AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

La Moisson des 16e Hunger Games.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Logan N. Stark
Admin


♣ Nombre de message : 806
♣ Date d'inscription : 18/02/2012


MessageSujet: La Moisson des 16e Hunger Games. Dim 7 Juil - 20:45

C’est l’effervescence sur la grande place devant l’hôtel de ville. Depuis l’aurore, l’équipe technique se presse d’installer tout le matériel. Le maire et un responsable de la télévision sont en pleine discussion pour régler les derniers détails et aboient régulièrement des ordres à leurs subalternes. Il est bientôt 14 heures et tout n’est pas encore parfait. L’estrade est montée et le mentor du district ne devrait pas tarder à arriver. D’ailleurs les enfants ont déjà commencé à se faire recenser et la place se remplit rapidement. Le chef des pacificateurs vient se plaindre du manque d’effectif ; le maire grogne que c’est chaque année la même chose mais affecte tout de même trois des membres de son équipe à l’aide des forces de l’ordre. L’accompagnatrice sort de l’hôtel de ville dans son costume coloré et manque de se casser la cheville en se prenant le talon dans un des nombreux câbles qui courent sur le sol. Elle apostrophe la première personne qu’elle voit pour se plaindre de tout ce qui ne va pas dans ce fichu district ; elle un peu stressée la pauvre, c’est un rôle important que le sien. Le responsable de l’équipe technique lance le dernier test. Les divers écrans grésillent un instant avant de s’allumer. D’un signe du pouce, les différents membres de son équipe indiquent que tout fonctionne parfaitement. Seule l’ingénieure son a un problème mais elle le résout rapidement avant d’assurer que tout est OK. Le mot se passe rapidement et le maire et l’accompagnatrice gagnent la place qui leur est attribuée en attendant l’heure fatidique. Les rangs des enfants éligibles sont presque pleins, les filles d’un côté et les garçons de l’autre, les plus jeunes devant et les plus âgés derrière, comme chaque année. Il ne manque plus qu’un ou deux retardataires. L’accompagnatrice trépigne d’impatience pendant que le maire relis une énième fois le discours qu’il va présenter. C’est à peu de chose près le même que l’année dernière et personne ne va vraiment l’écouter, mais ça lui donne une contenance. L’aiguille des minutes retourne à son point de départ sur le cercle de l’horloge pour indiquer à toute la population réunie qu’il est 14 heures, l’heure de commencer la moisson des 16èmes Jeux de la Faim. L’accompagnatrice se lève et fait claquer ses talons sur l’estrade pour arriver devant le micro. Elle le tapote pour vérifier qu’il fonctionne puis lance d’une voix claire avec un grand sourire le signal du départ de la moisson :

« Joyeux Hunger Games à tous et puisse le sort vous être favorable. »




[HJ] Je vous rappelle que la Moisson est obligatoire pour les tributs; notée tout du moins. C'est un rp libre, libre a vous donc de poster comme bon vous semble. Vous pouvez bien sur vous arrangez entre vous pour vous retrouver. Vous avez une semaine pour poster votre avant-moisson, soit jusqu'au Week-end prochain. Nous passerons ensuite a la deuxième partie de la Moisson qui sera le tirage au sort des tributs. Si l'un de vous souhaite se porter volontaire pour cette Edition, merci de vous manifester en l'ajoutant en spoiler dans l'avant moisson ou en m'envoyant un MP si vous souhaitez le garder secret. Bon jeu et Happy Hunger Games !
Revenir en haut Aller en bas
http://the-hunger-games-rpg.frenchboard.com
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: La Moisson des 16e Hunger Games. Mar 9 Juil - 20:25

Le jour J est arrivé. La troisième Moisson à mon actif va avoir lieu aujourd'hui. Je déteste ce jour. Pas pour ce qu'il signifie aux yeux du monde, mais pour ce qu'il signifie pour moi. Il me rappel tout ce que je veux oublier. Le jour où elle est partie, le jour où je l'ai laissée partir. J'aurai tellement aimé qu'elle soit là à mes côtés aujourd'hui, pour surmonter ce jour. Je me souviens clairement de ma première moisson. Je m'étais levée le matin et m'étais rendue directement chez elle. Alors, on a choisi nos vêtements ensemble. Elle avait une robe orange soleil et moi une robe bleu ciel. Nous étions les cieux à nous toutes seules et nous allions passer cette journée ensemble, tandis que tout se passerait bien. C'était notre plus grand espoir. Mais comme la crainte prenait aussi beaucoup de place dans nos coeurs, alors nous nous étions préparées. Quelques jours plus tôt, nous avions scellé le pacte qui nous protègerait. Nous avions pris le bras de l'autre comme une drôle de poignée de main et nous nous sommes alors promis :

"- Si l'une de nous venait à être tirée au sort, alors l'autre devra se porter volontaire pour elle."

J'aimais ce pacte, il me réconfortait car je savais que si j'étais tirée au sort, elle se porterait volontaire pour moi. Et elle savait aussi que je le ferai pour elle. Alors, nous nous sommes rendues sur la grande place. L'hôte se préparait à appeler les noms des filles. Je serrai très fort son poignet, j'étais très anxieuse. Lorsque le nom fut annoncée, je fus soulagée que ce ne fut pas le mien. Cependant, ce nom me disait quelque chose et alors, je compris... mon regard était terrorisé, je fixai droit devant moi, elle était montée sur l'estrade. Le garçon fut tiré au sort et l'hôte demanda si quelqu'un voulait se porter volontaire. J'étais plantée sur place, n'arrivant pas à bouger, à dire un mot. Je la voyais qui me regardait avec peine et je percevais dans son regard une hésitation. Elle voulait que j'honore notre pacte mais elle ne voulait pas que je me sacrifie pour elle non plus. Cependant, au dernier appel, elle me supplia du regard. Elle était terrifiée et elle voulait à tout prix que je me porte volontaire pour elle. Ce que je n'ai pas fait... je m'en veux à un point ! J'ai toujours regretté ! Dès l'instant où la Moisson s'est terminée et que les tributs étaient désignés je m'en voulais, j'étais prête à me porter volontaire pour elle ! Mais il était trop tard... je n'avais même pas eu le courage d'aller lui faire mes adieux. Je suis la pire lâche que l'on ai jamais vu. Je l'ai vu par la suite se faire déchiqueter dans l'arène par un autre tribut. Son dernier regard m'avait transpercé de toute part et à ce moment-là, j'étais sûre qu'elle pensait à moi, à notre pacte. Au fait qu'elle ne serait pas morte si j'y étais aller à sa place. C'est à cet instant que j'ai compris. J'ai compris que je détestais les Jeux plus que tout au monde et que la Moisson serait mon jour de cauchemar. Je ne veux plus avoir à revivre ça, mais je n'ai pas le choix.


Je me suis habillée d'une robe blanche pâle. Mes parents nous font signes d'aller les attendre devant la maison. Mon frère lui, est revêtu d'une veste noire dénichée au marché par un vendeur ambulant. Avec, il porte un pantalon vert foncé et un t-shirt rouge. Il ne participe pas à la Moisson cette année car il lui manque quelques années mais il nous accompagne tout de même. Quelques minutes après mes parents, joliment revêtus eux aussi, sortent de la maison. Nous prenons alors le chemin pour la Grande Place. Un quart d'heure plus tard, je suis en train de me faire recenser. Il y a déjà du monde et je ressens l'anxiété montée en moi. Je donne mon nom, on prend une goûte de mon sang puis je vais ensuite rejoindre les filles de mon âge. Je connais la plupart mais je ne leur adresse pas un mot. Les rangs se remplissent et je suis pratiquement au centre de la foule. Les dernières minutes s'écoulent puis l'heure est venue. L'hôte du District monte alors sur l'estrade et s'exclame, le sourire aux lèvres :

"- Joyeux Hunger Games à tous et puisse le sort vous être favorable !"

Puisse le sort m'être favorable...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rose E. Lewis
+ District Neuf +


♣ Nombre de message : 244
♣ Date d'inscription : 27/01/2013
♣ Age réel : 16


MessageSujet: Re: La Moisson des 16e Hunger Games. Dim 14 Juil - 13:56

Spoiler:
 


La Moisson ~ Libre au District Neuf



Nobody is every day lucky.
Rose jeta un oeil sur son calendrier. Mais cela ne valait pas la peine. Tout le monde savait, aujourd'hui, que la Moisson approchait à grand pas. Elle serait dans exactement deux heures et trente minutes. La Lewis n'avait cependant pas pris connaissance de l'heure du commencement. Elle savait simplement qu'elle devrait prendre le train vers le Neuf vers 10h30. L'hôtesse se força à sortir de son appartement. Bien que ce dernier ne soit pas du tout rangé correctement, la jeune femme préférait ça que le Neuf. Même si des débris d'assiettes ou de bouteilles d'alcool y traînaient, même si une odeur de sale imprégnait la pièce, et même si elle avait vécu nombre de ses mauvais souvenirs, au moins, elle était au Capitole. Pas dans un District de nuls.

Rose attrapa ses cheveux bataille ainsi qu'un élastique et fit des mouvements étranges avec. Elle essayait vainement de se faire un chignon. Laborieusement, elle réussit à faire quelque chose y ressemblant. Mais cela n'avait pas d'importance. Elle n'avait pas fait ça pour être jolie, mais pour ne pas avoir trop chaud avec ses cheveux épais lui tombant sur le dos.

Elle marchait à présent dans la rue dans laquelle se trouvait son appartement. Une fois cette dernière traversée, il ne restait à l'hôtesse plus que quelques pas avant d'atteindre la gare. Un des avantages de son logement. Devant le train, une foule de monde était là pour voir tous les hôtes partir dans les trains différents. Inutilement, mais ça les occupait. Il ne fallait pas grand chose pour rendre un Capitolien heureux, comme on dit.

***

L'hôtesse mis les pieds sur le sol de ce District repoussant. Des caméras, des fils, et toutes sortes de matériaux techniques traînaient un peu partout. Les enfants n'étaient pas encore là. Normal, tout le monde doute que quiconque veuille aller à sa Moisson en avance. Des pacificateurs étaient postés à tous les coins. Rose regarda l'heure. Tout allait commencer dans moins d'un quart d'heure.

Puis, les habitants commencèrent à arriver. D'abord par petit nombre, et enfin en masse plus importante. Ils s'avançaient tous aux bureaux pour se faire prélever une goutte se sang et être présent sur la liste. On pouvait entendre des "suivant", ou alors "tu peux y aller", ceux là plus réservés aux plus jeunes qui n'y ont encore jamais participé.

Rose était à présent dans l'hôtel de ville, qui servait de fond à la scène. Le maire, ainsi que l'équipe des caméras et du son parlent pour régler les quelques problèmes techniques. La Lewis soupira, se disant que ça ne durerait pas longtemps. La jeune femme détestait être mise en avant, devant tout le monde. Enfin, là, c'était différent, et moins agaçant qu'au Capitole. Ici, les personnes son inférieures à elle. Elle est riche, ils sont pauvres. Elle se procure des soins et de la nourriture très facilement. Pas eux.

Une personne inconnue lui tendit un bout de papier qu'elle pris sans réellement savoir pourquoi. La jeune femme le lit en vitesse, et même sans en comprendre le sens, elle savait que c'était le discourt qu'elle allait devoir réciter devant tout le District. Elle le roula en boule et le fourra dans la poche de son jean. Elle ferait en sorte de l'oublier. Les textes concoctés par le Capitole, non merci.

Elle sursauta lorsqu'une Capitolienne s'arrêta devant elle. La Lewis ne savait pas quel était son rôle, et avait une très forte envie de lui lancer un "tu sers à quoi, toi ?" à la figure. Mais elle ne dit rien et continua à l'observer du même oeil qu'elle. Elle devait la prendre pour une extraterrestre. En effet, Rose s'était habillé simplement, comme à son habitude. Un haut blanc, assez large, avec des dessins abstraits au niveau de la poitrine et du ventre. Un short en jean aux fils dépassant par endroit était porté en guise de bas. Mais ce ne fut pas sur ses vêtements que la pique lancée par l'inconnue était. Elle lui avait juste dit "Vous devriez mettre du rouge à lèvre, rien que pour faire croire que vous avez pris quelques secondes pour vous regarder dans le miroir." Rose voulut répondre, mais elle était déjà partie, et la Moisson allait commencer dans quelques secondes.

L'hôtesse fit quelques pas pour arriver sur l'estrade, guidée par un membre de la technologie. Puis, elle remarqua tous les regards braqués sur elle, et ce fut un signe pour montrer que cela commençait.

-Joyeux Hunger Games, et puisse le sort vous être favorable, déclara-t-elle d'un ton mou. Au moins, il n'était pas nécessaire de cacher sa joie : elle n'en avait aucune d'être ici.

Puis, un film retraçant l'histoire de Panem défila. Il en fallait peu pour que tout le District s'endorme. Une fois, et au plus grand soulagement de tout le monde, ce dernier prit fin. La jeune femme s'approcha de son micro, et dit :

-Bon, on va faire dans la normalité, et commencer par les filles.

Rose s'approcha du grand bocal transparent, et mis sa main à l'intérieur. Elle ne chercha même pas à mélanger les papier, ou à en prendre un qui se trouvait au fond. Elle attrapa le premier du dessus, et retourna à sa place. Puis, elle ouvrit le papier, et annonça :

-Je ne vais pas faire durer le suspense, car c'est pas fun. Le tribut fille de cette année pour le Neuf est Oswin Jeaper.

L'intéressée se reconnut immédiatement et fit quelques pas vers l'estrade. Il s'agissait d'une jeune fille blonde, possédant surement une quinzaine d'années. Le profil type en fait. Pour la presser un peu, la Lewis indiqua :

-Allez, viens. N'aie pas peur, ce n'est pas maintenant qu'il va t'arriver quelque chose, dit-elle. Décidément, elle avait un don pour rassurer les gens qui prennent peur.

Une fois la première victime à ses côtés, Rose se avança vers le deuxième bocal, rempli aussi de papiers contenant les noms, ne jugeant pas utile de conter tous ces faits et gestes. Du même procédé que pour les filles, elle ne chercha pas la difficulté. Revenue pour la deuxième fois à l'endroit de son microphone, elle proclama :

-Justin Coldhand, tu es le tribut garçon pour cette année. Allez, dépêche-toi de venir.

Elle le prévint directement pour ne pas avoir à faire comme pour la fille. Et bien, les résultats n'étaient pas très prometteurs pour cette année. Dès que les deux tributs furent réunis, la Lewis leur demanda de se serrer la main. Puis, elle continua, avec un peu d'ironie mal faite, remarquant que personne dans le public ne s'était manifesté :

-Les volontaires ont disparu, alors vous pouvez applaudir les représentants de votre District pour cette année.


_________________
 

« Un jour j'irai vivre en Théorie, ouais parce qu'en théorie tout s'passe bien. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: La Moisson des 16e Hunger Games. Mer 17 Juil - 15:18


"- Joyeux Hunger Games, et puisse le sort vous être favorable"


Voilà, nous y sommes.
Un film auquel personne du District ne prête réellement attention est passé. C'est le même tous les ans et je le trouve exaspérant. Comme si nous allions nous mettre à crier bravo ! C'est vrai, nous avons perdu la révolte et nous sommes soumis, mais il nous reste tout de même un peu de dignité ! Nous n'allons pas nous mettre à ramper au pied de l'estrade et à taper des mains en s'exclamant de joie !
Le film est terminé et le même silence qu'au début de celui-ci règne sur la place. Personne ne murmure, ni même ne bouge. Les plus jeunes sont à la limite de partir en courant tellement ils sont effrayés et les plus vieux croisent les doigts pour ne pas être tirés sur cette dernière année de Moisson qu'est la leur. Ceux du milieu tels que moi attendent l'annonce du nom fatidique avec une boule au ventre. Du moins je suppose qu'ils ont tous aussi la boule au ventre. Quoi que, en fait, ce serai plutôt un boulet de canon en plomb.
La jeune hôte s'approcha du micro et déclara :

"-Bon, on va faire dans la normalité, et commencer par les filles."

Mais oui, bien sûr, honneur au dame...
Plus elle s'approche du bocal, plus j'ai peur. J'ai l'impression que ce sera moi, que le sort s'acharnera sur moi pour me venger de ma lâcheté lors de ma première Moisson. Mais non, mais non ce n'est pas possible ! Je ne peux pas être prise il y a beaucoup trop de papier dans ce bocal, pourquoi ce serai l'un des miens qui serait tiré ? Je dois en avoir une dizaine mais c'est une dizaine parmi des centaines ! Je ne peux pas être prise, je ne veux pas ! Elle avance sa main dans le bocal. Non, non, non, pitié ! Pas moi, pas moi ! Elle prends un papier. Cela ne peut pas être moi de toute façon, c'est impossible, je ne peux pas être tirée au sort. Elle est devant le micro, elle ouvre le papier. Voilà, elle va annoncer le tribut fille du District Neuf pour cette Seizième édition des Hunger Games...

"-Je ne vais pas faire durer le suspense, car c'est pas fun. Le tribut fille de cette année pour le Neuf est Oswin Jeaper."

Mon monde s'écroule... je ne suis pas sûre d'avoir entendu. Vient-elle de dire mon nom ? Vient-elle de m'appeler, moi, parmi tout le district ? Seulement, seulement, non ce n'est pas possible. Co..comment ?! Je ne veux pas y aller.
Tout tourne autour de moi alors que les gens m'entourant s'écarte pour me laisser passer. Je ne bouge pas, je suis tétanisée. Je fis un pas. Je ne pouvais pas rester là. Je voulais, mais je ne pouvais pas. Mes jambes avançaient toutes seules vers l'estrade. OH MON DIEU JE VAIS MOURIR ! JE VAIS MOURIR !! Calme-toi. Tout ira bien... Non, tout ne va pas bien j'ai été moissonnée ! J'ai été moissonnée !!!

-Allez, viens. N'aie pas peur, ce n'est pas maintenant qu'il va t'arriver quelque chose.

Bien sûr que non ! Après tout, vous allez m'envoyer dans vos sales jeux barbares et c'est à ce moment-là qu'il m'arrivera quelque chose !!
Une marche... deux marches... mais combien y a-t-il de marches ?!
J'étais là, sur l'estrade. La jeune hôte tira le tribut garçon et ce dernier fut appelé sur l'estrade. Comme d'habitude, personne ne se porta volontaire. Alors, la Moisson fut close après les faibles et tristes applaudissements du reste du District...

Cette année, le sort ne m'a pas été favorable.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La Moisson des 16e Hunger Games.

Revenir en haut Aller en bas

La Moisson des 16e Hunger Games.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: ♣ Archives d'Arènes ♣ :: Autour de l'arène-