AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Samrin ~ You?? What do you want??

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Samrin ~ You?? What do you want?? Mer 8 Jan - 20:27

... ... ...
Samaël & Aerin




∞ You?? What do you want??



J'étais entrain de errer un peu dans le quartier, mes tributs étaient tous morts, je ne savais plus trop quoi faire, j'avais même réussi à envoyer un petit mot à Emrys avec un cadeau pour sa meilleure amie, j'avais eu ce besoin de lui laisser un dernier message, je n'étais absolument pas certain que j'allais le revoir, et comment ça allait se passer si je le revoyais... Donc je m'étais dit qu'il fallait que j'arrête de penser à lui, cette nuit là n'avait été qu'une magnifique nuit, tout simplement.
J'allais la garder longtemps en souvenir, un homme comme lui aussi jeune, ne m'avait jamais donné autant de plaisir que lui ne l'avait fait...
Tout en marchant un peu, sans vraiment savoir ce que je comptais faire , rentrer à Panem ?? Aucune idée, au final, je n'étais pas un aussi bon mentor que je ne le pensais, mais bon c'était surtout dans l'euphorie du moment, je ne me suis jamais senti supérieur aux autres, j'ai gagné une édition certes, mais il faut éviter d'avoir la grosse tête, un peu d'humanité ça n'a jamais tué personne, même si ce mot humanité ne signifiait plus trop pour moi, et je n'étais pas le seul à penser ça, combien il nous est difficile de retrouver une vie normale, enfin c'était la vie, et j'étais content de l'être encore en vie, j'avais cette chance....

J' étais arrivé devant les appartements des tributs, je repensais encore aux caméras qui pouvaient se trouver dans les moindres recoins, j'en étais même à avoir envie de les chercher, en fait j'étais certain que tous les mètres devant s'en cacher une, derrière un vase, dans un cadre, enfin la totale, limite on risquait de penser que je perds la raison si on me voit entrain de toucher les murs, de les caresser, déjà que la folie faisait un peu partie de moi , mais bon de plus je n'avais pas le droit de laisser cette information filer, sinon je risquais sans doute de fameux problèmes.
Mais, j'arrivais rapidement à mon appartement, personne, ça changeait, j'allais en profiter pour prendre une douche, mais j'avais une envie particulière prendre un verre de whisky , je sais me connaissant c'était une exception, une fois le verre remplit, je le portais à la bouche pour y tremper mes lèvres... Un goût infâme, vraiment, je balançais ce verre contre le mur de la cuisine, je ne buvais pas je n'avais pas le droit de boire, vraiment, j'avais fait la promesse à ma meilleure amie, quand je l'ai laissée dans l'arène que je n'allais jamais tourner mal.

J'avais alors décidé rapidement de me remettre les idées en place sous une bonne douche, froide pour commencer, limite chaud ou froid ça ne me touchait plus trop vraiment, j'étais tellement habitué maintenant, mais ça allait revigorer un peu les pores et le reste de mon corps, je n'avais pas attendu pour entrer, en une fois, c'était fait, bon d'accord ça me glaçait tout de même un peu même beaucoup, je serais les pores de ma peau se resserrer, et mes dents commencèrent à claquer, forcément, petit à petit j'ai tourné le thermostat du robinet pour avoir de l'eau un peu plus chaude, comment se glacer à se crisper pour ensuite réussir à se détendre, faut être un peu déranger mais bon, au moins ça remettait les idées en places vraiment.. Et là en sortant, j'avais envie de m'amuser dans un sens, je me pavanais à poils dans la salle de bain, autant si il y a des caméras cachées dans cet endroit leur faire profiter de mon corps, bah j'étais certain que cela faisait plaisir à certaines non ??? Bien que j'en étais plus que sûr même... Je continuais de marcher, pour me poser face au miroir et je me regardais, il fallait que je me reprenne un peu, vraiment.

Je finis par traverser la chambre, je savais que normalement j'étais seul, et puis même si je ne l'étais pas je n'avais aucune pudeur donc bon, et puis zut j'étais dans mon chez moi pendant les jeux, donc j'avais le droit d'y faire ce que je voulais. Mais bon, il fallait que je sorte , pour m'aérer et aller me balader, je ne savais absolument pas ce que je pouvais trouver, qui je pouvais rencontrer sur ma route... Je regardais dans ma petite valise, oh j'avais envie de porter du léger, du lin c'était beau en plus, et du blanc, ça avait l'habitude de mettre mon corps en valeur, oui j'avais cette mauvaise habitude de vouloir plaire, pourtant je me prenais souvent des râteaux je ne pouvais pas plaire à tout le monde non plus, mais un dernier coup d'oeil dans le miroir et j'étais parfait.
J'attrapais ma veste, prenant l'ascenseur qui arrivait dans le hall d'entrée, j'allais en profiter pour me prendre un café tout en réfléchissant ce que j'allais faire.

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Samrin ~ You?? What do you want?? Ven 10 Jan - 17:04

You ? What do you want ?

« How long is forever ? Sometimes, just one second. »

Ses doigts s'arrêtèrent sur son clavier. Les derniers tributs morts avaient été recensés, ajoutés à la liste des pièges possibles. Un sourire amusé se dessina sur les lèvres d'Aerin. Les survivants des Jeux diminuaient jour après jour. Et cela lui plaisait bien. Dans quelques jours, tout serait fini, elle pourrait enfin retrouver les soirées mondaines, son immense appartement. Tout ce qu'elle aimait dans sa vie. Aucun journaliste ne viendrait la harceler avant la prochaine édition des Jeux. Après, même si elle espérait, ne plus avoir ses collègues sur le dos était impossible. Alors, la Juge se contenterait de les éviter. Comme toujours depuis qu'elle avait commencé ce métier. Par contre, elle se rendrait à toutes les pré-réunions. Aussi ennuyeuses les unes que les autres.

Une tasse de café atterrit sur son bureau. Pile à temps. Aerin recula légèrement son siège et posa ses pieds sur la table. En attrapant son café avant. Une pause bien méritée. Le mystérieux bienfaiteur apporteur de café avait disparu. Avant qu'elle n'ait pu le remercier. Enfin, esquisser un remerciement. Jamais la Juge ne s'abaisserait à adresser ainsi la parole à un sous-fifre. Elle sirota la boisson en faisant un bilan de cette édition. Bien que les carrières ne semblaient pas mauvais au début, ils étaient tombés comme des mouches. Sauf un si ses souvenirs étaient bons. En parlant de carrières … Le district Deux s'était fait, tout bonnement, démolir par le district Six à la suite d'un piège parfaitement organisé. Et entièrement pensé par Joss, son collègue. Qui s'occupait d'eux depuis le début. Heureusement que les deux juges s'entendaient bien. Car cela avait permis un plan parfait.

Aerin jeta un regard à sa montre. Bientôt l'heure de la fin. Les tributs iraient bientôt se coucher. Les caméras les surveilleraient durant l'absence des Juges. Et leurs remplaçants les préviendraient en cas de pépin. Ce qui ne risquait pas d'arriver. L'arène était bien trop gérée par ses créateurs pour qu'ils ne laissent un simple tribut la détruire. La saccager. La Juge éteignit tous les ordinateurs à sa disposition. Un peu en avance, certes. Mais ce qu'elle avait à faire après était plus important et intéressant que ça. Une rencontre avec un mentor était toujours excitante. Surtout lorsque ses tributs étaient morts. Aerin allait voir le mentor du Cinq. Samael quelque chose … Bref, un homme certainement peu occupé et dont la visite de la Juge ferait certainement du bien. En fait non. Mais la Juge avait reçu l'ordre de ne pas faire oublier aux mentors qui étaient les rois ici. Qui contrôlaient chacun de leurs tributs. Que même avec toute leur volonté, ils ne pourront jamais rien faire pour les sauver. Un jeu qu'elle appréciait tout particulièrement. Qui l'amusait.

La jeune femme passa par chez elle pour prendre une rapide douche et se changer. Une simple jupe-tailleur, un chemisier blanc, un collier d'or avec une pierre précieuse en guise de pendentif. Et des chaussures à talons. Comme toujours. Elle s'observa quelques secondes dans le miroir. Bon. Ca passerait. Elle se rechangerait pour sortir ce soir. Certains de ses « amis » l'attendaient dans l'un des bars les plus huppés du Capitole dans la nuit. Elle avait intérêt à se dépêcher avec ce mentor. Qui allait profiter de ces derniers jours en ville. Pour s'amuser. Boire. Oublier la mort de ses protégés. Un éclat malicieux s'infiltra dans les yeux d'Aerin. Aerin au nom d'elfe. Aerin au nom de la mort.

La Juge arriva devant la Résidence des Tributs. Elle salua les Pacificateurs en faction, leur demanda si le mentor du Cinq était sorti. Apparemment, non. Parfait pour elle. Son temps ne serait pas perdu. Elle se dirigea vers l'ascenseur, dédaignant les muets qui l'esquivaient, les yeux rivés sur le sol. Ils auraient dû être tués, brûlés, ou donnés en tant que nourriture aux districts les plus pauvres. Ils seraient tellement heureux d'avoir de la viande à manger qu'ils se moqueront pas mal de sa provenance. Avant de tous devenir fous. Et quelques futurs rebelles en moins au passage. Un sourire se dessina sur son visage. L'ascenseur arriva à destination, suivi d'un léger bip. Les portes s'ouvrirent. Et la Juge se retrouva nez à nez avec l'homme qu'elle cherchait. Pas mal du tout, elle l'avouait sans problème.

« Ah, Monsieur Archer ! Je vous cherchais ! Je ne suis pas certaine qu'on se soit déjà rencontré. Je suis Aerin Ravenwood, mannequin, et accessoirement juge. »

Oui, elle avait bien annoncé ses métiers dans l'ordre inverse de ce qu'elle exerçait à présent. Pour faire comme si juge n'était pas relié aux Jeux, mais au monde de la mode. A voir comment le mentor le comprendrait. Sans lui laisser le temps de réagir, Aerin l'attrapa par le bras et l'attira dans les couloirs de la Résidence tout en parlant, parlant, parlant. Pour se retrouver au bar. La jeune femme s'arrêta quelques secondes. Avant de demander. Avec un grand sourire aux lèvres.

« Comment supportez-vous la mort de tous ses enfants ? Surtout ceux que vous devez protéger ... »


©Didi Farl pour Never-Utopia



Dernière édition par Aerin Ravenwood le Ven 17 Jan - 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Samrin ~ You?? What do you want?? Dim 12 Jan - 19:08

... ... ...
Samaël & Aerin




∞ You?? What do you want??



Je ne sais pas pourquoi j'étais tenté à repartir à l'extérieur, après tout quand on me connaissait on savait que je n'étais pas un homme d'intérieur, absolument pas, je détestais resté enfermé, pourtant quand il le fallait je prenais vraiment sur moi, quand on restait à l'étage, mais bon, je préférais me balader dehors, quand je le pouvais, intérieurement j'étais sans doute un peu hyperactif, ou quelque chose du genre, je n'arrivais pas à rester assis et à écouter, écouter quoi d'ailleurs, je m'en fichais un peu vraiment... De plus, j'étais différent des autres mentors qui pouvaient rester à table et surtout boire comme des trous, ce n'était pas mon cas, même si j'avais essayé j'avais trouvé ça assez dégueulasse, c'était aussi peut être le truc nécessaire pour écouter des conversations inutiles, de pronostics ??? Je m'en fichais, une fois que tu es dans l'arène c'est totalement différent, on a beau tenté de rassurer , rien n'est jamais le même, c'était comme ça. Je devais peut être être le seul qui avait encore la tête sur les épaules dans les mentors, même si je ne suis pas en reste, il ne faut pas croire que je suis tout doux comme un agneau, il suffit de voir mon torse, les cicatrices que étaient toujours visibles, certaines font encore parfois mal, il faut avouer que certaines ont mal cicatrisé mais ça fait partie de mon charme il parait.

Mais voilà que j'en arrivais à l'ascenseur, sifflotant les mains dans les poches, c'était limite agréable, j'avais même cette envie de me mettre à chanter, oui, des crises d'euphories j'en ai parfois, je peux très bien être en colère et ensuite exploser de rire, séquelles il parait, mais elles me plaisent bien les séquelles, cela fait partie de moi, et on m'aime comme ça et puis zut... Je n'avais de compte à rendre à personne après tout.. J'approchais de l'ascenseur, j'allais encore une fois devoir attendre qu'il monte, ils étaient d'une lenteur, un truc de malade quoi, mais non au moment où je me pointais la porte s'ouvrait pour laisser apparaître une jeune femme, vraiment très belle, je la regardais assez surpris, car son identité m'était inconnue. Je continuais de la fixer, je pensais que l'immeuble était surveillé enfin cela me perturbait vraiment énormément, mais je ne la lachais pas du regard. Me voilà encore plus surpris quand elle prononça mon nom de famille, apparemment elle me cherchait tiens donc ?? Une juge, mais mannequin avant tout ?? En même temps, elle était d'une beauté rare, et possédait un physique avantageux, cela ne m'étonnait pas qu'elle puisse être une belle et sexy mannequin.. Elle venait à se présenter Aerin, effectivement nous n'avions jamais été présenté, en même temps ils étaient nombreux à juger, préparer l'arène, on ne pouvait pas voir tout le monde malheureusement.

«  Je ne vous connais pas, non pas encore, mais apparemment cela ne saurait tarder il me semble ? Mais appelez moi Samaël, Monsieur Archer c'est vraiment pour les personnes qui ne me connaissent pas, et qui ne risquent pas de me connaître, ce qui semble être différent pour nous »

Je ne lachais pas son regard, et mon sourire se dessinait beaucoup plus sur mon visage. J'avais rarement la chance de rencontrer de belles femmes, bien que j'en rencontrais mais je partageais souvent le lit de jeunes hommes, même si les femmes étaient de magnifiques joyaux dont j'avais souvent envie d'y goûter.
Je continuais de la fixer, jusqu'au moment où elle me prit le bras, geste dont j'avais rarement l'habitude, vraiment , je me sentais un peu crispé d'ailleurs, mais je tentais de rapidement me détendre je ne voulais pas vraiment passer pour un gros nul à ses côtés. Je me laissais emmener par elle, guidé totalement par ses gestes, elle parlait doucement je l'écoutais attentivement sans rien dire, le doux son de sa voix était agréable, bien plus que ce que j'avais l'habitude d'entendre en ce moment. Je levais les yeux pour remarquer que nous arrivons au bar, drôle d'endroit pour moi, mais je ne voulais pas la décevoir, surtout pas. On finit par se poser, quand Aerin posa les yeux sur moi assez sérieuse, d'ailleurs sa question me surprenait un peu.

« En voilà une bien drôle de question là, et bien, au fond de moi je ressens toujours une petite pointe de tristesse, mais voilà, à force, mentor, on se forge une carapace, et finalement, ce n'est plus qu'un petit détail, même si, bien sûr il est difficile d'affronter les parents. Mais dites moi pourquoi une telle question ?? »

Je souriais doucement, en la fixant, j'avais envie d'essayer de la déstabiliser c'était possible , bien évidemment mais j'avais tout mon temps. J'attendais de voir ce que cette superbe juge allait commander comme boisson , que je puisse voir ce que j'allais prendre, il est évident que je n'allais pas faire d'écart à ma ligne de conduite, sans doute que cela allait la surprendre et pas qu'un peu... Je laissais mon regard faire le tour de l'endroit, il n'y avait pas tant de monde que ça, surprenant sans doute, car les tributs allaient bientôt se coucher, et puis nous avions les écrans pour nous aider aussi, tout était bien calculer pour ne rien rater vraiment. Je reposais à nouveau mon regard sur elle, tout sourire.

« Alors que puis-je vous offrir ? Profitez de ma bonté ce soir, car il n'est pas le cas chaque soir, mais vous concernant je peux faire un écart »

Je venais de lui prendre la main, pour y déposer un doux baiser, oui je pouvais être doux et romantique, tout en surprenant un peu la personne qui se trouve devant moi.

«  Permettez moi, de vous demander pourquoi vous me cherchiez ?? Et surtout comment pouviez vous savoir que j'étais de retour à mon étage, je n'ai rien dit à personne ! Sans doute les caméras se situant dans les couloirs ?? »

je m'appuyais doucement tout en croisant les bras, j'attendais de voir ce qu'Aerin allait pouvoir me répondre.


© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Samrin ~ You?? What do you want?? Ven 17 Jan - 20:41

You ? What do you want ?

" L'enfer est vide, tous les démons sont ici."


Pourquoi une telle question ? Hé bien … Un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Cette fin de journée allait s'avérer bien plus intéressante que ce qu'elle avait prévu à la base. Mais la surprise était bonne dans ce cas. La jeune femme s'adossa au comptoir, sans lâcher du regard le mentor du Cinq. Un jeu allait s'engager dans quelques minutes. Combien de temps durerait-il ? Et surtout, qui craquera le premier ? Aerin tapota du bout des doigts le bois du bar. D'étranges pensées traversaient son esprit. Mais bien sûr …

Par contre, le mentor ne semblait pas si perturbé que ça concernant ses tributs. Ils étaient morts. Point. La tristesse ou les remords n'avaient pas la place dans son cœur ou dans ses yeux. Les gamins avaient manqué de chance. Ils étaient morts. Leurs parents les pleureront quelques mois durant. Haïront le Capitole de leur avoir pris leur premier/deuxième/dernier fils. Ou fille. Puis les tensions se calmeraient. Après tout, jamais aucun d'entre eux ne penserait à se rebeller. Pauvres soumis qu'ils sont. Aerin lâcha un léger rire. Qu'elle étouffa derrière une toux. Pour éviter qu'il pense qu'elle se foute de lui. Ce qui était quand même un peu le cas. Juste un peu. Mais la juge le lui pardonnait. Pour ses beaux yeux. Qui n'avaient pas quitté les siens depuis le début. Amusée, elle l'était. Et les paroles de Samael la déridèrent un peu plus.

« Alors que puis-je vous offrir ? Profitez de ma bonté ce soir, car il n'est pas le cas chaque soir, mais vous concernant je peux faire un écart »

Vraiment ? Cette fois-ci, Aerin rit franchement. Comme d'habitude. Être juge ne signifiait pas être froide comme la glace. Non, la jeune femme laissait ce masque aux Pacificateurs. Leur boulot leur imposait de ne jamais s'amuser durant leurs heures de travail. Bien dommage selon la Juge. Un pacificateur bourré tuerait bien quelques personnes inutiles dans ce monde de richards. Dont ses parents. Ce qui serait juste parfait. Le monde sans eux serait tellement plus beau. Plus … Souriant. Chaleureux. Lumineux.

La jeune femme se tourna vers le barman. D'un seul geste de la main, elle indiqua qu'elle commandait la même chose que d'habitude. Soit une Vodka. Avec n'importe quoi dedans. Ca, elle s'en moquait. Seule la base comptait.

«  Permettez moi, de vous demander pourquoi vous me cherchiez ?? Et surtout comment pouviez vous savoir que j'étais de retour à mon étage, je n'ai rien dit à personne ! Sans doute les caméras se situant dans les couloirs ?? »


Des caméras dans les étages … Sa boisson arriva. Elle éclata de rire et se calma en buvant quelques gorgées. Comme si les Juges avaient besoin de caméra pour savoir où les mentors étaient, seconde après seconde. Les sources d'Aerin ? Les pacificateurs en faction devant la Résidence des Tributs. Qu'est-ce qu'ils ne feraient pas pour elle ? Pour espérer l'approcher de plus près ? Au moins, leurs informations étaient fiables. Et comme chacun tentait d'en offrir encore plus que son collègue … Une qualité hors du commun.

« Pourquoi cette question ? Je suis curieuse, voilà tout. Je les vois mourir dans l'arène. Mais, les connaissant à peine, je ne ressens rien. Leur mort ne m'a jamais empêchée de dormir et de continuer à vivre. Je me demandais juste ce que ça faisait d'être de l'autre côté de la barrière ... »


Un voile tomba devant ses iris. Elle l'effaça bien vite. Peut-être que cela ne l'avait pas empêchée de continuer sa vie, malgré les décès et les meurtres. Mais la Juge savait très bien qu'elle ne pourrait jamais avoir d'enfants dans un tel climat. Le parallèle serait trop tentant entre sa progéniture et ces gamins qui meurent devant ses yeux chaque année. Mise à part ça, Aerin vivait très bien son travail. Bien qu'elle le noie un peu dans l'alcool et les soirées. Mais elle n'en était pas au point de Joss. Lui était vraiment au fond. En plus d'être con et de se mettre à dos les pacificateurs qu'il ne fallait pas. Après, il était aussi coordinateur de ces derniers. Ce qui n'aidait pas. Les pacificateurs étaient tous des psychopathes sadiques. Bien connu.

« Savoir que vous étiez ici n'était pas si compliqué. Les Pacificateurs vous ont vu entrer mais pas ressortir. Donc, vous étiez à l'intérieur. Simple déduction. Les Juges ne sont pas réputés pour être vides de toute intelligence. Seulement vides de toute morale. Pourquoi je vous cherchais ? Les femmes, comme les hommes d'ailleurs, dans notre QG n'arrêtent pas de parler des mentors en ce moment. Et votre nom revient souvent à vrai dire ... »

Un demi-mensonge. Après tout, elle n'allait pas avouer à Samael qu'elle venait pour lui rappeler que les Juges contrôlaient toujours leur vie. Ce n'était peut-être qu'un précepte pour venir le voir de toute façon. En vrai. Pas devant les écrans télévisions où tout le monde était embelli par le maquillage, le cadrage, les vêtements. Mais …. Le mentor restait bien foutu. Même dans la réalité. Simplement pour cette raison, la mannequin était bien contente d'être face à lui. Et de ne pas avoir accepté la soirée d'un tier collègue.

« Et je dois avouer qu'ils n'avaient pas vraiment tord sur ce qu'ils disaient. Bien que je vous imaginais un peu plus grand. »

Elle recommanda un second verre. Tant qu'on y est. La jeune femme ne finira pas saoule. Juste un peu plus folle que d'habitude. Rien de bien grave. Tant que les choses se passaient comme elle le souhaitait ...

©Didi Farl pour Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Samrin ~ You?? What do you want?? Dim 2 Fév - 22:26

... ... ...
Samaël & Aerin




∞ You?? What do you want??



J'étais entrain de errer un peu dans le quartier, mes tributs étaient tous morts, je ne savais plus trop quoi faire, j'avais même réussi à envoyer un petit mot à Emrys avec un cadeau pour sa meilleure amie, j'avais eu ce besoin de lui laisser un dernier message, je n'étais absolument pas certain que j'allais le revoir, et comment ça allait se passer si je le revoyais... Donc je m'étais dit qu'il fallait que j'arrête de penser à lui, cette nuit là n'avait été qu'une magnifique nuit, tout simplement.
J'allais la garder longtemps en souvenir, un homme comme lui aussi jeune, ne m'avait jamais donné autant de plaisir que lui ne l'avait fait...
Tout en marchant un peu, sans vraiment savoir ce que je comptais faire , rentrer à Panem ?? Aucune idée, au final, je n'étais pas un aussi bon mentor que je ne le pensais, mais bon c'était surtout dans l'euphorie du moment, je ne me suis jamais senti supérieur aux autres, j'ai gagné une édition certes, mais il faut éviter d'avoir la grosse tête, un peu d'humanité ça n'a jamais tué personne, même si ce mot humanité ne signifiait plus trop pour moi, et je n'étais pas le seul à penser ça, combien il nous est difficile de retrouver une vie normale, enfin c'était la vie, et j'étais content de l'être encore en vie, j'avais cette chance....

J' étais arrivé devant les appartements des tributs, je repensais encore aux caméras qui pouvaient se trouver dans les moindres recoins, j'en étais même à avoir envie de les chercher, en fait j'étais certain que tous les mètres devant s'en cacher une, derrière un vase, dans un cadre, enfin la totale, limite on risquait de penser que je perds la raison si on me voit entrain de toucher les murs, de les caresser, déjà que la folie faisait un peu partie de moi , mais bon de plus je n'avais pas le droit de laisser cette information filer, sinon je risquais sans doute de fameux problèmes.
Mais, j'arrivais rapidement à mon appartement, personne, ça changeait, j'allais en profiter pour prendre une douche, mais j'avais une envie particulière prendre un verre de whisky , je sais me connaissant c'était une exception, une fois le verre remplit, je le portais à la bouche pour y tremper mes lèvres... Un goût infâme, vraiment, je balançais ce verre contre le mur de la cuisine, je ne buvais pas je n'avais pas le droit de boire, vraiment, j'avais fait la promesse à ma meilleure amie, quand je l'ai laissée dans l'arène que je n'allais jamais tourner mal.

J'avais alors décidé rapidement de me remettre les idées en place sous une bonne douche, froide pour commencer, limite chaud ou froid ça ne me touchait plus trop vraiment, j'étais tellement habitué maintenant, mais ça allait revigorer un peu les pores et le reste de mon corps, je n'avais pas attendu pour entrer, en une fois, c'était fait, bon d'accord ça me glaçait tout de même un peu même beaucoup, je serais les pores de ma peau se resserrer, et mes dents commencèrent à claquer, forcément, petit à petit j'ai tourné le thermostat du robinet pour avoir de l'eau un peu plus chaude, comment se glacer à se crisper pour ensuite réussir à se détendre, faut être un peu déranger mais bon, au moins ça remettait les idées en places vraiment.. Et là en sortant, j'avais envie de m'amuser dans un sens, je me pavanais à poils dans la salle de bain, autant si il y a des caméras cachées dans cet endroit leur faire profiter de mon corps, bah j'étais certain que cela faisait plaisir à certaines non ??? Bien que j'en étais plus que sûr même... Je continuais de marcher, pour me poser face au miroir et je me regardais, il fallait que je me reprenne un peu, vraiment.

Je finis par traverser la chambre, je savais que normalement j'étais seul, et puis même si je ne l'étais pas je n'avais aucune pudeur donc bon, et puis zut j'étais dans mon chez moi pendant les jeux, donc j'avais le droit d'y faire ce que je voulais. Mais bon, il fallait que je sorte , pour m'aérer et aller me balader, je ne savais absolument pas ce que je pouvais trouver, qui je pouvais rencontrer sur ma route... Je regardais dans ma petite valise, oh j'avais envie de porter du léger, du lin c'était beau en plus, et du blanc, ça avait l'habitude de mettre mon corps en valeur, oui j'avais cette mauvaise habitude de vouloir plaire, pourtant je me prenais souvent des râteaux je ne pouvais pas plaire à tout le monde non plus, mais un dernier coup d'oeil dans le miroir et j'étais parfait.
J'attrapais ma veste, prenant l'ascenseur qui arrivait dans le hall d'entrée, j'allais en profiter pour me prendre un café tout en réfléchissant ce que j'allais faire.C'était rare, que je puisse accepter de prendre un verre comme ça, et surtout de limite me faire inviter par une femme, mais bon je n'allais pas non plus toujours m'empêcher de prendre du bon temps. Là en toute logique je n'avais plus rien à faire dans un sens à l'arène, je n'avais plus de tributs, à part tenter de voir la progression d'Emrys le reste ne m'intéressait guère... Donc ce soir c'était une bonne chose, j'avais cette envie de me changer les idées, comme j'en avais l'habitude. Je devais tellement surprendre les gens, mais bon, je n'étais pas le seul mentor qui n'était pas tellement peiné par la disparition de ses progénitures, mais ce n'était pas que je n'étais pas touché , c'était plutôt interne que cela se passait. Je n'étais plus quelqu'un qui laissait ses émotions ressortir, pourquoi faire ?? Avoir l'image de quelqu'un de sensible ? Je voulais juste être intouchable, je l'étais enfin un peu moins avec le temps qui passait, j'allais peut être finir par avoir de la tristesse pour mes tributs ? Si je devenais comme ça, cela signait ma fin, vraiment. Déjà je ne savais pas trop comment j'allais réagir si Emrys mourait et je ne préférais pas imaginer ça maintenant. Ce soir c'était l'esprit clair et être en compagnie d'une belle femme, oui Aerin était vraiment magnifique.
Je la regardais se commander le verre, mais je comptais lui offrir, je la fixais, je la relookais de la tête au pied, dans un grand silence, elle avait de la prestance, de la classe, elle était vraiment digne d'une juge, elle devait s'en douter je le savais parfaitement bien.
«  Et bien , je pensais que vous saviez bien ce qu'il se passait à côté de tout ça, vous me surprenez, vous êtes vraiment très mystérieux en fait du côté des juges »

Je lui souriais encore, et je m'avais commandé un cocktail sans alcool, je n'allais pas commencer à boire non plus , ce n'était pas le moment simplement. Mais je l'écoutais , sa voix était si agréable à l'oreille, vraiment. J'étais même presque déçu qu'on ne se soit pas rencontré plus tôt, j'aurais apprécié avoir de la compagnie de ce genre là vraiment. Je continuais de lui sourire, surtout de la façon dont elle avait compris que j'étais toujours dans l'immeuble, chose à laquelle je n'avais absolument pas pensé, c'était vraiment bête de ma part, et je n'avais pas réfléchi du tout non plus.
Je déposais mon verre sur la table qui était devant nous, mais je me sentais d'humeur joueuse ce soir, enfin jouer dans les limites de la possibilité et surtout je n'avais pas envie de la blesser pour une fois, j'étais assez correct, et je comptais faire attention à elle, c'était sans doute mes derniers temps au Capitole avant l'année prochaine, donc j'avais envie de profiter de mes derniers instants.
« Alors un à zéro, effectivement je n'ai pas pensé aux pacificateurs qui étaient devant l'entrée, je n'ai même plus pensé à eux, disons qu'en les voyant tous les jours , je ne fais donc plus vraiment attention à tout cela, mais bien pensé.. Mais comment ça mon nom revient souvent dans les conversations ??»

Sincèrement j'étais assez surpris qu'on puisse parler de moi , je ne pensais pas que je me faisais à ce point là remarquer alors qu'il me semblait être un mentor assez discret. J'étais du coup très curieux, déjà de nature je le suis mais là... J'étais apparemment petit, quel compliment, mais bon, je n'allais pas m'arrêter à ce petit détail  vraiment. Je me recommandais la même chose, il fallait que j'occupe mes mains sur le moment.

«  Petit, et bien, tu as la preuve devant toi, mais je suis bien plus doué dans d'autres choses tu sais. Mais tu voulais vraiment avoir ta propre opinion de moi, c'est plaisant, et bien je vais être sincère. Il y a bien longtemps que je n'ai pas eu la chance de partager une soirée en charmante compagnie, et même  sincèrement plus que cela... Vous dépassez vraiment toutes les espérances d'un homme »

Je voulais vraiment la mettre à l'aise, j'avais compris que les juges étaient rarement proches des mentors comme ça, alors qu'ici, Aerin avait tout de même fait la démarche pour venir à ma rencontre, je devais me sentir très chanceux, et c'était évidemment le cas.. Je sentais les regards se poser sur nous, mais c'était bien quelque chose qui n'allait pas me tracasser, le regard des autres , je n'en ai plus rien à faire, l'habitude sans doute, et après tout, je voulais juste être dans une bulle avec elle, et profiter de tout ça. J'étais chanceux, j'en étais maintenant certain. Je continuais de la fixer, elle était plus que belle, je m'estimais bien chanceux sincèrement.. Je voulais alors profiter de la soirée.

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Samrin ~ You?? What do you want??

Revenir en haut Aller en bas

Samrin ~ You?? What do you want??

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: ♣ Archives d'Arènes ♣ :: Autour de l'arène-