AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Cérémonie d'ouverture des 17éme Hunger Games [Mentors]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Logan N. Stark
Admin


♣ Nombre de message : 806
♣ Date d'inscription : 18/02/2012


MessageSujet: Cérémonie d'ouverture des 17éme Hunger Games [Mentors] Mar 18 Mar - 20:57

Tous mes petits tributs sont enfin arrivés au Capitole ! Ils y ont découvert ce luxe et ce confort inégalable dans lequel nous vivons, tandis qu’eux sont pour la plupart réduits à leur misère quotidienne. Et ce soir, c’est le grand soir. Le soir de présenter officiellement au peuple ses tributs pour la quinzième édition de mes jeux de la faim. Ils seront beaux, avec leurs somptueuses tenues crées spécialement pour l’occasion par mes talentueux stylistes, et une fois passés entre les mains de leurs équipes de préparation. Lavés, manucurés, épilés, ils n’auront plus rien à voir avec les tributs larmoyants aux yeux bouffis de la moisson.

Les places pour assister à la Cérémonie d’Ouverture se sont vendues mieux que des petits pains. Que ce soit tout devant, juste à côté de la piste où défileront les chars, ou tout en haut des gradins, en quelques heures à peine, il n’y en avait plus. Tous veulent voir leurs tributs en chair et en os, choisir leurs favoris, spéculer sur celui qui survivra ou non, sur celui qui tuera les faibles, sur les alliances qui vont se faire. Pour les sponsors, c’est une aubaine. Ils peuvent dès à présent repérer leurs futurs protégés et prendre contact avec les mentors. De plus, tout Panem sera rivé à son écran. Les Hunger Games, à leur façon, unissent en fait les districts. Tous regarderont sur les douze places de la mairie des douze districts la même émission. Tous verront les tributs défiler sur leur char dans le Cirque. Tous m’admireront pendant que je ferais mon discours d’ouverture.

Je regarde l’horloge digitale accrochée au mur. Elle indique 19 heures 30. Plus qu’une demie heure avant l’entrée des tributs dans le Cirque. Les gradins se remplissent peu à peu de toutes ces couleurs caractéristiques de la population de Capitole. Du rose, du bleu, du vert pomme, de l’orange … Un coup d’œil aux écrans de la salle de contrôle m’indique que dans les districts également la foule s’amasse devant l’écran de retransmission, prête à assister au spectacle. Le temps passe. 19 h 55. Dans une poignée de minutes, commencera le défilé. Les chars descendront le Cirque, majestueusement avant de venir se placer en arc de cercle à mes pieds. De chaque côté seront accrochés de grands écrans, pour que tous puissent épier les tributs sous toutes leurs coutures. L’excitation est à son comble ; tout Panem bouillonne d’impatience de découvrir les merveilleux tributs sur leurs chariots.

20 heures pétantes. L’hymne de Panem, plus puissante que jamais retentit dans tout le Capitole. Les portes s’ouvrent, et le premier chariot, celui du District un pointe le bout de son nez. A mes côtés, le présentateur prend la relève, détaillant avec enthousiasme chaque détail, chaque instant, chaque tribut. Que la Cérémonie commence !

Revenir en haut Aller en bas
http://the-hunger-games-rpg.frenchboard.com
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Cérémonie d'ouverture des 17éme Hunger Games [Mentors] Mar 25 Mar - 0:42

Cérémonie d'ouverture des 17éme Hunger Games
Mentors
Le grand jour, c'était celui de la présentation de tous les tributs, une façon pour le Capitole de voir à quoi les douze tributs ressemblent et de faire un choix sur les sponsorats, qui sont dans un sens important.
C'était aussi une cérémonie pour découvrir les tenues confectionnées par les stylistes, c'était tout de même du bon boulot, même si parfois certaines tenues laissaient à désirer. Mais j'avais toujours été chanceux de ce côté là.
Cela s'affolait partout, ça courait de gauche à droite, et cela s'affolait de temps en temps . C'était un moment que j'appréciais en voyant l'angoisse des autres. Mais il n'était pas correct de ma part de me moquer un minimum.
Cela me rappelait mes moments , j'étais tout seul les mentors n'étaient pas vraiment présents donc il fallait vraiment se débrouiller. Il ne fallait pas que je reste à errer comme ça , mes tributs avaient besoin de moi. Je traversais la grande allée après avoir jeter un oeil pour voir le public. Les gradins étaient vraiment remplis comme chaque année, limite cet instant cela donnait l'impression vraiment que nous étions dans une vente aux enchères et qu'évidemment il fallait se vendre, le plus possible, pour attirer des sponsors ça aide évidemment mais il faut aussi que la tête suive bien évidemment.

J'étais arrivé dans l'espace réservé au district cinq, j'entrais sans réellement faire attention à ce qu'il se passait, pour découvrir deux magnifiques tributs, les tenues étaient magnifiques, il fallait que je me débrouille pour remercier ; vraiment, chaque année on était gâté, c'était peut être la chose la plus correcte de tous les jeux en soi. Bien que je passais de bons moments avec mes tributs, même si cette année ils étaient assez jeunes, mais ils possédaient vraiment une très grande maturité, vraiment. C'était important même très jeunes de pouvoir montrer qu'on possède les épaules très solides. Je m'étais approché en tapant des mains tout en tournant autour d'eux «  jolis, vraiment superbes » je remettais quelques petits détails à leur place, mais tout était parfait. « Alors je présume que vous devez être angoissés ? Ce qui est tout à fait normal je vous rassure, quand on sera rentré et demain,je vous parlerai de mon expérience , mais là pensons à vous » Je les emmenais prendre position sur le char.

Je me reculais pour les admirer, j'étais vraiment fier d'eux,  même si j'avais envie de croire en un espoir de victoire, je devais rester lucide, et ne pas partir vainqueur non plus. Mais Je voulais surtout qu'il soit les plus beaux pour cette cérémonie, et qu'ils devaient être fiers de représenter le district cinq. «  Alors les chars vont entrer un à un, vous n'avez pas le droit de vous retourner ça ne se fait pas, surtout, vous devez impressionner le Capitole, vous réussir à obtenir des sponsors et c'est ici que vous devez vraiment faire bonne impression, souriez peut être, montrez que vous êtes fiers d'être là, c'est important, ne montrez surtout pas votre peur ni votre angoisse » Je me reculais car les chars devaient se mettre en place. Et doucement le spectacle allait commencer, je regardais un peu les autres tributs, sincèrement les costumes cette année étaient magnifiques, et apparemment les chars étaient très attendus vraiment. Cette cérémonie est tout de même magnifique. Je regardais les chars démarrer, un dernier signe vers mes tributs et les voilà sur la piste.

Je m'étais un peu approché mais toujours dans l'ombre pour observer ce qu'il se passait, c'était vraiment énorme, les applaudissements, les réactions du public, j'étais fier de mes tributs, ils étaient vraiment beaux. Je restais à les regarder, m'imaginant rentrer vainqueur avec l'un d'entre eux. Je serais heureux, et bon le district serait intéressant pour une fois, c'était vraiment beau de rêver. Je finis par me reculer un peu, je me sentais un peu seul là, je comptais aller me mélanger avec les autres mentors, il fallait dire qu'on se voyait souvent qu'une fois par an pour certain, donc c'était toujours plaisant d'aller en voir quelques uns, ils n'étaient pas tous agréable, il fallait se l'avouer, mais bon.. Je m'approchais tout souriant, enfin je ne savais pas comment certains allaient réagir face à moi cette année, mais bon, on faisait des écarts , mais bon ça arrivait à tout le monde bien évidemment. «  Helloo mes amis, alors.... Ca fait plaisir de se revoir, et dire qu'un an est déjà passé , c'est terrible comme ça passe vite. » Je voyais leur regard se poser sur moi, je souriais, mais j'avais l'impression que j'allais passer devant la cour d'Assise , je les regardais en croisant les bras «  vous n'avez pas envie de sourire, c'est la cérémonie c'est le moment le plus intéressant des jeux » Je continuais de jeter un oeil sur la cérémonie qui se déroulait en ce moment même. On ne pouvait plus trop reculer , les jeux étaient déjà commencés.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucia A. Elbereth
+ District Sept +


♣ Nombre de message : 702
♣ Date d'inscription : 22/06/2012
♣ Age réel : 27


MessageSujet: Re: Cérémonie d'ouverture des 17éme Hunger Games [Mentors] Mar 25 Mar - 12:36



Mentors des DistrictsCérémonie d'ouverture des 17éme Hunger Games  

Lucia fut vite séparée de ses tributs qui avaient été emmenés pour les préparer en vue de la cérémonie d'ouverture: une grande parade en chars où les vingt-quatres tributs seront présentés au monde. C'était un des moments les plus importants pour les futurs sacrifiés du Capitole car c'est à ce moment là que les sponsors peuvent avoir un coup de coeur vis ) vis de tel ou tel tribut. La mentor du Sept se dirigea vers l'immense loge - en fait, c'était une pièce richement décorée avec une immense baie vitrée avec vue sur la Grande Avenue - avec sa fille, toujours dans son landau, car elle refusait de la laisser à une nounou du Capitole. Et puis quoi encore? Son styliste préféré était toujours au rendez vous et elle pu se changer dans un des vestiaires du bâtiment pour revêtir une des robes que Viny lui avait offerte il y a un. Une superbe tenue digne d'une déesse des anciens temps comme on en voit dans les libres. Une robe drapée de couleur poudré avec une ceinture légère et un bracelet au poignet. Son maquillage était épuré à tel point qu'elle semblait être au naturel.

Quand elle arriva à la loge, quelques uns de ses collègues étaient déjà là et elle alla s'asseoir sur un des fauteuils offrants une vue imprenable sur la Grande Avenue où le défilé allait avoir lieu. Elle espérait que Sebastian et Rose avaient bien retenu ce qu'ils devaient faire "Vous devez en faire en sorte d'être remarqué! La tenue a son importance, oui mais n'oubliez pas que ce qui les intéresse c'est vous et pas ce que vous portez" Elle s'était montrée assez clair. Au loin, le char du Sept apparut dans son champ de vision. Sa mâchoire se crispa en voyant l'air pensif (trop pensif) de Sebastian! C'était pas le moment de penser philosophie! N'oublie pas qu'il y a des sponsors dans la foule! Heureusement, comme si il avait capté son message télépathique, Sebastian se ressaisit et se mit à sourire et à faire des gestes de salut à la foule. Cela devait pas être évident avec l'armure qu'il se trimballait… Pour ce qui est de Rose, cela semblait aller. Elle soupire et s'affale sur son siège quand son char a fini de faire sa tournée d'honneur.
Elle regarda vers Linaë et soupira en constatant que celle ci s'était endormie. Ouuff!…Ou pas!


«  Helloo mes amis, alors.... Ca fait plaisir de se revoir, et dire qu'un an est déjà passé , c'est terrible comme ça passe vite. »
Samaël! Toujours aussi discret! Sa fille commença à pousser des petits cris. Heureusement, ses cris ressemblaient encore à des petits oiseaux. Elle prit sa fille de son landau pour la bercer et se leva. Oui, trop vite! «  vous n'avez pas envie de sourire, c'est la cérémonie c'est le moment le plus intéressant des jeux » Elle esquissa un petit sourire pile au moment où sa fille se calma.
©clever love.

_________________
Je dois me fabriquer un sourire, m'en armer, me mettre sous sa protection, avoir quoi interposer entre le monde et moi, camoufler mes blessures, faire enfin l'apprentissage du masque.

Me, my daughter & my sister
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chleo Sullivan
+ District Deux +


♣ Nombre de message : 2557
♣ Date d'inscription : 23/02/2012
♣ Age réel : 24


MessageSujet: Re: Cérémonie d'ouverture des 17éme Hunger Games [Mentors] Mer 26 Mar - 23:29

Chleofee Sullivan & les Mentors
Cérémonie d'Ouverture


Plus les heures passent, plus les doutes m'assaillent. Je n'aurais jamais cru possible qu'un jour me prenne l'envie et le besoin de fuir le Capitole pour retourner à la maison … Et pourtant... Je ne comprends pas pourquoi  un stupide cauchemar à un tel effet sur moi. C'est vrai après tout, ce n'est qu'un rêve ! Ce n'est absolument pas la réalité. Je n'ai pas perdu, tout va bien, ma main est toujours à sa place et Killian est toujours au district. Et pourtant … Ce sentiment de malaise ne me quitte pas et je n'arrive pas à effacer de ma tête les images sanguinolentes... C'est idiot. Je ne devrais pas m'en faire autant pour ce gosse. Après tout, c'est un gamin indésiré qui est venu gâché une partie de ma vie et qui n'aurais jamais du naître. Oui c'est ça. Ce n'est qu'un indésirable. Même s'il à une tête d'ange, ce qui est parfaitement normal puisqu'il est malgré tout de moi. Et pourtant … J'ai ce besoin, cette nécessité de retourner auprès de lui. MAIS PUTAIN ! D'énervement, j'envoie valser tout ce qui se trouve sur ma coiffeuse, me fichant royalement du prix des bouteilles de cristal contenant des parfums aux prix exorbitants qui vont se briser un peu plus loin et des autres trucs se trouvant dessus. Je me prends la tête dans les mains, posant mon front sur mes paumes fraîches, essayant de trouver dans ce contact un certain réconfort. Je remarque avec étonnement que ma main droite est plus froide que ma gauche. Ce qui n'est pas étonnant au final puisqu'elle a été reconstitué. J'essaie de me focaliser dessus pour oublier tous mes soucis, mais n'y parviens qu'une poignée de secondes. Quand je relève finalement la tête et me regarde dans le miroir, je me rends compte que malgré tout le maquillage, on devine encore clairement mon air fatigué. Après tout, je n'ai pas beaucoup dormi ces derniers jours. Depuis la Moisson je fais inlassablement ce même cauchemar... Ce qui me zappe toute mon énergie. Et par dessus le marché, Julien est désormais au courant. Je ne sais pas si j'en suis heureuse ou au contraire effrayée. Est ce qu'il saura tenir sa langue ?

Je ne peux plus attendre. La Cérémonie est proche. Bien que mes tributs n'aient pas réellement besoin de mes conseils, j'ai promis à Julien que je serais là pour son Edition. Tout le temps là. Et je ne fais pas souvent des promesses … Mais je suis malgré tout une femme de parole... Plus ou moins. On va dire avec certains gens, et particulièrement les personnes de ma famille. On m'en voudrait pour des décennies si je n'avais pas soutenu comme il le faut mon cousin pendant SON édition. J'enfile donc rapidement mes chaussures dorées de 15 centimètres avant de quitter la pièce. Dans le couloir, je croise une muette et je lui ordonne sèchement d'aller nettoyer ma pièce. Non je ne suis pas d'humeur aujourd'hui. Le manque de sommeil ne me réussit pas que voulez vous.

En entrant dans la salle, je n'ai aucun mal à trouver mes tributs qui se trouvent déjà sur leur char et remarque que nos stylistes ont fait exprès de nous accordés : je porte une robe avec un bustier doré et une jupe noire. N'étant pas d'humeur, je n'ai pas fait attention à comment je m'habillais ni à comment m'avais coiffé mon coiffeur. C'est dire combien je ne suis pas dans mon assiette. Ils sont tous les deux mis à leur avantages, un point en plus pour eux car je n'ai aucun doute que le Capitole tomberont sous leur charme. Je ne m'approche pas d'avantage, les laissant parler entre eux. J'irais à leur rencontre quand ils reviendront. Qui plus est je n'en aurais pas eu le temps car déjà le premier chariot se met en branle : la Cérémonie commence. J'essaye de la suivre attentivement, tentant de me faire une opinion sur les tributs. Les uns ont une tenue magnifique. Mes tributs ont belles figures et font fureur. Ils mettent le Capitole dans leur poche en leur envoyant sourire charmeur et baisers. Ceux du trois sont … spéciaux et pas du tout à mon goût. Ceux du 4 sont intéressants et … Très vite mes idées s'envolent et je n'arrivent pas à me concentrer sur les tributs. Mon regard se perd dans le vide et mes pensées s'en retournent sur mon cauchemar.

«  Helloo mes amis, alors.... Ca fait plaisir de se revoir, et dire qu'un an est déjà passé , c'est terrible comme ça passe vite. » Je tressaille légèrement et relève la tête brusquement, ne m'attendant pas du tout à ce qu'on me parle et n'ayant pas remarqué que quelqu'un était si proche. Il me faut quelques secondes pour remarquer que plusieurs mentors se trouvent près de moi, les yeux levés sur l'écran. Et le plus chaleureux et social d'entre eux qui vient de me faire revenir sur terre n'est autre que … Samaël. Je lève les yeux au ciel, déjà fatiguée à l'idée de devoir l'entendre parler. Pourquoi est ce qu'on ne me laisserait pas tranquille un peu hein ? J'ai envie de parler à personne. Je ne répond pas, quelqu'un d'autre le fait pour moi, même si ça n'aurait pas été ma réponse. A ce moment mon attention est aussitôt attirée par une petite chose qui pousse des cris : un bébé. Qu'est ce qu'un bébé fais là ? Ce n'est qu'en voyant la mentor du 7 la prendre dans ses bras que je me souviens avoir reçu un papier m'annonçant qu'elle était une heureuse maman. Tant mieux pour elle. «  vous n'avez pas envie de sourire, c'est la cérémonie c'est le moment le plus intéressant des jeux » Visiblement, la réponse formulée ne lui avait pas suffit, voilà qu'il fallait qu'il en rajoute une couche. Excédée, je roule de nouveaux les yeux avant de grommeler « Et toi t'as pas envie de te taire ? J'en ai marre de t'entendre piailler ... » Puis me souvenant d'une petite anecdote je lâche en tournant doucement les yeux vers lui, mauvaise et dangereuse « Enfin si t'as vraiment du mal à la boucler, je peux t'aider. Tu fais pas le poids contre moi... » Doux souvenirs … Saura t-il comprendre l'allusion que je fais à l'année passée où je lui ai mis une raclée ? J'ose l'espérer, il ne peut pas avoir oublié ça tout de même.

Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Cérémonie d'ouverture des 17éme Hunger Games [Mentors] Ven 28 Mar - 12:56

Cérémonie d'ouverture des 17éme Hunger Games
Mentors
Dans un sens j’étais pas heureux d’être là,bien évidemment, mais la cérémonie était encore joyeuse, voir les costumes que les stylistes avaient fait, il fallait tout de même les remercier, et ils avaient le droit à leur moment de gloire évidemment. Du coup j’appréciais encore cet instant. Mais j’avais envie de saluer les autres, ce n’était tout de même pas un crime si? Apparemment oui, je faisais trop de bruit, mais bon je n’étais pas quelqu’un de discret non plus, je n’allais pas changer pour faire plaisir aux gens non plus. Il s’en était passé des choses en une année, déjà Lucia… Une petite fille avec Vitali c’était de sacrés cachotiers tout de même, la poupée était vraiment magnifique, une chance d’ailleurs, en même temps avec les deux parents qu’elle avait ça aurait été dommage aussi.
Mais bon je devais faire un peu plus attention à mon bruit… Lucia j’étais contente de la revoir, elle n’avait pas changé, même si je trouvais que cette naissance la rendait encore plus belle…

Je pensais bien évidemment que ma présence allait faire plaisir à d’autres, je m’approchais vraiment des autres mentors, pour entendre une voix que je connaissais et surtout des mots tellement gentils à mon égard cette chère Chleofée toujours aussi charmante à mon égard, j’avoue depuis l’année dernière je n’avais pas eu la chance de lui présenter des excuses, mais je comptais lui répondre bien gentiment “ Ooh Chleo , mais moi aussi je suis tellement ravi de te revoir, tu m’avais presque manqué, tu te rends compte??? Mais je serais ravi que tu me montres comment tu pourrais t’y prendre voyons” Je m’approchais d’elle, me penchant vers son oreille pour lui murmurer un petit “ une petite revanche?? c’est ça?” Je me reculais d’elle en lui offrant un petit clin d’oeil tout mignon, comme j’avais l’habitude de le faire. Dragueur un jour Dragueur toujours, je fixais à mon tour Lucia “ c’est un beau bébé dis moi “ Il était évident que tout ce qu’il s’était passé l’année dernière je n’avais rien oublié, d’ailleurs me retrouver ici me faisait assez bizarre, je repensais à Emrys, c’était lors de cette cérémonie que j’avais croisé son regard, que j’avais posé le mien sur son corps, et qu’un peu plus tard il s’était retrouvé dans ma chambre où nous avions passé une nuit des plus torrides, je devais être sincère c’était une des meilleures que j’avais vécue et pourtant j’en avais vécu. Me voilà plongé dans mes pensées, cette tristesse remontait à la surface , pourquoi cela m’avait autant touché, je n’en savais rien, peut être m’avait-il touché plus qu’il ne l’aurait fallu , sans doute bien.. Pourtant j’entendais encore les applaudissements dans les tribunes… Le spectacle était alors réussi.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucas Dnierp
+ District Huit +


♣ Nombre de message : 369
♣ Date d'inscription : 02/06/2012


MessageSujet: Re: Cérémonie d'ouverture des 17éme Hunger Games [Mentors] Dim 13 Avr - 18:11

Je n’ai pas vraiment eu le temps de parler à mes tributs. Nous avons un peu parlés dans le train, je leur ai expliqués les règles élémentaires de survie et basta. Ils savent ce qu’ils doivent faire pour survivre. Ils savent aussi que je ne vais pas dépenser milles fortunes pour leurs beaux yeux. De ce que je vois, Robb est du genre discret mais arrogant tandis qu’Hope ne fait que jouer un rôle préfabriqué. Elle m’a d’ailleurs demandé d’être conseillé séparément. Elle cache bien son jeu la petite ! Je pense qu’on pourrait partir sur cette idée de « fausse gentille inoffensive ». De toute façon, elle n’attendra pas mon avis pour adopter cette stratégie. J’ai davantage d’espoirs en Hope qu’en Robb. Je pense savoir sur qui miser. Dans tout les cas, je ne me suis pas attaché à eux et je sais que leur mort ne me fera pas grand-chose. C’était aussi le cas pour Mathys et Emily, j’ai développé une réaction d’indifférence envers mes tributs.

L’édition à a peine commencer que déjà, la fameuse cérémonie arrive en trombe. En tant que mentor, je dois accompagner mes tributs dans cette mascarade. Je me charge donc de les encourager un minimum. Autour de moi, les mentors font de même. Même Miss Narcissique a pris place au coté de ses tributs, elle n’a pas l’air dans son assiette d’ailleurs. Son air boudeur m’arrache un gloussement. Lucia est venue avec son enfant, idée que je trouve saugrenue, pourquoi amener un enfant dans une mascarade aussi bruyante que malsaine ? Bon, personnellement, j’ai quand même de voir cette cérémonie histoire de rigoler un peu de la tête de mes tributs quand ils verront 10000000000000 paires d’yeux sur leurs petites têtes. Je regarde Hope, bien dans son rôle et prête pour la suite. Mes yeux se promènent vers les différents tributs, le District Trois n’est vraiment pas gâté, avant de retourner sur le char du Deux. L’humeur maussade de la miss me donne une envie furieuse de la taquiner et de lui secouer la joue comme un gros bébé ! Oooh, c’est tellement tentant ! Et d’ailleurs, pourquoi je me gênerai ? Au fond, j’aime bien Chleo. J’aime bien l’emmerder. Contrairement à Maya, j’avais un minimum d’emprise sur son sang froid et la seule raison de sa « victoire » contre moi au restaurant, c’était parce qu’elle était épaulée par l’autre conne. ’aime bien l’emmerder. Maya par contre… Si je pouvais éviter cette vipère, ce ne serait pas plus mal.

Visiblement, pas de Cruella à l’horizon. L’année passée, j’avais usé milles moyens pour ne pas voir sa face de serpent… Mais Cruella est retorse. Quelques mentors m’adressent un signe auquel je réponds poliment. Je ne me suis jamais vraiment intéressé à mes collègues et Lucia et Ulyss sont les seuls que j’apprécie un tant soit peu (sans compter Chleo et Trishteh, qui sont des cas particuliers).

La cérémonie commence, les chars défilent un à un. C’est au tour de mes tributs et j’ai à peine le temps de les voir partir. Je me revois sur ce char, intimidé par toute cette foule et tentant de garder un air digne. La retransmission me permet de regarder plus en détail l’action des chars. Le spectacle est impressionnant mais il manque d’étincelles. Les tributs ne sont pas vraiment intimidant, ni très charismatique. Exception faite pour les tributs de carrière qui se font évidemment remarquer. Je fais toutefois attention à Julien Sullivan, le cousin de Miss Narcissique. Je reconnais les mêmes traits durs et impitoyables. Qui se ressemble s’assemble comme on dit. La cérémonie se termine, tout ça pour ça… je ne prête d’ailleurs pas attention aux propos de l’autre. Subitement, le mentor du Cinq, Samael il me semble, prend alors la parole à l’attention de tous les mentors :

- Helloo mes amis, alors.... Ca fait plaisir de se revoir, et dire qu'un an est déjà passé , c'est terrible comme ça passe vite. vous n'avez pas envie de sourire, c'est la cérémonie c'est le moment le plus intéressant des jeux.

Heu ? Il est hypocrite ou imbécile ? Depuis quand les mentors s’apprécient ? Il est un peu neu-neu on dirait. La cérémonie, le moment le plus intéressant ? Heu attendez, vraiment ? Chleo Sullivan s’y mêle alors, sortons les pop-corns ! Commence alors une joute verbale entre les deux. Ces deux la sont faits pour s’entendre et Chleo tente de prendre le dessus sur Monsieur Bisounours. Elle lui demande se taire et je ne peux que bénir sa demande ! Elle ne changera décidément pas. Mais que se passera t-il si son cher cousin décède lors des Jeux ? Restera telles toujours aussi insensible ? Enfin, elle aura toujours la gloire pour elle toute seule. J’écoute peu de leur altercation et n’y résistant pas, je me dirige vers ma meilleure copine.

- Coucou Chleo ! C’est dommage, on ne s’est pas croisé l’année passée. Tu as l’air un peu boudeuse… qu’est-ce qui se passe ? Je prends un air volontairement infantile. Tu n’es pas contente que ton gentil petit cousin aille dans l’arène ? Air choqué. Tu as peur qu’il te vole la vedette ? Oooh ma pauvre petite… Ca y’est, d’un coup, je lui serre la joue comme un gros bébé. Mais c’est qu’elle est fâchéeeee la petite Chleo…


Elle a l’air furax et je suis bien conscient de jouer avec le feu. Cependant, si elle veut m’affronter, ce sera avec plaisir ! Dans le pire des cas, j’ai toujours une petite puce sur moi qui me permet d’appeler la sécurité.

_________________
Une rose de Trishteh  
Une rose de Sham Razz
Une rose de Noah ! :keur: :amour:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Cérémonie d'ouverture des 17éme Hunger Games [Mentors]

Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'ouverture des 17éme Hunger Games [Mentors]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: ♣ Archives d'Arènes ♣ :: Règles et instructions-