AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Tournée du vainqueur [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Lucas Dnierp
+ District Huit +


♣ Nombre de message : 369
♣ Date d'inscription : 02/06/2012


MessageSujet: Tournée du vainqueur [Libre] Dim 30 Juin - 19:24

Depuis des jours, je passe pratiquement toutes mes nuits dans le train, si je n’y passe pas mes journées. Etant désormais le nouveau mentor du District 8, je vais donc devoir m’habituer à ce moyen de transport. Je vais d’ailleurs devoir conseiller et aider  deux tributs pour l’édition prochaine, ce qui est loin de m’enchanter, Alea sera peut-être avec moi mais étant donné sa jeunesse, sa candidature sera peut-être relevée.  Je n’ai nullement envie de devoir supporter des tributs pour les voir ensuite mourir comme des bêtes que l’on envoie à l’abattoir. Car oui c’est ça l’arène, nous sommes du vulgaire bétail. Comme d’habitude, l’équipe accompagnatrice de mon séjour me prévient de tout mon horaire et se montre excessivement pointilleuse, comme d’habitude, je me montre froid et désagréable avec eux, après tout, ils viennent du capitole, pourquoi leur devrais-je du respect alors qu’ils ont regardé 23 d’entre nous crever comme des bêtes pendant 5 jours ? Depuis ma victoire, j’ai la réputation d’un insensible, ce qui est plutôt ironique venant de capitoliens. On dit aussi que je suis désagréable, parasite  et impoli avec les employés. Dans le fond, ils n’ont pas tout à fait tort mais je m’en moque.

Un employé m’annonce que nous arriverons dans 5 minutes. Je pousse un soupir. Je ne voulais absolument pas faire cette tournée des vainqueurs, l’exposition au public m’exaspère et l’hypocrisie encore plus. Lors de mon interview, il y avait au moins un véritable intérêt à me mettre en valeur et une petite excitation mais la qu’ai-je à en gagner ? Rien.  J’ai voulu refuser mais on m’a clairement fait comprendre que ne pas la faire ne serait pas dans mon intérêt, des menaces que j’ai prises au sérieux. Je sais de quoi le gouvernement de notre belle nation est capable. Je vais donc devoir jouer les hypocrites, saluer la foule mais surtout regarder les visages meurtris des parents dont j’ai tué les enfants. En réalité, les Hunger Games ne nous quittent jamais car on tout est mis en place pour rappeler aux gagnants qu’ils restent sous l’emprise du capitole et qu’ils n’ont pas tous les droits.  Depuis toujours, la tournée du vainqueur est une tradition, le victorieux sortant des Hunger Games se doit de saluer les districts et de réaliser un hommage aux tributs morts. Je pense me contenter de faire simplement ce que l’on me demande de faire, pas de longs discours larmoyants ou patriotique. Je saluerai la foule poliment et c’est tout.

Je suis maintenant dans le district 2, un district de carrière et surtout le seul district a être rallié officiellement au capitole. Ce sont leur laquais. Le district 2, le district de la maçonnerie est principalement connu pour former des jeunes surentraîné qui deviennent de véritables machines à tuer, comme Joseph Grey avec qui j'ai eu une altercation avant même que les jeux commencent. Mais ce district c'est aussi celui de la mystérieuse Artemis, que j'ai rencontré sur le toit, cette fille qui m'a tant fasciné lorsque je l'ai vue. Je me rappelle notre discussion sur ce toit et ce regard perturbant qu'elle avait. Qui était-elle ? Une carrière sanguinaire comme les médias semblent l'avoir étiquetées ou juste une fille lucide qui avait décidé de déjouer les plans destins à elle ? Je penche pour la seconde hypothèse, Artemis jouait un rôle, j'en suis certain. Ce "masque" de carrière sanguinaire folle des couteaux à la Chleo Sullivan n'était qu'un moyen de dissimuler sa vraie nature. Enfin... elle est morte, très bêtement, lors de l'éboulement du troisième jour.

Après tout les préparatifs nécessaires, je dois me placer sur une grande estrade située au cœur du district, dans la Grand-Place. J’ai une vision d’ensemble sur la foule, je peux voir leur regard perçant, la plupart semblent me regarder avec un air de reproche. Comme chaque année, les districts sont aigris, sauf celui du gagnant. Cette année encore, leurs deux tributs sont morts. L’immense foule applaudit puis le maire prononce le même discours rébarbatif et ennuyeux puis c’est à mon tour, je suis censé adresser des signes de main et sourire bêtement, soit. Mais au lieu de ça, je décide de réagir et de m'adresser à la population du district.

" J'ai eu l'occasion de rencontrer Artemis avant le commencement de l'arène. L'image que j'ai d'elle est totalement opposée à celle qu'elle donnait publiquement. J'ai découvert une jeune fille insaisissable et particulièrement lucide sur la société qui nous dir.. entoure. Elle avait tout compris mieux que personne je pense... les apparences peuvent êtres trompeuses".

Ils applaudissent mais j'en vois beaucoup me regarder avec un air perplexe. Je suis resté relativement vague, il le faut car le moindre mot de travers pourrait mettre ma vie ou celle de mes proches en danger. Ma langue a failli fourcher au début, j'ai remplacé " dirige" par entoure, c'est plus propre. J'aurai pu dire plus de choses sur notre rencontre mais j'ai choisi de rester évasif et mystérieux, toujours choisir la voie de la sûreté. J’adresse un dernier remerciement à la foule puis je peux enfin m’en aller, pour le dernier district.

_________________
Une rose de Trishteh  
Une rose de Sham Razz
Une rose de Noah ! :keur: :amour:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Tournée du vainqueur [Libre] Ven 5 Juil - 9:20

Les bras croisés, je regarde le train arriver à destination, la destination ? Le district où j'habite. Le District Deux. Pour ne pas devenir cinglée, je me répète encore et toujours la même phrase dans ma tête : "Il a gagné, il mérite le droit de se foutre de la gueule de Joseph et d'Artémis... " c'est alors que je prend conscience de l'absurdité de cette phrase, Lucas Dnierp ne mérite rien du tout ! Il s'apprête sûrement à salir le peu d'estime qu'il reste de la mémoire de Joseph et d'Artémis. Mais qu'est ce que ça peut me faire ? Je ne leur est pratiquement jamais adressé la parole ! Je les connaissait de vue, de nom... mais je ne les ai jamais vraiment connus... c'est le jeu. Le District Deux ne peut pas gagner tous les ans... il faut que je le comprenne ! C'est le jeu...

Quand je relève la tête pour me distraire de mes idées noires, c'est le regard du gagnant du Huit que je croise, je serre les dents et remercie mentalement Ashley, ma petite soeur, d'avoir retiré les couteaux accrochés à ma ceinture. J'aurai très bien été capable de transformer Lucas en passoire. Avec son regard arro... non. Je me stoppe net dans mes réflexions. En fait, il ne paraît pas vraiment désolé, mais il n'est pas fier de venir nous voir, et il ne nous nargue carrément pas ! Je suis tellement habituée à croiser des gens fiers et arrogants tous les jours que je vois le mal partout. Son regard ne recèle en fin de compte aucune expression, il est vide et sombre. Joue-t-il le jeu du pauvre tribut innocent qui a gagné les Jeux perché en haut d'une branche tout en regardant les autres s'entre-tuer en mangeant du pop-corn ? Même pas. Il a l'air tout à fait conscient de ses actes. Mais ici, il a peut-être raison de ne pas s'en vouloir... après tout, Artémis est morte dans un éboulement et ce n'est pas lui qui a tué Joseph.

Quand le Maire termine enfin son discours ennuyeux - c'est le même chaque année, au bout d'un moment, on finit par s'en lasser -, c'est Lucas Dnierp qui prend la parole.

« J'ai eu l'occasion de rencontrer Artemis avant le commencement de l'arène. L'image que j'ai d'elle est totalement opposée à celle qu'elle donnait publiquement. J'ai découvert une jeune fille insaisissable et particulièrement lucide sur la société qui nous dir.. entoure. Elle avait tout compris mieux que personne je pense... les apparences peuvent êtres trompeuses. »

Je plisse les yeux et fronce les sourcils. Bien sûr qu'Artémis le pensait ! Mais en voulant lui rendre hommage, il avait avoué qu'une des tributs du Deux avait failli se révolter contre le Capitole. On pensait presque tous comme ça, même si ça nous plaisait de nous trouver supérieurs aux autres districts. Cet inconscient sans cervelle venait d'avouer publiquement que tout le monde ici étaient des traîtres. Les regards ne se firent plus méprisants ou effrayés à son égard. Non : ils étaient paniqués, outragés et perplexes. L'avait-il fait exprès ? Personne ne le saura jamais, car il commence déjà à s'en aller, à la rencontre d'un autre district. Peut-être qu'un jour, je m'inviterai dans son district de miséreux, et je le retrouverai.
Revenir en haut Aller en bas

Tournée du vainqueur [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: ♣ Archives d'Arènes ♣ :: Autour de l'arène-