AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Rencontre inopinée [ft Samael K. Archer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Rencontre inopinée [ft Samael K. Archer] Sam 23 Nov - 12:26


550 de large
Une rencontre inopinée
...Des jeux et du pain...
C'est à la clarté de la lune que l'on vois le vrai visage des gens. Se dissimulant sous les rayons du soleil, ils ont de vous et de moi, d'hommes et de femmes, allant, vacant à leur occupations, à leur métier à tout ce qui peu faire que la vie d'un  humain est la vie d'un humain. Mais qu'est ce que la vie d'un humain donc ?
A la naissance même nous sommes jetez dans un flot continu d'information, de vanité et de capitalisme incroyable. Chacun d'entre nous doit apprendre à vivre en société, à vivre selon les us et coutumes de notre lieux de vie, de notre résidence. A peine sortie du ventre de notre mère voilà qu'on nous offre a satiété le sein et l'amour, avant de nous l'arracher des lèvres encore balbutiante pour nous jeter dans les bras d'inconnu censé nous éduquer à la vie, à la société et au monde. Puis nous grandissons, fort d’expérience, de cicatrice qui témoigne de notre passage à l'age adolescent puis adulte avant d'aller nous cloîtrer dans un travail qui nous prendra la vie, de nous installer avec un autre être humain pour qui l'on donnerai tout. Enfin, de cela est ce que l'on dit puisque je n'ai jamais expérimente l’expérience. Et puis viens notre nature humaine, notre nature qui fait de nous des monstres, avide de sang, de guerre et de foutre. Quel homme ou femme peut se targuer de ne pas aimer dans un certain point la violence et la douleur d'autrui, le stupre, l'alcool et le sexe à outrance. Chacun des sept vices, des sept péchés capitaux comme disait les anciens de ce monde, sont présent en nous, cher capitolin qui ne savons que faire de notre argent et de notre oisiveté.

Ainsi alors que le monde changeais, nous avons décidé à l'unanimité d'offrir en hommage sacrificielle le sang des enfants de ce monde, pour laver nos péchés, notre haine et notre avidité d'horreur. Après tout nous ne sommes que des hommes, nous aimons les jeux et la mort, rien ne nous excite plus que cela diraient même certains,  mais qu'importe. Nous sommes ce que nous sommes n'est il pas ? En sommes, nous adorons les jeux de la faim, cette expérience annuelle qui nous laisse la joie de voir mourir vingt trois jeunes enfants chaque année dans les pires souffrance qui soit bien sur, sinon cela ne serait absolument pas drôle. En cette occasion, plusieurs d'entre nous aime à parier sur le vainqueur, sur lequel de ces jeunes enfants arrivera à sortir vainqueur de ses jeux. Abjecte dite vous ? Certes, mais il faut bien trouver son plaisir là ou on le peux non ?

Ainsi donc installé dans mon atelier, travaillant sur ma prochaine collection d'hiver, je ne cessais de laisser glisser mon crayon sur le papier créant par la même robe, jupe, manteau, chemises et pantalon. Tout y passé, il fallait que  cette collection sois la plus complète et la plus intéressante possible, car si ma petite tribut du dix venait à survivre...ma collection se vendrait encore mieux que des viennoiserie.  Mais cela restait à voir, avait elle la capacité ? Pouvait elle réussir ? Possiblement oui, après tout nous en étions déjà à une bonne moitié de tribut morts et elle était toujours parmi les vivants. Alors...pourquoi pas ?

M'extirpant de ces dessins après plusieurs heures, je vois le jour décliner de par les fenêtres de mon atelier. Quelles heure est il, que s'est il passé en arène ce jour ? J'avoue me poser des questions sur qui est en vie et qui est mort. De ce que j'en sais nous étions à treize survivant lorsque je suis arrivé à l'atelier, mais ce soir...sommes nous moins, avons nous déjà  passé le top huit ? Cela m'étonnerait mais tout de même... N'y tenant plus, je quittais mon lieu de travail avec rapidité, attrapant au passage une chemise propre pour me rendre au dôme des sponsors, là ou l'on peux suivre les jeux, voir les morts et surtout observer plusieurs écran reflétant les différents tributs afin de suivre celui qui nous plaît le plus. L'atelier n'étant pas très éloigné du dôme, je décidais de m'y rendre à pied, profitant de l'air ambiant et d'une légère brise pour me revigorer un peu avant d'entrer dans une bulle mondaine qui demanderais de moi charme et délicatesse, or ce n'était pas forcement ce que j'expectorais en sortir de travail. Mais qu'importe, la marche était vivifiant.

Au bout d'une quinzaine de minutes j'arrivais en ce lieu, voyant en l'instant même le tableau récapitulatif des tributs survivants, observant alors qu'en la journée les tributs mâle du trois et du cinq, ainsi que la tribut du huit avaient quittés la partie. Il n'y avait donc plus que dix survivants en l’arène en cette soirée du deuxième jour. C'était intéressant de voir la rapidité que pouvait prendre certaines arènes avant de stagner complètement, le niveau des survivants atteignant son paroxysme. Car lorsque les plus faibles d'entre eux sont mort, il est difficile de savoir lequel sera le suivant à rejoindre la foule des morts. Me joignant aux quelques capitolin d'ici et là je saluais les connaissance et souriais aux inconnus, m'approchant des écrans pour mieux voir la situation de chacun. La tribut du onze avait rejoint le petit groupe de ma chère Alina. Cela ne me disait rien qui ne vaille, mais je ne pouvait rien pour elle en l'instant. Les carrières étaient dans la foret, tandis que le petit duo du six était derrière les falaises.  Ne restait donc que le duo du trois et du huit qui à ce que je voyais était au prises avec des morts vivants...jolie création, restait à voir si ils y survivraient ou non. Faisant ainsi le tour des écrans, cherchant à voir qui avait des chances de survie, qui allait possiblement mourir dans la nuit, je rencontrais le mentor du district cinq, monsieur Samael K. Archer, un bel si l'en est, qui avait deja perdu ses deux tributs et semblait fondre devant le minois du tribut du six au vu de la façon dont il observais l'ecran qui le mettais en avant.

« Mignon ce petit n'est ce pas ? Si il sort de l'arene, je vous le conseil, c'est un amant incroyable ! »



100x100

Ft.

Samael K. Archer
100x100

Our Story.

Apres une journée arrassante, Viny rejoins le dome des sponsor afin de prendre connaissance des tributs survivants. En ce lieu il rencontre Samael K. Archer, mentor du district cinq
100x100

And...

Ajouts HRP.

© Narja - Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Rencontre inopinée [ft Samael K. Archer] Mer 11 Déc - 12:47

... ... ...
Viny & Samaël




∞ Rencontre inopinée



J'avais tellement l'impression de faire les cents pas, depuis que je n'avais plus de tributs c'était comme ça, cette sensation de ne servir à rien. Mais pourtant, je devais profiter d'être ici , car dans le village des vainqueurs ce n'était pas non plus le grand bonheur, et le meilleur des endroits, donc il fallait que j'arrête d'être raleur et de profiter..
Même si je n'avais plus vraiment de tributs, intérieurement ce qu'il se passait dans l'arène m'intéressait grandement, Emrys il était hyper important à mes yeux...
Mais je ne voulais pas non plus qu'on remarque un truc, mais je savais que s'il lui arrivait un truc, je risquais de sentir la tristesse m'envahir, et je n'en voulais pas vraiment, il devait sortir vainqueur, on avait tellement de choses encore à se dire et à faire enfin, je devais avoir une bonne discussion avec lui mais bon, allez je tentais de penser à autre chose.

Je m'étais diriger vers le dôme des sponsors, autant profiter de l'endroit, après tout il y avait toujours du monde à voir, et c'était intéressant de discuter un peu.
Je pensais peut être croiser Chleo pour m'excuser de ce que je lui avais fait quand on s'était rencontré en salle d'entrainement, j'avais aussi été plus que débile avec elle, et je m'en voulais vraiment beaucoup, je n'avais pas été très sympa, et je ne pouvais pas la retrouver pour pouvoir l'excuser, à croire que je l'avais vraiment vexée et qu'elle m'évitait complètement pour le reste du jeu, c'était dommage.
J'étais vraiment entrain de la chercher, mais rien, personne, elle n'était pas là, je lachais un long soupir , ça m'agaçait de pas la voir, j'allais finir par écrire un courrier pour qu'elle puisse le recevoir.
A ma grande surprise l'écran enfin un des écrans était ouvert, je me stoppais et je commençais à me concentrer dessus , je regardais ce qu'il se passait et c'était vraiment un peu trop calme, vraiment, pour le moment , en même temps le but est quand même de survivre le plus longtemps possible. Mais je devais avouer que l'action manquait quand même c'était assez dommage même.

Je bougeais un peu, je devais clairement me dire que Chleo était là où je ne l'étais pas, donc j'allais peut être attendre de la revoir dans le village ou autre... Je me déplaçais pour aller me chercher un café, c'était assez agréable un truc chaud dans le corps, et surtout ça allait me réveiller que j'en avais besoin vraiment.
Je m'étais installé dans un des fauteuils fermant les yeux, mais finalement, je 'ny arrivais pas du coup je m'étais relevé allant regarder le tableau des sponsors... Je voyais qu'Emrys était quand même bien vu, si je pouvais je lui enverrais tout ce que je pouvais vraiment... Mais j'étais dans l'incapacité, quand un homme vint à me parler. Je me retournais pour le regarder assez surpris.

«  Pardon ? Mais de quoi parlez vous ?? »

J'avais la sensation de me rendre compte que Emrys s'était envoyé en l'air avec une grosse partie de l 'équipe des jeux... Je continuais de le regarder comme, je devais devenir qui il était, mais d'un coup je réalisais que j'avais à faire à Viny, un des stylistes, on avait pas vraiment beaucoup de contact avec eux, mais j'étais assez curieux bien évidemment. Je croisais les bras, tout en le regardant de la tête aux pieds, ouais effectivement il n'avait pas vraiment la tête à être styliste mais ici rien n'était vraiment des plus étonnants vraiment.
Je le regardais en souriant, j'étais certain qu'il ne s'attendait pas ce que je le reconnaisse mais ce n'était pas de chance, j'avais une grosse mémoire quand même...

« Je suis ravi d'enfin te rencontrer Viny, je suis vraiment très ravi... Tu peux m'expliquer ton petit jeu concernant le jeune Emrys?? »

Je tentais de camoufler un peu tout ça, de voir ce qu'il comptait me dire à ce sujet, mais je n'avais aucune envie de me faire à nouveau découvrir, je ne voulais pas avoir des problèmes. De plus passer un moment avec ce Styliste ne m'en déplaisait pas.


© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas

Rencontre inopinée [ft Samael K. Archer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: ♣ Archives d'Arènes ♣ :: Autour de l'arène-