AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

La princesse au secours de la déesse [cadeau à Chléo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité




MessageSujet: La princesse au secours de la déesse [cadeau à Chléo] Ven 14 Sep - 18:08

Je m’affale dans le canapé en soupirant. La journée n’a pas été spécialement de tout repos. Travailler dans les Hunger Games … c’est éprouvant. Surtout que l’arène prend une tournure assez inattendue. Shynis, que je comptais jusqu’alors sponsoriser vient de mourir. Lena également, mais je dois avouer que sa mort m’attriste beaucoup moins, son petit jeu avec Theo ayant eu le don de m’énerver au plus haut point. Eycko les a suivis dans la mort peu de temps après, dans le lac qui l’a électrocuté. Encore un piège de ces sadiques de juges, et j’espère que Kayley n’en est pas la responsable, bien que je sache pertinemment que c’est son boulot et que c’est comme ça. C’est l’hécatombe. Les morts s’enchainent et l’arène est sur le point de se terminer. Ce n’est qu’une question d’heures. Deux heures, une heure, ou peut-être même moins. En une demie, tout sera peut-être bouclé qui sait ? J’ai quitté le travail avant, mais je pense que Jon est désormais lui aussi mort. Il n’avait en tout cas plus aucune chance de s’en sortir la dernière fois que je l’ai vu.

J’essaye tant bien que mal d’étirer mes membres meurtris par mon éprouvante journée de travail et par la fatigue qui s’accumule inévitablement durant les jeux. Et encore, ma journée n’est surement pas finie, puisqu’ils m’ont dit qu’ils me rappelleraient surement pour faire des montages vidéo de la finale. Mais en attendant, j’ai au moins une bonne heure devant moi pour me détendre.

Les yeux fermés, je me masse les tempes pour réfléchir calmement aux évènements. C’est une finale Chleo – Theo. Je n’apprécie ni l’un, ni l’autre. Ce tribut du sept qui s’allie aux carrières, avant de rejoindre Eycko … Et ses histoires avec sa partenaire de district … Sa mort à lui aussi me laissera bien plus indifférent que celle d’Ambre, de Mary, ou même celle d’Eycko, qui bien que sortant totalement du lot en défiant les carrières – ce qui ne m’a pas déplu – s’est révélée être une gamine très intelligente qui aurait amplement mérité la victoire. Quand à cette carrière du deux, prétentieuse et manipulatrice, je dois bien avouer que mon avis change un peu sur elle tant j’entends ma sœur en vanter les mérites. Oh, bien sûr, je ne la porte toujours pas dans mon cœur spécialement plus que ça, disons que je la vois déjà un peu moins négativement qu’au début. Non, c’est faux, je ne suis absolument pas influençable par Blue ! Donc au final entre les deux finalistes … Je crois que je préférerais presque que Mademoiselle Sullivan gagne. Au moins, ma puce sera contente.

J’entends des bruits de pas qui résonnent à toute allure derrière la porte d’entrée avant que celle-ci ne s’ouvre brusquement, lançant place dans l’encadrement à une petite blonde qui a les joues rouges d’avoir trop couru. Quand on pense au loup … Elle prend à peine le temps de jeter ses chaussures dans l’entrée qu’elle se jette sur moi : « Grand frère ! Grand frère ! » Elle marque une pose pour chercher son souffle. Qui a parlé de se détendre déjà ? « C’est … C’est … horrible ! J’ai … couru … vite que j’ai pu … l’école … La finale … Chleo … » Sa phrase est entrecoupée par tout ses halètements et je la force à s’asseoir et à respirer un bon coup avant de me réexpliquer tout ça. Quand les battements de son cœur reprennent enfin un rythme normal, elle me lance d’une traite : « J’ai couru du plus vite que j’ai pu depuis l’école quand j’ai su que c’était la finale ! Et j’ai vu que Chleo était en mauvaise posture ! Il faut l’aider grand frère ! S’il te plait ! » Elle me regarde dans les yeux avec son regard suppliant auquel ni Maman ni moi n’arrivons à résister, et je vois que ça lui tient vraiment à cœur. Je m’apprête à protester que c’est tout de même une carrière qu’elle me prend de vitesse avec des contre arguments. Décidément, elle me connait bien. « Oui, je sais c’est une carrière et tu n’a pas pour principe de les sponsoriser, mais c’est pas pareil ! Fais le pour moi ! Allez, s’il te plait. Et puis, ce Theo, ne s’est-il pas allier avec les carrières aussi, hein ? T’imagines si c’était lui qui gagnait ? Tu te souviens comment il a torturé le pauvre Totem ? Oui, je sais, tu va me dire aussi que Chleo n’est pas mieux et qu’elle a tué du monde également, mais … Regarde moi cette classe ! Allez !! Faut l’aider … »

J’arriverais presque à entendre de la détresse dans la voix de ma sœur. Qui aurait cru qu’elle s’attacherait autant à cette carrière et qu’elle aurait son sort tant à cœur ? Je soupire. Je sais très bien que je ne devrais pas tout céder à Blue, mais … C’est plus fort que moi. Elle me prend la main dans les siennes – chaudes et douces – et la sert fort.

Je soupire à nouveau et lâche : « Si tu veux … Je vais lui envoyer quelque chose, ça te va ? » Elle me regarde un moment sans comprendre avant de se jeter sur moi, comme à son habitude. « T’es génial, t’es génial, t’es génial ! »

Pour ne pas perdre de temps, je prends mon portable pour appeler le dôme des sponsors. Je préfère toujours me rendre sur place pour les cadeaux, mais je n’ai pas envie de bouger maintenant. Pas tout de suite, seulement quand je serais obligé de retourner travailler. Je compose le numéro et une standardiste me répond immédiatement. « Ce serai pour un envoi de cadeau. Pour Chleo Sullivan s’il vous plait. Oui. 50 de mes points en points d’expérience s’il vous plait. Merci. Ah ! Et laissez 10 de mes points en réserve pour Mlle Sullivan. Oui, pour envoyer au cas où elle aurait besoin de quelque chose et qu’il manque de l’argent. Voilà, c’est ça ! Encore merci ! Au revoir ! »

Blue me regarde, les yeux pétillants, et je sais qu’elle n’a pas manqué une miette de mes paroles. « Alors, alors ? » Je lui fais un grand sourire. « C’est bon, points envoyés ! Avec ça, elle va battre ce Theo en deux en trois mouvements ! Et j’ai laissé des points au cas où. » Blue rayonne. Elle se lève, puis fais trois fois le tour du salon et tournant sur elle-même et en sautillant, toute contente : « Elle va gagner ! »

Elle enclenche la télévision et viens se blottir dans le canapé, à coté de moi. C’est la finale de la 14 ème édition …

Chleo ou Theo ?
Revenir en haut Aller en bas

La princesse au secours de la déesse [cadeau à Chléo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: ♣ Archives d'Arènes ♣ :: 14 eme édition :: Autour de l'arène-