AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-39%
Le deal à ne pas rater :
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
152 € 250 €
Voir le deal

Partagez|

La finale : Un dernier combat pour la survie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité




La finale : Un dernier combat pour la survie Empty
MessageSujet: La finale : Un dernier combat pour la survie La finale : Un dernier combat pour la survie I_icon_minitimeJeu 27 Juin - 10:25

J'ouvrais les yeux sur une journée déjà bien entamé et vérifiai mon équipement, mon arme, que j'ai récupéré la veille ainsi que tout le reste, je pris un peu d'eau de ma gourde, juste quelques gorgées, on ne sait jamais, peut-être que le combat n'aura lieu que demain.
Je ne bouge pas, je reste là et j'attends mon adversaire, maintenant je sais qui il est, Lucas Dnierp, le tribut du district 8, je l'attendais, j'étais prêt, je le pensais en tout cas, c'est alors que je ressentis une sensation désagréable, celle d'être observé, je m'attends à tout, il pourrait sortir de n'importe où, j'observe dans toutes les directions, je me retourne brusquement à plusieurs reprises dans l'espoir de le surprendre, mais rien, c'est alors que je pense à quelque chose, mes provisions, mes dattes, mon eau, elles ne me serviront plus, alors autant boire mon eau et manger mes dernières provisions, ce que je fais assez rapidement, je vide presque entièrement ma gourde, ne laissant plus qu'un quart de son contenu, puis je mange mes trois dattes, elles ne sont plus aussi bonnes qu'au début, mais elles sont toujours comestible, c'est alors que j'entends un bruit, je me remet en garde, prêt à me défendre et c'est alors qu'il surgit brusquement de derrière un rocher, avec toutes ses armes, ses deux machettes, ses couteaux et j'en passe, surpris par ce dernier, je ressens à nouveau quelque chose de désagréable au fond de moi, à mi-chemin entre la surprise et la peur, il a réussi à me surprendre malgré le fait que j'étais presque sûr et certain qu'il n'était pas loin, qu'il m'épiait depuis son buisson, malheureusement pour moi, je ne parvins pas à réagir à temps et ses deux machettes m'entaille le bras gauche, je recule pour me mettre hors de porter et voir venir ses prochains coups, je jetais un coup d'oeil rapide à mon bras et vie mon sang, j'avais eu des égratignure dans cette arène, mais voilà que l'on venait de m'infliger ma première blessure, heureusement, ce n'était pas trop grave, mais la douleur était là et elle était bien réele.

-On dirait bien que cette finale commence déjà mal pour moi, on dirait qu'on est parti du mauvais pieds toi et moi, alors laisse-moi me présenter. Lui dis-je d'une voie qui ne ressemblait en rien à la voie que j'avais habituellement, une voie de fous, alors les jeux aurait réussi à me changer, ces longues marches dans le désert, la perte de Mia, tout cela m'aurait finalement changé.

Je m'élançais alors vers Lucas prêt à frapper avec ma machette que je tenais avec mes deux mains malgré la douleur de mon bras gauche, je ne cherchais pas à être stratégique, je ne faisais que faire sortir cette rage qui bouillonnait en moi depuis la moisson.
Arrivé à sa hauteur, je frappais et il bloqua avec ses machettes, nos lames était comme collé les unes aux autres, nos visages à quelque centimètre l'un de l'autre, presque collé eux aussi, je le regardais droit dans les yeux, avec un regard mélangeant la haine à la folie et un sourire de fous plutôt malsain et je lui dis alors.

-Que le combat finale commence.

La finale : Un dernier combat pour la survie Final15th-3ed926a
Revenir en haut Aller en bas
Lucas Dnierp
Lucas Dnierp
+ District Huit +


♣ Nombre de message : 369
♣ Date d'inscription : 02/06/2012


La finale : Un dernier combat pour la survie Empty
MessageSujet: Re: La finale : Un dernier combat pour la survie La finale : Un dernier combat pour la survie I_icon_minitimeJeu 27 Juin - 13:14

(optionnel Wink )
La finale : Un dernier combat pour la survie Final15th-3ed926a

Je recule d'un bond. Du sang coule à terre... je l'ai touché. Du sang se perle de son épaule et de son ventre et coule progressivement, du sang coulera encore pour les beaux yeux des spectateurs. Qu'ils en soient ravis, ils en verront encore verser. Le sang de 23 jeunes adolescents à quel prix ? Des douleurs infinies pour les familles ? Je m'apprête à tuer le dernier survivant des 15e Hunger Games et je n'ai plus aucune pitié, pas un infini doute, je dois gagner. Je dois donc me conformer aux plans que le capitole a dessiné pour moi : celui de devenir un tueur sans pitié, qui tue pour survivre et assurer le spectacle. Après tout, c'est le but du jeu... arracher des adolescents de leur monotonie, les transformer en quelque chose qu'ils n'étaient pas. Détruire leur racine, leur valeur, leurs idéaux.. les faire perdre tout espoir en un monde meilleur. Elie s'est suicidée, Billie s'est suicidée et moi  j'ai perdu tout espoir en un monde meilleur. Le monde sera toujours triste, injuste, dégueulasse comme il l'a toujours été, c'est comme ça. Les Hunger Games existeront toujours et des enfants payeront toujours le terrible prix de la rébellion. Et si ? Non, ce n'est pas possible. Jamais nous ne parviendrons à renverser le pouvoir en place, pour l'arrêter il faudrait que le peuple arrête de se soumettre, ce que nous ne ferons jamais.

Alors que mon adversaire encaisse le choc moi je m'apprête à attaquer un second coup. J'avale deux pilules énergétiques ainsi que les analgésiques contre la douleur  et me place en position d'attaque. Je l'ai touché la ou il fallait, il va avoir du mal à riposter avec son bras blessé. Le visage de Terry Keurg se tord en une grimace de douleur mais il semble vouloir résister, il est déterminé à se battre. Je lui reconnais ça. Même si quelque part, je ressent presque de la jalousie contre lui, il ne peut PAS gagner. Pas après que ces 5 autres adversaires aient été contraints de se battre à la mort. Quelque part, je lui en veut même si il n'est pas responsable.

Je m'apprête à lui asséner un autre coup quand un souvenir d'après-moisson me vient en tête. Avec Artemis, sur le toit.

*Flashback*

- Ils nous ont arrangés à leur image et on a suivi leur modèle. On nous a modifier, nous enlevant tout espoirs de rébellions, l'écrasant dans la poussière. Le Capitole nous a rendus stupide. Toi et moi...nous ne sommes peut être pas comme les autres mais nous seront un jour face à l'autre. Alors me tueras-tu ou te tuerai-je ? Est-ce-que nous nous conformeront au plans qui a été écrit pour nous Lucas ?

Ce qu'elle est dit est intéressant, elle est décidément très intelligente, elle a tout compris du capitole et de leurs manipulations. Ceci dit, sa pseudo-rebellion ne tient pas la route, il est évident que nous nous conformerons aux plans qui ont été écris pour nous, nous sommes des tributs, on attend de nous que nous soyons des guerriers, des machines à tuer, que nous nous conformions aux plans du capitole en tuant pour survivre, en tuant ses amis... ses alliés. Voila pourquoi je ne ferai aucune alliance, en un sens, c'est contrecarrer ce que le capitole veut : du sang, des trahisons...

- Serais-tu capable de lâcher les armes devant un adversaire Lucas et de refuser de te battre ? Penses-tu vraiment qu'ils peuvent nous forcer ?



Voila comment le capitole nous a dressé. Artemis... le souvenir de cette soirée me revient brutalement. C'est surtout ses paroles qui m'avaient marqués et la dure réalité à laquelle je fais face : je me suis battu, j'ai tué, j'ai trahis. J'ai fait des sales coups. Je me suis conformé au capitole et à leur plans. Artemis l'a t-elle fait ? Aurais-je chercher à la tuer si elle s'était trouver devant moi ? Probablement. Je ne suis qu'un pion dans leur jeux. A cet instant, je pourrai lâcher les armes et attendre la réaction des juges... mais non, je sais que je ne le ferai pas. Je ne le laisserai pas gagner. Il est trop tard pour un retour en arrière, entamer une pseudo-révolte à présent serait complètement inutile. Je dois me battre.

- On dirait bien que cette finale commence déjà mal pour moi, on dirait qu'on est parti du mauvais pieds toi et moi, alors laisse-moi me présenter.

Il me sort de mes pensées. Il a dit ça d'une voix presque éraillée, lui aussi perd la tête. Je souris, un sourire nullement naturel. Parti du mauvais pied... quelle douce ironie. Il s'élance sur moi avec difficulté, prêt à attaquer. Il frappa et j'eu le réflexe de bloquer avec mes deux machette. Il n'a rien fait... son bras tremble, qui lancera la prochaine attaque ? Il me regarde avec un sourire malsain, nous nous regardons tout les deux, sans ciller. Je me demande quelle partie du corps attaquer en premier maintenant que nous sommes si proche... les yeux ? Le ventre ? Le bras ? La joue ? Il me dit alors.

- Que le combat finale commence.

Il ne croit pas si bien dire. Juste au moment ou il dit ça je brise le contact de nos machettes et dirige mes deux machettes vers ces deux yeux.

N'est-il pas plus avantageux de combattre contre un aveugle ?

_________________
Une rose de Trishteh  La finale : Un dernier combat pour la survie 4132435850
Une rose de Sham Razz
Une rose de Noah ! :keur: :amour:
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité




La finale : Un dernier combat pour la survie Empty
MessageSujet: Re: La finale : Un dernier combat pour la survie La finale : Un dernier combat pour la survie I_icon_minitimeVen 28 Juin - 7:47

Nos lames sont croisés, nos regards aussi, je vois de la haine en lui et il doit surement en voir en moi sans oublier la folie, mais elle n'est pas présente dans son regard, est-ce une chance, je ne sais pas, mais je sais que le résultat de ce combat nous le dira. En attendant, je dois attaquer, mais trop tard, il lance son attaque, il vise mes yeux je roule sur le côté et évite ses lames sans trop de difficultés.

Le sable, je l'avais oublié celui là, je remonte donc ma veste poussiéreuse et la place devant mon visage, ce qui le cache, jusqu'au nez uniquement. Et maintenant, à l'attaque, à cet instant, des images apparaissent dans ma tête, qui sont ces gens ? Mais oui, bien sûr je les connais, ce sont mes parents, mes amis et autres habitants de mon district, mais qu'est-ce que ça signifie ? Que m'arrive-t-il ? Ça y est, je commence à comprendre, ok, si c'est comme ça.

-Ha ha ha, alors tu essayes de reprendre le contrôle, c'est ça, arrête donc tes tentative inutile, ça ne sert à rien, tu ne sers à rien, je suis ta seule chance de vaincre, alors ne la laisse pas passer, reste tranquille et regarde le spectacle. Criais-je.

À qui je parlais, au vrai propriétaire de ce corps, enfin, à l'autre personnalité qui habite dans ce corps, celle que tout le monde connait, celle qui était là avant que je n'arrive pour lui prendre sa place, il est tellement faible, tellement pitoyable, il me fait pitié, je l'aide à gagner et voilà comment il me remercie, il essaie de me chasser, de reprendre le "contrôle", quel minable.  
Enfin, ce n'est pas avec ça qu'il réussira à reprendre le contrôle, je n'y fais plus attention et me rue alors sur Lucas, la lame de ma machette traine dans le sable, arriver à sa hauteur, je ressors la lame du sable, ce qui a pour effet de créer ce que j'appelle un nuage de poussière, c'est parfait s'il se protège du sable, je vais pouvoir l'attaquer, je prépare le coup, puis je fends l'air horizontalement avec ma machette, je vise l'abdomen, espèrent le blesser le plus profondément possible.


---------------

La vérité, c'est que je ne combats pas Lucas, j'assiste au combat, la folie a pris le dessus, comme si ma seconde personnalité prenait le contrôle, alors je ne réponds plus de rien, je ne contrôle plus rien, comment faire, je ne peux pas me laisser contrôler comme ça, cette personnalité c'est le Capitole qui l'a créé, ce n'est pas moi, cela revient à dire que c'est le Capitole qui me contrôle, je dois reprendre le contrôle, j'aurais bien une idée, mais ce n'est pas la meilleure idée que j'ai eu.

"pensé à ma famille, mes parents, mon frère, est-ce que cela pourrait me faire reprendre le contrôle ?"pensais-je

Je me mis à penser à eux, ma famille, mon district, la forêt, tout ce qui me tient à coeur, moi qui observais la scène, ce que je vis c'est ce qu'on peut appeler de l'espoir, mon corps c'est arrêté, il a été comme bloquer pendant une fraction de seconde, on dirait qu'il a été gêné, surpris, cette pensée me fait plaisir, peut-être que finalement ça va marcher, mais il me faut des images plus forte, les moments passé avec Mia pourraient peut-être marcher.
Revenir en haut Aller en bas
Lucas Dnierp
Lucas Dnierp
+ District Huit +


♣ Nombre de message : 369
♣ Date d'inscription : 02/06/2012


La finale : Un dernier combat pour la survie Empty
MessageSujet: Re: La finale : Un dernier combat pour la survie La finale : Un dernier combat pour la survie I_icon_minitimeVen 28 Juin - 14:17

Un adversaire aveugle ? Pourquoi pas. Mais pourtant, Terry parvient à se rouler par terre et à éviter mon attaque. Il est à terre, je m'apprête à tenter de l'achever mais il se relève, me faisant face. Je l'observe, il semble hagard, presque fou. Il ne serait pas étonnant qu'il aie perdu la raison lui aussi. On dirait qu'il regarde quelque chose qui n'existe, c'est peut-être le bon moment pour lancer une autre attaque et le tuer.

-Ha ha ha, alors tu essayes de reprendre le contrôle, c'est ça, arrête donc tes tentative inutile, ça ne sert à rien, tu ne sers à rien, je suis ta seule chance de vaincre, alors ne la laisse pas passer, reste tranquille et regarde le spectacle.

Je l'observe perplexe, je crois d'abord qu'il s'adresse à moi mais que veut-il dire ? Comment ça "je suis ta seule chance de vaincre" puis je comprend qu'il ne s'adresse pas à moi mais à qui ? Peut-être est-il schizophrène, il est devenu fou. Je ne peux m'empêcher de sourire... Billie, Seed,Terry... tout les adversaires que je rencontrent finissent par perdre la raison, d'une façon ou d'une autre, c'était prévisible que j'allais devoir combattre quelqu'un rendu fou par la dureté de l'arène. Moi même j'ai perdu la tête mais je pense être plus lucide que celui qui est en face de moi. Je sais ce que je veux, la victoire et je ne tomberai pas dans la schizophrénie. Un sourire sadique s'étale sur mon visage, si il est devenu fou, ne serait-ce pas plus facile de le manipuler ou de le mener à sa perte ? Tout à coup il s'éloigne légèrement puis se jette sur moi, il parvient à faire rouler du sable dont je tente de me protéger mais trop tard, j'en ai reçu sur mon visage et sur ma bouche. Terry se jette sur moi et tente de m'asséner un violent coup dans l'abdomen, j'ai le réflexe de me décaler rapidement sur la droite pour éviter l'attaque. Non, pas cette fois. J'ai juste droit à une éraflure mais je ne ressent rien, pas le moindre douleur. Sans doute grâce au cachet. C'est ce qui avait permis à Chleo Sullivan de gagner l'année dernière car elle était immunisée à la douleur physique.

Il faut que je m'éloigne car je devient plus faible, je regarde mon adversaire sombrer dans les méandres de la démence. Il ne fait plus rien. Je profite de son absence pour m'éloigner doucement, tout en le gardant des yeux pour avaler 5 compléments énergétiques et 2 pillules blanchâtres. Puis je m'approche de lui, à la loyale. Il est temps de l'achever à présent. J'ai beaucoup de chances de remporter le combat que lui, je suis plus fort, j'ai des cadeaux de sponsors, deux machettes donc deux attaques simultanée. Je lui dis en souriant et d'un air essoufler :

- Tu a perdu la tête mon pauvre. Regarde-toi, comme tu es pathétique. Tu pense vraiment qu'ils voudront d'un gagnant maboul ? Non, ils te jetteront comme une merde dès que tu arrivera au capitole.

Ce n'est pas moi. Ce que je lui dis la ça ne me ressemble pas. Comme si quelqu'un d'autre avait pris possession de mon corps... ou c'est simplement les Hunger Games qui ont achevé ma transformation.

- Ou étais-tu toi pendant que je me battais avec les autres ? Pendant qu'ils crevaient tous sous un piège des juges ?! Tu n'a pas du combattre hein toi ?! Et pourtant te voila à perdre la tête, ce n'est pas toi qui a égorgé des gosses ou assistés à des suicides sanglants. Pourtant, tu a perdu la tête.

Je profite de la distraction de mes paroles pour bondir et appuyer férocement sur son pied gauche tout en utilisant ma machette droite pour l'égorger.

Son sang coulera.

_________________
Une rose de Trishteh  La finale : Un dernier combat pour la survie 4132435850
Une rose de Sham Razz
Une rose de Noah ! :keur: :amour:
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité




La finale : Un dernier combat pour la survie Empty
MessageSujet: Re: La finale : Un dernier combat pour la survie La finale : Un dernier combat pour la survie I_icon_minitimeVen 28 Juin - 21:08

https://www.youtube.com/watch?v=EF_xdvn52As

Le coup que je lui porte l'érafle, rien de plus, je le regarde, les yeux pleins de haine et toujours autant de folie, il n'a pas l'air de ressentir quoi que ce soit, cependant, il s'éloigne de moi, cela me fait rire, je ris tellement fort que l'on n'entend plus que moi.

-HA HA HAAAAaa ! Pourquoi recules-tu Lucas ? Aurais-tu peur de moi ? Tu vois mon petit Terry, moi je lui fais peur ! Toi, tu lui ferais pitié ! HA HA HA HAAAa ! Lucas, tu utilises des pilules pour résister à la douleur, moi je n'en ai pas besoin, ma haine suffit amplement à atténuer cette douleur, la haine rend fort et c'est pour ça que tu vas mourir, mais ne t'inquiète pas, tes tripes seront servis à tes parents pour leur prochain repas de Noël. Dis-je d'un air conquérant.

Je le vois alors prendre des cachets, encore ces cachets, quel droguer, sérieusement, même pas capable de se battre sans ses précieux cachets.
Il s'approche alors de moi et me dit d'un air essouffler


- Tu a perdu la tête mon pauvre. Regarde-toi, comme tu es pathétique. Tu pense vraiment qu'ils voudront d'un gagnant maboul ? Non, ils te jetteront comme une merde dès que tu arrivera au capitole. Ou étais-tu toi pendant que je me battais avec les autres ? Pendant qu'ils crevaient tous sous un piège des juges ?! Tu n'a pas du combattre hein toi ?! Et pourtant te voila à perdre la tête, ce n'est pas toi qui a égorgé des gosses ou assistés à des suicides sanglants. Pourtant, tu a perdu la tête.

Tien sa voix a changé, comme c'est drôle, alors il s'énerve ?

C'est alors qu'il m'écrase le pied gauche et m'attaque avec sa machette, je le regarde droit dans les yeux et d'un geste vif, je bloque son coup avec ma machette, que croit-il celui-là, il croit vraiment pouvoir me déstabiliser avec ses paroles. Mon regard ne relâche pas le sien, je lui dis alors en face.


-Quoi ? À t'entendre on dirait que tu regrettes, comme c'est triste, franchement tu me déçois, à regretter tes actes, d'ailleurs tu as vu juste, je n'ai pas combattu une seule fois pendant les jeux, d'ailleurs, j'ai reçu cette machette hier soir, juste à temps n'est-ce pas ? Je vais te dire un truc, le Terry que tout le monde connait dirait quelque chose du genre; J'ai joué les jeux à ma façon, en refusant d'obéir aux règles et en refusant de tuer, pour me rebeller contre le capitole. Dis-je avec une voie de pleurnichard.
Tu veux la vérité ? Et bien elle est très simple, la vie est injuste je vous ai tous utilisé, vous vous êtes salie les mains pour moi, pendant que je visitais le coin, de petites vacances si tu préfères, en attendant de combattre en finale et oui, les lâches aussi peuvent avoir leur moment de gloire. Dis-je sur un ton moqueur.

À cet instant, j'attrapai son épaule droite et le poussais vers la gauche, au même moment, je frappais dans ses jambes avec ma jambe droite pour le balayer et le mettre au sol, ma jambe le touche, il bascule et me voilà prêt à l'achever, quand d'un coup, des images apparaisse, dans mon esprit, Mia, tout nos moments passés ensemble.

"C'est encore toi ? Mais quand vas-tu comprendre ?!!"

Et enfin, son visage dans le ciel, je tombe à genoux, les yeux grands ouvert, l'air choquer, pétrifier par quelque chose, des larmes commence à s'écouler de mes yeux, elle roule sur mes joues et tombe dans le sable de se désert si froid tout à coup, glaciale même.


-Mia... Dis-je d'abord dans un soupir, avant de me mettre à crier. NOOOOOOOOOON ! Il nous l'ont volé ! Ils paieront pour leur crime !


Mais cela ne sert à rien de crier, car personne ne m'écoute.


--------

Je voyais la scène, je n'arrivais pas à reprendre le contrôle, mais je n'abandonnais pas pour si peu, je peux y arriver, je dois y arriver, je pensais à mon district, ma famille, mes amis et à Mia, mais rien, rien ne marchait.

"Que faire, bon sang, il doit bien y avoir un moyen."

J'entends alors mon autre moi parler ou plutôt crier.


-Quoi ? À t'entendre on dirait que tu regrettes, comme c'est triste, franchement tu me déçois, à regretter tes actes, d'ailleurs tu as vu juste, je n'ai pas combattu une seule fois pendant les jeux, d'ailleurs, j'ai reçu cette machette hier soir, juste à temps n'est-ce pas ? Je vais te dire un truc, le Terry que tout le monde connait dirait quelque chose du genre; J'ai joué les jeux à ma façon, en refusant d'obéir aux règles et en refusant de tuer, pour me rebeller contre le capitole. Dit-il avec une voie de pleurnichard.
Tu veux la vérité ? Et bien elle est très simple, la vie est injuste je vous ai tous utilisé, vous vous êtes salie les mains pour moi, pendant que je visitais le coin, de petites vacances si tu préfères, en attendant de combattre en finale et oui, les lâches aussi peuvent avoir leur moment de gloire. Dit-il sur un ton moqueur.

"Qu'est-ce qu'il raconte lui ? Il salit mon image. Il ne peut pas se taire plutôt, on dirait un malade."

C'est alors qu'il pare une attaque de Lucas, au moins il sait se défendre, mais ce n'est pas une raison pour débiter 3 conneries à la seconde.
Je vois alors que je tente de mettre Lucas à terre, ou plutôt mon autre personnalité essaye, il attrape son épaule gauche et essaie de la balayer avec sa jambe droite.
Je me souviens alors qu'il faut que je me libère et repense à Mia, ce que je ressentais pour elle, sans oublier que je n'ai pas eu l'occasion de lui avouer, lui avouer que je l'aime, je repense à notre rencontre, les moments passés ensemble, notre repas improviser dans la clairière au milieu de la forêt, la moisson, le voyage en train jusqu'au Capitole, le défilé sur les chariots, l'entraînement au Capitole, l'interview et bien sûr l'entrée dans l'arène, je ne l'ai pas vue de toute la durée des jeux, peut-être l'ai-je croisé sans la voir lors du bain de sang, mais parmi tous ces souvenirs, le dernier est le plus dur, son visage apparaissant dans le ciel la nuit de troisième jour. Ce souvenir m'attriste en un premier temps, puis vient alors la colère, une colère si puissante que je me mets à crier, mais bien sûr, aucun son, aucun bruit, mes cris ne sont que des pensées, je ne peux ni parler, ni crier, ni rien faire d'autre et d'un coup...

"Un cri ? Qui ? Qui est-ce qui crit ? Moi ? Non, c'est mon double.

-Mia... Dit-il d'abord dans un soupir, avant de se mettre à crier. NOOOOOOOOOON ! Il nous l'ont volé ! Ils paieront pour leur crime !

Ça y est, je vais peut-être reprendre le contrôle, mais rien ne se produit, tout reste dans le même état, toutes mes tentatives sont vaines, il n'y a plus d'espoir, tout est fini, il a pris le contrôle et jamais je ne pourrais le lui reprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Lucas Dnierp
Lucas Dnierp
+ District Huit +


♣ Nombre de message : 369
♣ Date d'inscription : 02/06/2012


La finale : Un dernier combat pour la survie Empty
MessageSujet: Re: La finale : Un dernier combat pour la survie La finale : Un dernier combat pour la survie I_icon_minitimeVen 28 Juin - 22:08

Il me regarde et bloque mon attaque avec sa machette, juste au moment ou je m'apprêtais à l'égorger. A l'intérieur, je bouillonne de rage, encore une attaque perdue, il n'est pas encore mort, il est même bien vivant et il me regarde, il me confronte, malgré la folie qui règne en lui. Il est plus courageux que ce que je crois, il est même plutôt coriace. Je commence à douter... même face à un fou, la victoire n'est pas encore acquise, loin de la. Enfin, je me suis retrouvé face à des fous pendant la durée des jeux et ils sont morts. Il mourra aussi.

C'est alors qu'il prend la parole, d'une voix presque terrifiante.


-Quoi ? À t'entendre on dirait que tu regrettes, comme c'est triste, franchement tu me déçois, à regretter tes actes, d'ailleurs tu as vu juste, je n'ai pas combattu une seule fois pendant les jeux, d'ailleurs, j'ai reçu cette machette hier soir, juste à temps n'est-ce pas ? Je vais te dire un truc, le Terry que tout le monde connait dirait quelque chose du genre; J'ai joué les jeux à ma façon, en refusant d'obéir aux règles et en refusant de tuer, pour me rebeller contre le capitole. Tu veux la vérité ? Et bien elle est très simple, la vie est injuste je vous ai tous utilisé, vous vous êtes salie les mains pour moi, pendant que je visitais le coin, de petites vacances si tu préfères, en attendant de combattre en finale et oui, les lâches aussi peuvent avoir leur moment de gloire.

Il raconte n'importe quoi. J'ai envie de lui crier qu'il n'est qu'un fou et qu'il raconte que de la merde mais je me tais. Ainsi il s'est rebeller contre le capitole... il a peut-être raison mais qu'importe, lâche, il n'est qu'un lâche. Il s'est caché pendant que tout les autres s’entre tuaient, il prenait des vacances comme il dit. Mais non, il ne nous a pas utilisé, il souhaite simplement avoir son "moment de gloire" il me dégoûte, il me répugne et je ne crois pas un mot de ce qu'il raconte. C'est le fou qui parle. Quelque part, une partie de moi ressent une espèce de jalousie mais surtout de la colère... j'ai combattus alors que j'aurai pu me cacher... c'est trop facile... beaucoup trop facile. De la rage monte en moi, tel un monstre qui grandit dans mes entrailles. Je veux tuer ce type, je veux le tuer jusqu'à ce qu'il se vide de tout son sang. De toutes manière, il n'est plus que l'ombre de lui-même, un type ravagé par la douleur, peut-être était-il fou depuis le début. Et d'ailleurs, il se trompe, je ne regrette pas mes actes. J'ai tué parce qu'il le fallait. A moins que... qu'une part de regret existe encore, prête à resurgir.

D'un coup, il en profite pour me faire basculer et prendre le contrôle. Je tente de lâcher un "non" étouffé et me débat mais il est parvenu à me maîtriser, non ! Je ne peux pas mourir comme ça ! Mais la partie n'est pas finie... je peux encore reprendre le dessus. Alors qu'il pourrait m'achever à tout instant, Terry s'interromps, encore une fois une absence sur son visage.

- C'est encore toi ? Mais quand vas-tu comprendre ?!!

J'observe la scène, presque pétrifié. Il est schyzophrène. Je me demande ce qu'il va faire... la haine se transforme en pitié, une pitié dégoûtée. Terry tombe à genou, l'air choqué et pétrifié puis des larmes coulent sur son visage. Je le regarde, stupéfait par la scène qui se déroule devant moi, j'ai presque l'impression qu'il va se suicider lui aussi. Voila comment les Hunger Games nous transforme, si nous ne devenons pas des machines à tuer, nous perdons la raison. Telle une machine infernale. Un cercle vicieux qui ne s'arrête jamais. C'est alors que Terry, comme possédé rajoute les larmes aux yeux :

-Mia...NOOOOOOOOOON ! Il nous l'ont volé ! Ils paieront pour leur crime !


La folie... Mia... mais qui est Mia ?! Puis je me rappelle Mia, celle qui faisait une alliance avec Elie. Mia, la partenaire de District de Terry. Mia pour laquelle il s'est porté volontaire et qui est morte au troisième jour. Ça doit être ça... voila ce que ça fait de perdre un être cher. Ça n'a jamais vraiment été mon cas... mais Aryel est morte, je ne voulais pas qu'elle meurt. Artemis non plus. En cet instant, Terry doit paraître beaucoup empathique que moi aux yeux des capitoliens. Moi, le tueur sans pitié et lui l'amoureux transi qui a basculé dans la folie à la mort de sa bien-aimée. Un destin tragique, c'est ce qu'ils raffolent.  Qui est-ce que le public préfère en ce moment ?

Mais Terry ira rejoindre sa bien-aimée, après tout, il s'est porté volontaire pour la sauver non ?

Il va mourir.

Je profite de son absence et de sa folie pour le pousser violemment et le faire basculer vers l'arrière, j'ai pris le contrôle à présent. C'est un sourire cruel qui s'étend sur son visage. Moi aussi je suis fou, fou de haine et d'envie de meurtre. Je ressent un sentiment serein, c'est la fin. Tout va se terminer. C'est presque un soulagement. Je le regarde et lui dit calmement.

- Un dernier mot ?

J'avais dit pareil à Seed. Comme un sérial-killer qui effectue un rituel.

Puis tout en le maîtrisant, je plante ma machette vers son ventre.


_________________
Une rose de Trishteh  La finale : Un dernier combat pour la survie 4132435850
Une rose de Sham Razz
Une rose de Noah ! :keur: :amour:
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité




La finale : Un dernier combat pour la survie Empty
MessageSujet: Re: La finale : Un dernier combat pour la survie La finale : Un dernier combat pour la survie I_icon_minitimeVen 28 Juin - 23:31

-Un dernier mot ?

Une lame, me transperce, je suis comme figé, puis j'arrive à bouger peu à peu, je reprend touts mes sens, une douleur horrible me tiraille, au plus profond de mon être, je m'efforce de ne pas crier, je sens la fin approcher, mais je suis encore conscient pour le moment et malgré la mort, j'ai une bonne nouvelle, j'ai enfin récupéré mon corps, la folie et la haine disparaisse peu à peu, je vais pouvoir mourir dignement, quoi que les gens disent, quoi que les gens pensent, je sais que je m'en vais digne.

Je regarde mon assassin et quelle ironie, car c'est aussi mon sauveur, il a sauvé ma dignité et pour moi ce n'est pas un simple mot, je le regarde, mais pas avec un regard choqué, mon regard est apaisé, je lui fais même un léger sourire, un dernier mot qu'il m'a dit et bien oui, j'en ai un, j'ai même plus qu'un mot, j'ai un adieu à faire.

-Oui, j'ai quelque chose à dire, ça va peut-être te surprendre, mais j'aimerais te remercier, sincèrement, je te remercie, tu m'as sauvé de la folie et je suis désolé pour toutes les conneries que mon autre moi a pu dire pendant ce combat, j'aimerais te demander quelques petits services, si ce n'est pas trop demandé.
Premièrement, j'aimerais que tu ailles voir le père de Mia Clark pour lui porter mes excuse, lui dire que je m'excuse de ne pas avoir pu protégé sa fille.
Deuxièmement, j'aimerais que tu dises à mes parents qu'il ne soit pas triste, que je meurs digne, mais que grâce à cela, je trouve enfin la liberté, je rejoin celle que j'aimes dans l'autre monde.
Et pour finir, j'aimerais te dire que j'ai compris une chose à propos des jeux, c'est que cette histoire de vainqueur n'est qu'un mensonge, car tout le monde y perd quelque chose, moi et les autres tributs nous y perdons la vie, mais nous trouvons la liberté, quant à toi, on peut dire que tu y perds la vie également, car tu as perdu ton humanité dans cette arène, pour toi, tout redevient comme avant, tu seras toujours oppressé par un dictateur, le Capitole restes ce qu'il est, ta vie change en un point, désormais, elle est maudites, tu vas vivre une vie maudite, jusqu'au restant de tes jours.
Il est temps pour moi de te laisser, félicitations pour ta victoire et quand tu nous rejoindras, on s'appellera pour se faire une bouffe.


J'avais le souffle court, le son de ma voix diminuait et ma dernière phrase me fit rire, cela me fit toussé et une gerbe de sang parti de ma bouche.
Du sangs coulaient de ma bouche, juste une goutte qui tombait et coulait jusqu'à mon menton, avant de tomber sur le sol, encore une tache rouge sur le sable, qui était devenu rouge par endroit.
Comment rire dans un moment pareil, c'est ce que vous devez vous dire, mais pour moi cela me paraissait normal, ma vie s'arrêtait là.
Je tombais sur le côté, encore contiens, mais mes forces me quittais peu à peu, il ne me restait que peu de temps, Lucas se tenait debout devant moi, une machette à la main, puis je sentais alors quelque chose entrée en contact avec ma gorge, mon sang coulait à flot maintenant, une lame en travers de la gorge, la lumière m'avait quitté, je me sentais conscient, mais je ne voyais plus rien et peu de temps après, plus rien.


Un instant plus tard, mes sens me revenais, j'ouvris les yeux, je me trouvais dans un monde blanc.

-Serais-se ce que l'on appelle les limbes. Dis-je calmement.

Puis un décor tombât, comme par magie, je me trouvais maintenant dans une forêt, une forêt verdoyante, un endroit magnifique et parfait.

-Mais où suis-je ? Il y a quelqu'un ? Demandais-je.

-Te voilà Terry. Dit une voix derrière moi.

Je me retournais et il y avait une fille, mais pas n'importe qui, il s'agissait de Mia.

-Mia ? Mais où on est.

Mais il y avait d'autres personnes que je reconnaissais sans problème.

-Théo ? Lena ? Je crois comprendre, c'est le paradi ou un truc comme ça.

-Tu lui donne le nom que tu veux, il n'empêche que nous sommes tous mort et qu'on est arrivé ici. Me dit Théo.

-Je vois.

-On peut voir ce qu'il se passe dans le monde des vivant ici, on savait donc que tu arrivais.

-À d'accord.

Mia me regardait dans les yeux, mais pas comme d'habitude lorsque nous étions vivants, son regard était différent, nous nous regardions tout en se rapprochant, nous étions désormais dans les bras l'un de l'autre et je savais que rien ne serait comme avant, mais que cet endroit me plaisait déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Lucas Dnierp
Lucas Dnierp
+ District Huit +


♣ Nombre de message : 369
♣ Date d'inscription : 02/06/2012


La finale : Un dernier combat pour la survie Empty
MessageSujet: Re: La finale : Un dernier combat pour la survie La finale : Un dernier combat pour la survie I_icon_minitimeSam 29 Juin - 11:12

Il ne crie pas. Pourtant, la lame transperce son ventre de part et d'autre. Il se meurt devant moi. Pourtant, on le sent comme soulagé. Moi aussi je suis soulagé... il va mourir. Je vais gagner. Tout est finit, je n'ai plus qu'à attendre la lumière et à sortir de cet enfer. Tout est finit. Il me regarde, avec un air de reproche ? Je ne sais pas, je ne sais plus rien. Je crains tout à coup qu'il se libère de mon entreinte. Non, il doit mourir !! Mais son regarde me perturbe.

- Oui, j'ai quelque chose à dire, ça va peut-être te surprendre, mais j'aimerais te remercier, sincèrement, je te remercie, tu m'as sauvé de la folie et je suis désolé pour toutes les conneries que mon autre moi a pu dire pendant ce combat, j'aimerais te demander quelques petits services, si ce n'est pas trop demandé.
Premièrement, j'aimerais que tu ailles voir le père de Mia Clark pour lui porter mes excuse, lui dire que je m'excuse de ne pas avoir pu protégé sa fille.
Deuxièmement, j'aimerais que tu dises à mes parents qu'il ne soit pas triste, que je meurs digne, mais que grâce à cela, je trouve enfin la liberté, je rejoin celle que j'aimes dans l'autre monde.
Et pour finir, j'aimerais te dire que j'ai compris une chose à propos des jeux, c'est que cette histoire de vainqueur n'est qu'un mensonge, car tout le monde y perd quelque chose, moi et les autres tributs nous y perdons la vie, mais nous trouvons la liberté, quant à toi, on peut dire que tu y perds la vie également, car tu as perdu ton humanité dans cette arène, pour toi, tout redevient comme avant, tu seras toujours oppressé par un dictateur, le Capitole restes ce qu'il est, ta vie change en un point, désormais, elle est maudites, tu vas vivre une vie maudite, jusqu'au restant de tes jours.
Il est temps pour moi de te laisser, félicitations pour ta victoire et quand tu nous rejoindras, on s'appellera pour se faire une bouffe.


C'est une tirade qu'il sort... et moi je ne sais plus quoi croire. Il me remercie ?! Mais comment est-ce possible ?! Je l'ai tué ! Ou du moins, je vais le faire. Il me demande d'aller voir le père de Mia Clark et ses parents... non, je ne peux pas faire ça. Ou peut-être pourrais-je le faire, pour me racheter. Mais comment les parents peuvent-ils faire face au meurtrier de leur enfant ? Le reste de son discours me perturbe, comme s'il me plongeait dans un profond désespoir. Oui, personne ne sort véritablement gagnant des Hunger Games car celui qui en sort vivant en garde des séquelles si profondes qu'il lui devient impossible de revivre normalement. C'est comme ça que le capitole nous rappelle douloureusement cette rébellion, au final, c'est un leurre, il n y a pas de gagnant. Je vais tout perdre en sortant de l'arène... tout. Le monstre bouillonne en moi, ce monstre veut le faire taire. Non ! Si je gagne, je survivrai ! Je suis tiraillé entre une partie de moi qui souhaite en finir et l'autre qui souhaite se battre, deviendrais-je schizophrène comme lui ? Possible, je ne sais plus quoi croire. Terry commence à rire, d'un rire presque... normal. Il crache du sang, abondamment mais il n'est pas encore mort. Non, il est vivant.

Je veux qu'il meurt et maintenant.

La rage bouillonne en moi, je veux en finir. Il doit mourir. Guidé par la haine, je pousse un hurlement de rage et abat alors toutes mes forces sur le corps de Terry, vivant ou non. Je ne cesse de planter ma machette dans n'importe quel endroit de son corps, une vraie boucherie. Du sang gicle mais je ne m'arrête pas, il faut qu'il crève bordel ! Je ne cesse de transpercer les parties de son corps violemment avec une véritable haine. Je frappe, je frappe, je ne m'arrête pas. Je déverse toute ma rage et toute ma rancune sur son corps mutilé... ses yeux, sa bouche, son cou, son ventre... tout y passe. Je ne m'arrête pas... je ne dois pas m'arrêter... il faut qu'il soit mort, il faut que son visage soit tellement défiguré qu'on ne reconnaisse plus le tribut du Sept. Je plonge dans la folie moi aussi. Il me semble entendre un coup de canon... il est mort, il doit être mort depuis longtemps. Moi, je suis couvert de sang, mon sang ? Je ne sais pas, je ne sais plus. Ma tête me fait affreusement mal... et tout ce sang... je me met alors à cracher celui-ci, j'en ai pleins dans la bouche. Quelqu'un parle... j'ai gagné ? Non, ce n'est pas possible. Je vais mourir, je le sent. Je me sens vidé de toutes mes forces... il y a tellement de sang, partout. C'est le mien, je suis sur le chemin de la mort.

C'est alors qu'un hovercraft apparaît.

Je m'évanouis.

Spoiler:
 

_________________
Une rose de Trishteh  La finale : Un dernier combat pour la survie 4132435850
Une rose de Sham Razz
Une rose de Noah ! :keur: :amour:
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Templebar
Jonathan Templebar
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 680
♣ Date d'inscription : 09/03/2012
♣ Age réel : 25


La finale : Un dernier combat pour la survie Empty
MessageSujet: Re: La finale : Un dernier combat pour la survie La finale : Un dernier combat pour la survie I_icon_minitimeSam 29 Juin - 12:37

« Les 15èmes Jeux de la Faim ont leur gagnant ! Lucas Dnierp du district Huit ! »

La voix détonne puissamment dans toute l’arène tandis que deux hovercrafts s’approchent de la scène de la finale. De l’un, c’est une pince grappin qui descend pour s’occuper du cadavre du tribut du Sept, de l’autre, c’est une échelle transportant une équipe de médecins qui se précipitent sur le corps du vainqueur. Puis l’hymne de Panem explose.

_________________
Trois roses de ma n'Ambrouille adorée  coeur  -très mauvais pour l'environnement le commerce de roses-
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





La finale : Un dernier combat pour la survie Empty
MessageSujet: Re: La finale : Un dernier combat pour la survie La finale : Un dernier combat pour la survie I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

La finale : Un dernier combat pour la survie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: ♣ Archives d'Arènes ♣ :: Sud-