas. A m’entraîner pour qu’on ne me voie pas, d’abord au milieu des gens puis très vite, dans la nature, à vibrer au même rythme que le feuillage, à me déplacer avec les ombres, à respirer en même temps que les arbres.

Pendant les entraînements, à donner mon maximum pour maîtriser la sarbacane, à manger en position de tir, à respirer comme si je soufflais dans l’arme, à en rêver.


Aujourd’hui est un nœud. La salle d’attente se vide peu à peu et moi, je vide mon esprit. Mes battements de cœur ralentissent peu à peu, mes yeux se ferment et je frémis sous les nombreuses forces négatives qui parcourent la salle. Je les laisse couler lentement en moi, lisse comme le marbre. Elles finissent par s’échapper, car n’ayant aucun point d’accroche.

Je rouvre les yeux lorsque l’on prononce mon nom. Les juges discutent déjà entre eux. Un battement de paupières, et je suis près des sarbacanes. J’en attrape une, la soupèse, et m’éloigne déjà derrière un pilier d’acier. Une flèche en bois dans la poche, une boîte d’allumettes dans l’autre et je grimpe déjà, l’arme coincée sous l’aisselle. L’adrénaline me chatouille le ventre. En quelques mouvements fluides, j’atteins la grille remarquée quelques jours auparavant. Une grille qui surplombe tout le terrain et qui est parfaite. J’entends quelques mouvements d’humeur parmi les juges -« Mais où est cette foutue tribut ? Elle va finir par se montrer ? ». Rapidement, je cours d’un pas souple jusqu’à surplomber les Capitoliens. Un sourire se fait sur mon visage. Elle va se montrer, la tribut, ne vous en faîtes pas. J’enflamme alors la flèche, la coinçant dans l’arme. Et je vise l’un des mannequins au centre du terrain. Elle part, droite, et le feu démarre instantanément.

C’est le moment. Celui qui va tout décider. Te foire pas, Hel. Alors que les Juges ont relevé la tête en direction du brasier, cherchant où je peux bien être, je tombe derrière eux, pliant les genoux pour amortir la chute. Ce n’est sûrement pas autorisé. Là, tout de suite, avec une bonne arme, je pourrais tous les tuer.

Néanmoins ce n’est pas mon but. Je récupère seulement la pomme dans la bouche du cochon, dépose ma sarbacane à la place, et glisse vers la gauche, reprenant l’attitude que je sais si bien faire : techniquement, je ne suis pas invisible. Sur une photo, on me repèrerait, forme sombre sur fond noir, mais c’est mon allure qui me rend transparente. Un mouvement continu et l’attention des juges toujours focalisée sur le pantin – car après tout, cela ne fait que cinq secondes que j’ai tiré.

Alors que je reviens dans la salle basse, celle réservée au tributs, je regarde quelques secondes les Juges, avant de leur sourire.

« Hel D’Orado, district dix. »

La plupart des regards sont tournés vers moi. D’un mouvement provocant, je croque dans le fruit.

« J’espère que personne parmi vous n’est un adepte des traditions. Car personnellement, je trouve qu’une arme dans la bouche du cochon, ça a tout de suite plus de gueule. »

Je fais un mouvement du menton pour les inciter à regarder le plat derrière eux, et puis je repars sous les exclamations étonnées.

Sûrement que ma note sera mauvaise, mais au moins je suis heureuse.


Et le passage de Iel' arrivera sans doute lundi ou mardi...

_________________
Trois roses de ma n'Ambrouille adorée  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]  -très mauvais pour l'environnement le commerce de roses-
Revenir en haut Aller en bas
Chleo Sullivan
Chleo Sullivan
+ District Deux +


♣ Nombre de message : 2557
♣ Date d'inscription : 23/02/2012
♣ Age réel : 24


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Dim 13 Avr - 23:20

Voili voilou voici mes notes pour les présentations postées ! Il y en a quand même très peu ... Je ne comprends pas ... Ils avaient du temps pourtant ... Enfin bref, moi je dis que les suivantes, si suivantes il y a, y aura des pénalités

# District Un :

Ruby Prescott [ ]
Devon Alae 4/10 & 9/12

# District Deux :

Je ne note pas mes deux petits tributs coeur

# District Trois :

Ni les compatriotes de mon fantôme

# District Quatre :

Iélenna Evans [ ]
Gabe Flannagan [ ]

# District Cinq :


Julia Power / PNJ
Xillan Storm / PNJ

# District Six :

Casey A. Reed [ ]
Seth A. Notherfield [ ]

# District Sept :

Rose B. Hippwood [ ]
Sebastian Seifer 7/10 & 5/12

# District Huit :

Hope River 4/10 & 8/12
Robb Dress / PNJ

# District Neuf :

Adrianna G. Woods [ ]
Nicolas Eatbox / PNJ

# District Dix :


Hel D'Orado 7/10 & 8/12
Nate Wartog [ ]

# District Onze :

Perle Corned / PNJ
Tom Beoulve 8.5/10 & 3/12

# District Douze :

Melissa Greeffit / PNJ
Buck B. Black 9.5/10 & 10/12

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

When my nightmares comes ...


Dernière édition par Chleo Sullivan le Ven 18 Avr - 22:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jake Felden
Jake Felden
+ Capitole +


♣ Nombre de message : 554
♣ Date d'inscription : 25/06/2013


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Lun 14 Avr - 7:42

Pour ma part, je sanctionne de -0,5 par jour voir plus...

Sinon, voici mes trois autres notes. Pour info, je préfère les donner à chaque nouvelle présentation puis faire un récap pour qu'on puisse en discuter si besoin Wink

Buck : 9.5/10-9/12 Un spectacle osé en arrivant en dernier, Jake aime ça.
Annabeth : 8/10-9/12
Hel : 8/10-8/12

Au moins les prestations reçues ont de la gueule je trouve, reste à savoir ce que foutent les autres tributs...

_________________
Une rose de Joss [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose d'Olympe [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Joss [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Noah  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Sebastian :lèche cul:  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Logan [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] 
Revenir en haut Aller en bas
Trishteh Yeleen
Trishteh Yeleen
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 947
♣ Date d'inscription : 28/07/2012
♣ Age réel : 20


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Mar 15 Avr - 18:38

Pour moi ce sera :
Logan : 5,5/10; 5/12
Sebastian : 7,5; 4/12
Rozen : 7,5; 6/12
Tom : Non noté
Julien : 7,5; 5/12
Buck : 9,5; 9/12
Anna : 7,5; 8/12
Hel : 8,5; 8/12

J'ai aussi sanctionné le retard et le poison de Julien !

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Clean up all the corpses you've left behind
Show me what it's like to be the last one standing and teach me wrong from right and I'll show you what I can be.
Oh, Heaven's gates won't open up for me.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Templebar
Jonathan Templebar
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 680
♣ Date d'inscription : 09/03/2012
♣ Age réel : 24


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Mar 15 Avr - 19:45

Mes notes en retard :

Julien : 5.5/10 & 5/12
Buck : 9/10 & 10/12
Annabeth : 7/10 & 9/12

_________________
Trois roses de ma n'Ambrouille adorée  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]  -très mauvais pour l'environnement le commerce de roses-
Revenir en haut Aller en bas
Chleo Sullivan
Chleo Sullivan
+ District Deux +


♣ Nombre de message : 2557
♣ Date d'inscription : 23/02/2012
♣ Age réel : 24


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Mar 15 Avr - 20:36

Juste une question Trish, pourquoi tu dis sanctionner le poison de Julien ?

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

When my nightmares comes ...
Revenir en haut Aller en bas
Jake Felden
Jake Felden
+ Capitole +


♣ Nombre de message : 554
♣ Date d'inscription : 25/06/2013


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Mar 15 Avr - 21:31

Parce que Lanthane m'a fait remarquer que la digitale ne paralysait pas et qu'en plus de ça, il aurai eu des blessures sur les mains en gros.

Bon, pour Julien, je baisse ma note à 7 parce que j'ai pas envie d'être trop exigeant avec ceux qui ont rendus leur passage et que torturer et tuer un animal, c'est assez osé et dérangeant pour que ça plaise, vraiment dommage pour le poison.

_________________
Une rose de Joss [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose d'Olympe [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Joss [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Noah  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Sebastian :lèche cul:  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Logan [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] 
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Templebar
Jonathan Templebar
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 680
♣ Date d'inscription : 09/03/2012
♣ Age réel : 24


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Jeu 17 Avr - 17:54

Yep, le petit Julien a mal suivi ses cours... La digitale n'influe ni sur les nerfs ni sur le cerveau mais sur le rythme et la pression cardiaque. "Blessures" est un peu fort... c'est juste des éruptions cutanées, mais bon, ceux qui savent ce qu'ils font ne saisissent pas de la digitale à mains nues.

Sinon, voilà le passage de Hope, fraîchement reçu :

Hope River a écrit:
Voilà le passage de Hope Wink
Bonne lecture :3

Le passage devant les juges.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Encore un tour et elle avait fini d’attacher sa tresse en chignon derrière sa tête. Hope s’approcha de son lit pour prendre le t-shirt noir et rouge qui y était plié soigneusement. On l’avait livré, avec le reste de l’ensemble, dans la chambre qu’elle occupait au Capitole, avant d’être envoyé dans l’arène des dix-septièmes Hunger Games, pendant qu’elle prenait sa douche.
Aujourd’hui, c’était l’examen final qu’elle devait présenter aux juges. Avec la cérémonie d’Ouverture et les interviews, c’était le moment le plus important pour les tributs. Elle passa le t-shirt sur son corps et mit son pantalon ainsi que sa paire de baskets. Tous étaient de la même couleur. Il était marqué un Huit entouré du logo de son district sur le t-shirt noir tandis que les baskets et le pantalon moulant étaient imprimés de petits logos du Capitole.

Une fois prête, une fois ses lacets faits, on vint frapper à sa porte. C’était l’hôtesse, Whilemina, qui venait de frapper à sa porte pour lui annoncer que les tributs étaient conviés dans le sas d’attente. Elle sorti de sa chambre et suivi l’hôtesse du Huit accompagnée de Robb jusqu’au lieu dit après avoir emprunté l’ascenseur et tout un dédale de couloirs.

Une fois arrivée, elle remarqua que Robb et elle étaient les derniers arrivés. Les autres tributs étaient là. Les Carrières étaient collés serrés ensemble tandis que les tributs des Districts défavorisés étaient seuls. Hope alla s’installer à côté d’une tribut dont le nom lui échappait… A bien y réfléchir, elle pensait que son nom avait quelque chose en rapport avec le luxe…Ruby ? Non, il s’agissait de la rousse du Un et elle était avec ses petits copains de Carrières. Jade ? Non, il n’y avait pas de Jade cette année ! Cristal ? Emeraude ? Non, rien de si fabuleux… Perle ! Voilà, c’était la tribut du Onze et elle s’appelait Perle Corned !

Après avoir mit fin à sa bataille mentale, Hope se mit à se triturer nerveusement les mains pour donner l’illusion de son manque de self-control. Elle était surexcitée et avait hâte de donner un avant goût de ce qu’elle savait faire !

Bientôt, une voix digitale annonça le début de l’épreuve et convoqua Ruby Prescott dans la salle d’entrainement où les juges l’attendaient. Hope observa la rouquine disparaître par une porte qui fut bientôt condamnée par une herse de métal. Du coin de l’œil, elle vit les autres Carrières masquer difficilement leur impatience collective tandis que les autres tributs étaient nerveux. Tous devenaient trop réels : bientôt, ils allaient finir dans l’arène. A croire que, au début, ils se croyaient dans un mauvais rêve…Le pire qu’ils aient passé.

Très vite, les autres tributs furent convoqués et la salle se vida rapidement…Aussi rapidement que la peau de chagrin rétréci au fur et à mesure des vœux. La tête baissée, Hope fut sortie brutalement de ses songes quand la voix féminine digitale annonça son nom. Sous les regards des tributs restants, Hope se leva, prit un bon coup d’air, et se dirigea vers la porte dont la herse s’était levée. Une fois passée, un bruit métallique se fit entendre dans son dos et elle su que l’entrée venait d’être refermée. Elle traversa un petit couloir avant de terminer dans l’immense salle servant de lieux d’examen pour les tributs. Elle vit la loge où étaient postés les juges. Soudain, elle se surprit à être légèrement stressée. Elle sentait l’adrénaline affluer dans ses veines. Elle serra ses poings pour faire passée sa nervosité avant de se diriger d’un pas décidé vers la loge. On voyait que les juges commençaient à être lassés de tout ça mais elle n’en prit pas cure souriant mentalement en songeant à les réveiller bien vite grâce à ses facultés. En arrivant devant la loge, elle se racla la gorge, attirant sur elle l’attention, et nomma son district et son nom :
« Hope River, District Huit ».

Elle se dirigea vers les bâtons de bois qui résidaient sur un présentoir et fit un signe à un des entraineurs venus pour les démonstrations au combat. Celui ci réprima un fou rire, vu ce qu’elle avait fait à l’entrainement public y’avait rien d’étonnant ce qui fit jubiler Hope, prit son propre bâton et se dirigea vers elle. Hope était déjà postée sur le tapis et se mit en position de garde. L’entraineur se précipita vers elle, l’arme bien haut, et elle esquiva au dernier moment en se jetant sur le côté. Elle se mit fléchie sur ses pieds, un genoux à terre, et abattis son arme sur le ventre de son adversaire qui n’eu que quelques secondes – passée la surprise – pour reculer. L’entraineur abattit son arme sur elle et la jeune tribut du s’abaisser d’un grand écart et leva son bâton qui lui servi à arrêter l’arme. Elle fit un balayage pour envoyer son adversaire par terre ce qui se produisit et elle se releva. Dans la seconde d’après, elle était à califourchon sur lui ; un bout de son bâton sur la gorge de l’entraineur. Elle ne cachait pas sa satisfaction. Lui et elle se regardèrent comme chiens de chasse. Il frappa par terre, déclarant forfait. Elle se releva et laissa son arme tomber à terre.

Pour la cerise sur le gâteau, voyant qu’il lui restait du temps, elle montra ses capacités d’escaladeuses. Une vraie femme araignée ! Spider-Woman ! Elle voyait ce surnom d’ici ! Une fois en haut du petit mur d’escalade, elle en descendit d’un salto avant parfaitement exécuté.
Une fois à terre, le haut juge l’interpella pour lui signaler la fin de l’examen. Elle remercia d’une révérence et d’un sourire enjôleur ses spectateurs avant de partir par une autre porte de celle de son arrivée.

lumos maxima

4/10 et 7/12 pour l'instant... Et sinon, je propose de virer l'entraîneur, il n'est clairement pas assez bon.

Et puisque j'ai oublié de l'écrire dans mon précédent message : merci les filles de nous aider coeur

_________________
Trois roses de ma n'Ambrouille adorée  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]  -très mauvais pour l'environnement le commerce de roses-
Revenir en haut Aller en bas
Trishteh Yeleen
Trishteh Yeleen
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 947
♣ Date d'inscription : 28/07/2012
♣ Age réel : 20


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Jeu 17 Avr - 19:38

Avec plaisir Lanthane :3.

Donc pour Hope, je mets 4,5/10 et 6/12 !

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Clean up all the corpses you've left behind
Show me what it's like to be the last one standing and teach me wrong from right and I'll show you what I can be.
Oh, Heaven's gates won't open up for me.
Revenir en haut Aller en bas
Chleo Sullivan
Chleo Sullivan
+ District Deux +


♣ Nombre de message : 2557
♣ Date d'inscription : 23/02/2012
♣ Age réel : 24


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Jeu 17 Avr - 21:38

J'avais dis que j'avais toujours voulu faire juge, alors avec plaisir aussi coeur

Pour Hope : 4,5/10 et 8/12 même si je trouve que ca fait un peu trop warrior Rolling Eyes
J'édit aussi mon poste la haut

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

When my nightmares comes ...
Revenir en haut Aller en bas
Jake Felden
Jake Felden
+ Capitole +


♣ Nombre de message : 554
♣ Date d'inscription : 25/06/2013


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Ven 18 Avr - 12:42

Voici le passage de Devon ! (Par conte, le code s'est enlevé avec le c/c, j'ai pas fait gaffe)

Devon Alae a écrit:

Devon Alae Հ glory and gore
Me voilà dans la salle d’attente pour le passage devant les juges. Dans moins de trente secondes, c’est moi que l’on appellera pour leur en mettre plein les yeux pendant un quart d’heure. On doit sûrement attendre quelque chose d’un niveau élevé de moi et des autres carrières. Logique, on est beaucoup plus avantagé – et même aimé, je suppose – avec toutes les années d’entraînements que l’on a eut. J’ai réfléchi à ce que je pourrais leur montrer pendant des heures. Mais rien. Aucunes idées exceptionnelles qui pourraient les clouer sur place, les laisse bouches bées, ébahies et épatés. Je suis un peu déçu de moi pour le coup. Il faut dire que j’ai l’embarras du choix, j’ai déjà touché à chaque arme inimaginable. Mais si je ne me suis entraîné qu’avec peu d’entre eux. Mes armes favoris, et celles avec qui j’excelle sont les shurikens et le lancé de couteaux. Je ne rate jamais ma cible. Et de plus, elles me correspondent très bien. Bien sûr, je pourrais mettre KO quiconque je voudrais au corps-à-corps, mais vu ma silhouette beaucoup moins musclé que la plupart des carrières, ce n’est pas un terrain sur, pour moi. Mais tout ce que je peux utiliser à distance, si. Je suis très rapide et habile de mes mains. Je n’ai aucunes idées de ce que Ruby va faire. Je suis assis à coté d’elle, avec les autres carrières de l’alliance, mais nous n’en n’avons pas parlés. Pour Anna et Julien, je comprends. En fait, pour elle aussi. Après tout, je peux très bien ignorer un de ses talents cachés.

« Devon Alae. »

La voix robotique m’appelle enfin. Je me lève. Je suis le premier à entrer dans le gymnase, derrière moi j’entends encore les chuchotements des autres tributs qui stressent. J’adresse un sourire mince aux juges, signe de respect. Fin’, simple bonjour quoi. Après tout, autant me montrer aimable, certains d’entre eux craqueront peut-être et deviendront mes plus fidèles sponsors. Et même si certains d’eux sont des hommes… tout le monde sait que les capitoliens, pour la plupart, aiment les deux sexes. En tout cas, c’est ce qu’il se dit dans les districts. Enfin bref. Je me présente rapidement tout en souriant autant.

« Devon Alae, District Un. »

J’ai finalement décidé, pour ma démonstration, de montrer que je sais maîtriser une multitude d’armes. Je vais essayer d’en montrer le plus possible en fait. Je n’ai prévu aucuns mouvements en particulier, aucunes suites de coups. J’ai pourtant eu l’habitude d’apprendre des techniques de combats sous formes de chorégraphies au centre d’entraînement du District, mais ça ne m’est pas venu à l’esprit. Je vais improviser. Je n’ai plus vraiment le choix de toute façon. Je suis déjà en train de trainer des mannequins à des distances plus ou moins longues du milieu du gymnase ou je conte me positionner pour lancer mes diverses armes dont je vais m’armer de suite. Six. Il y a six mannequins. Je n’ai qu’à imaginer que ce sont des pauvres tributs apeurés, égarés que je tuerais dans quelque dizaine d’heures. J’enfile un manteau à de chaque coté, en dessous de mes deux bras, je glisse des shurikens et des couteaux à lancée dans les petits élastiques qui les maintienne, prévus à cette effet. Je jette deux boomerangs édentés au milieu du gymnase ainsi que deux épées bâtardes ; mes favorites. Puis enfin, j’attrape deux haches ; une dans chaque main que je garde. Je vais ensuite au milieu. Et j’essaye de faire le vide dans ma tête. J’essaye de me concentrer au maximum, aujourd’hui, je ne dois pas louper mes cibles. Imaginez, la honte pour le Un et les carrières en général. En fait, je ne sais même pas si les juges comprennent vraiment ce que je fais. Tant pis.

Un silence pesant règne dans la salle. C’est plutôt bon signe, ça montre que les juges sont attentifs. Ou endormis. Mais j’espère qu’ils sont attentifs en fait. Ma hache, celle qui était dans ma main droite, brise l’air et vient se planter dans le crane du premier mannequin, à un environ cinq mètres de moi, d’une vitesse plutôt importante. La deuxième est beaucoup moins rapide et régulière dans sa trajectoire mais elle s’enfonce dans le torse de ce même mannequin. Je m’accroupis rapidement de façon à attraper les deux épées au sol et je m’élance vers le mannequin déjà transpercé et je fais tourner mes épées avant de trancher les deux bras de la silhouette grise sans vie. Je pivote en suite, je plis le genou droit vers moi et pousse de toutes mes forces, je frappe de toutes mes forces dans le bassin du mannequin ce qui fait tombé le mannequin en arrière. Ce que j’avais prévu. Mon bras –toujours armé de l’épée lourde- fait un grand cercle dans l’air et tranche la tête d’un mannequin à moins d’un mètre de la, puis l’arme médiéval vient s’enfoncer dans les abdos de ce même mannequin. Ce sera tout pour celui-là. Je glisse ma main droite dans ma veste et j’en ressors trois couteaux, deux sifflent dans l’air et viennent à se planter dans les yeux d’un mannequin derrière moi à une dizaine de mètre. Juste la ou je voulais. Je ne peux cacher le sourire qui se dessine sur mes lèvres, malgré le troisième qui ne plantera que dans le cou du même mannequin. je ne suis pas satisfait de ce dernier étant donné qu’il n’a pas eut la trajectoire dont je souhaitais et qu’à trois centimètres prêts, je loupais mon tir. Ce sont pourtant mes armes favorites et celle ou j’excelle. Tant pis. Je lâche ma deuxième épée et cours une nouvelle fois la ou j’ai jeté les deux boomerangs tout à l’heure. Je ne suis pas sur de ce que je vais faire du tout. J’ai découvert ces boomerangs il y a trois jour, à l’atelier du centre d’entraînement du Capitole, mais je les lance tout de même un à un. Beaucoup moins rapidement que les autres armes mais avec un concentration extrême et une précision que j’espère atteindre. Mais seulement un des deux atteindra le tronc d’un des mannequins que je visais, le deuxième s’écrase à sa gauche. Je ressens le bruit du métal qui claque contre le sol froid comme un grand dans le dos. Je prie pour que cette erreur ne me soit pas fatale. Ni à moi ni à ma note. Je finis par lancer quatre ou cinq shurikens vers la cible jaune d’un mannequin, celui qui était le plus loin de moi. et cette fois, c’est un sans faute. Tant mieux, je suis plutôt fier pour le coup. Je laisse tomber mon manteau au sol et je regarde vers la salle ou les employés du Capitole mangent, me regardent, chuchotent ou je ne sais pas trop pour leur dire un simple :

« Merci pour votre attention. »

Et je repars, assez content de ma prestation dans l’ensemble.

code par ARCHITECTURE

Je met un 4/10 (à cause du retard non justifié, sinon ce serait 6,5) et un 8/12 pour Devon.

_________________
Une rose de Joss [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose d'Olympe [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Joss [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Noah  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Sebastian :lèche cul:  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Logan [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] 
Revenir en haut Aller en bas
Chleo Sullivan
Chleo Sullivan
+ District Deux +


♣ Nombre de message : 2557
♣ Date d'inscription : 23/02/2012
♣ Age réel : 24


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Ven 18 Avr - 22:38

Pour Devon c'est 4/10 et 9/12 pour moi

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

When my nightmares comes ...
Revenir en haut Aller en bas
Trishteh Yeleen
Trishteh Yeleen
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 947
♣ Date d'inscription : 28/07/2012
♣ Age réel : 20


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Sam 19 Avr - 10:32

3,5 et 8/12 pour moi!

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Clean up all the corpses you've left behind
Show me what it's like to be the last one standing and teach me wrong from right and I'll show you what I can be.
Oh, Heaven's gates won't open up for me.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité




MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Dim 20 Avr - 19:17

Je suis désolée, je suis vraiment nulle au niveau des notes, je vais faire tout ça demain, je suis mal organisée, désolée T_T
Revenir en haut Aller en bas
Jake Felden
Jake Felden
+ Capitole +


♣ Nombre de message : 554
♣ Date d'inscription : 25/06/2013


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Dim 20 Avr - 20:43

Je poste le passage de Ruby, qui l'a déjà envoyé à Lanthane mais je pense que c'est plus pratique. Çà nous évite de devoir encore noter demain et que les notes arrivent tard, ou qu'il y aie peu de notes pour elle.

Ruby Prescott a écrit:
Le passage devant les juges
« Le moment est venu de leur montrer ce que je vaux.»
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]



La semaine des entraînements a passé tellement vite que j'ai du mal à croire que je suis déjà là, assise à attendre le passage devant les juges. D'un instant à l'autre on appellera mon nom, et je devrai leur montrer ce que je vaut. Malgré mes efforts pour le dissimuler, la barre qui pèse dans mon ventre me rappelle à quel point ce moment je l'ai attendu et redouté. Cependant, j'ai appris que le stress peut être bénéfique dans ce genre de situation et pousse à dépasser ses limites. C'est Devon qui est appelé en premier, je le regarde se lever et s'éloigner en me demandant si lui aussi va y aller en improvisant ou s'il a préparé quelque chose. Je me doute bien qu'il influera le lancer de couteaux vu que c'est une de ses armes de prédilection. Moi, je me suis dit qu'il faudra que je montre mes divers talents; que e prouve que ma petite taille et ma carrure pas très impressionnante ne font pas de moi une chiffe molle incapable de mettre un pauvre petit mannequin au sol.

Je sursaute quand j'entend la voix métallique prononcer mon nom. C'est mon tour. Certains tributs tournent leurs visages inexpressifs pour la plupart vers moi. Je m'éloigne d'une démarche que je veux détendue. La porte s'ouvre et me révèle la fameuse salle des juges. Toutes sortes d'armes sont disposées dans cet immense gymnase, super, je n'aurai que l'embarras du choix. Je ne peux m'empêcher de chercher du regard un katana, un petit sourire en coin m'échappe quand j'en repaire un, camouflé entre deux grosses épées. D'un coup, une idée me vient. Oui, mon truc c'est d'improviser à la dernière minute, prévoir à l'avance, ça n'a jamais été mon fort. J'incline la tête devant la tribune des juges et me présente. Prescott, district 1. Je me dirige à pas vifs vers le katana en m'étirant les épaules, puis j'installe quatre générateurs d'hologramme que je dispose en cercle. Maintenant, je vais pouvoir commencer ma démonstration. J'active les générateurs et quatre silhouettes bleutées apparaissent. Après quelques réglages, je me met en place au centre, mon katana bien en mains. Il est d'un design bien capitolien, au district 1, il y en a un vieux, le manche est fait de bois sculpté, ce que je trouve très agréable. Là, le manche est d'un plastique un peu caoutchouteux, mais l'arme est quand même plutôt bien équilibrée, avec une lame pas trop longue, pour ma petite taille. Je le tiens à la verticale devant moi, respire un grand coup et me lance. L'une des silhouette s'approche, l'air de vouloir me sauter dessus. Ma lame vole vers ses tempes mais la silhouette esquive et tente de me mettre une droite. Je me baisse juste à temps et riposte, tranchant son buste de ma lame bien aiguisée. L'hologramme se désintègre et deux autres s'avancent vers moi dans une posture menaçante.

Je feint d'en attaquer un, mais au dernier moment me retourne et tranche diagonalement le buste de la silhouette bleutée. Celle-ci disparaît dans un éclat bleu. J'ai à peine le temps de me retourner que je sens quelque chose de froid tout près de ma peau. L'hologramme tenait un couteau à quelques centimètres de mon cou. J'ai déjà eu l'occasion de me faire toucher par un hologramme, et la décharge électrique ne m'a pas fait du bien. Je roule sur le côté et retombe juste en face du quatrième qui élance sa hache fantôme verticalement droit sur mon crâne. Je bondis au dernier moment et lui tranche la tête, et n'attendant pas une seule seconde, j'attaque de front l'autre hologramme. Il pare le coup avec son couteau. Je retire vivement mon katana, sentant dans mes doigts la décharge électrique. Alors qu'il essaie de me trancher la tête d'un large coup horizontal,  je me jette à ses pieds, roule derrière lui et plante en entier ma lame d'acier à travers sa poitrine. Il disparaît lui aussi, laissant un silence glacé dans la salle. Je pense que j'y ai passé cinq minutes en tout, même si j'ai un peu perdu la notion du temps. J'essuie mon front humide du dos de ma main puis décide de montrer mes capacités au corps à corps avec un mannequin articulé rembourré de mousse. Mon objectif, le mettre à terre tout en lui arrachant un ou deux membres au passage, pour le show. J'actionne le mécanisme qui le fait tourner sur lui-même et commence à le frapper, évitant au passage les lames qu'il tient à chacun de ses bras qui volent circulairement. Après quelques coups aux endroits stratégique; poitrine, épaule et tête, le mannequin se désactive automatiquement, ayant repéré mes coups. Je sens quelque chose de chaud couler le long de ma joue. Du sang, dans la mêlée j'ai sûrement été frôlée par une des lames. Pas grave, ma démonstration est terminée. Je retourne devant les juges, leur lance un petit salut de la tête et sort par la porte opposée. Finalement, je m'en suis plutôt bien sortie.
Spoiler:
 

Pour ma part, ce sera 3,5/10 pour le rp (Note originelle : 8/10) et 9/12 pour la démonstration.

_________________
Une rose de Joss [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose d'Olympe [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Joss [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Noah  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Sebastian :lèche cul:  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Logan [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] 
Revenir en haut Aller en bas
Jake Felden
Jake Felden
+ Capitole +


♣ Nombre de message : 554
♣ Date d'inscription : 25/06/2013


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Dim 20 Avr - 20:58

Voici mes notes :

# District Un :

Ruby Prescott 3.5/10 - 8/12 Dommage pour le retard, bon rp.
Devon Alae 4/10 - 8/12

# District Deux :

Annabeth Junks 8/10 - 9/12 Bon rp !
Julien Sullivan 6.5/10 - 7/12

# District Trois :

Rozen A.-C. Greeswald 6.5/10 - 6/12
Logan Tolinson 6.5/10 - 7/12

# District Quatre :

Iélenna Evans 8/12
Gabe Flannagan

# District Cinq :

Julia Power / PNJ
Xillan Storm / PNJ

# District Six :

Casey A. Reed
Seth A. Notherfield

# District Sept :

Rose B. Hippwood
Sebastian Seifer 7.5/10 - 3/12 Il fallait oser mais insulter ouvertement les juges, Jacques ne peut pas le supporter !

# District Huit :

Je ne note pas les tributs de Lucas.

# District Neuf :

Adrianna G. Woods
Nicolas Eatbox / PNJ

# District Dix :

Hel D'Orado 8/10 - 8/12 Très sympa !
Nate Wartog

# District Onze :

Perle Corned / PNJ
Tom Beoulve 8/10 - 3/12

# District Douze :

Melissa Greeffit / PNJ
Buck B. Black 9.5/10 - 9/12 L'audace finit par payer.

Sinon Rose a une absence,donc elle a un délai ?

_________________
Une rose de Joss [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose d'Olympe [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Joss [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Noah  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Sebastian :lèche cul:  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Logan [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] 


Dernière édition par Jake Felden le Lun 21 Avr - 20:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Trishteh Yeleen
Trishteh Yeleen
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 947
♣ Date d'inscription : 28/07/2012
♣ Age réel : 20


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Lun 21 Avr - 0:36

Pour moi, Ruby ce sera 3/10 et 9/12 ! Dommage pour le retard encore une fois...

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Clean up all the corpses you've left behind
Show me what it's like to be the last one standing and teach me wrong from right and I'll show you what I can be.
Oh, Heaven's gates won't open up for me.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Templebar
Jonathan Templebar
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 680
♣ Date d'inscription : 09/03/2012
♣ Age réel : 24


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Lun 21 Avr - 15:27

Bon, je rentre juste de mon week-end pascal en famille, donc je débarque un peu.

Je clôture les notes, sauf pour Ruby (je ne l'ai pas encore notée, et on attends la note de Chleo aussi) et Iel (elle m'a envoyé son passage ce matin, j'éditerai ce messages dans dix minutes pour l'ajouter).

Sinon, ma note pour Devon : 3.5/10 & 9/12

Je me dépêche de publier

Edit : bon... quand j'ai dit dix minutes, je le pensais vraiment... osef.

Pour Ruby : 3.5/10 & 9/12

Pour Iel maintenant, je propose qu'on ne note que sa prestation inRP étant donné qu'elle était vraiment, vraiment en retard...

Voilà son passage :

Iélenna Evans a écrit:
Coucou Very Happy

Je suis désolée je n'avais pas vu ton message ><
J'ai... totalement oublié de poster mon passage T_T Et de mercredi à samedi j'étais malade de toute façon x') donc bah aucune chance  :nah: je sors 

Cela dit je t'envoie quand même mon passage x')
1) Je suis une fifolle qui essaie de soudoyer une juge 8D /PAN/ Sérieusement, au pire il sera pas noté mais au moins il sera lu o/
2) Je l'ai écrit et l'egocentrique que je suis aimerais un avis objectif dessus et le tien me semble le plus objectif possible :duh:et puis ça c'est mon côté égocentrique qui parle mais j'aime bien qu'on lise mes textes et ça " m'embeterais " d'avoir écrit un texte pour rien >< Jemefaishonteparfois

Passage Lenna:
 


Voilà Very Happy
J'espère que ça t'auras plu et que je ne t'aurais pas déçue même si j'ai honte d'avoir oublié le délai
Je comprends que mon rp ne pourra sans doute pas être noté par soucis d'équité ( sauf si tu acceptes d'être soudoyé ) mais si ça ne te dérange pas j'aimerais bien un avis Very Happy duh 
Merci beaucoup pour tout ce que tu fais en tout cas **

PS : J'ai quand même un rp dans les délais avec l'interview  Super-Man! don\\'t touch 

Jotem fort       

Je lui mettrais 8/12 personnellement

_________________
Trois roses de ma n'Ambrouille adorée  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]  -très mauvais pour l'environnement le commerce de roses-
Revenir en haut Aller en bas
Jake Felden
Jake Felden
+ Capitole +


♣ Nombre de message : 554
♣ Date d'inscription : 25/06/2013


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Lun 21 Avr - 20:16

Elle parle beaucoup xD

Je met 8/12 pour la démo et l'ajoute à ma "liste officielle".

_________________
Une rose de Joss [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose d'Olympe [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Joss [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Noah  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Sebastian :lèche cul:  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Une rose de Logan [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] 
Revenir en haut Aller en bas
Chleo Sullivan
Chleo Sullivan
+ District Deux +


♣ Nombre de message : 2557
♣ Date d'inscription : 23/02/2012
♣ Age réel : 24


MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges Lun 21 Avr - 21:11

5/10 et 9/12 pour Ruby

8.5/12 pour Rhea. C'est trop dommage, son rp était pourtant bien.
Qu'est ce que tu veux dire par l'ajouter a ta liste officielle Jake ?


_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

When my nightmares comes ...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: HG17 ~ Passage devant les juges

Revenir en haut Aller en bas

HG17 ~ Passage devant les juges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: ♣ Le Capitole ♣ :: Le Centre d'Entrainement :: La Salle des Juges :: Archives-