AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

FOOLYS Hadrian † Population 11 † There're rules, but are there limits ? [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Trishteh Yeleen
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 947
♣ Date d'inscription : 28/07/2012
♣ Age réel : 19


MessageSujet: FOOLYS Hadrian † Population 11 † There're rules, but are there limits ? [100%] Jeu 20 Sep - 17:22

© made by Islande



Hadrian K. FOOLYS

District 11

âge : 19 ans
né(e) le : 22 juillet 2322
né(e) à : District 11
statut : Orphelin (?), habite avec Trishteh, qu'il a recueilli
études/métier : Forgeron
groupe : Population garçon
featuring : Adam Broody [Modifiable, à vous de voir ^^]
Gentil avec les gens qu'il connait
Associable
Habile de ses mains
un défaut
Sait se battre
Méprisant
Serviable


Caractère, Physique, Particularité

Le dernier jour où il aurait pu être moissonné, il s'était regardé dans le miroir de chez lui, sans pour autant vraiment se voir. Mais le narrateur, lui, avait bien observé, ce jour là. Les cheveux noirs qui frôlaient un peu n'importe comment ses oreilles ondulaient légèrement. Il était encore torse-nu, à observer le reflet de ses pensée dans la glace. Mais même si ces yeux ambrés tombaient dans le néant, son regard avait tout de captivant. Les iris avaient des nuances de marron qui étaient tellement en accord avec ses cheveux et sa peau assez pâle qu'on aurait dit qu'il n'existait qu'eux. À chaque fois que vous le regardiez, vous étiez comme hypnotisés par cette couleur surhumaine. Mais là n'étais pas tout. Son physique aussi, vendait du rêve : les longues heures à travailler dans la forge à soulever des poids vraiment importants, à façonner le métal et à porter son marteau avaient, entre autres, servis à renforcer sa musculature déjà bien développé. C'est donc le reflet d'un jeune homme bien musclé qui s'offrait à nous. Son pantalon de toile noire n'était peut-être pas celui qu'il portait quand il était dans son antre, mais il lui allait très bien, soulignant ses longues jambes.
Mais à quoi pensait-il vraiment, dans ce néant réflecteur ? Hadrian pensait surtout à la vie qu'il avait vécu, comme avant chaque moisson. On lui avait souvent répété qu'au bord de la mort, notre vie misérable, dans son cas, défilait devant ses yeux. Était-ce qu'il voyait ? La narrateur ne peut même pas vous le dire. Quoi qu'il en soit, même si c'était sa vie que lui reflétait le miroir, ce n'étais peut-être pas la mort elle-même qui lui imposait cette vision. Mais là n'étais pas le meilleur exemple de sa vie pour en apprendre plus sur son caractère.

Quand il avait 8 ans, Hadrian allait encore à l'école. Un jour où la maitresse leur avait donné deux heures pour écrire une rédaction de 4 pages sur le sujet de leur caractères respectifs, justement, lesquelles pour la plupart étaient fournies par la riche de la classe connue pour sa gentillesse, (n'étant déplaisante que pour ses parents, mais ça, c'est une autre histoire...) qui distribuait des copies à tout va, il avait commencé à écrire de sa petite écriture griffonne et patte de mouche un texte. On l'avait retrouvé dans la poubelle : il avait rendu une feuille vierge à la place de ça.

«-Je m'appelle Hadrian. Je vis dans le district 11. Mon père était forgeron, et je compte bien faire pareil, parce que j'aime travailler le métal. C'est amusant, on peut lui donner toutes les formes qu'on veut. Mais je dois surtout apprendre à faire des outils pour le champs. J'ai un ami, il s’appelle Paul. Je suis très gentil avec lui est pareil avec moi. On se connait depuis qu'on a 5 ans. Je suis timide donc je n'ai pas beaucoup d'amis. Je crois que Paul est mon seul vrai ami. Je n'aime pas trop de toute façon m'en faire. Mon papa me dit que je suis renfermé, mais c'est pas vrai ! Je protégerais Paul jusqu'à la mort, s'il le faut. Là, on me qualifie de loyal, il parait. Comment on écrit 4 pages avec ça ?

Histoire

Il avait toujours bien vécu, comparé à certains du district. Son père, (choisir son nom) exerçait un métier qui lui faisais toujours gagner de l'argent : on ne peut pas se passer d'un forgeron. Il fabriquait toutes les faux et chaque outil pour les champs. En plus, son métier étant reconnu d'utilité publique, les Pacificateurs et le dirigeant du District avaient décidé qu'ils lui fournirait tout le métal nécessaire. Bref, ça c'était bien avant sa naissance.

Son père rencontra sa mère (choisir son nom) alors qu'il avait 25 ans, pendant un arrivage de fer. D'après ce que le narrateur présent sur cette scène se souvenait, elle s'était enrôlée pour gagner un peu de sous. Elle avait gagné plus qu'un peu de sous : elle avait gagné un mari ce jour-là, même si elle ne le savait pas encore. Il était tombé amoureux même sous la pellicule de crasse et de transpiration qui emprisonnait cette femme. Un échange de sourires se fit, la scène avait beaucoup ému le narrateur. Leur mariage avait eu lieu le mois suivant, un autre jour sous un soleil de plomb. Maintenant qu'elle était lavée, ce n'était plus de la transpiration, mais de la magnificence qui sortait de chacun de ses pores. Même dans un simple habit de lin, elle était resplendissante. Mais ne nous attardons pas, c'est surtout l'histoire d'Hadrian, qui nous intéresse. Il était né pendant une nuit où il avait beaucoup plu. Sa mère était morte en couche, comme beaucoup de femmes du district.

Son père ne l'avait pas détesté de lui avoir pris la femme qu'il aimait et qui l'aimait. Au contraire, il avait transmis tout son amour pour elle dans ce petit être frêle et fragile. Il le considérait ça comme le dernier cadeau qu'elle lui avait fait et qu'il devait donc en prendre soin. Ses premières années furent joyeuses. Quand il eût 6 ans, il allait à l'école tous les matins et apprenais son futur métier l'après midi avec son père. Un an plus tard, il fit une rencontre qui changea sa vie. Paul s'était rapproché petit à petit du grand timide de la classe, intrigué par la solitude qu'avait creusé la mort de sa mère. Les deux complices étaient en plus voisins d'en face ! Chaque matin, ils allaient à l'école ensemble et chaque après midi, ils travaillaient ensemble dans la forge. Paul était vraiment doué. Ils avaient appris à se battre, on ne sait comment. Mais ils se battaient. Et bien.

Puis un jour, la mère de Paul est morte, trois ans après la naissance de sa petite sœur, Trishteh. Il ne le savait pas encore, mais c'était dans d'atroces souffrances que cette femme douce avait perdu la vie. Là n'est pas la question. Ils avaient neuf ans. La première moisson approchait à grands pas. Et ce jour arriva. Heureusement, aucun des deux amis ne furent Moissonnés. Paul eût moins de chance pour sa troisième Moisson... Il est parti, laissant derrière lui un pauvre garçon et une petite fille. Paul était mort au bain de sang. Depuis, Hadrian avait juré de protéger sa sœur toute sa vie.

Les années ont passé, il a eu 19 ans, et son père était mort dans un accident dans la forge. Il avait repris l'activité familiale. Il avait commencé à enseigné à se battre à Trishteh et un de ses amis, Seed, un petit blondinet. Les deux étaient prometteurs. Depuis que la jeune fille avait failli mourir d'une crève pendant l'hiver, elle vivait chez lui : son père la battait pour se venger de la mort de sa femme et de son fils, elle était donc mieux là-bas.



YELEEN Trishteh
la relation
Cette fille, c'est un peu comme la sœur n'a jamais eu. Et qu'il n'aura jamais. C'était celle de Paul, au début, mais maintenant qu'il est mort, ben il l'a pris sous son aile. Ils s'adorent.

_________________
Clean up all the corpses you've left behind
Show me what it's like to be the last one standing and teach me wrong from right and I'll show you what I can be.
Oh, Heaven's gates won't open up for me.


Dernière édition par Trishteh Yeleen le Ven 28 Sep - 16:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Trishteh Yeleen
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 947
♣ Date d'inscription : 28/07/2012
♣ Age réel : 19


MessageSujet: Re: FOOLYS Hadrian † Population 11 † There're rules, but are there limits ? [100%] Ven 28 Sep - 16:42

Voici les avatars !

Spoiler:
 

_________________
Clean up all the corpses you've left behind
Show me what it's like to be the last one standing and teach me wrong from right and I'll show you what I can be.
Oh, Heaven's gates won't open up for me.


Dernière édition par Trishteh Yeleen le Ven 28 Sep - 17:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Trishteh Yeleen
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 947
♣ Date d'inscription : 28/07/2012
♣ Age réel : 19


MessageSujet: Re: FOOLYS Hadrian † Population 11 † There're rules, but are there limits ? [100%] Ven 28 Sep - 16:51

Petit Mot Donc, merci, d'abord, d'avoir lu cette fiche, et en espérant qu'elle t'ai quand même plu. Comme tout le monde, ce perso me tien vraiment à cœur, je l'ai forgé à la suer de mon front (*coche la case jeu de mot pourri*). Et donc, s'il t'a plu, n'hésite pas à te l'approprier ! Ah, oui, je n'ai pas beaucoup développé le côté "Hors Trishteh", car ça, j'estime que c'est à toi de le faire, jeune RPyeur... Le K. du nom signifie Kurt, come Kurt Cobain, qui devait être son vava, puis finalement non. Adam Brody est mieux. M'enfin, si tu veux modifier, y'a pas de soucis ! Juste, préviens moi...
Au Niveau du RPG J'aimerais quelqu'un qui soit très actif, pour pouvoir RP souvent ensemble (même si je ne veux pas te monopoliser, bien-sûr...). L'orthographe, tant que c'est lisible et que y'a des effort derrière, ça me va ^^. Niveau style... C'est le tien, change pas. Voilà ! Et encore merci d'avoir lu cette fiche ! :kiss:

_________________
Clean up all the corpses you've left behind
Show me what it's like to be the last one standing and teach me wrong from right and I'll show you what I can be.
Oh, Heaven's gates won't open up for me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jonathan Templebar
+ District Trois +


♣ Nombre de message : 680
♣ Date d'inscription : 09/03/2012
♣ Age réel : 23


MessageSujet: Re: FOOLYS Hadrian † Population 11 † There're rules, but are there limits ? [100%] Ven 10 Mai - 18:09

Est-ce que je te conviens niveau activité et orthographe -et pour tout le reste tant qu'à faire- ? ^^

_________________
Trois roses de ma n'Ambrouille adorée  coeur  -très mauvais pour l'environnement le commerce de roses-
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Trishteh Yeleen
+ District Onze +


♣ Nombre de message : 947
♣ Date d'inscription : 28/07/2012
♣ Age réel : 19


MessageSujet: Re: FOOLYS Hadrian † Population 11 † There're rules, but are there limits ? [100%] Mar 14 Mai - 17:54

AH MAIS OUAIS MAIS CARREMENT ! *sbaff*
J'avais pas vu que tu avais répondu, je pensais pas qu'un jour il serait pris x). Quand tu veux ! Very Happy.
Et si tu veux changer l'avatar, pas de problème, il me plait plus tant que ça x)

_________________
Clean up all the corpses you've left behind
Show me what it's like to be the last one standing and teach me wrong from right and I'll show you what I can be.
Oh, Heaven's gates won't open up for me.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: FOOLYS Hadrian † Population 11 † There're rules, but are there limits ? [100%]

Revenir en haut Aller en bas

FOOLYS Hadrian † Population 11 † There're rules, but are there limits ? [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: ♣ Avant de commencer l'aventure ♣ :: Welcome in Panem :: On les attend :: Pris et Joués-