AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Ce n'est qu'un au revoir... j'espère | Llevana & Roméo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité




Romeo - Ce n'est qu'un au revoir... j'espère | Llevana & Roméo Empty
MessageSujet: Ce n'est qu'un au revoir... j'espère | Llevana & Roméo Romeo - Ce n'est qu'un au revoir... j'espère | Llevana & Roméo I_icon_minitimeLun 5 Aoû - 18:48


Ce n'est qu'un au revoir...j'espère
feat. Llevana Bidane
[i] La journée fût longue  et ennuyeuse. Les tributs se sont entrainés toute la journée. En plus il fait chaud. Et moi qui ne supporte ni le chaud, ni le froid, j'étais content. J'ai vu aussi Llevana s'entrainer. Quand je l'ai vue s'entraîner dur à différents ateliers, je n'ai pas pu m'empêcher de pleurer. J'espère que personne ne m'a vu, parce que c'est ridicule. Mais j'ai mes raisons. Comment réagiriez-vous si vous voyiez votre petite copine périr au Capitole, à cause du Capitole ? En plus, cela ne fait pas si longtemps que nous sommes ensemble. Une semaine et demi sans plus. Notre ''mise en couple'' avait été spéciale, mais elle m'a plus. Depuis la cérémonie d'Ouverture, je n'arrête pas de penser à ces moments passés avec elle au Cinq. Et maintenant je me retrouve à l'admirer en train de se battre, à quelques jours de la mort.

Les entraînements terminés, tout le monde retourne à son étage respectif. Chleo, Alex Ashe, l'hôte du Deux et moi mangeons tranquillement. Je n'ai pas faim, et par conséquent je ne mange pas grand chose. Personne ne parle, pendant le dîner. Les tributs sont fatigués, les mentors aussi très certainement et notre hôte n'est pas très bavard non plus. Le temps passe sacrément vite. Quand on a fini de débarrasser et que la vaisselle est faite, je vais dans ma chambre pour prendre une bonne douche et pour me coucher. Ce soir je ne traîne pas, je n'ai pas le cœur à ça. La douche prise, je me mets un vieux t-shirt sur le dos et me glisse directement dans mon lit. Le sommeil vient rapidement.

Il est une heure et demi du matin, je viens de me réveiller en sursaut après avoir fait un cauchemar terrible. Je voyais Llevana être tuée par un de mes tributs, je ne sais plus lequel. Des gouttes de sueur coulent le long de mes joues. Je suis trop agité pour me rendormir maintenant. Je me lève et me dirige vers la grande baie vitrée qui me donne une vue imprenable sur la ville, endormie. Je pense toujours à elle, à cette même fille, celle qui m'a fait frissonner une semaine et demie plus tôt. Celle qui est désormais trois étages plus haut dans son lit à rêver, ou à cauchemarder. C'est décidé. Je mets un pantalon , chausse mes tongs et pénètre dans le couloir, en faisant le moins de bruit possible. Je ne suis pas censé être ici à cette heure-là. Mieux vaut être prudent...et silencieux.

J'arrive devant l'ascenseur. Je l'appelle, et quelques secondes plus tard, il s'ouvre devant moi. Je pénètre dans la cabine, appuie sur le bouton où un cinq y est gravé, les portes se ferment, et je monte. Dix secondes plus tard les portes en métal se rouvrent. Je m'engouffre dans les appartements du district Cinq. Tout est calme, et tout est construit exactement comme les appartements du district Deux. Je me repère facilement. Je me dirige dans les couloirs où sont les chambres et cherche une porte où le nom de ma bien aimée y figure. Cette porte, elle se trouve tout au fond du couloir. Je ne prends même pas la peine de toquer. J'ouvre la porte, très doucement, pour ne pas qu'elle grince trop, et pour ne pas réveiller ma princesse, qui dort paisiblement. Les quelques lumières de la ville éclairent légèrement la chambre. Je me dirige vers ce qui semble être le lit. C'est un lit double, suffisamment grand pour deux personnes. Je me glisse dans ses bras et me rapproche d'elle le plus possible, sans pour autant la toucher. J'attends un peu, puis doucement, ses yeux s'ouvrent. Elle me regarde. Je m'attends à une réaction brutale, une réaction de peur. Mais non. Elle a du deviner à qui elle avait à faire. Elle me sourit. Sous les draps, je lui prends la main. Je ne lui parle pas. Pas pour le moment. J'approche nos visage, et viens joindre nos lèvres. Des milliers de souvenirs reviennent. Nos promenades d'abord amicales, puis le baiser chez elle, et enfin le match de football chez moi, dans la maison que je loue au district Cinq. Cette journée avait été la plus fabuleuse de toute ma vie. Puis à partir de ce jour, de ce match de football, elle est venue chaque jour chez moi. Nous passions nos journée ensemble, profitant de nos derniers moments tranquilles, avant qu'elle débarque au Capitole en tant que tribut.

Notre baiser est long, passionné, plein d'amour et de sincérité. Et ces moments-là, personne ne me les gâchera. Je ne les oublierai jamais, tant j'aime Llevana. Et même si le Capitole essaye de se mettre en nous deux, il peut toujours essayer, il n'y arrivera pas. Cet amour entre mademoiselle Bidane et monsieur Churly est éternel. Vous en direz ce que vous voulez, mais moi, voilà comment je vois les choses. Voilà ma vision de l'amour véritable.
© Swann



Ouaaah:
 
Revenir en haut Aller en bas
Llevana Bidane
Llevana Bidane
+ District Cinq +


♣ Nombre de message : 52
♣ Date d'inscription : 29/11/2012
♣ Age réel : 22


Romeo - Ce n'est qu'un au revoir... j'espère | Llevana & Roméo Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est qu'un au revoir... j'espère | Llevana & Roméo Romeo - Ce n'est qu'un au revoir... j'espère | Llevana & Roméo I_icon_minitimeSam 10 Aoû - 20:18


jour 3 au soir 
Ce n'est qu'un au revoir... j'espère
N'oublie pas que je t'aime